Ils veulent sauver le soldat Cymes, ce millionnaire pro-vaccination obligatoire

Lorsque nous avons saisi l’Ordre des médecins contre les scandaleux propos du docteur Cymes au sujet de la vaccination obligatoire et du professeur Joyeux, nous ne pensions pas que les médecins de la chambre disciplinaire de première instance violeraient à ce point le droit afin de ne pas avoir à juger, et à condamner leur confrère.

Précisons que pour faute de fausse pandémie et de prétendu covid-19, le président de l’association est confiné en Asie, et que nous avions demandé un renvoi à une date où sa présence en France aurait été possible.

Cette demande de renvoi a été refusée sans aucune justification et en dehors de tous les usages.

L’avocat qui nous représentait a alors jugé inutile de répondre aux conclusions du docteur Cymes, comme il a jugé inutile de se rendre à l’audience qui s’est donc déroulée en notre absence, ou celle de l’avocat nous représentant, et donc en violation du contradictoire.

Des allégations farfelues et infondées en droit

Le jugement rendu par ces « médecins » comporte des allégations farfelues et infondées en droit (comme leur affirmation fantaisiste que le président d’une association ou une assemblée générale ne pourrait pas représenter l’association en justice, faute que cela soit prévu dans les statuts – auquel cas, si vous assignez une association en justice, personne ne pourrait la représenter si ce n’est pas prévu dans les statuts, ce qui reviendrait à dire qu’elle n’est pas justiciable).

Un jugement corporatiste et politique

Mais ce « jugement » ne vise qu’à deux choses :

  • Protéger le docteur Cymes de toute condamnation, leur « jugement » corporatiste, c’est « Il faut sauver le millionnaire médiatique pro-Macron et pro-vaccination obligatoire ».
  • Sanctionner « Libre Consentement Éclairé » qui est pour la suppression du Conseil de l’Ordre des médecins, juridiction d’exception qui fut créée sous le gouvernement hitlérien de Vichy (politique officielle de collaboration avec Hitler), et qui empêche de soumettre les médecins au droit commun.

Les lois sont d’abord violées par ceux qui les votent, puis par ceux qui les appliquent.

Pourquoi ne ferons-nous pas appel ? Parce que nous sommes convaincus que la justice n’est plus rendue dans ce pays.

Par ailleurs, nous n’avons plus aucune confiance dans le système judiciaire français, dont les magistrats sont, soit aux ordres du pouvoir exécutif qui gère leur carrière, soit protègent leur corporation et se soumettent au pouvoir exécutif lorsqu’ils sont élus dans les juridictions d’exception, comme c’est le cas pour l’Ordre des médecins.

Nous avions longuement hésité avant de déposer cette plainte, mais ne pensions pas que l’Ordre des médecins violerait à ce point le droit.

Nous ne pensions pas qu’ils oseraient à ce point s’essuyer les pieds sur les dispositions législatives, afin de protéger Cymes.

Nous ne le pensions pas, et nous avons eu tort. Pourtant, nous avions été échaudés par le classement sans suite de notre plainte pénale (les victimes de la vaccination ne classent pas sans suite, elles, faites-leur confiance), contre certains aspects de la vaccination obligatoire. Pour mémoire, nous étions plus de 2 000 plaignants.

La justice n’existe pas dans notre pays, les lois sont d’abord violées par ceux qui les votent, puis par ceux qui les appliquent.

Par ailleurs, saisir la justice, c’est permettre au pouvoir politique de nous amuser et de temporiser, afin qu’il puisse continuer son œuvre de destruction de notre pays et de nos valeurs politiques, qui sont celles de la DDHC de 1789.

Dans des affaires politiques, et la vaccination obligatoire en est une, dès que nous saisissons la justice en France, les politiciens ont gagné, ils savent qu’ils peuvent continuer à s’essuyer les pieds sur nos droits et nos libertés, sans rien craindre de personne, et certainement pas des juges fonctionnaires.

L’exemple de l’affaire des frégates d’Arabie saoudite et des sous-marins du Pakistan.

Lorsqu’elles concernent des fonctionnaires ou des politiciens corrompus (la vaccination obligatoire entre dans ce cadre), les procédures judiciaires sont toujours classées sans suite, et lorsqu’un juge d’instruction est saisi, elles deviennent volontairement longues et coûteuses, afin de « noyer le poisson » et de protéger les coupables.

L’exemple de l’affaire « des frégates d’Arabie saoudite et des sous-marins du Pakistan » le démontre bien : cela fait 25 ans que la justice protège Édouard Balladur et François Léotard, alors que des centaines de millions ont été détournés et que le 8 mai 2002, 14 personnes, dont 11 employés de la Direction des constructions navales, ont été assassinées en représailles de l’arrêt du versement des commissions promises par Édouard Balladur et sa clique de criminels.

Des seconds couteaux ont été jugés en 2019 et une décision a été rendue le 15 juin 2020 (pourquoi attendre autant ?), quant au  procès d’Édouard Balladur et de François Léotard, il se tiendra du 18 janvier au 19 février 2021, plus de vingt-cinq ans après les faits.

