Immigration : nous sommes en train de nous aligner sur le vide

Publié le 13 avril 2021 - par - 22 commentaires - 1 106 vues
Traduire la page en :

 « Votre univers n’a aucune signification pour eux. Ils ne chercheront pas à comprendre. Ils seront fatigués, ils auront froid, ils feront du feu avec votre belle porte de chêne. Ils couvriront de caca votre terrasse et s’essuieront les mains aux livres de votre bibliothèque. Ils cracheront votre vin. Ils mangeront avec leurs doigts dans les jolis étains que je vois à votre mur. Assis sur leurs talons, ils regarderont flamber vos fauteuils. Ils se feront des parures avec les broderies de vos draps. »

“Les migrants avancent, n’ayant aucune envie de s’assimiler à la culture française, mais continuant d’exiger les standards de vie du premier monde, même s’ils bafouent les lois, ne produisent rien et assassinent des citoyens français. Les patrons d’usines qui ont préféré embaucher des immigrés plutôt que des Français finissent écorchés par leurs nouveaux ouvriers. Les citoyens qui ont milité pour la cause des immigrés voient leurs femmes et leurs filles violées par ceux-là mêmes qu’ils défendaient. Ceux-ci sont rejoints par les immigrants qui résident déjà en Europe, ainsi que divers groupes de gauche et anarchistes. Partout en Occident, de plus en plus de migrants arrivent et ont des enfants, et la croissance rapide de cette population fait qu’elle devient plus nombreuse que les Blancs. En quelques mois, l’Occident blanc a été envahi et des gouvernements pro-immigrants sont établis, tandis que les Blancs sont obligés de partager leurs maisons et appartements avec les immigrants.”

(Jean Raspail, Le camp des saints)

Immigration de masse : Le nivellement par le bas est visible, certains parents fuient les écoles publiques.

Pour les fêtes de Pâques (résurrection de Jésus, le Nouveau Testament la situe sur le « troisième jour ») j’ai bravé tous les dangers, fait fi de toute condition sanitaire, négligé toute distanciation physique pour franchir illégalement une frontière que Merkel avait largement ouverte à toute la racaille, il y a 6 ans, sans le moindre contrôle. Je voulais aller embrasser mes enfants. Dûment testée. À mon retour en voiture, j’ai dû chercher longtemps à la radio pour trouver un poste diffusant de la musique classique. Et suis tombée sur une discussion avec un érudit (dont j’ai malheureusement oublié le nom). La présentatrice estimait qu’il faudrait « simplifier » les programmes, proposer du « plus facile »… on « surmènerait » l’auditeur actuel, on « fatiguerait » ses méninges avec cette musique si « savante ». (Remarque : les 40 autres postes disponibles répandaient tous du tintouin, du rap, du chahut, du raffut, le tout régulièrement interrompu par des pubs débiles)… L’érudit n’était pas d’accord. Il a répondu : il faudrait peut-être veiller à ne pas trop les « reposer », vos auditeurs !

Ce midi, roulant en ville, j’ai à nouveau tenté de profiter d’un peu de musique, de vraie, et là aussi, sur le canal classique, on annonçait sciemment des couplets « faciles », des harmonies « légères »… du genre des chuintements dont on nous gave partout ailleurs. Nous nous dirigeons, lentement, mais sûrement, vers le néant, vers le rien.

Plus de chiffres romains. Trop compliqués.

Plus de rédactions, des textes avec pointillés suffisent.

96 % de réussite au baccalauréat en 2020.

Dans son roman, Jean Raspail précise que son livre a été publié en 1973, là où le problème de l’immigration n’existait pas encore et surtout avant l’entrée en vigueur de lois qui en interdiraient aujourd’hui la sortie. L’auteur a d’ailleurs inséré à la fin du roman une liste des 87 passages qui pourraient lui valoir des procédures judiciaires.

L’origine du roman vient d’une réflexion de l’auteur. Il se demande ce qui se passerait si tous les déshérités du tiers-monde débarquaient en France à la recherche d’une vie meilleure. Il en tire une chronique intitulée L’Armada de la dernière chance, publiée dans le Figaro en 1971.

 Le Camp des Saints pose la question de l’attitude à adopter face à l’arrivée d’une masse soudaine de migrants fuyant un quotidien misérable, ne désirant pas le moins du monde s’assimiler à la culture française et devenant violente, et des conséquences lourdes et irréversibles de cette arrivée sur une civilisation aussi ancienne que celle de la France.

Les conséquences sont dramatiques, nous avons dépassé le « passable », déjà atteint le médiocre. Le pire, c’est pour bientôt.

Anne Schubert

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
BobbyFR94

Dans le roman de Jean RASPAIL, personne n’ose tirer sur ces “pauvres hères”.

Dans la réalité, en France, même la police est muselée, ne tire pas, ou peu, de peur d’être poursuivi, d’être lynché politiquement parlant…

Et pour les citoyens français, c’est bien pire, ils n’ont pas d’armes à feu !! mais de plus en plus n’hésiteront pas à tirer s’ils avaient une ou des armes à feu, c’est bien pourquoi, avant d’accélerer l’invasion, “ils” les TRAÎTRES qui nous mènent à la mort, ont bien “pris soin” de nous DESARMER !

