Immigration : mais qui sont les extrémistes à la fin ?

Publié le 4 septembre 2014 - par - 1 608 vues
Share

grandremplacementJe viens de tomber sur un article de Boulevard Voltaire nommé « Education Nationale : la photo qui tue », effectivement illustré par la photo en question qui met en scène 6 enfants noirs pour 2 blancs et encore n’y a-t-il que ces 2 ethnies représentées. Et ce n’est bien évidemment pas les « couleurs » présentes, ni les absentes d’ailleurs, qui sont choquantes mais bien les proportions ! Est-ce réellement cela la France à la fin ? Est-ce représentatif de la France ? Ou s’agit-il de nous le « fourrer dans le crâne » jusqu’à ce que nous en soyons convaincus ? Comment ne pas réagir à une telle photo illustrant le thème de l’Education Nationale ? Il est évident que je ne me reconnais absolument pas dans une France de telles proportions, mais dans la France que j’ai connu jadis, dont j’ai appris les origines et l’Histoire, ironiquement d’ailleurs grâce à l’Education Nationale ! Et il ne s’agit nullement de racisme mais de refus du travestissement de la vérité, de ce qu’est la France réellement !

Mais qui sont les extrémistes dans ce pays à la fin ? Définition extrême = avec excès ! Moi si l’on m’avait consulté, je me serais prononcé pour une France ouverte, pouvant accueillir des centaines de milliers d’immigrants, allez tiens jusqu’à un bon million ! J’aurais alors été « modéré » dans mes décisions et dans mes actes. Qui a décidé, sans jamais consulter les Français, de faire rentrer par millions des étrangers, massivement originaires d’Afrique, et d’accorder le droit du sol pour que les millions deviennent exponentiels ? Qui, de ce fait, s’est comporté avec « excès » dans ses décisions et dans ses actes ? Rappel : avec excès = extrême ! Qui s’est comporté en extrémiste sur le sujet de l’immigration ? Est-ce moi, et ceux qui pensent globalement la même chose, ou sont-ce les socialistes et plus généralement toute la clique de gauche ? Qui sont les réels extrémistes entre nous et eux ? J’ai pour habitude de prendre l’exemple de quelque chose que j’adore : le Nutella (et que personne n’y voit une quelconque image raciste du fait de la couleur, j’aime tout simplement ça). J’en raffole et peux m’en envoyer 2 à 3 cuillères par jour et je ne m’en lasse pas, depuis des décennies je l’aime même davantage. Mais que quelqu’un vienne à me contraindre d’en ingurgiter un pot par jour et je pense ne pas mettre une semaine avant d’en être dégoûté ! Définitivement ! Et cela marche pour toute chose, ça s’appelle la modération qui s’oppose au « dégoût », la saturation et finalement le rejet maladif !

Je ne suis absolument pas responsable, moi le vrai « modéré » dans cette affaire, du véritable « gavage » qu’on m’a imposé ! Non satisfait de refuser le terme « d’extrémiste » que certains collent volontiers à ceux qui ne pensent pas comme eux (n’est-ce pas messieurs les socialos ?), je tiens absolument à rétablir la réalité dans l’inversion des terminologies qui va de pair avec l’inversion des valeurs en France : les véritables extrémistes sont à gauche, eux qui ont autorisé ou même mis en place tous les excès de l’immigration quand la plupart des autochtones ne prônaient que la modération, eux qui sont donc les seuls vrais modérés en France ! Il est vrai aujourd’hui… dégoûtés !

 

Tristan CANUHESE

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.