Ils veulent devenir français pour imposer l’islam à notre pays

Publié le 19 octobre 2020 - par - 7 commentaires - 720 vues

Une première fois, le 14 juillet 1865, sous Napoléon III, l’article premier du « Senatus-consulte » proposait à TOUS LES ALGÉRIENS d’obtenir la nationalité française « à la seule condition qu’ils acceptent les lois françaises ».

Ainsi 3 millions d’indigènes de religion musulmane, 250 000 « étrangers » et 30 000 indigènes de religion israélite peuvent demander « à jouir des droits et de la qualité de citoyen français ».

264 indigènes d’Algérie et 113 Algériens musulmans se présenteront devant les administrateurs, ainsi que 151 israélites sur une population de 33 952 et 1 402 étrangers.

Cela explique le décret-loi Crémieux qui, plus tard, le 24 octobre 1870, accordera la citoyenneté française « À TOUS LES HABITANTS DE L’ALGÉRIE », toujours à la seule condition « qu’ils acceptent d’être régis par les lois civiles et politiques de la France et qu’ils renoncent à CINQ pratiques incompatibles avec le Code civil français :

*La polygamie

*Le droit de « djebr » (qui permet à un père de marier son enfant jusqu’à un certain âge)

*Le droit de rompre le lien conjugal à la discrétion du mari

*La théorie de « l’enfant endormi », qui permet de reconnaître la filiation légitime d’un enfant né à plus de 10 mois, et jusqu’à 5 ans, après la dissolution d’un mariage

*Le privilège des mâles en matière de succession

Seuls quelques milliers d’Algériens deviennent français. Notamment les quelques centaines de musulmans convertis au catholicisme, ainsi que des militaires et des fonctionnaires : qui doivent apporter « preuve sans équivoque de leur attachement à la France ».

Une très large majorité préfère conserver le statut personnel dicté par le Coran.

Les « imams » leur font croire qu’ils doivent abandonner leur religion musulmane pour obtenir la nationalité française, alors que la totalité des juifs ont adhéré sans pour autant perdre leur religion, tous comme, bien entendu, les « étrangers » de religion chrétienne.

Après l’indépendance offerte au peuple algérien, et le départ d’un million de « Français d’Algérie », choisissant « la valise plutôt que le cercueil » et qui laisse ce pays dans un état moribond et livré à la corruption, et contrairement à ce que pensait de Gaulle « qui souhaitait éviter à la France l’arrivée massive de musulmans », des centaines de milliers fuyaient leur pays et cela devenait des millions, après « le regroupement familial » offert sous la présidence de Giscard d’Estaing.

Depuis quelques décennies les directives de certains « imams » (eux-mêmes « sous les ordres » d’organisations et d’associations rémunérées par des fonds de pays étrangers, notamment la Turquie, pour ne citer qu’elle !) ont évolué : ils demandent à leurs sujets d’obtenir la nationalité française « à la condition qu’ils imposent la religion musulmane au-dessus des lois et des valeurs de la République française » et, selon une très récente statistique, plus de 40 % des musulmans de France, (surtout les jeunes de moins de 25 ans) sont en accord total avec cette décision.

Un professeur qui espérait enseigner les valeurs de la République française a payé de sa vie son engagement professionnel.

La France est choquée et lui rend un hommage national… tout comme elle avait été choquée, et rassemblée momentanément, après le drame du Bataclan et bien d’autres.

Espérons que l’assassinat islamiste (décapitation) de Samuel Paty ne deviendra pas « qu’un révoltant, triste et douloureux souvenir » !

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
L Béra

Eh! Manuel (!) Y’a comme une contradiction dans ton titre.
Les étrangers nés en France, tous ces rappeurs de haine qui niquent la France les keufs et les meufs, les dealers qui n’hésitent pas à écraser des flics, les tueurs islamistes qui ont tué 500 Français en 5 ans, la police religieuse des imams qui prêchent leur coran de haine en arabe dans les mosquée payées par les communes… etc, ils ne veulent pas devenir français.
Ils le sont souvent déjà ,français de papier, mais ils resteront toujours ISLAMISTE et jamais français.

