Imam salafiste Otmania, vous êtes passible de 5 ans de prison et 75.000 euros d’amende

 

Cher Monsieur Otmania,

Vous annoncez que vous allez porter plainte pour diffamation contre RL, et contre un autre auteur de RL et moi-même, dans le cadre du scandale de la famille Lesteven, cette famille qui a bien failli être lynchée par vos coreligionnaires à Elne et qui a été chassée de la ville pour un supposé racisme parce qu’elle votait et militait pour Louis Aliot.

Cela me paraît un peu prématuré, pour plusieurs raisons.

En effet, vous devez savoir que la personne diffamée doit être identifiable. Or, en ce qui me concerne je ne cite pas votre nom, je dis « l’imam du coin ». Mais quel imam ?…Vous avouerez que le qualificatif d’« imam du coin » est quand même assez flou. Votre nom ne figure nulle part. Vous n’êtes pas identifiable.

Imam d’Elne ? Mais qui connaît ce coin d’Elne ? Je ne connaissais absolument pas Elne, même de nom, avant ce scandale. Elne n’est qu’un petit point sur une carte dans une région que je ne connais pas du tout. Les lecteurs de RL non plus ne connaissent pas Elne, dans leur immense majorité. Ce n’est certainement pas le centre du monde comme vous semblez et aimeriez le croire.

Ensuite, combien de mosquées à Elne ? De salles de prières ? De sites non officiels ? De prières de rues ? On ne donne même pas, dans RL, de nom de mosquée. Et combien d’imams ? Nul ne le sait, et à mon avis cela change souvent. Vous avouerez donc que le terme « imam du coin » ne désigne personne de précis. Mais c’est peut-être justement ce que vous regrettez… et c’est ce qui vous détermine à vous nommer vous-même en tant qu’« imam du coin. »

En fait, désolée de vous le dire, mais c’est vous-même qui m’apprenez votre nom comme si vous vous dénonciez ainsi vous-même, dans votre lettre publiée par RL. Deux mois après mon texte. Jusque-là je l’ignorais. Les lecteurs de RL aussi.

Ce ne serait pas vous l’instigateur des faits, mais ce serait votre adjoint. Vous savez que pour nous, que vous appelez les « infidèles », adjoint ou imam, on ne voit pas trop la différence. Nous ne sommes pas au fait de votre terminologie. Si ce n’est pas l’imam, c’est donc son frère…

Votre adjoint est un certain Zellal, par ailleurs responsable de l’association Fraternité… fraternité avec qui ? Sûrement pas avec les Français ordinaires de son quartier…

Vous n’avez pas de prise sur lui, pas de contrôle ? Mais alors comment Zellal peut-il être votre adjoint, s’il n’agit pas en conformité avec vous ? Est-il bien certain qu’il n’a pas agi sous votre impulsion, comme tout subordonné ? Mais « en même temps » quel chef êtes-vous si vous n’avez pas de contrôle sur votre subordonné ?… Si vous ne savez pas ce qu’il fait ? Si vous ne l’influencez pas ?

Ne vous êtes-vous pas demandé si votre comportement ne pourrait pas tomber, cependant, sous le coup d’une inculpation ?…

Celle de non-assistance à personne en danger par exemple. Article 223-6 du code pénal, qui punit cette abstention d’agir de 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende. Car vous vous êtes, sauf erreur, abstenu d’intervenir. ESt-il possible que vous ayez pu ignorer ce qui se préparait ? Dans certains cas, en droit français, l’abstention est punissable.

De toute manière, en tant qu’imam vous êtes responsable de votre communauté et de ses actes. Même si vous n’y avez pas du tout participé, ce qui reste à prouver.

Cette famille a failli être lynchée, aux cris de « sales Français », comme dans un véritable pogrom, et a dû être exfiltrée. On se demande de quel côté sont la haine et le racisme ? Ne dites pas que vous ne saviez pas ce que faisait votre adjoint au nom de « la religion », dans la ville dont vous êtes imam. Il se serait rendu plusieurs fois devant le domicile de la famille pour y faire de l’agitation contre elle. La dernière fois, juché sur le capot d’une voiture, il aurait demandé à la foule d’agir…

Il y a eu donc préparation, donc préméditation. Une volonté criminelle formée avant l’action. C’est une circonstance aggravante. Je vous laisse chercher l’article du code pénal.

