1

Ils tuent les vrais bébés, mais vous pourrez en acheter des faux plus vrais que nature…

 

 

August Stoll

Né avec une maladie cardiaque, seule une greffe pourrait le sauver, mais le docteur David W. Bearl a catégoriquement refusé, car il n’est pas à jour du calendrier « va xi nal » et il n’est pas injecté au « va x in » tueur de Pfizer & Co. »

Son assassin, le docteur David W. Bearl.

Obèse, futur diabétique (si ce n’est pas déjà le cas), c’est ce genre de monstre malade qui décide de la vie et de la santé des bébés qui ont besoin d’une greffe au « Vanderbilt Pediatric Heart Institute » (Tennessee – États-Unis).

   Aux États-Unis, les « médecins » tueurs à la seringue d’ARNm de Pfizer & Co. ont les mains libres, ils sont protégés par les cliques d’assassins de Joe Biden et des Démocrates.

   Âgé de 6 mois, immunodéprimé, August Stoll est né avec une maladie cardiaque congénitale qui lui a valu, début juin 2022, d’être opéré du cœur en urgence (« Vanderbilt Pediatric Heart Institute » – Tennessee – États-Unis).

   Malheureusement, l’opération fut un échec et l’équipe chirurgicale de cardiologie infantile le transféra à l’équipe de transplantation de l’hôpital, afin qu’il bénéficie d’une transplantation cardiaque, qui seule peut lui sauver la vie.

   C’était sans compter sur le chef de service des transplantions, David W. Bearl, qui refusa en indiquant aux parents d’August Stoll que leur enfant ne serait pas transplanté tant qu’il ne serait pas « va x iné », (« va x in » anti-« C19 », plus 8 autres « va x ins ».

   Lorsque la maman d’August fit remarquer au docteur David W. Bearl qu’une loi en vigueur dans l’État du Tennessee « interdit aux hôpitaux de refuser des greffes d’organes aux patients non vaccinés contre le Covid », de même qu’aucune loi de l’État ne soumet les soins aux enfants à leur statut « va xi nal », il lui précisa que ce n’était ni la loi ni la politique qui l’obligeait « va xi ner » August si elle voulait qu’il bénéficie d’une transplantation : « C’est comme ça qu’on fait les choses ici. ».

   Révoltée, la maman a déclaré « C’est un bébé immunodéprimé dans un état critique et ce médecin veut le bombarder de vaccins… Nous savons que cela le tuera. »

   Il est vraiment urgent que les Républicains et Donald J. Trump reviennent au pouvoir aux États-Unis.

   En février 2022, des Républicains ont déposé le projet de législation fédérale « Stop Arduous Vaccine Enforcement (SAVE) Act » (« Arrêter l’application stricte du calendrier « va xi nal » »), qui est soutenu par l’« Association of American Physicians and Surgeons » (« Association des médecins et chirurgiens américains »).

 Droit à l’avortement, le retour au galop de la « pourriture » étatique française…

   Alors que personne en France ne songe à remettre en cause le droit à l’avortement, même pas la criminelle loi votée à la quasi-unanimité des députés sortants et de sénateurs actuels qui autorise les avortements à terme (!) (on attend toujours qu’un responsable politique s’intéresse à la question, car s’il s’agit de pratiquer un avortement le jour de l’accouchement, cela signifie quoi exactement pour le bébé à naître ? Ils le tuent ?), toute la classe politique française qui vit en parasite de nos impôts a trouvé là un bon moyen de faire diversion : ils veulent inscrire le droit à l’avortement dans la Constitution ».

   Faire diversion, la grande spécialité de la pourriture étatique française qui préfère ne pas avoir à parler des dizaines de milliers de morts dus aux « va x ins » tueurs de Pfizer & Co., de la dangerosité du port du masque, et des soignants et pompiers (dont certains se suicident dans l’indifférence générale), jetés à la rue par ces monstres qui nous gouvernent .

   Votre bébé ne sera pas soigné, car vous refusez qu’il soit injecté au mortel « va x in » de Pfizer & Co. ? Il risque d’en mourir ? Pas grave, vous pourrez vous offrir un vrai faux bébé à l’intelligence artificielle.

   Les injections de « va x ins » tueurs de Pfizer & Co. vous ont rendu stérile ou on a dû pratiquer une ablation de l’utérus par suite des effets indésirables ? Vous ne pourrez plus avoir d’enfant à la suite à votre précédent avortement à terme ?

   Pas grave, ne désespérez pas, les mondialistes adeptes de la dépopulation humaine de la planète ont pensé à tout : avec « Babyclon AI », le premier bébé en silicone « ultra-réaliste » au monde équipé d’intelligence artificielle, vous pourrez faire comme si vous aviez un bébé, avec tous les avantages et sans les inconvénients.

   C’est vraiment dans le monde que les mondialistes adeptes de la dépopulation humaine de la planète ont préparé pour nous, que vous voulez vivre ?

   Pas nous !

Pierre Lefevre

Libre Consentement Éclairé

Faux bébés presqu’aussi vrais que nature, cliquez sur « Ils tuent les vrais bébés, mais vous pourrez en acheter des faux »