Question : 350 à 400 morts, des incendies d’usines, d’églises et d’écoles, des dizaines de français déjà égorgés par les fous d’allah, sans que le pouvoir et sa djustice ne bougent.
Pourquoi maintenant ? Un égorgé de trop ? Les régionales dans quelques mois?

Kantar

Ce n’est pas aussi simple que vous le dites. Il suffit de lire l’étude de Patrick Weil (2005) intitulée ” le statut des Algeriens musulmans en Algérie coloniale” pour comprendre que la loi de 1865 n’a jamais étée appliquée sensu stricto pour les indigènes musulmans. Les exemples sont nombreux qui indiquent qu’elle n’a jamais été acceptée par les représentants de l’administration et des colons et qu’elle a été contrecarrée par la loi de 1889 qui donnait la nationalité française aux descendants des étrangers et pas a ceux des Algériens musulmans. La meilleure preuve qu’il n’y a jamais eu de réelle volonté d’elargir la citoyenneté des musulmans est qu’en 1962, il n’y avait pas plus que 10000 musulmans naturalisés sur une population de 9 millions d’Algériens. C

.Dupond1

Leur haine ne date pas d’hier ….A un ami marseillais d’origine Sicilienne je disais il y a deux jours ” ne leur tourne le dos que quand dix metres vous séparent” …..et sois sur tes gardes !!!
http://babelouedstory.com/cdhas/31_20_08_1955_suite/massacre_el_halia.html
Ils ne seront jamais nos amis et encore moins nos freres …..grace a internet la signification du mot “takkia” s’est répandue et accentue de jour en jour le séparatisme (la confiance en eux disparait) C’est triste pour l’infime minoritée qui est honnete ….mais dans le doute !!!

Theodore

“Cela explique le décret-loi Crémieux qui, plus tard, le 24 octobre 1870, accordera la citoyenneté française « À TOUS LES HABITANTS DE L’ALGÉRIE »” / dixit

désolé Monsieur Gomez, je suis pas du tout d’accord avec vous sur ce point.

le décret Crémieux était pour francisé les juifs d’Algérie, et UNIQUEMENT les juifs ! point barre

donc NULLEMENT TOUS LES HABITANTS DE L’ALGÉRIE ( Dans la foulée, les colons originaires d’Europe / Italie ( le cas de ma famille ), Espagne, Malte…etc sont aussi francisés en bloc.

Quant aux musulmans d’Algérie, ils sont maintenus dans le statut d’indigène ! ( une erreur fondamentale de ce pays il faut bien le reconnaitre, car heureux d’avoir sous le drapeau tricolore les mêmes arabes dans les 2 guerres mondiales, beaucoup moins de juifs par contre…)

Henri

Je reprends: « à la condition qu’ils imposent la religion musulmane au-dessus des lois et des valeurs de la République française »
Raison pour laquelle, les autorités des pays dont sont originaires ” ces chances pour la France” ne veulent pas qu’ils reviennent dans leurs pays d’origine car ils constituent sur le sol européen, une implantation islamique pour la future conquête de l’occident.
Par ailleurs, tous les cas d’actes d’agressions ( dits incivilités) ne sont que l’expression armée ( djihad/lutte) de l’islam conquérant (” ze bad “) pour laisser entendre que l’autre ( ze good dit le modéré) est le véritable islam d’amour et de paix. Focalisant ainsi sur le premier, l’on laisse l’autre progresser et s’implanter insidieusement partout.

kabout

ils veulent devenir francais aussi pour piller notre CAF !! y a bon la France ,beaucoups argent,pas controles,argent facile !!

PHIPHI

cessez de focaliser sur la CAF, ils veulent tout, la caf est un moyen, pas une fin, avec une analyse aussi terre à terre, c’est de la complicité

Lire Aussi