Immigration : en Angleterre « l’avortement sélectif » de fœtus féminins est en augmentation

Qui sont ces femmes qui se débarrassent de leurs futures filles et pourquoi? Quand j’étais en Inde (cf. mon livre “Les oiseaux noirs de Calcutta”) la presse dénonçait le fait que, surtout à Bombay, le femmes pouvaient faire une échographie et si leur fœtus était une fille… avorter… Pour quelle raison? C’est simple : comme l’écrit Elisabeth Bumiller dans son livre “Puissiez-vous être la mère de 100 garçons” : “en Inde il vaut mieux mourir à la naissance que devoir souffrir une vie de femme…”

Il ne sert à rien d’éduquer les filles car dès que possible on va les marier et elles iront vivre dans la famille de leur mari où elles commenceront au stade de bonne à tout faire. Elles doivent produire des enfants mâles. Il arrive qu’on les brûle vives simulant un accident en cuisine : c’est le célèbre “kitchen accident” qui permet au veuf de se remarier et d’empocher une autre dot,  raison pour laquelle on appelle ces meurtres aussi “dowry murder” . Pourquoi “dot” eh bien, parce qu’il faut donner une dot à la famille du mari pour réussir à se débarrasser de sa fille… Ces dots endettent les familles. Pour toutes ces raisons,  il vaut mieux ne pas avoir de filles…

Dans le passé quand le mari mourait on brûlait vives ses épouses sur son bûcher…mais de temps en temps on en reparle… Quand j’étais là, la presse a même parlé du cas d’un père qui avait sacrifié deux de ses enfants sur l’autel de la déesse Kali pour qu’elle lui envoie de l’argent…  Tous les jours on dénonce des viols ?… Garçons et filles sont élevés séparément, le sexe est tabou et pousse les hommes à l’hystérie. Moins il y a des filles plus le problème s’aggrave…

Dans nos pays européens, nous n’avons pas d’obligation de dot, ni de tabous autour du sexe, ni d’aversion particulière envers les filles.

Donc ma question : étant donné que l’Angleterre a une forte immigration indo-pakistanaise, cette vague d’avortements de filles auprès de quel groupe de population sévit-elle? Est-ce encore une chance importée par l’immigration comme le dit l’article http://www.midilibre.fr/2013/09/07/royaume-uni-scandale-autour-d-avortements-pratiques-en-raison-du-sexe-de-l-enfant,754062.php

Conséquence indirecte favorable : le contrôle des naissances. Nous disposons de moyens contraceptifs plus élégants… mais qui ne résolvent pas la question car ces gens veulent des enfants, mais rien que des mâles…

Conséquence à long terme ? Des hordes de mâles frustrés et cinglés pour qui il faudra établir des territoires de guerres où ils pourront défouler leur testostérone, à moins d’instaurer la polyandrie…

Anne Lauwaert

image_pdf
0
0