1

Incendie de Notre-Dame : il ne doit pas y avoir de questions sans réponses

Les commentaires des chaînes d’infos pendant que Notre-Dame de Paris flambait, ont provoqué en moi, un « Bizarre ! Bizarre ! » populiste et complotiste.
Populiste parce que je suis du peuple, avec le peuple, pour la victoire du peuple.
Complotiste parce que c’est devenu l’unique possibilité d’exprimer des idées contraires à la doxa médiatique et parce que l’accusation est maniée par la presse mainstream pour faire bâillonner toute analyse n’allant pas dans le sens du politiquement correct.

« Bizarre ! Bizarre ! »
L’incendie de Notre-Dame pose une série de questions qui restent pour moi sans réponse.

1°) Pourquoi le gouvernement a-t-il si vite éprouvé le besoin d’affirmer qu’il s’agissait d’un accident et que la thèse de l’attentat devait être écartée ?

2°) Au moment où des églises et des cimetières chrétiens sont vandalisés par des types qui ne sont ni bouddhistes ni animistes, dans un pays où l’on a égorgé un prêtre pendant la messe, pourquoi cet incendie ne serait-il pas un attentat ?

https://fr.gatestoneinstitute.org/14080/europe-eglises-vandalisees-incendiees?fbclid=IwAR0xz3ilof3RvhosM5c1q-lrikCv-Ims8iXBc3io6a99sfsid3_zXTlCMcU#.XLWCmj1_KAw.facebook

Le chantier était-il donc si mal surveillé qu’un chalumeau pour l’instant inexistant ou qu’un système électrique refait récemment à neuf aurait mis le feu à une « forêt » de chênes vieux de 800 ans ? À moins qu’un expert BFM ou CNews ou LCI nous explique qu’il s’agit d’un auto-allumage.

3°) Pourquoi un monument qui a échappé aux révolutionnaires de 1792, de 1830, de 1848, à la Commune de 1871, aux deux guerres, prendrait-il feu tout seul aujourd’hui avec tous les moyens de contrôle et de détection dont on dispose ?
Les indulgents naïfs qui s’étonnent que ce bâtiment brûle oublient (volontairement ou non ?) que nous sommes en guerre contre l’Islam intégriste et ses djihadistes qui ont décidé de transformer l’Occident en Musulmanie ? De la part de ces musulmans qui crachent sur nos valeurs, nos symboles, nos croyances, notre histoire, est-ce totalement idiot de penser qu’ils puissent s’en prendre à Notre-Dame de Paris ?

4°) La cathédrale phare de la chrétienté étant en travaux, elle aurait dû faire l’objet d’une attention encore plus grande, notamment dans le pedigree des employés travaillant sur le site. Cela a-t-il été le cas ou a-t-on, sous prétexte de refuser toute discrimination, accepté quelques fichés S ?

5°) Les lieux de cultes (chrétiens, juifs et musulmans) sont, si je ne me trompe, l’objet de la vigilance de l’opération Sentinelle. Le moindre lardon jeté sur le mur d’une mosquée provoque les cris d’orfraie de la bien-pensance. Qu’en était-il de Notre-Dame ? Qui surveillait l’accès aux échafaudages ? Qui gardait un œil sur les ouvriers ? Personne comme semble prouver cette vidéo:

6°) Le déclenchement « discret » de l’incendie et sa propagation extrêmement rapide semblent être plutôt la conséquence d’une « bonne » préparation que d’un accident.

7°) À qui profite cette destruction d’un édifice considéré comme « un joyau du catholicisme », « un trésor de l’identité nationale française », le « symbole de la Culture occidentale » ?

8°) Pourquoi, dans le concert d’indignations devant ce bûcher, sur les réseaux sociaux, des musulmans sont-ils quasiment les seuls à ricaner, à balancer leur « Allahu akbar », à voir dans cette destruction une réponse au tweet d’un gamin se moquant gentiment de leur kaaba, cette baraque drapée de noir à La Mecque, autour de laquelle tournent les admirateurs de Mahomet et de son Coran meurtrier ?

Quel sera le prochain incendie accidentel ?
Celui de la cathédrale de Strasbourg, ville où est actuellement érigée la… plus grande mosquée d’Europe ?
Chartres ? Beauvais ? Reims ?

Marcus Graven