Immigration clandestine dans le Briançonnais : ça continue, encore et encore !

Publié le 21 août 2018 - par - 18 commentaires - 1 475 vues
Share

Opération banderoles “stop immigration” avec le Rassemblement national 05 sur la frontière à Montgenèvre le dimanche 19 août 2018

Cette vague migratoire originaire d’Afrique a démarré il y a trois ans et va toujours crescendo, au grand dam de la population briançonnaise qui, elle, voit la réalité morpho-sociologique de sa ville se modifier peu à peu.
L’itinéraire est bien connu par les passeurs membres des associations et par les candidats au voyage vers la « terre promise » qui se nomme la France.

Halte à Clavière, en Italie, au « Refuge », soutenu par l’extrême gauche italienne et française, avant le grand passage de la frontière française qui s‘effectue plutôt de nuit afin d’optimiser ses chances de réussite. Mais de toute façon, la probabilité de se faire interpeller par les forces de l’ordre est minime. En effet, la faiblesse des unités de police et de gendarmerie a permis, selon le Dauphiné Libéré, de faire transiter “4 600 personnes via le centre d’hébergement de Briançon pour l’année 2017”, chiffres évidemment sous-estimés pour des raisons politiques…
Les deux portes d’entrée sur le territoire français sont les suivantes : le col de Montgenèvre et et le col de l’Échelle.

Les immigrés sont, pour la plupart, de jeunes hommes issus du continent africain dont une petite minorité ont moins de dix-huit ans.
D’après le discours formaté des nomadistes sans frontières, cette immigration ne concernerait que des populations originaires de pays en guerre mais, dans les faits, 95 % des migrants sont des migrants économiques originaires d’Afrique et de la Méditerranée.

Une fois arrivés en France, tous les impétrants, conseillés par des avocats payés par les associations, usent et abusent, plus que de raison, de la procédure de demande de droit d’asile dont ils sont déboutés à 95 %. Notons le cas particulier des mineurs non accompagnés (MNA) qui oblige le Conseil Départemental à prendre en charge l’éducation de ces individus jusqu’à leur majorité. Paradoxe suprême, aucun moyen légal ne permet au département de vérifier leur âge réel, alors même que celui qui est allégué est pris en compte de plein droit par l’administration. Dans les rues de Briançon, la population ne s’y trompe pas. Elle parle régulièrement “des mineurs isolés de 30 ans qui mesurent 1m80”…
« On marche sur la tête », diront certains. Non, nous sommes en France, le pays des droits de l’homme et de l’invasion subventionnée par le citoyen français, ce qui constitue un fait unique dans l’Histoire universelle. En effet, naguère, les populations se défendaient face à une invasion, question de survie simplement biologique.


Le commissariat de Briançon, un jour de semaine ordinaire

Le coût de cette politique délirante pour le département, pour la commune de Briançon, pour l’État et pour la région PACA (et donc pour le contribuable haut-alpin) ? “Secret défense” ou alors « pas de coût », selon les dires grotesques du maire socialiste immigrationniste de Briançon, Monsieur Gérard Fromm. Dans les faits, il est estimé à au moins 6 millions d‘euros pris en charge par le département qui de facto réduit d’autant les budgets vieillesse et d’aide à la jeunesse de nos concitoyens.

Du côté de la population, l’hébétude laisse place, peu à peu, à la colère. Une pétition, qui vise à condamner ce phénomène et surtout l’inertie des pouvoirs publics, a réuni plus de 3 000 signatures il y a quelques mois. Dans le droit fil, le Rassemblement national des Hautes-Alpes (RN05), régulièrement, comme ce fut le cas avant-hier à Montgenèvre, interpelle les pouvoirs publics sur l’absence de contrôle réel aux frontières, le surcoût induit pour les finances locales et surtout le manque de concertation avec les populations locales à qui on ne demande pas leur avis, comme s’il allait de soi qu’elle validait ce processus complètement délirant voulu par une petite minorité.
Pour information, 75 % des migrants accueillis en Allemagne depuis 2013 sont toujours sans emploi et un parallèle en la matière mérite la comparaison avec la situation française.

