Inch’Allah : encore un petit effort, Messieurs Davet et Lhomme…

Publié le 23 octobre 2018 - par - 24 commentaires - 2 441 vues
Share

Gérard Davet et Fabrice Lhomme sont deux journalistes d’investigation au journal Le Monde. Ils ont déjà sorti plusieurs affaires principalement sur les politiques de droite et sont les auteurs du recueil des confidences de François Hollande « Un président ne devrait pas dire ça ». Ils racontent que certains propos du président les ont incités à faire cette enquête sur l’Islam en Seine-saint-Denis comme « Qu’il y ait un problème avec l’islam, c’est vrai. Nul n’en doute. »

Dans le cadre du Centre de formation des journalistes, ils ont entrepris de mener une enquête vraie de vraie avec un groupe de cinq étudiants prometteurs. Ce travail qui a duré une année, a produit un ouvrage, Inch Allah l’islamisation à visage découvert et un documentaire acheté et diffusé par LCP, les télévisions nationales n’en ayant pas voulu. Dans ce reportage, les journalistes confirmés apprennent aux étudiants à mener l’enquête en se posant des questions contrairement, selon eux,  au documentaire de Bernard de la Villardière sur le même sujet . Lhomme et Davet s’interrogent « Cette propagation [de l’islam] constitue-t-elle réellement un problème ? Ne faut-il pas accompagner ce retour du sentiment religieux plutôt que tenter de le freiner ? (…) il ne nous appartient pas, à nous journalistes, de répondre à ces interrogations. » Comme s’il ne s’agissait que de « retour du sentiment religieux » et non pas d’une guerre de conquête.

Nos champions du reportage prétendent ne pas avoir de préjugés et enquêter en toute objectivité ce qui ne saute pas aux yeux dans les propos de l’équipe qui dit vérifier tout ce qui a pu être dit sur l’islamisation comme « le café interdit aux femmes » qu’ils sont allés visiter et concluent qu’il n’est « pas salafiste ». Dans l’émission « C à Vous » du 16 octobre, Davet définit l’objectivité de l’enquête par son contraire quand il dit qu’il ne fallait pas sombrer dans l’amalgame et l’islamophobie. Comment peut-on être objectif quand on met des filtres d’emblée ? Il me semble que pour enquêter on se doit d’être complètement ouvert et exempt de préjugés vis-à-vis de tout ce que l’on peut voir et entendre et c’est seulement au moment de la rédaction de ce travail que l’on peut arrondir les angles pour d’impérieuses raisons telles que la sécurité des personnes rencontrées et celle des enquêteurs.

Autre objection au sérieux de l’enquête c’est le choix  d’interlocuteurs à visage et nom découverts. On se doute bien que dans le 9-3, si on tient à sa peau, il est préférable de s’autocensurer d’une part et d’autre part ne pas dévoiler le fond de sa pensée si elle est contraire à ceux qui dominent le rapport de forces. Derrière ce refus de principe de l’anonymat par les professeurs Lhomme et Davet, on comprend un désir de légitimité, de reconnaissance par les pouvoirs politiques, médiatiques et mafieux, une inscription dans le giron du politiquement correct. Bernard de la Villardière ne semble pas avoir pris de telles précautions puisqu’il a été agressé et son équipe chassée du 9-3 alors que les gentils étudiants journalistes ont reçu le meilleur accueil des habitants et responsables du département qui est l’un des plus dangereux de la France et où nombre de français ne souhaitent pas s’aventurer, encore moins y travailler et y habiter.

Il suffit de regarder les statistiques 2017 du Ministère de l’Intérieur qui ne prennent en compte que les plaintes et ne sont donc qu’une approximation de la réalité. On peut aussi s’étonner de la liberté des deux jeunes femmes de l’équipe à circuler cheveux au vent dans le 93 et, pour l’instant, à ma connaissance, je n’ai pas entendu de journalistes mainstream leur poser la question . Si personne n’en parle c’est donc que l’insécurité n’était pas au rendez-vous ce qui est plutôt surprenant en Seine-saint-Denis.

