Imitons Mandela ou Gandhi pour lutter contre l'invasion migratoire

migrants-algériens-pretendus-syriensQue faire? Un premier pas : il faut une secousse sensationnelle : un député français en France ou un député européen à Bruxelles monte à la tribune et déclare en grande pompe:
“Mes chers collègues monsieur Juncker ( en 2014) tout comme madame Merkel (en 2010) et monsieur van Rompuy ( en 2012) sont des lauréats du prestigieux Prix Kalergi. Qui est ce Kalergi ?…” l’expliquer et ensuite dire tout simplement ce qui a été écrit en long et en large sur les sites de Riposte Laïque, Boulevard Voltaire, Les Observateurs, Internet et Wikipédia, etc.
Si on ne le laisse pas parler à la tribune, qu’il organise une conférence de presse.
Mieux encore si de nombreuses personnalités le font. Mieux encore si cela se fait dans toutes les assemblées nationales de tous les pays.
Il faut un séisme dans la presse qui ébranle toute l’Europe et que tout d’un coup tout le monde soit choqué. Même si la majorité n’en croira pas ses oreilles, dès que le doute sera instillé dans les consciences, il commencera à fermenter car le doute est au cerveau ce que le ver est à la pomme.
Un deuxième pas : maintenant que les chercheurs-de-vie-meilleure arrivent à la portée des citoyens, organiser des groupes (ne pas y aller seul) pour aller leur expliquer qu’ils ont été manipulés dans le but du génocide européen mais que le travail qu’ils viennent chercher n’existe pas. Qu’ils sont arrivés dans des pays qui sont au bord de la faillite, dont les jeunes partent pour chercher du travail ailleurs et qu’ils ne feront qu’accélérer cette faillite.
Un troisième pas : faire comprendre à ces allochtones que la guerre qu’ils ont fui, ils vont la retrouver chez nous, que l’agenda n’est pas de nous détruire pour les faire régner mais de détruire tout le monde de la même façon. Allochtones et autochtones, nous sommes tous dans le même bateau et ça ils savent ce que ça veut dire.
Un dénominateur commun : dans toute l’Europe nous admirons les nationalistes comme Gandhi (“Même si vous êtes une minorité composée d’un seul individu, la vérité est la vérité”) ou Nelson Mandela (“Cela semble toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse”) qui ont vaincu les tyrannies en utilisant la non-violence mais aussi la désobéissance civile. Eh bien, mettons en pratique les techniques que ces héros de la liberté ont utilisées pour se débarrasser de nous… et que nous admirons tant. Ressourçons-nous en regardant les films qui célèbrent les freedom fighters comme “Le cris de la liberté” ou “Gandhi” de Richard Attenborough. Ils ont réussi à vaincre l’Empire et nous n’en serions pas capables ? Relisons les écrits du Grand Timonier (“Le soldat doit être dans le peuple comme le poisson dans la mer ») de Sun Tzu (“Celui qui n’a pas d’objectifs, ne risque pas de les atteindre” ) ou Machiavelli (“Pour conquérir envoyez des colonisateurs, c’est plus simple et coûte moins cher que des armées”) et en lisant, ne fut-ce que les citations sur Internet, disons-nous que les “coolies” et les “nègres”… ce ne sont pas de vagues concepts exotiques, non, non, c’est nous!
Anne Lauwaert

image_pdf
0
0

26 Commentaires

  1. La stratégie est plus proche des arts martiaux qui utilisent la force de l’adversaire pour la retourner contre lui, que celle de Gandhi ou de Mandela. Lire la suite de « Soumission » d’Anne Lauwaert pour s’en rendre compte..http://www.minurne.org/?p=1757
    Et là, le retournement imaginé est proprement génial !