In fine, parler des solutions constitue un impératif au fur et à mesure que l’on avance dans le débat.
Le Rassemblement national 05 (RN05) propose un rétablissement des frontières avec un contrôle effectif du passage des biens et des personnes, une refonte complète du droit d‘asile et du droit de la nationalité avec, notamment, une expulsion immédiate des candidats déboutés du droit d‘asile. Sur le même registre juridique, une déjudiciarisation des procédures pour les fondre dans le cadre le plus restrictif du droit administratif s’impose.

Le parti suggère également la mise à plat complète du système de coopération avec les pays de la Méditerranée et de l’Afrique qui viserait à contrôler plus précisément l’utilisation des fonds alloués et à mieux évaluer la pertinence des projets de développement proposés.
Les populations, n’en déplaise à l’oligarchie médiatico politico financière, rejettent de plus en plus l’économie et l’expertocratie au profit des questions identitaires et de souveraineté. Traiter la question migratoire serait l’occasion, pour une classe politique largement discréditée, de regagner l’estime de la population mais, pour autant, elle n’en fait rien.

“L’homme de l’avenir est celui qui aura la plus longue mémoire”, comme disait Nietzsche. Espérons que cet homme-là soit français et non arabo-musulman ou africain.

Nicolas Faure
Consultant

Print Friendly, PDF & Email
Share

18 réponses à “Immigration clandestine dans le Briançonnais : ça continue, encore et encore !”

  1. Martin dit :

    Tt çà est hallucinant, scandaleux, insupportable !
    Depuis disons 1974, les dirigeants élus ont voulu en vérité ce tsunami migratoire qui s’est transformé peu à peu en invasion-colonisation-grand remplacement. Ils ont FAIT SEMBLANT de prdre des mesures pour berner la majorité du peuple hostile et sans jamais 1 référendum et grâce à n/ démocratie d’opérette pour naïfs congénitaux.
    Il incombe à chacun de nous dans son rayon d’action (dont famille) d’expliquer et convaincre par tt moyen adapté.

  2. jean dit :

    depuis 12 je vais skier a montgenvre en janvier j ai vecu cette manif d anti fa pro migrant un dimanche en bloquant tout, sur le bas des pistes j ai vu des noirs avec des sac a dos passer la fontiere meme avec un passeur blanc

  3. DUFAITREZ dit :

    Pas cité « Génération Identitaire » au Col de l’Echelle ?
    Le RN (FN) vous aveugle ! Qu’a-t-il fait ?

    • JOJO D ARIMATHIE dit :

      BIEN CETTE REMARQUE ! IL NE FAUT PAS FAIRE L AMALGAME DE RIPOSTE LAIQUE AVEC UN PARTI . SINON ON EST MORT ! IL FAUT ETRE DISCRET SINON SECRET …RESISTER EST UN VERBE QUI SE CONJUGUE TOUJOURS AU PRESENT DISAIT LUCIE AUBRAC . ET A RIPOSTE LAIQUE ON DOIT SE FOUTRE DES OPINIONS POLITIQUES DE NOS MEMBRES. LE FONDAMENTAL EST QU ILS RESISTENT !?… L HISTOIRE EST UN RECOMMENCEMENT PARAIT IL ? ET JE CROIS QUE NOUS VOILA REVENUS AUX HEURES SOMBRES DE NOTRE HISTOIRE… LA MAJORITE APPLAUDIT PETAIN

    • JOJO D ARIMATHIE dit :

      LA MAJORITE APPLAUDIT PETAIN MAIS UNE INFIME MINORITE A CONSCIENCE DU PERIL DE L ASSERVISSEMENT ET DU RISQUE DE MORT DE NOTRE BELLE CIVILISATION .LA MAJORITE COURBE L ECHINE ENFUMEE PAR LE POLITIQUEMENT CORRECT ET PAR LA DESINFORMATION SCELERATE DES MEDIAS .JE SUIS UN TRES FIDELE LECTEUR DE RL CAR IL NOUS REINFORME …C EST JE TROUVE LA RENAISSANCE DE RADIO LONDRES !… BIEN A VOUS . YVES .