Carte des violences en 2016 d’après http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/01/02/01016-20170102ARTFIG00290-decouvrez-la-carte-des-crimes-et-delits-en-france-et-dans-le-grand-paris.php

Après la publication du livre et du documentaire sur le making of du reportage, la directrice d’établissement scolaire longuement citée proteste contre la « cuisine » qui a été faite de ses propos qui, selon elle, laisseraient entendre qu’elle passe son temps à lutter contre l’invasion de l’Islam dans son établissement, ce qui serait faux; des policiers du 93 nient qu’il y ait des problèmes pendant leur barbecue annuel sur l’alimentation halal et le refus de consommer des plats préparés par des femmes.

Parmi les déclarations des interlocuteurs choisis par les deux journalistes du Monde, on entend le sempiternel argument takkiyaquiste  « je ne reconnais pas ma religion, l’Islam c’est pas ça » .

Le documentaire porte plus sur la méthode que sur le fond puisque les protagonistes ne veulent surtout pas être taxé d’islamophobie et le disent fermement comme si c’était la lèpre. Davet affirme faire du véritable journalisme à la Jack London mais je n’ai pas été convaincue par la démonstration d’abord parce qu’il est connu que l’objectivité pure n’existe pas. Nous sommes toutes et tous conditionnés par notre milieu de naissance, par notre environnement social, nos études, nos fréquentations et les émanations des intellectuels de notre époque. Même si nous ne faisons pas de politique, stricto sensu, nous avons des opinions politiques de fait. On apprend ceci pour mener des enquêtes sociologiques en faisant la différence entre entretiens directifs et non directifs. L’enquêteur doit se défaire de toute idée préconçue pour entendre l’enquêté afin de ne pas induire ses réponses. Cet exercice exige une grande probité intellectuelle, beaucoup d’attention et de l’humilité.  L’humilité, Davet et Lhomme la mentionnent uniquement pour expliquer aux journalistes en devenir qu’ils doivent accepter l’autorité du rédacteur en chef.

Comment croire aux propos de Lhomme et Davet quand ils affirment sur France Inter   « Le pire, parce c’est notre terreur à nous tous, journalistes, de se laisser happer par des fantasmes ou des idéologies médiatiquement martelées. Le pire, parce qu’« islamisation » signifie que des lois religieuses régiraient différentes strates de la société, mais ne signifie pas « jihadisme », c’est-à-dire combat jusqu’à la mort de quelques-uns au nom de l’Islam. Cette terreur incite automatiquement à l’auto-censure et dans le cas de ces enfants d’Edwy Pleynel, au politiquement correct de gôche. C’est comme s’ils disaient « on y va parce que le sujet est monopolisé par « lextrêmedroite » mais rassurez-vous, on vous dira la vérité que vous devez connaître pour ne pas faire son jeu. »

Les accointances Davet et Lhomme, sont claires Fils spirituels d’Edwy Plenel, ils sont à l’origine de nombreuses affaires visant quasi-exclusivement la droite et l’UMP. À voir le peu de diversité de leurs enquêtes, on peut se demander si les deux hommes ne mènent pas plus un combat politique plus qu’une mission journalistique d’intérêt général… Karachi, Bettencourt, Clearstream… tant de bûches glissées avec fracas dans les roues du carrosse de la droite. https://www.ojim.fr/portraits/fabrice-lhomme-et-gerard-davet/

Sur le fond, rien de nouveau puisque depuis plus de dix ans, la « fachosphère » comme « ils » disent, ne cesse de donner des informations sur le mal que font les musulmans à la France et aux Français. Ce qu’il y a de nouveau dans cette entreprise c’est qu’elle quitte la « fachosphère » pour entrer dans le monde des bien-pensants et c’est ce que nous vendent les éditions Fayard, LCP, nos deux pygmalions et leurs copains. En ce sens cet ouvrage et ce documentaire ouvrent une fente dans le voile opaque du déni. Ce n’est qu’un début, continuons le combat !

