Immigration-Référendum : Aucun média traditionnel français n’a parlé de la manifestation

Publié le 9 mars 2014 - par - 2 202 vues
Share

On en a l’habitude, mais ce boycott systématique, depuis l’apéro saucisson-pinard, de toutes les initiatives de notre mouvance ne nous laisse jamais indifférents. Certes, nous n’avons aucune illusion sur les outils de propagande que sont devenus les médias traditionnels français, gavés de subventions pour compenser la disparition de lecteurs. Nous n’en avons pas davantage sur les chaînes de télévision traditionnelles, d’où l’espoir que nous mettons dans une nouvelle télévision, TV Libertés. Pourtant, cette logique digne de la Corée du Nord nous laisse un profond malaise, tout simplement parce que nous aimons la presse libre, l’information contradictoire, qui sont en général les baromètres d’une démocratie saine.

freysingerhebdo 001Donc, cette fois encore, aucun article, aucune interview, aucune information n’a fait savoir aux lecteurs français que ce dimanche, place Denfert Rochereau, se tiendrait une manifestation demandant un référendum sur l’immigration.

Pourtant, le journal suisse L’Hebdo en a parlé. La Voix de la Russie l’a également évoqué, ainsi qu’un média allemand. Bien évidemment, la presse internet l’a évoqué, de manière fort correcte, comme les sites Boulevard Voltaire et Polémia, entre autres. Radio Courtoisie a fait passer l’information dans plusieurs de ses émissions. Dans un autre registre, Fdesouche l’a évoqué, mais laissant croire que la manifestation tournait autour de la remigration, et était organisée par le Bloc Identitaire. Un autre site a lui donné l’information, tout en faisant, de manière ridicule, pression, en vain, sur Oskar Freysinger, pour le dissuader d’envoyer un message de soutien. Et c’est tout !

Cela ne peut que rappeler que le meilleur reportage au sujet des Assises sur l’Islamisation fut réalisé par la chaîne qatarie « Al Jazeera », que seul le journaliste américain Dale Hurt couvrit la première manifestation, organisée par Résistance républicaine, contre le fascisme islamique, le 10 novembre 2012.

On se souvient également du côté grotesque d’une conférence de presse, sur la liberté de la presse menacée, suite au harcèlement judiciaire que subit Riposte Laïque, où, comme le disait Robert Ménard, présent à la table des organisateurs, en compagnie de Maître Karim Ouchikh, Christine Tasin et Pierre Cassen, il s’était agi d’une conférence de presse… sans presse !

http://ripostelaique.com/faut-il-encore-miser-sur-les-medias-officiels-pour-faire-passer-notre-message.html

Dans ce contexte, où ce régime a annulé la dette de 4 millions d’euros du journal L’Humanité, amnistié les tricheries fiscales de Médiapart à hauteur de 3 millions d’euros, et continue à subventionner à hauteur de 20 % une presse officielle qui prend l’eau de partout, nous ne pleurerons pas, évidemment, si la chute vertigineuse du lectorat se termine par le dépôt de bilan de quelques médias de type Libération.

L’avenir est ailleurs, il s’appelle la presse de réinformation, et cela se passe sur internet.

Jeanne Bourdillon

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.