Vous ne pouviez pas ne pas savoir ce qui se tramait. Ou si vous ne le saviez pas, c’est une négligence. Vous pouvez être poursuivi également pour cette négligence. Il y a des choses qu’on a le devoir de savoir. Des gens ont été condamnés pour ne pas avoir su, alors qu’ils auraient dû. Les exemples sont légion.

L’insulte publique de « sales français », prononcée par des gens dont vous êtes responsable, est également punissable. La sanction est aggravée si l’injure est à raison de l’ethnie ou de la nation, ce qui est le cas. Vous pourriez être poursuivi pour complicité.

Et ces actes de quasi-lynchage par un groupe de personnes ont une circonstance aggravante, celle d’être commis en réunion. Article 222-13 du code pénal, toujours sauf erreur de ma part.

Dans un autre registre, ne dites pas que vous ne pouviez pas faire cesser les actes de votre adjoint. Vous êtes responsable des actions de votre subordonné. Vous êtes responsable de votre adjoint. C’est le droit français. C’est l’article 1242 du code civil, qui engage la responsabilité du commettant vis-à-vis de son préposé. Vous ne le saviez pas ? Votre adjoint, c’est votre préposé.

Vous pourriez aussi être poursuivi pour non-dénonciation d’infraction. Article 434-1 du code pénal, toujours sauf erreur de ma part. Punissable de 3 ans de prison et 45000 euros d’amende. Heureusement que nous sommes en France et non aux USA, car là-bas on additionne les peines…

Le Cardinal Barbarin a été poursuivi pour ne pas avoir dénoncé les actes pédophiles de certains prêtres de Lyon. On ne voit pas pourquoi on vous dispenserait d’une telle poursuite, légitime. Pourquoi le Cardinal Barbarin et pas vous ?… Il ignorait, dit-il. Comme vous.

Ne dites pas non plus que vous ne pouviez pas arrêter, lorsqu’il en était encore temps, cette mise au pilori d’une famille française qui avait bien le droit de vivre dans un quartier à dominante musulmane, ce qui prouve bien qu’elle n’est pas « raciste » comme vous le prétendez, et dont la mère de famille était gravement malade… c’est cela que vous appelez le « vivre ensemble » ?… La « tolérance » ?

Vous savez très bien que si le jour des faits, vous vous étiez rendu sur place, vous auriez limité les dégâts. Mais non. Vous ne l’avez pas fait. Pas ce jour-là.

Vous vous êtes ensuite, et avant l’exfiltration, rendu sur les lieux pour faire, au nom de votre communauté et au nom de votre adjoint et de vous-même, des excuses à la famille Lesteven, et faire en sorte qu’elle puisse rester à Elne ?… Cela aurait été tout à votre honneur. Non ? Pas davantage ?

Du moins, pris de regrets, vous vous êtes ensuite rendu à l’hôtel de Périgueux qui a refusé d’accueillir la famille Lesteven pour cause de priorité d’accueil des migrants, pour prendre sa défense et exiger l’accueil ?… Non plus ?

Alors vous êtes allé, dans la nouvelle résidence des Lesteven, leur demander de revenir à Elne et leur dire que ce n’était qu’un affreux malentendu ?… Non, vous ne l’avez pas fait ?… Cela fait beaucoup d’actes manqués. Et votre religion est une religion de paix et d’amour ?

Vous vous êtes beaucoup abstenu. Votre absence des lieux semble l’indiquer, peut-être n’êtes vous pas, ou pas vraiment, l’imam d’ Elne… On ose espérer qu’étant l’imam, vous seriez intervenu. Si vous êtes l’imam d’Elne, vous êtes responsable de ce qui se passe dans votre communauté. Si vous n’êtes pas l’imam d’Elne, de quoi vous plaignez-vous ? Vous n’avez aucune qualité pour agir, c’est-à-dire pour poursuivre RL pour avoir simplement raconté l’histoire de la famille Lesteven.

Ce quartier d’Elne est peut-être une zone de non-droit ? Mais alors où est le respect de la France et de ses lois, que vous revendiquez ?

Où est le respect de la démocratie, quand votre adjoint cherche à faire partir du quartier des gens qui votent pour un autre parti que le vôtre mais un parti qui n’est pas interdit, que je sache ? Votre adjoint est-il dans son rôle lorsqu’il intervient dans le vote des citoyens ? Vous le soutenez par votre non-intervention, vous avouez donc par là que l’islam est politique ?…

Le fond de l’histoire, ce sont, peut-être, vos prêches salafistes. Qui sait ce que vos prêches ont induit chez votre adjoint et vos fidèles ?… Êtes-vous sûr que prier tous les jours pour que les mécréants, c’est-à-dire nous, soient châtiés de ne pas croire en Allah, ne porte pas un peu sur leurs nerfs et ne les influence pas quelque peu ? On ne manque pas d’exemples d’émeutes qui se sont déroulées après un prêche dans une mosquée, comme par hasard. Par exemple Grenoble, en 2005. Ah, ils n’ont rien compris à vos prêches, direz-vous sans doute. Facile.

