Ils veulent faire voter les sénateurs à main levée, pour mieux les surveiller

Ce matin, 10 janvier 2014 lors de l’interview de monsieur Jean-Pierre Bel, président du Sénat par  Jean-Pierre Elkabbach à 08h18

Source EUROPE 1, texte présenté sur le site de la station à l’adresse :
http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/L-interview-de-Jean-Pierre-Elkabbach/Videos/Bel-Hollande-a-droit-au-respect-de-sa-vie-privee-1767625/

Les propos suivants ont été tenus :

Question de J-P Elkabbach : « Le bureau du Sénat a rejeté la demande de levée de l’immunité de Serge Dassault. Vous avez honte ? »

Réponse de J-P BEL : « Je n’utiliserai pas ce mot. Je suis profondément déçu par cette décision, un peu blessé mais il faut raison garder. Mais la Justice passera, je vous le dis, elle ne sera pas entravée. Je suis blessé parce que cette décision a permis un flot d’antiparlementarisme et a donné une image du Sénat absolument négative, catastrophique. »

Commentaire de  J-P Elkabbach : « Le bureau du Sénat : 26 élus, 14 de gauche, 12 de droite qui ont fait bloc. »

Réponse de J-P BEL : « Oui, je pense que faire jouer des préférences amicales ou politiques dans un sujet comme celui-là est une très mauvaise chose pour la démocratie. Je défends le Sénat : c’est une assemblée utile à notre démocratie. Avec un système à une seule assemblée, nous serions dans l’élaboration de la loi de manière expéditive. Le Sénat est utile pour la défense des libertés, il l’a prouvé dans le passé, il continue à le faire. On travaille beaucoup au Sénat, je veux réhabiliter l’image de ce Sénat. Cette décision ne nous aide pas. »

Commentaire/Question de  J-P Elkabbach : « Quelqu’un a trahi vos recommandations et ses promesses ? »

Réponse de J-P BEL : « Visiblement, quelqu’un, sa main a tremblé… Je me suis même demandé si quelqu’un ne s’était pas trompé tellement ça m’a paru stupéfiant. »

Commentaire/Question de  J-P Elkabbach : « Vous demandez le vote transparent à main levée… Vous imposerez le vote à main levée ? »

Réponse de J-P BEL : « Oui. Je demanderai à ce qu’on lève le secret sur les délibérations du bureau sur ces questions. Je pense que la Justice peut déposer une requête avec des motivations qui nous permettront de nous prononcer… »

Commentaire/Question de  J-P Elkabbach : « Si la Justice réclame une nouvelle fois la levée de l’immunité de Serge Dassault, vous êtes prêt à faire voter à main levée ? »

Réponse de J-P BEL : « Oui, nous le ferons, et je l’espère à main levée, très vite, le plus vite possible, si la Justice décide de nous saisir. »

Fin du texte présenté par EUROPE 1.

Mes commentaires :

1) Ainsi donc, le président du Sénat, deuxième personnage de la République, ne reconnaît pas les résultats d’un vote du Bureau du Sénat, parce que non conforme à « sa volonté ». Vote, par ailleurs, s’étant déroulé dans les formes et conditions réglementaires …
C’est énorme !

2) Ce qui est plus grave, encore :

– c’est la confirmation de fait que, depuis 1958, c’est « la ligne du parti qui prévaut sur la Liberté de conscience et de choix de chaque Parlementaire ».
Ce qui revient à dire que le vote des Parlementaires est dicté par le Château !

Vous avez dit « démocratie » ?

– la dictature n’est pas loin… puisque en France, règnent déjà une oligarchie institutionnelle et une oligarchie de fait : ce ne sont plus les Représentants du peuple qui font les choix au nom de la Nation.
Ce sont des structures partisanes et les injonctions de leurs dirigeants qui fixent la direction du vent. Dans ces conditions, on peut légitimement se poser la question : quelle est l’utilité des Assemblées ?

A quand l’instauration en France, comme dans les « grandes démocraties » chinoise, coréenne, soviétique d’une « démocratie populaire » dans laquelle tous les délégués, debout, voteront comme un seul homme, tout en surveillant ses voisins immédiats pour s’assurer qu’ils votent bien, avant de les dénoncer comme « ennemis de la démocratie », donc à supprimer ?
Existe-t-il un outil plus puissant que la contrainte psychologique (pour ne pas dire le terrorisme psychologique) pour faire « bien voter » ?

A noter, dans l’article du NOUVEL OBSERVATEUR, publié le 09-01-2014 à 20h04 sur son site :

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20140109.OBS1894/immunite-de-serge-dassault-les-juges-pourront-renouveler-leur-demande.html

Le Nouvel Observateur Immunité de Serge Dassault : « Les juges pourront renouveler leur demande » »

A la question posée par Anthime Verdier :

« Quelle est la procédure à suivre pour lever l’immunité ?

Didier Maus, spécialiste du droit constitutionnel répond :

« … Le secret du vote permet de ne pas en faire une question partisane. Le problème, ce n’est pas le clivage entre droite et gauche. La question est de connaître les éléments du dossier. Chacun vote en son âme et conscience. C’est un principe vieux comme le monde. Il n’y a pas d’appel possible. »

Pour ceux qui en douteraient, je n’éprouve aucun sentiment d’amitié pour le Sénateur Serge DASSAULT, pas plus que pour tout autre parlementaire étant dans la même situation. Et, je n’ai aucune attirance particulière pour les émules du « camarade » accusateur public du Tribunal révolutionnaire FOUQUIER-TINVILLE.

Jean-François Cerisier

 

image_pdf
0
0