Immigration : l’UNSA ment et trahit ses adhérents, les salariés et Français !

Publié le 7 février 2019 - par - 31 commentaires - 2 107 vues
Share

Un syndicat qui prend ses militants pour des cons et nos enfants pour des pigeons 

Nous connaissions les connivences entre la CGT et les communistes, SUD avec les trotskistes et l’extrême gauche, les syndicats de gauche de type FO, CFDT, socialisant, celui de la CFTC qui lui, a honte de son propre nom en reniant le mot chrétien et en le remplaçant par le mot constructif, nous avons aussi un cas plutôt minable, comme celui de l’UNSA qui lui, se fait ouvertement immigrationniste, et le revendique.

Tous ces syndicats se disent apolitiques bien sûr. Ils s’affirment indépendants, capables uniquement de juger ce qui est bon pour les travailleurs pour les uns, les salariés pour les autres !  Mais nous savons tous désormais que la plupart de ces syndicats sont phagocytés, noyautés par les partis d’extrême gauche et socialo-communistes ! Il n’existe aucun syndicat véritablement indépendant politiquement et surtout aucun qui soit de droite ! Tous ont un discours revendicatif ayant un fond politique gauchiste in fine !

L’UNSA est un conglomérat de syndicats qui se disent autonomes, mais n’assument pas cette autonomie de pensée en interne. Les discours de l’UNSA sont les mêmes que ceux des autres syndicats. L’UNSA trahit lui aussi, les « travailleurs », les « chômeurs », les « salariés » les « employés » en tenant un discours militant pro-immigrationniste et en luttant contre toutes les velléités de ceux qui, en interne, ne partagent pas ce discours politique et alertent des dangers de l’immigration, de l’islamisation et de la concurrence de ces « nouveaux arrivants » à bas coût,  bon marché sur le marché du travail.

Au fond, c’est main dans la main que tous ces syndicats travaillent avec les différents employeurs du BTP, de la restauration, et autres pour faciliter la baisse du coût de la main d’œuvre !

Combien de chantiers, d’usines, de PME, de TPPME, de restaurants, de bistrots, d’hôtels, de viticulteurs, de maraîchers, voire d’artisans qui profitent de cette main d’œuvre venue tout droit de l’invasion migratoire avec la bénédiction des gouvernements d’hier et d’aujourd’hui et qui enrichissent aussi les propriétaires de logements, les marchands de sommeil ! Bravo messieurs les dirigeants syndicaux !

Combien de ces « esclaves » n’ont pas de papiers, mais cotisent, paient des impôts, mettent leurs gosses dans les écoles publiques, les inscrivent dans les cantines à nos frais, etc. Les syndicats s’en moquent totalement ! Pour eux, ce qui compte, c’est la doxa immigrationniste !

Le grand remplacement serait un délire.

La fameuse « fraternité » des travailleurs, cette véritable fumisterie indigne, leur permet d’offrir aux entreprises de la force de travail à bon marché. Ce discours leur offre pense-t-il également, une image « socialiste, et humanitaire » sans frais, alors même qu’elle détruit la base même du syndicalisme de nos anciens, celle des origines, qui devrait être encore, et en priorité, la défense des intérêts des salariés face à la voracité du grand capital, aux injustices patronales, au droit du travail et au bien-être des travailleurs sur leurs lieux de travail !

L’UNSA ment ! Dans un fascicule interne, adressé à ses militants, il ment ouvertement sur les chiffres de l’immigration en niant la part des immigrés venus de pays musulmans et surtout des conséquences inhérentes à cette immigration qui n’a rien à voir avec celles d’hier, celle des Belges, des Polonais, Italiens, Espagnols et des Portugais !

L’INSEE estime qu’il y avait en France, en 2015, près de 6,17 millions d’immigrés (9,29 % de la population française), dont 36,1 % d’origine européenne. Sur ce total de 6,17 millions, 1,75 million ont acquis la nationalité française, 4,42 millions étant de nationalité étrangère. Ce qui permet à l’UNSA d’exclure de ses tablettes un nombre important d’immigrés !