Alice Braitberg

Inch’Allah, l’islamisation à visage découvert

  • Documentaire de LCP à voir en replay ou en direct aux dates et heures suivantes

DIFFUSIONS SUR LCP TNT

  • Mercredi 17 octobre 2018 à 20:30
  • Jeudi 18 octobre 2018 à 00:30
  • Dimanche 21 octobre 2018 à 21:00
  • Samedi 27 octobre 2018 à 14:00
  • Jeudi 1 novembre 2018 à 14:30
  • Dimanche 4 novembre 2018 à 16:01

blob:https://www.dailymotion.com/dcd6d899-d49f-4e9d-aa4b-4493932b835a

Pour en savoir plus

  • Ouvrage publié par les éditions Fayard

https://www.fayard.fr/actualites/inchallah-lislamisation-visage-decouvert

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
barbot

deux canailles qui trahissent leur pays, comme leur commssaire Penel !

Emile ROUX

Deux pourris par le marxisme qui pratiquent la taqqya mieux que les autres

Jacques Ménard

La gôooooche commence tout juste à prendre conscience du pb de l’islam en France. Comme ce lietmotiv de la doxa gauchiste « Il vaut mieux avoir tort avec Sartres que raison avec Aron » Et voilà nos deux zigotos qui ont fait tomber notre « capitaine de pédalo » qui s’intéresse à la progression de l’islam, il serait tant, les mêmes gauchistes qui contredisaient M. Le Pen quand elle affirmait que le ciel était bleu, ou passant aux oubliettes le dire du roi du Maroc « les musulmans ne s’intégrerons jamais à notre civilisation? » (une évidence), ou Boumediene & ses suiveurs « Nous vous vaincrons par le ventre de nos femmes », il était temps; mais il y a encore trop de négationnistes de gauche en France!!!!!

Jill.

En effet, comme si l’islam n’était qu’une religion
au sens strict du mot. Cette effrayante organisation a vocation à conquérir et met tout
en œuvre pour y parvenir. La violence du coran
va dans ce sens.

Allobroge

« Davet définit l’objectivité de l’enquête par son contraire quand il dit qu’il ne fallait pas sombrer dans l’amalgame et l’islamophobie. Comment peut-on être objectif quand on met des filtres d’emblée ? » S’ils ne prennent pas ces précautions oratoires, ils ne vendront rien et ne passeront pas à la TV !

Emile

Les problèmes que posent les musulmans est devenu tellement énorme et évident que les journaleux de la doxa bien pensante sont obligés d’en parler….pour éviter un discrédit de 200%…
Mais de façon molle pour ne pas réveiller nos moutons endormis ….
Alors que la clique dont ils font partie fait tout pour installer l’islamisation chez nous…

ven85

je dit bravo,pour une fois que des journalistes de gauches,reconnaissent dans un livre,ce que disait il y a 40ans JEAN MARIE LE PEN sur l’islam et que lui a ete condamne pour racisme,alors j’applaudit des deux mains,mais il est vrai qu’ils sont de gauche,alors cela passe mieux pour sos racisme,la licra,le cran ect…si ce livre pouvait ouvrir les yeux des idiots utiles qui votent pour ceux qui les detruisent,alors bravo

Colonel de Guerlasse

J’invite ces deux bobos à enquêter sur les « terroristes d’ultra droite », zéro morts. A leur disposition. Et anonyme, j’ai entre 1 et 4 milliards d’ennemis.