  4. patphil dit :

    il faudrait que les organisations patriotiques déclarent un jour de colère où on pourrait dans chaque commune manifester devant la mairie, la préfecture etc!
    sinon, le ministre collomb et les autres zotorités ne voient rien, n’entendent rien

  5. Jan dit :

    « … Dans les faits, il est estimé à au moins 6 millions d‘euros pris en charge par le département qui de facto réduit d’autant les budgets vieillesse et d’aide à la jeunesse de nos concitoyens…. »
    Tant que les Briançonnais ne révoltent pas rien ne changera ……. les nazis ne sont pas partis tout seul non plus, il y avait une résistance qui travaillait avec les alliés pour les chasser !! Si les citoyens pensent que le gouvernement fera le necessaire ils peuvent attendre très longtemps !!

  6. Rems dit :

    Les politiciens n’ont même pas honte d’être des traitres ! ce sont tous des salops, des ordures…

    • jeannot dit :

      Ils ne se cachent plus car ils ont gagné. Les français (ce qui en reste) ne s’inquiètent que pour leur porte monnaie

  7. FREYNET Noémie dit :

    Je n’ai jamais compris pourquoi les Alpins, qui ont été de formidables résistants, votaient massivement à gauche. Peut être parce que les marxistes ont été les seuls à distribuer des brochures concernant les problèmes quotidiens des agriculteurs, en y insérant habilement leur sale propagande

  8. BERNARD dit :

    Comme on le disait il y a quelques jours, je crois ici-même, un socialope a sorti quelque chose de très juste :
    Ce n’est pas au « peuple » de décider, mais à ceux qu’ils ont élu..
    Bien oui con de peuple franco fallait mettre une capote quand vous êtes entré dans l’isoloirs, maintenant, subissez, vous avez enfanté un monstre qu’il sera difficile de détruire, vous pouvez vociférer autant que vous voulez

    • jeannot dit :

      Bien dit ! Et lorsqu’un jour la France reprendra ses droits, ces salauds seront les premiers à se targuer d’avoir résisté, ils seront les premiers à tondre leur voisine qui a couché avec un muzz ou à lyncher abominablement en public un de leurs complices. Ces lâches se mettront toujours du côté du plus fort (du moment)

    • genesys dit :

      Paradoxalement,(le Peuple n’a plus la parole après des éléctions) ça ne marche pas pour le Venezuela…la Syrie ..la Russie..etc….pour nos Microniens….??

    • Martin dit :

      MLP-FN se st plantés à 1 pt tel qu’on se demande sérieusement s’ils ne l’ont pas fait exprès. ILS ont fait fuir les électeurs avec leur truc délirant sur l’UE-Euro entre autres, distribution à tous les étages, etc.
      QUEL ERREUR de stratégie !
      Vous pouvez en vouloir d’abord à MLP-Philipot.
      Il fallait prendre la place coûte que coûte ! Après, progressivement…
      Donc adapter intelligemment son programme mais en insistant sur immigration, contrôle des frontières, expulsion des clandestins…

  9. PANDRE dit :

    Moi, je veux bien qu’on nous remplace. Mais par QUI? par des gens qui n’ont jamais rien inventé depuis que le monde est monde, jamais rien découvert que ce soit dans tous les domaines. Ils ont inventé uniquement la haine et c’est tout.

  10. Patrick Granville dit :

    Dissoudre manu militari les assoc pro migrants et autres ong qui financent localement cette submersion migratoire. Que va devenir cette belle ville de Briancon ? Une municipalité de droite ferait elle mieux ou pire? Comme les parisiens, les brianconnais ont leur avenir entre leurs mains et partiellement dans leur bulletin de vote. Tant pis pour eux s’ils se retournent, alors ils l’auront dans le dos.