  2. « le doute est au cerveau ce que le ver est à la pomme. » Dommage que vous ayez choisi de reprendre cette phrase pour le moins étrange de vos commentaires et heureusement qu’il n’en est rien car moi qui cultive le doute religieusement ( méthodologie scientifique ) , il y a longtemps que je n’aurais plus de cerveau si l’analogie avait quelque raison d’être. Mais qu’importe, on comprend ce que vous voulez dire ( « le doute est à la réflexion [ ou à la conscience ] ce que le levain est à la pâte » eut été plus judicieux ) c’est le principal.
    Quoi qu’il en soit, je comprends votre message et donc le décalage entre son sens premier et les critiques de quelques uns de vos commentateurs précédents portant sur l’Histoire et les actes de Gandhi ou Mandela.
    Il semblerait que ce problème de plan Kalergi tourne un peu à l’obsession chez vous et ce n’est jamais très sain surtout quand l’orgueil nous rend répétitif. Néanmoins, je vous comprends, vous avez raison, si l’évènement fictif que vous décrivez pouvait avoir lieu, ce serait un formidable retournement de situation, l’occasion d’un réveil universel des populations européennes. Malheureusement, comme je vous l’ai déjà dit précédemment, et il faudra vous faire à cette idée, ce qui manque pour qu’un tribun endosse le rôle dont vous fantasmez pour lui, ce sont des preuves que les idées développées brièvement par Kalergi dans un ou deux livres en 1925 sont sciemment appliquées par nos gouvernants européens en 2015. Sinon, c’est du suicide, il se fera tourner en ridicule et lyncher comme un comploticien, sans parler du pire, s’il existe des moyens de démontrer qu’il se trompe, ce qui est le plus gros risque, lequel pourrait dramatiquement se retourner contre nous.
    Cependant, un tel doute pourrait effectivement bien nous servir si on peut le parsemer dans la population, sur ce point vous avez raison, mais pour le moment, à défaut de preuves, ce n’est pas le rôle d’un tribun officiel de s’en acquitter.

  3. chers lecteurs, sachez que les titres des articles ne dépendent pas des auteurs, mais de ceux qui mettent les articles en ligne
    j’ai déjà précisé : il ne s’agit pas du tout de faire comme Mandela et de tuer du noir, il s’agit d’employer les techniques gauchistes contre le gauchisme
    et comme je l’ai aussi déjà précisé, inutile de m’expliquer qui était Mandela, j’y étais à l’époque – inutile aussi de m’expliquer qui était Gandhi – j’étais aussi en Inde – et Bose, et la partition et Jinnah et Nehru, etc, non non, inutile de répéter on connait ça !
    Si vous aviez lu mes livres vous auriez su que je savais
    je vous répète une autre clé : il s’agit d’ironie
    et ensuite faisons une analyse de texte … ah mais maintenant cela ne s’apprend plus ? ben non y a pas de traduction automatique