Ce sont donc là encore des différences majeures, c’est pourquoi je ne retiens de cet excellent roman que le fait du nombre, ce qui est bien évidemment le cas, mais le nombre dans le roman, et celui de la réalité en France, n’a pas du tout la même motivation…

BobbyFR94

J’ai lu récemment le camp des Saints, en janvier je crois – Edition de 1984 et il y avait déjà la mention suivante écrite au dos :

” … Le thème de ce livre prophétique, paru pour la première fois en 1973, relève aujourd’hui de la réalité.Ce qu’avait imaginé l’auteur il y a douze ans, nous commençons dès à présentà le vivre. nous sommes tous les acteurs du Camp des Saints. C’est notre destin, celui de l’homme blanc, qu’il nous raconte.

Le Camp des Saints a fait l’objet de nombreuses éditions étrangères.

Cependant, dans ce roman, ce sont des gens pauvres, poussés par leur état de pauvre, qui les poussent à venir, alors que la réalité est que ce sont des envahisseurs, parasites, muzzs, et d’abord VIOLENTS, MEURTRIERS, VIOLEURS…

Une patriote

Le jour où les veaux voudront bien se bouger, ils réaliseront qu’ils n’ont plus RIEN. Plus d’histoire, de culture, de patrimoine, de religion, sans parler de tout le reste. Plus RIEN qu’un pays complétement DETRUIT où ils auront TOUT PERDU par leur LÂCHETE et AVEUGLEMENT à ne pas vouloir voir ce qui leur crevaient les yeux depuis des dizaines d’années !

BERNARD

Le camp des Saints, livre qui devrait être étudié dès la seconde…au même titre que les textes que j’étudiais à l’époque dans les Lagarde et Michard !

meulien

c’est a un sejour aux indes qu’il en a prit conscience.Il nous avait demande de ne plus critiquer les sovietiques car c’etaient des blancs qui nous protegeaient des masses asiatiques,rien n’a change,macron le comprends t il ?

Patapon

Je me souviens d’un riche potentat africain qui s’était offert un très joli château du XVIII e siècle en val de Loire.Ses affaires ayant periclite,lle quidam melanoderme a disparu,laissant derrière lui une demeure entierement saccagée,quasi irrecuperable.

Argo

J’ai habité en immeuble dans le 71. J’avais pour voisin des Maghrébins! Un jour j’avais mis sur le palier des vieux traversins et oreillers bons pour le rebut, afin de les déposer dans un récupérateur. Le temps de revenir avec d’autres choses à jeter, et ces gens -là avaient tout ramassé. Après, au lieu d’aller à la déchetterie, je mettais là tout ce que je voulais jeter. Magique, ils récupéraient tout. Pratique, mieux que la déchète et le recyclage!

jerhum

vous savez que vous avez en France des plantes qui poussent sur le bord des routes qui sont de poisons extrêmement toxiques et mortelles j’dit ça j’dit rien ,,,,

Anne-Marie G

L’union fait la force. Pourquoi ne pas adhérer au Rassemblement autochtone proposé par Antonin Campana ? voir articles de Claude Lefranc sur ce site.

Laure

Jean Raspail, le meilleur.

BOURGOIN

Tout est absolument vrai ! ! ! ! ! ! !

Sitting bull

avec cette invasion programmée par les gauchistes , ceux ci sont devenus pire que les nazies , même les Boches durant la guerre n ont pas fait un changement ethnique en Europe , le remplacement et changement de peuple signifie que les gauchistes sont a mettre dans le même bain que le nazisme , communisme , fascisme et bolchévisme

anamorphose

voir video f de souche meurtre par un quatremains pas de problemes le frankistan ruine avec la montee des eaux meme rome 21M toutes ces populations ne pourront survivre longtemps ils repartiront du moins les survivants si ils ont encore un pays voulant d eux apres les guerres quand a moi je n aiderais personne car respectant leur choix LA MORT de toutes facon il y a un camp paramilitaire polonais pas loin en foret 12 h de voyage par ardennes luxembourg niveau mer de 25A 60M tous les 12000 ANS reveil volcan laarcher et peut etre le lac volcan auvergne hiver glaciaire

Théobald

J’ai rien compris à votre message au style télégraphique. C’est du manadrin?

Maverick

Tiens! Ca faisait longtemps..revoilà la foldingue belge..

BobbyFR94

Tiens, encore un connard qui vient faire sa crotte sur une page de Riposte Laïque !!! pire qu’un missile solaire !!!

Le Faste Fou

La musique dite classique était condamnée à terme dès l’invention de l’amplificateur électrique.

Il y en a d’autres dont je pensais la même chose il y a une trentaine d’années, mais je me suis aperçu qu’elles s’en sortaient mieux. Tout n’est pas perdu.

kabout

je ne m’inquiete pas d’une “invasion” de l’immigration,une bonne guerre et vous verrez toutes ces blattes repartir dans leurs bleds aussi vite qu’ils sont venus,c’est bien connu dans ces populations venues d’Afrique c’est courage fuyons.

Laure

Oui mais quand?

BobbyFR94

Bientôt !!!

Quand le pays va s’effondrer, soit parce que le NAZISLAM va nous déclarer officiellement la guerre, soit parce que le pays va s’effondrer économiquement,COVID oblige, mais probablement parce que les frigos seront bientôt très difficiles à remplir chaque semaine …

Théobald

Eh oui, il fallait y penser avant. Il faut battre le fer tant qu’il est chaud dit un dicton. Mais il se dit aussi que la prière fervente du juste a une grande efficacité; certaines choses paraissent impossibles aux hommes mais à Dieu tout est possible. Donc prions.

Mossad

Les dechets se plaisent a vivre dans la merde, regardez un singe manger une banane, a la fin il laisse tomber la peau la ou il se trouve, tout comme les dechets qui envahissent la France.

Lire Aussi