Mieux, il se permet d’annoncer des contre-vérités qu’il est facile de constater dans la rue, les métros, les HLM, les entreprises :  Le flux d’immigrés entrant chaque année en France de façon régulière se situe entre 100 000 et 200 000 personnes, soit, au plus, 0,3 % de la population française. Mais dans le même temps, chaque année, entre 80 000 et 100 000 personnes quittent la Francenotamment pour fin d’études ou d’emploi. Donc, pour l’UNSA, le solde ne serait que de 100 000 immigrés par an ! 

Pourtant, Valeurs actuelles nous affirme : En 2016, la part des musulmans en France représentait 8,8 % de la population. Selon le centre de recherche américain Pew Research Center, elle atteindra 17,4 % en 2050. (…) Le centre de recherche estime par ailleurs que le solde migratoire continuera à être excédentaire et se traduira par une hausse de 4 millions de musulmans en France d’ici 2050. Au total, la population musulmane passerait de 5,7 à 12,6 millions. Plus du double, pour atteindre pas loin de 20 % de la population totale.

Dans le Figaro, journal bien-pensant de droite, il est fait référence avec prudence à Michèle Tribalat une démographe qui ne veut pas être influencée par le discours politiquement correct : Si l’on observe à la fois les immigrés et les descendants directs d’immigrés, on en arrive pour l’année 2013 au chiffre de 12,5 millions de personnes, soit 19,3 % de la population. Certains démographes appellent à une meilleure prise en compte des différentes générations de personnes d’origine étrangère dans la statistique publique, à l’image de Michèle Tribalat, qui estimait en 2011 que sur trois générations, près de 30 % des personnes de moins de 60 ans étaient d’origine étrangère.

L’UNSA poursuit son mensonge en affirmant des chiffres qu’il est incapable de justifier par ailleurs : On estime entre 300 et 400 000 le nombre total de personnes immigrées vivant « sans papiers (sic) » en France, soit environ 0,6 %.

Bien sûr, l’UNSA comme les autres syndicats, évite de cumuler les chiffres de l’immigration.

Nous savons que chaque année, depuis au moins les années Sarkozy, c’est environ 200 000 immigrés qui rentrent en France chaque année sous le couvert du regroupement familial. Idem pour François Hollande, et vertigineuse accélération sous Emmanuel Macron ! En 10 ans, les « regroupés » seraient par simple calcul,  2 millions d’individus ! Imaginez-vous ces « regroupés » repartir chez eux ? Hormis ceux qui bénéficient de l’APSA sans doute, qui leur permet de « toucher » au bout de cinq ans de présence, l’équivalent du minimum vieillesse ! Un loto mensuel chaque mois pour ces « regroupés »! Je rassure l’UNSA, ce n’est pas du racisme et de la xénophobie de le constater, c’est du bon sens !

À cela, il faut ajouter les clandestins qui espèrent la régularisation au bout de quelques années ! D’autant plus que, s’ils se marient avec une Française (de fraîche date ou non), ont des enfants, un emploi, des preuves de leur insertion dans la société, cette régularisation est quasi certaine ! Là aussi c’est un loto aux numéros gagnants à coup sûr !

L’UNSA qui se dit apolitique, n’hésite pas à remonter les bretelles aux politiques et à Emmanuel Macron en lui reprochant sa déclaration sur le dossier de l’immigration : L’UNSA n’était pas favorable à ce que le président de la République retienne l’immigration comme thème du « grand débat »(…) Il n’est en effet pas question pour l’UNSA de prêter le flanc aux provocations malsaines de certains, racistes ou xénophobes, toujours prêts à désigner l’immigration comme bouc émissaire des difficultés du pays. On est pas loin de point Godwin ! 

Comme vous pouvez le constater, les prises de positions de l’UNSA sont conformes à l’idéologie socialiste de la boîte à penser « Terra nova ».

Ayant perdu le soutien des travailleurs français issus du terroir, ceux que nous, nous appelons sans honte, les « Français de souche », ceux qui sont actuellement sous un gilet jaune dans la rue, tous les samedis, les syndicats misent sur un changement de population !

L’UNSA comme la CGT, FO, CFDT, CFTC, SUD sont à la ramasse partout dans les entreprises ! Ils perdent des adhérents, sont noyautés par des musulmans ! Ils ont perdu leur aura de défenseurs du salarié face au patronat ! Ils ne représentent plus grand-chose !