  4. Presque d’accord avec l’article.. mais le titre me laisse dubitative.
    « imitons Mandela.. » l’imiter en quoi ?
    Même si comme vous le précisez, l’Afrique n’est pas le sujet :
    Devons-nous, comme le chantait Mandela, -dans une version « blanche » -, tuer les noirs ?
    http://www.dailymotion.com/video/x1896o0_quand-nelson-mandela-chantait-qu-il-faut-tuer-les-blancs_news
    N’oublions pas .. Mandela était le leader de l’ANC , il a mis au pouvoir Jacob Zuma un fou tortionnaire violeur polygame..
    https://www.youtube.com/watch?v=Z3JTDrhRVaw
    RELIRE Un article complet de Sylvia Bourdon sur RIPOSTE LAÏQUE;
    http://ripostelaique.com/mandela-licone-des-antiracistes-a-t-il-proteste-contre-lassassinat-massif-de-fermiers-sud-africains-blancs.html
    Aujourd’hui : L’apartheid à l’envers..
    https://www.youtube.com/watch?v=cAOFmgnRngI
    Gandhi était un homme debout. Il est mort de ne pas pouvoir écraser -les mouches à merde- (peut-être rapport au respect que le bouddhiste doit aux animaux ?)
    Il nous faudra plus de courage que cela. Nous ne le trouverons pas dans les imitations mais pour commencer dans la loi.
    CLANDESTINS/ENVAHISSEURS/GLUANTS etc.. DEHORS ET FAUTEURS DE TROUBLE (politicars, assos, officines communautaristes, préfets, maires, juges, avocats, médias, employeurs véreux, manipulateurs, acteurs humoristes, imams, évêques, taupes.. guignols de tous genres, et la liste est longue, qui sabotent nos valeurs notre culture et procèdent au grand remplacement , HORS D’ÉTAT DE NUIRE !
    C’est écrit dans la constitution ! C’est écrit dans les droits de l’homme.
    C’est écrit dans les lois de la nature.
    De quel poulailler le coq* serait suffisamment fou pour pour ouvrir les portes au renard en sachant que ce dernier va bouffer tous les occupants, lui y compris et qu’on ne retrouvera que quelques plumes ?
    (* à part le coq français qui ressemble de plus en plus à un vieux barbeau châtré)
    Nous sommes ceux qui les grignotent par les orteils en relevant chaque incohérence, chaque injustice.
    Nous sommes la boule de neige image aimée par + Sir Francis Percy Blake/Roger Heurtebise disparu trop tôt père de cette phrase sublime « Il faut que la peur change de camp ».
    La bonne nouvelle est que la peur a changé de camp.
    Pour preuve : les tentatives de procès qui se multiplient contre les résistants pour n’aboutir à rien ou rarement.. On comprend facilement que la panique les anime. Ils n’ont rien entre les jambes (ont-ils eu un jour ?) et le peu qui leur reste, la Vérité en viendra à bout.

  5. Le seul exemple à suivre, c’est Gandhi, le supposé « pacifiste » dont on censure trop souvent en Europe une citation taboue pas du tout pacifiste : « Là où il n’y a le choix qu’entre lâcheté et violence, je conseillerai la violence. »
    Ensuite même lui n’a pas réussi à faire coexister une forte minorité musulmane avec les hindous, même lui, le grand pacifiste, a été obligé de reconnaître que la SEULE solution pour une paix viable était l’apartheid entre musulmans et non-musulmans. C’est LUI qui a organisé la déportation volontaire des musulmans vers (à l’époque, en 1947) la province indienne du Pakistan et la déportation volontaire inverses des non-musulmans de la province du Pakistan vers les maisons laissées vides par les musulmans. Mais ça ce n’est jamais enseigné… Puis il a donné l’indépendance au Pakistan. Et depuis ils se font officiellement une guerre d’escarmouches militaire sur la frontière, et les hindous peuvent démolir certaines mosquées dans des émeutes quand les minorités musulmanes résiduelles d’Inde deviennent trop pénibles.

  6. OK ! nous sommes tous d’accord sur l’Afrique MAIS LA N’EST PAS LE SUJET DE MON ARTICLE ! Le sujet de mon article est d’utiliser les techniques (psychologiques) gauchisantes contre le gauchisme

  7. je n’ai pas d’admiration pour ces individus et surtout ce Ghandi qui preconisait de se coucher devant les chars allemands pour faire plier hitler ! sa pretendue politique non violente n’a pas empeché des millier d’hindous et de musulmans de s’entretuer ! pitoyable exemple pour le combat a venir ! je prône la desobeissance civile ,mais pas en se prenant passivement des coups de triques !

  8. ça fait quand même plaisir de lire que de plus en plus de personnes découvrent ce que nous disons et écrivons depuis des décennies !