Car on apprend, d’après votre tenue, que vous êtes salafiste. On sait ce que c’est que le salafisme, dont le gouvernement s’était engagé à fermer les mosquées, comme incompatibles avec nos lois. Vous paraît-il habile d’attirer l’attention sur ces mosquées  ? Cela pourrait bien réveiller les velléités de fermeture. On ne peut que l’espérer. Pensez-y.

Reste qu’une famille française, dans une véritable illustration du grand remplacement, a été chassée de chez elle et gravement traumatisée.

Cela ne peut pas rester impuni. Il faudra bien que les divers responsables, quels qu’ils soient, exécutants, complices, coupables d’abstention, coupables d’ignorance, etc., dans cette action sauvage, soient amenés à s’expliquer, à rendre des comptes, et se tiennent prêts à le faire, prêts à être déclarés coupables, ou pourquoi pas, à être disculpés, mais après explications de leur part. Si au bout du compte on apprend que vous n’avez eu aucune part dans ce scandale, on se réjouira pour vous.

Cordialement

Sophie Durand

image_pdf
0
0

27 Commentaires

  1. Sa tenue ne prouve pas qu’il est salafiste. Je trouve cela d’ailleurs parfaitement normal car un imam doit avoir une barbe et porter la djellaba, comme le curé porte la soutane et le rabbin la redingote et les papillotes. Il faut pouvoir reconnaître les membres du clergé.

  2. En même temps vu son déguisement il doit avoir plus souvent le cul en l’air que la gueule en haut, en train de réciter ses élucubrations à son allah halal

    • Plutôt des chocs répétés, ce n’est pas un trou mais sans doute une bosse calleuse à force de se prosterner devant son dieu fanatique et son prophète sanguinaire.
      Mais il a une belle tunique immaculée, car « pensée unik, parti unik, tunik la France ».

  3. Brest / Vivre ensemble : 160 tonnes de béton pour s’adapter à la menace islamiste

    Les attentats au véhicule-bélier sont passés par là : Nice, Berlin, Stockholm, Londres, Barcelone… «Avec ce nouveau type d’attaque, nous avons changé de paradigme», reconnaît Jean-Luc Polard, adjoint au maire de Brest en charge de la cohésion sociale et la participation des habitants, vice-président de Brest métropole aux services à la population, commerce et artisanat. Aujourd’hui, pour organiser une manifestation en plein air, le plan sécurité à mettre en œuvre est particulièrement contraignant. «Il nous faut bloquer tous les accès possibles aux véhicules.»

  4. Voilà bien d’encre dépensée, en plusieurs articles, sur un individu « Responsable, mais non coupable ».
    Il retourne l’Arme contre lui ! Laissez le faire !

  5. « Imam » n’est pas un titre officiel, ni un statut. C’est celui qui dirige la prière au moment de celle-ci. Cela peut être n’importe quel musulman présent, l’usage veut qu’on demande à celui qui connaît le mieux les rites.

    « L’adjoint » de ce monsieur est donc certainement parfaitement apte à être imam (on n’ose imaginer qu’il prenne comme adjoint un individu qui serait ignorant de l’islam au point de ne pouvoir le faire). Et s’il lui est arrivé de diriger effectivement la prière, il est tout aussi imam.

    En prenant la tête du groupe de représailles, outre le fait qu’il est passible de poursuites pénales graves, il s’est comporté, sinon en imam, au moins en émir des croyants.

    En tout état de cause, il s’agit bien d’un responsable de la « mosquée du coin », agissant en tant que tel

  6. Les patriotes francais perdent leur temps à écrire et à poursuivre en justice dans les palais de l’injustice cosmopolite antifrançaise , toute cette racaille d’imams criminels aux faces de tortionnaires et d’esclavagistes .. Entre un patriote francais et un musulman et son imam , il n’ y a que deux principes justes , fermes , gaulois et libérateurs : LA DECHENACE DE LA NATIONALITE ET L’EXPULSION

    • Oui il y en a marre de ces « muzz »! ,ils doivent déguerpir de gré ou de force! souvenons-nous de « la valise ou le cercueil »! à notre tour d’appliquer la maxime !!!!

