Ils veulent faire taire Aymeric Chauprade

Publié le 7 juin 2015 - par
Share

chauprademarineIl n’y a pas grand chose à dire;  on ne peut plus rien dire, sous peine de sanction de la part d’un régime autoritaire qui ne dit pas son nom.  C’est tragique dans un pays qui a l’outrecuidance de se revendiquer celui des droits de l’homme,  de la liberté d’expression et du « je suis Charlie ». D’ailleurs, Valeurs Actuelles ne s’y est pas trompé en titrant sa une de la semaine avec: « ON NE PEUT PLUS RIEN DIRE ». Yves de Kerdrel est venu rejoindre la liste non exhaustive des forbans, dissidents, condamnés pour s’exprimer librement.

Figurez vous que mêmes des hommes politiques doivent désormais se taire. En particulier ceux, ils sont rares, qui disent la vérité. De ceux-là est le courageux Aymeric Chauprade, qui reste droit dans ses bottes, quoiqu’il arrive. Il a de vrais engagements, de ceux pour lesquels on sacrifierait sa vie. Il est de cette trempe là, croyez moi sur parole. Que MLP l’ait écarté, sous influence du « mignon » , est à mon avis une erreur majeure.

Voilà donc, qu’en socialie hollandaise et autoritaire, ce dernier est convoqué, non mais, imaginez, CONVOQUÉ, à se présenter devant la Propaganda Staffel, pour s’être exprimé. Son crime ? Avoir posté une vidéo dans laquelle il dénonce « des » musulmans et leur cinquième colonne ! C’est bien sur cette cinquième colonne islamique que les « RICAINS » on décidé, hypocritement, à huis clos de deviser. Mais, c’est Chauprade que l’on « convoque » pour venir s’expliquer sur des faits de politique intérieure qui sont une évidence visible de tous. Bien évidemment, le député Européen ne se rendra pas à cette « convocation » de type stalinien et le fait savoir par courrier à ceux qui le « convoquent » .

http://aymericchauprade.com/aymeric-chauprade-convoque/

Sans oublier ce qui a prédisposé certainement à cette « convocation », l’émission du « petit journal », façon nihiliste, islamo-collabo, il y a quelques mois contre Aymeric Chauprade. Je ferai remarquer, qu’elle date du 20 janvier 2015, alors que les attentats contre Charlie Hebdo et le supermarché Casher eurent lieu le 7 janvier 2015. D’ou l’ignominie de l’animateur et de la chaine qui approuve ses propos ! Les morts de ces attentats ne suffisent décidément pas à ce gnome nihiliste islamo-collabo-je-suis-charlie-pour-moi-pas-pour-les-autres …

http://www.canalplus.fr/c-emissions/c-le-petit-journal/pid6515-le-petit-journal.html?vid=1201204&sc_cmpid=SharePlayerEmbed

Quand la « presse de divertissement » se transforme en donneur d’ordres au procureur de la République, aux associations et à cette minorité islamique active, on dépasse l’ignoble. Décidément, l’esprit dénonciateur qui sévissait durant la seconde guerre mondiale n’est pas mort. Personnellement, je lis cette vidéo immonde comme un appel au meurtre de Chauprade. On connait les pratiques des radicaux qui se sont «exprimés » le 7 janvier à Paris.  Ces salopards, idiots utiles à la conquête islamique, sont coupables de collaboration avec l’ennemi dénoncé par le député. Cet ennemi qui veut à tout prix bâillonner la liberté d’expression et dont le « petit journal », sous-traitant de la Propaganda Staffel, se fait le serviteur. C’est un odieux épisode de dénonciation tragiquement Français, destiné à nuire et porter atteinte à l’intégrité physique du député. Rappelons à ce petit merdeux, qu’Hitler était un sincère admirateur de l’islam. Je l’invite à lire les déclarations du dictateur, dont la liste des citations sur le sujet n’est pas exhaustive.

Je pourrais encore m’enflammer pour le paradis des musulmans, mais que dire du fade paradis des chrétiens.

(Hitler cet inconnu (Hitlers Tischgesprache im Führerhauptquartier), Adolf Hitler, notes de Henry Picker, éd. Presses de la cité, 1969, 13 décembre 1941, p. 168 )

Je suis sur le point de devenir une figure religieuse […] les Arabes et les Marocains évoquent déjà mon nom dans leurs prières.