  9. Je rajoute sur Mandela et le post-colonialisme africain…Quand on voit l’état du Zimbabwe, avec un des pires dictateurs que la terre ait porté (Mugabe) où les fermiers blancs sont chassés de leur terre voire tués (j’en ai connus), tout comme beaucoup de fermiers blancs sud-africains, dans l’indifférence générale de notre classe politico-médiatique. Quand on voit qu’on peut être assassiné pour un simple sac en plein Johannesburg, je ne partage pas votre angélisme et votre naïveté. Ne participons pas à la nouvelle religion des saints fabriqués par les médias. On parle souvent, y compris Zemmour , de violence des sociétés multiculturelles. Peut-être, mais encore faut-il rappeler que les cultures que l’on importe en Europe actuellement sont INTRINSEQUEMENT plus violentes que les nôtres, et l’individu n’est pas respecté ni protégé comme chez nous. Nous ne sommes pas tous arrivés au même degré de civilisation. Il faut le dire et le répéter, et pour moi, c’est le noeud du problème…

  10. Mandela n’est pas le saint que les USA ont fabriqué. Ecoutez Bernard Lugan sur le sujet…

    • Croyez-vous vraiment que je sois née de la dernière pluie?
      Avez-vous lu le livre de Larry Devlin au sujet du Congo?
      Avant de continuer: épargnez-vous la peine de me faire la leçon au sujet des mythes gauchistes: le Congo Belge, l’Afrique du Sud, j’y étais dans les années 50, le Pakistan et l’Inde, j’y étais dans les années 90 – lisez mes livres et mes écrits avant de m’informer sur ce que j’ai vécu moi-même.
      Lugan, ça fait un bail qu’on le connait! et pas seulement lui !

  11. Blanche si vous aviez lu mes livres et écrits précédents vous sauriez que je ne suis pas naïve.
     » Mandela fonde et dirige la branche militaire de l’ANC, Umkhonto we Sizwe, en 1961, qui mène une campagne de sabotage et des actions terroristes contre des installations publiques et militaires » wikipedia
    D’autant plus que j’ai vécu au Congo Belge et en Afrique du Sud dans les années 50 mais j’ai aussi séjourné au Pakistan et en Inde où les Indiens vénèrent autant le nationaliste Bose que le gentil Gandhi qui lui non plus n’était pas un enfant de choeur mais est présenté comme tel par nos droitdel’hommistes. Et là on ne parle même pas des Nehru ou Lumumba qui étaient passés par Moscou, ni de la CIA.
    Je propose que nous jouions la comédie de l’angélise gauchiste contre le gauchisme en invoquant les mêmes arguments que ceux que les « nationalistes » ont invoqués pour se débarasser de l’Occident avec l’aide de la gauche. Cela s’appelle de l’ironie.
    Tout le monde a été d’accord avec le président Mao qui disait que le soldat doit être dans le peuple comme le poisson dans la mer… eh bien aujourd’hui c’est encore valable pour les résistants entr’autres de Riposte Laïque. Qui peut critiquer ceux qui se réclament du président Mao? Certainement pas la gauche!

  12. Dans mes nuits d’insomnie je rumine et je me demande ce qu’on pourrait bien faire avant qu’il ne soit trop tard, c.-à-d. avant que la violence que je redoute n’éclate. Dernière idée un coup de théâtre comme l’invasion des extraterrestres monté par Orson Welles le 30 octobre 1938…
    Ou bien le canular du 14 décembre 2006 monté par la radio belge qui interrompt les transmissions et annonce “La Flandre a proclamé son indépendance, le roi a quitté le pays, la Belgique n’existe plus…”
    Cela a secoué tout le monde et depuis lors, la sécession de la Flandre n’est plus un tabou. Alors pourquoi un député ne ferait-il pas un coup d’éclat à la tribune ?
    Ce qui nous manque c’est un choc qui réveille tout le monde: gauche, droite, allochtones, autochtones pour sortir des idéologies aveugles, du politiquement correct, du whisful thinking, du rêve, de la bienpensance, des illusions, de l’angélisme et “sauter en bas du myrtillier”, mettre les pieds sur terre, regarder la réalité en face, appeler un chat un chat…
    Ce n’est pas que j’ai peur des étrangers en tant qu’individus, ce qui me terrorise c’est que tous ces gens arrivent euphoriques en criant “merci l’Europe” et disent clairement qu’ils sont certains de trouver une vie meilleure et qui progressivement vont découvrir la vie réelle en Europe. Tous ces gens qui ont été trompés et à qui on continue à mentir, vont suivre la même évolution que mon petit Pakistanais qui lui a fini par être soulagé de pouvoir retourner chez lui car il avait fini par haïr l’Europe, son mode de vie et ses habitants. Qu’allons-nous faire quand ces 800 000 chercheurs de vie meilleure ne vont pas la trouver et vont finir par haïr l’Europe, son mode de vie et ses habitants ?
    Je dors mal et quand je pense à cela je ne dors plus du tout.