Ils sont prêts à prendre tous les risques pour survivre, y compris celui d’être noyauté par l’islam intégriste comme nous avons pu le constater dans des entreprises publiques comme la RATP, la SNCF, et autres (Source) !  L’avenir est sombre car sous l’égide de l’idéologie islamique, il est certain que ces syndicats finiront par perdre leur origine laïques, et être éliminés par le croisant coincé au fond de la gorge !

Gérard Brazon (Libre expression)

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Djé Mé

FO syndicat de gauche ? Y a mieux pour un patriote alors ?

Vova

Quand on cotise et qu ‘ on paie des impôts on a FORCÉMENT des papiers ! Prétendre le contraire est une vaste fumisterie !! Que signifie « avoir des papiers » ? C ‘ est être inscrit au Registre National comme citoyen , français ou autre , résidant sur le territoire .

DUFAITREZ

Arrêtons de rigoler avec les Syndicats, quels qu’ils soient !
8 % des salariés dont 5 % parmi les fonctionnaires… RIEN ! Et ça mousse ça manif !!
Le RN, 50 % des ouvriers. Out !
Tout est dit sur ces pauvres types subventionnés, de plus !!!

Irondick

Les syndicats en France : combien de subventions de l’état et du patronat ?
Le nombre de syndiqués est significatif, il y a moins de syndiqués que de patrons et, de plus, les fonctionnaires représentent 90% de ceux-ci. Posez vous la question suivante: quelle valeur peuvent avoir des accords de branche dans les entreprises privées lorsqu’ils sont signés par des guignols rémunérés par des patrons ? C’est ainsi que l’on achète les signatures de protocoles. Beaucoup de salopes (mâles et femelles) dans ce milieu. Tout ça n’est pas plus propre que le monde politique.

Profinder

M. Gérard Brazon

« en reniant le mot chrétien et en le remplaçant par le mot constructif »

Ben oui c’est la mode de casser le Christianisme en France et même jusque sur RL, il n’y a qu’à voir les commentaires qui passent et ceux qui sont supprimés pour comprendre ce qu’est devenu la modération « orientée » RL, .. et c’est grave.

Arthur' (ex Denys)

C’est bien beau de dénoncer le Grand Remplacement mais il faudrait aussi remarquer qui sont majoritairement les remplacistes.

Regis31

une chose est certaine quoi qu’en disent les gauchiasses de tous bords LA VERITE EXISTE ET TOT OU TARD, ELLE LES FRAPPERA EN PLEINE GUEULE.

OTOOSAN

« L’insee estime », estime…tout est dit !

patphil

les syndicats défendent ouvertement l’immigration , espérant que le remplacement de population leur profiterait!
hélas pour eux, ces nouveaux ne sont pas intéressés (tout comme l’église catholique qui à force de soutenir l’islam voit les églises se vider)

Jill

On ne peut plus leurrer les Français avec ces soit-disant fantasmes d’extrême-droite ;
le grand remplacement,l’invasion,ils ont des yeux pour voir et constater.Nombre d’entre eux doivent subir à des titres divers les nuisances de ces populations inintégrées,inintégrables et agressives .

Joël

C’est marrant, dès que je vois le mot « syndicat », je pense immédiatement à escroc.
C’est grave, docteur ?

BobbyFR94

Donc on fait quoi ? on attrape les ordures qui nous ont amenés tous ces barbaresques attali, bhl etc, et on les pend par les couilles ? ..
ah non ils n’en ont pas !

cheveuxgris

le lien de l’une des photos qui illustrent l’article
https://www.lanouvellerepublique.fr/blois/l-inquietude-des-parents-a-l-ecole-maternelle-jules-ferry

école maternelle à blois : le grand remplacement c’est du complotisme ! la photo parle d’elle même

Joël

Quand hollande a été élu, son ministre valls a déclaré publiquement qu’il avait remonté la barre à 300 000 annuel. Soit 1,5 million de clandestins pour le seul quinquennat socialiste. Et ce n’est certainement pas macron qui va baisser le chiffre avec son pacte du Maghreb.
Les naturalisations accélérées ne servent qu’à masquer les chiffres réels de l’immigration.