(Libres propos sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de Martin Bormann, Adolf Hitler, éd. Flammarion, 1952, t. 1, 13 janvier 1942, p. 198 )

Si, à Poitiers, Charles Martel avait été battu, la face du monde eût changé. Puisque le monde était déjà voué à l’influence judaïque (et son produit, le christianisme, est une chose si fade!) il eût beaucoup mieux valu que le mahométisme triomphât. Cette religion récompense l’héroïsme, elle promet aux guerriers les joies du septième ciel… Animés par un tel esprit, les Germains eussent conquis le monde. C’est le christianisme qui les en a empéchés.

(Libres propos sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de Martin Bormann, Adolf Hitler, éd. Flammarion, 1954, t. 2, 28 août 1942, p. 297 )

Notre racisme n’est agressif qu’à l’égard de la race juive. Nous parlons de race juive par commodité de langage, car il n’y a pas, à proprement parler, et du point de vue de la génétique, de race juive […] La race juive est avant tout une race mentale […] Une race mentale, c’est quelque chose de plus solide, de plus durable qu’une race tout court. Transplantez un Allemand aux Etats-Unis, vous en faites un américain. Le Juif, où qu’il aille, demeure un juif. C’est un être par nature inassimilable. Et c’est ce caractère même qui le rend impropre à l’assimilation, qui définit sa race. Voilà une preuve de la supériorité de l’esprit sur la chair !

(Testament politique d’Hitler, Adolf Hitler, notes de Martin Bormann, préface de Trevor-Roper, éd. Fayard, 1959, 13 février 1945, p. 83)

Les peuples régis par l’Islam seront toujours plus proches de nous que la France, par exemple, en dépit de la parenté du sang qui coule dans nos veines. Le malheur veut que la France ait dégénéré au cours des siècles et que ses élites aient été subverties par l’esprit juif. Cela a pris de telles proportions que cela est irréparable. La France est condamnée à faire une politique juive.

(Testament politique d’Hitler, Adolf Hitler, notes de Martin Bormann, préface de Trevor-Roper, éd. Fayard, 1959, 2 avril 1945, p. 180 )

Si les Arabes avaient gagné cette bataille (Poitiers), le monde entier serait aujourd’hui musulman. Ils auraient en effet imposé aux peuples germaniques une religion dont le dogme, propager la foi par l’épée et soumettre tous les peuples à cette foi, était comme fait pour les Germains […] pour finir, ce ne sont pas les Arabes mais les Germains, convertis à la foi musulmane, qui auraient été à la tête de cet empire mondial islamique […] Nous avons la malchance de ne pas posséder la bonne religion. Pourquoi n’avons nous pas la religion des Japonais, pour qui se sacrifier à sa patrie est le bien suprême ? La religion musulmane aussi serait bien plus appropriée que ce christianisme, avec sa tolérance amollissante.

(Au coeur du troisième Reich, Albert Speer, propos d’Adolf Hitler, éd. Fayard, 1971, p. 138 )

On doit garantir à tous les membres musulmans des Waffen-SS et de la police le droit indiscutable, prévu par leur religion, à ne pas manger de la viande de porc et à ne pas boire de boissons alcooliques. Il faudra leur garantir des menus équivalents. […] Je ne veux pas que, par la stupidité et l’étroitesse d’esprit de quelques individus isolés, un seul de ces héroïques volontaires eut à ressentir une gêne et à se croire privé des droits qui leurs ont été assurés. […] J’ordonne que chaque infraction à ces dispositions soit punie sans la moindre hésitation et qu’on m’en rende compte

(Uniform Organisation and History of the Waffen-SS, Roger James Bender et Hugh Page Taylor, propos d’Adolf Hitler, éd. Bender publ, 1971, p. 144-145 )

Si je peux me permettre de « plussoyer », nous, à Riposte Laïque, soutenons de toutes nos forces Aymeric Chauprade, et nous espérons tous qu’il retrouvera sa place, de laquelle il n’aurait jamais dû être écarté. Sans vouloir jouer les Madame Irma, je le verrais bien, aux côtés de Marion Maréchal le Pen, laquelle j’imagine arrivera aux plus hautes fonctions du pays, car elle a des convictions affirmées, ne se laisse pas influencer par un esprit électoraliste. Enfin, j’espère ne pas me tromper.  Chauprade pourrait être son Premier Ministre. On peut toujours rêver … En tout cas c’est un scénario pour notre pays qui me séduit infiniment.

Sylvia Bourdon

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.