    • notre histoire chére amie et compatriote n’est que bruit et fureur …nous étions plongé dans une douce léthargie et l’avions oublié..mais l’histoire,elle,n’oublie rien des tragedies passées…

    • Bonjour,
      Je partage vos inquiétudes et votre insomnie (sous somnifères depuis la semaine dernière…).
      Je pense également qu’il est déjà trop tard et que seul un choc pourrait réveiller nos compatriotes et les amis de la France.
      J’ai également peur que ceux qui arrivent n’aient ni la capacité ni l’envie de reconnaître le piège dans lequel ils sont en train de tomber et ce, quoi que l’on puisse tenter de leur expliquer.
      Autant certains me semblent aveuglés par l’illusion d’avoir trouvé la sécurité et l’abondance, autant d’autres, tels une nuée de criquets voraces, me semblent décidés à se goinfrer et à « parasiter » l’Europe et ses peuples jusqu’au point de non retour.
      A ce moment là, j’ai peur que les nouveaux venus ne crient plus « vive l’Europe » mais « Allah Akhbar ! » comme on a pu le voir dans certaines vidéos tournées à la gare de Budapest…
      Il va falloir s’armer de courage, voire s’armer tout court.

  13. Bonjour, je voudrais intervenir sur deux points : -premièrement, vous êtes d’une naïveté immense si vous pensez qu’expliquer aux arabes ou africains qu’ils sont utilisés pour nous génocider leur tirera une seule larme.
    -deuxièmement, si on ne peut pas retirer à Mandela d’avoir lutter pour les intérêts de son ethnie – je respecte ce combat -, le présenter comme un gentil pacifiste est un mensonge éhonté. Il est parmi les fondateurs de la branche armée de l’ANC, et a participé à la planification et à l’organisation de plus de 200 attentats et sabotages. L’organisation qu’il dirigeait a aussi instauré une campagne de terreurs contre les noirs considérés collabos, avec l’invention du fameux supplice du pneu. Il n’a pas non plus unifié le pays, les violences des noirs contre les blancs ont explosé dans des proportions dramatiques depuis 1994. La réussite de l’Afrique du Sud « arc en ciel » est un mythe.
    Je vous invite à consulter le blog de M. Lugan à ce sujet : http://bernardlugan.blogspot.com/2013/12/le-vrai-nelson-mandela-par-bernard-lugan.html & http://bernardlugan.blogspot.com/2013/12/nelson-mandela-licone-et-le-neant.html

  14. Entre parenthèses, un des premiers actes de président de Nelson Mandela a été de renvoyer 300.000 travailleurs mozambicais – légaux – dans leur pays. Ca a fait l’objet d’un minuscule entrefilet dans Libération à l’époque.

    • si j’avais été Mandela j’aurais renvoyez tout la racaille colonialiste Blanche et leurs descendants fissa..fissa

      • Les noirs sud-africains n’ont absolument pas plus de légitimité dans la région du Cap – où ils n’ont jamais été installé jusqu’au siècle dernier – que les Afrikaaners arrivés là à partir de 1654.

      • pas si bête car sans les colonialistes blancs il n’y avait pas non plus les mines d’or et de diamant, ni même les vignobles de Stellenbosch …

    • Entre parenthèses, tout le monde a oublié une interview du Professeur Barnard … il y a des lustres … qui nous apprenait que Mandela était en prison pour avoir assassiné deux policiers.
      Un minuscule entrefilet à la télé française !
      Les misérables qui deviennent puissants … ça existe !

Les commentaires sont fermés.