raymond

on s’aperçoit que les membres du gouvernement ainsi que les syndicats n’ont pas besoin de lire ce bouquin precite plus haut,ca doit etre une seconde nature chez eux

Eric des Monteils

Le gauchisme est une maladie mentale incurable, et hélas, contagieuse. Mais…..on sent comme un vent nouveau se lever.

cri

OH SECOURS L ARMEE DEFENDEZ NOUS AGISSEZ ON EN A MARRE

Anonyme

Pour l’Unsa (syndicat gauchiste depuis toujours, mais se faisant passer pour modéré dans le jeu de rôles de la vaste farce qu’est la vie politique et syndicale française depuis 70 ans), l’immigration ne peut avoir que le statut de « bouc-émissaire » dans l’examen des causes des « difficultés » de la France, autrement dit l’immigration ne peut être en aucun cas la cause, ou l’une des causes, du désastre français. Et pourquoi donc ? Ces crapules ne répondront évidemment pas à la question.

Le Blob

200 000 arrivées depuis Sarkozy chaque année… Et dire qu’entre 39 et 45 Adolf Hitler a fait enter en France…40 000 hommes. Y a comme un problème, vous trouvez pas ? Qui c’est qui nous insulte de fachos après…hein ?

OTOOSAN

En 39, c’est les Français qui rentraient en Allemagne !

Jill

En 39,les Français rentraient en Allemagne…
Oh bien timidement. C’est plutôt en 40 qu’ils y
entrés par millions… Comme prisonniers.

Jill

40 000 hommes c’est l’équivalent de deux divisions… Vous croyez que les allemands avec si
peu ?

STARKILL

Bon on résume,
Les syndicats sont des gauchistes et les gauchistes sont les pires traîtres immigrationnistes qui ont submergé la France chrétienne de musulmans qui ne tarderont pas à détruire les ordures qui les ont importés, et ça c’est une bonne nouvelle non ?

jan le Connaissant

plutôt un prix de consolation…

STARKILL

Exact ! … bien vu jan !

BobbyFR94

Moi, je vous réponds, c’est le giscard d’estaing !!! avec les conseillers de l’époque et ceux jusqu’à maintenant !!!

Entre la dette créée artificiellement, et les droits du sol, de regroupement familial, voilà où nous en sommes, avec, notamment les emprunts permanents aux pays arabo-musulmans et pétro-musulmans, pour être plus précis …

Dans les faits, c’est la rabie maudite qui tient les pays d’Europe, la France en premier, par les cxxxlles, de par le fric prêté et aussi donné aux politiques…

andrea

Sous Tonton déjà Jacques Attali était allé chercher du pognon en Arabie Saoudite (ensuite comme par hasard ,création de l’officine Sos Crassisme pour neutraliser par la diabolisation  » anti-raciste » les idées patriotes, la liberté d’expression étant muselée grâce à la loi liberticide Plenel-fabius-gayssot, ceci ayant été les principaux outils pour continuer une immigration massive, permettre la propagation de l’islam et l’imposer à notre pays, avec le communautarisme qui en découle…diviser pour mieux régner) Attali est aussi un des conseillers du prince Ben Salman qu’il connaît depuis son enfance, comme il a été conseillers de TOUS les présidents depuis Mitterrand. Le… lire la suite

bill

Vous avez parfaitement résumé la situation andrea !

Dupond

Les syndicats tout comme choupi ne representent plus grand monde . L’astuce etait facile pour le patronat d’embaucher a prix réduit en attendant la robotisation des usines ou leur délocalisation ….oui mais apres ?? ou vont ils ?? a la charge de qui ? du contribuable bien sur car celui qui a pris du fric pendant des années n’en a plus rien a foutre quand il se tire vers des cieux plus arrangeant pour son porte monnaie . Nous sommes en bout de cycle et le pays n’est plus attractif : nos dirigeants le voudraient bien mais les caisses sont… lire la suite

Blackjack

Ouais syndicats et menteurs, collabos, traitres, ordures brefs que des pléonasmes….
Adhérents barrez vous de chez les collabos, vos idées ne sont pas représentées avec ces crevures