Ne doutez pas un instant qu’ils seront relaxés. En revanche, si vous sortez sans masque, c’est deux mois de prison ferme (à partir d’un certain niveau de récidive).

Pour en savoir plus au sujet l’affaire des « frégates d’Arabie saoudite et des sous-marins du Pakistan », cliquez sur « Édouard Balladur et de François Léotard peuvent dormir tranquilles »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_fr%C3%A9gates_d%27Arabie_saoudite_et_des_sous-marins_du_Pakistan

La nécessité de descendre dans la rue !

Nous ne saisirons plus la « justice », nous préférons nous concentrer sur le combat politique et la nécessité de descendre dans la rue, pour défendre nos droits d’êtres humains et nos libertés fondamentales.

Pourrons-nous continuer le combat de « Libre Consentement Éclairé » ?

Sincèrement, cela dépend de vous et de votre soutien financier. Mais si nous renonçons à nous battre contre l’inacceptable, il est certain que tout ira de mal en pis et qu’il faudra alors nous préparer à être leurs dociles esclaves isolés, masqués, maintenus dans un territoire précis (un rayon de 1 km autour de notre domicile), vaccinés, pucés et médicamentés.

Refusons cela, défendons notre peau, descendons dans la rue et qu’ils se préparent au pire !

Démontrons à Mgr Carlo Maria Viganò, l’ancien ambassadeur du pape auprès du président des États-Unis, qu’il ne se trompe pas en affirmant « Ce Great Reset est voué à l’échec parce que ceux qui l’ont planifié ne comprennent pas qu’il y a encore des gens qui sont prêts à descendre dans la rue pour défendre leurs droits, protéger leurs proches, donner un avenir à leurs enfants. »

Pierre Lefevre

« Libre Consentement Éclairé »

Suite à notre condamnation, en plus des dépens dont nous ne connaissons pas le montant, à verser à ce millionnaire de l’industrie pharmaceutique médiatique, pro-vaccin, 2 000 €, ceux qui veulent et peuvent nous soutenir, peuvent le faire en suivant ce lien :

« Je participe au combat de Libre Consentement Éclairé pour nos libertés fondamentales »

 https://www.libre-consentement-eclaire.fr/dons/

Nous l’avons lu sur Twitter

« Ils sortent d’où, ces médecins au degré zéro de l’humanité ?»

Pour lire le tweet, cliquez sur « Aldo Sterone le dit »

https://twitter.com/AldoSterone111/status/1331158927896170497

Retrouvez-nous sur Twitter

https://twitter.com/eclaire_libre

 

 

 

image_pdfimage_print

12 Commentaires

  1. Hé bien, si ce rigolo veut rendre obligatoire la vaccination, qu’il commence par lui-même et toute sa descendance. Ensuite, on attend quelques années , juste pour voir l’efficacité et l’innocuité du dit vaccin. Au fait, à quel moment il est présent en son cabinet ce bon docteur Cymes, alors que tous les services de santé sont sous tension? Il n’y a pas un coup de main à donner dans un hôpital? On fait bien appel à des retraités . Ah oui! Il est vrai que passer à la télé, ça flatte l’égo et remplit d’avantage le compte en banque.

    • Coups de main à donner: mais ils en sont incapables. Ils n’ont plus qu’une lointaine théorie savant dans la tête mais aucune pratique. Regardez le Blachier, un bon exemple. Ca cause devant le micro, c’est tout, mais ça rapporte autrement plus.

    • Tous ces médecins sans malades sont (très) souvent des cousins comme vous dites. Cela paye bien plus qu’un cabinet et avec bien moins de tintouin que de s’occuper de vrais gens. Le fric, le fric…

  2. il vaut mieux que ces « médecins » officient à la télé que dans leur cabinet (synonyme :de chiottes)

    • Le MÊME genre dans un autre domaine que N. Hulot, le fric, le fric, le fric , tant pis s’ils vendent leur âme au diable du moment que le pognon rentre. Cymes a placé son argent dans l’immobilier, c’est formidable il va pouvoir ouvrir toute grande les portes de ses apparts AUX ROMS et aux ENVAHISSEURS pour être encore plus POLITIQUEMENT CORRECTE avec son gourou Macron !

  3. Cet individu, médecin-media, me dégoûte ! Il eût mieux fait de s’occuper de ses patients à l’hôpital….
    Il est vrai que cela rapporte beaucoup moins !!!!!

    • de plus en plus de médecins ou supposés tel sur les plateaux TV 📺 et de moins en moins dans les hôpitaux et dans nos campagnes : cherchez l’erreur ! ( les prestations Tv sans doute plus lucratives)

    • John, tu n’as rien compris, désolé de te le dire, « il fait partie de la communauté » donc c’est un dieu en puissance intouchable !!!!!

  4. Il a encore le temps de prendre des patients en consultation ce type avec tout ce qu’on nous impose sa gueule sur les plateaux de propagande? Sans parler du temps qu’il doit passer à enregistrer toutes ses émissions de merde dont on nous abreuve constamment.
    C’est quand la dernière fois qu’il a vu un vrai patient? Si tant est qu’il en ait vu un jour.

Les commentaires sont fermés.