  7. il risque théoriquement prison et amende, mais encore faut il qu’il soit poursuivi! et lé « justice » étant ce qu’elle est, rien ne se passera

    • on ne peut pas chasser dans une RESERVE qu’on se le dise LA FRANCE EN EST UNE hélas trois fois hélas

  8. Il y a 23 ans j’ai quitté Marseille, car déjà l’invasion était là, (Place d’Aix par exemple) tout doucement jusqu’à la Canebière si célèbre qui est devenue un immense distributeur de kebab , Je n’y suis plus jamais retourné et pourtant j’y suis né. Alors cette petite ville inconnue il y a pas longtemps et le reflet de ce qui s e passe ailleurs avec beaucoup plus d’ampleur sous le silence de l’Omerta.

  9. Comment cet abrutis ose t’il ? Justement,c’est parce-qu’il est abrutis et fanatique qu’il ose
    aurait dit Audiard en variant sa célèbre repartie .

  10. Il peut toujours venir par chez nous. Les merdes de son espèce, on les recevrait à coups de fusil et à ce moment, on dirait qu’il nous a lâchement insulté et agressé. Ce serait de la légitime défense. Le tout est de retourner les rôles et ce sera le flingueur flingué.

  11. Sophie Durand, je vous trouve bien optimiste en disans que cette cochonnerie (oups) d’iman risquerait 5 ans de prison et 75 mille € d’amende… dans un Etat de droit, oui certes mais plus dans l’ancienne Gaulle, c’est terminé tout ça ; c’est la charia qui s’installe à nos frais et à la limite c’est vous qui prenez le risque de vous retrouver devant les tribinaux avec la bienveillante complicité des juges pourris. Juste un an avant la catastrophe de l’entrée dans l’Europe mon instinct m’avait poussée à m’expatrier, le hazard ou l’instinct… allez savoir… mais en tout cas je ne regrette rien quand je vois l’état de déliquescence de ce qu’était mon pays par rapport à ce qu’il est devenu lorsque je reviens périodiquement revoir ma famille et mes amis.

  12. Bien envoyé Sophie. On ne peut être plus clair. Dans cette analyse le manche est bien de l’autre côté de la cognée. Bravo et merci pour cette belle plaidoirie contre l’envahisseur visiblement raciste ANTI blancs.

    • Oui,, merci pour cette belle démonstration d’actes volontairement manqués, Sophie
      J’espère que votre texte avec ses arguments d’une logique imparable donnera des sueurs froides à ce guignol.

  13. Voilà où nous en sommes arrivés. Merci à l’UMPS et aux autres guignols socialo-judéo-maçonnique qui nous pourrissent la vie depuis des dizaines d’années au profit du grand capital et au détriment des Français.

  14. Très bon article qui dissèque les responsabilités de l’imam. Une plainte sera-t-elle déposée contre lui ? Il le faudrait.

    • Qui portera plainte pour cette malheureuse famille qui n’a visiblement pas les moyens de se défendre, @Brouillon ? N’est pas Théo ou Mérah qui veut

  15. Bonjour et merci, Madame DURAND
    Je viens di lir votre text et bravos, votre perfection du detail remet trés trés bien les pendules a l’heure.

  16. C’est pas un messieur….C’est un militant qui a besoin de se faire remarquer par une couche de decerebre/es…. Dangereux et malfaisant qui ne respecte pas les lois du pays dans lequel il vit ….Des mosquées en europe mais d’église dans ses terres !… il n’y a aucune raison de lui accorder des privileges pour qu’il répande sa merde religieuse … Si un de nous tenterait de faire ce qu’il fait chez lui …On est mort par lynchage dans l’heure qui suit …. …En tôle et qu’il paye …Il ne payera pas de sa vie !

  17. Comme d’habitude » c’est pas lui c’est l’autre  »
    J’ai des amis qui habitaient ce village dont ils sont originaires et qui en sont partis vu la transformation.de celui ci car ils en avaient les moyens ; je plains cette famille qui est chassée de chez elle par cette engeance ; que fait la commune,honte au maire !!!

  18. Défense et soutien total à la famille Lesteven et aux chiottes tous ces malfaisants extrémistes qui pourrissent socialement et judiciairement tous les concitoyens qui les supportent.

    M*rde à l’islamisation !

Les commentaires sont fermés.