Fifi

« les protagonistes ne veulent surtout pas être taxé d’islamophobie et le disent fermement comme si c’était la lèpre. »
Et s’ils ont une peur si forte d’être taxés d’islamophobes alors que quand on dit la réalité, il faut la dire jusqu’au bout, ne pas dire une partie et de l’autre, s’auto-censurer sur une autre partie (pour faire dans le « pas d’amalgame ») donc ne pas se préoccuper de ce que certaines personnes vont penser, ça démontre qu’ils ne sont pas du tout « guéris » de leur idéologie.

Jotab

Pour la faire courte, ce n est pas non plus ce documentaire qui vous aidera dans votre quete orgasmique

kabout

j’ai regarder tout a l’heure sur cnews le débat de l.ferrari ( pas la voiture mais la vraie blonde ! ) ce débat avec Davet et Lhomme…et le petit trou du cul de Clément Viktorovitch nous a encore fait un caca nerveux parce que ces journalistes n’ont fait que constater la réalité de l’islamisation de la France et ca ne lui plaisait pas qu’ils disent des trucs sur l’islam etc….c’est vrai depuis quelques temps les choses commencent a etre dite plus qu’avant sur la dérive de cette daube de religion,doit on dire un grand merci a mr Zémmour qui a ouvert les esprits ??

angora

n’est pourtant pas muzz Victor ch’sais pas quoi.
enfin, soit!
il ne faut pas croire à leur soi-disant prise de conscience: c’est juste un leurre pour rassurer le franchouillard et lui laisser croire, sans bien sur le promettre, à des mesures pour enrayer le phénomène.
En fait c’est juste pour gagner du temps jusqu’à ce que les muzz soient majoritaires et que la situation soit devenue irréversible.
et là ils nous diront: »bin oui on s’est fait avoir mais c’est trop tard! »

Natou

Ce petit blanc bec de Vicktor machin est pro muzz !!!
Pourquoi deux journalistes de gauche en parle c’est la vraie question ? Car c’est plus qu’alarmant je cite des exemples de leur livre : clientélisme : 1 mosquée = 3 mandats pour le même maire donc c’est l’ islam qui commande !!!
Plus une seule boucherie non hallal idem pour les autres commerces ! J’ai même appris qu’il y a des libraires hallal ?
Que les juifs les catholiques partent ils n’ont pas le choix !!!
Que il y a sur 1,2M d’habitants sur le 9-3 : 700 000 muzzs et 200 000 muzzs clandestins !!!!
Que Collomb aurait dit en off en partant : ma grande crainte c’est que aux municipales il y ait beaucoup de maires salafiistes !
Donc préparons nos valises la France va être un état arabe !!!

kalidas

En voyant leurs interventions télévisées, je me dis qu’ils étaient en train de réinventer l’eau chaude, car tout ce qu’ils décrivent est connu depuis fort longtemps. Mais je vois cependant un aspect positif à leur ouvrage, c’est que si même des journalistes du Monde se mettent à s’intéresser à ces questions, c’est que quelque chose est en train de changer, que le sujet n’est plus tabou et donc que les langues vont peut être enfin se délier.

angora

ils laissent les langues se délier pour gagner du temps alors qu’ils accélèrent l’invasion musulmane.

Bartabac

Comment se fait-il que ces deux tocards n’aient pas encore été emprisonnés à vie pour haute-trahison après avoir dévoilé des secrets d’état dans un article? Hollande est bien sur le premier coupable pour leur avoir tout déballé en premier lieu évidemment, mais n’importe qui d’un peu sensé aurait compris que ce qu’il venait de dire, ce n’était pas quelque chose à répéter.

Fifi

« Nos champions du reportage prétendent ne pas avoir de préjugés et enquêter en toute objectivité »
J’ai entendu ces journalistes en interview. Pour que ces journalistes aient mis autant de temps avant d’admettre que ceux qui alarmaient bien avant eux sur l’islamisation en France, était une réalité, ou en tout cas, qu’ils reviennent à dire les mêmes choses qu’eux, qu’ils les rejoignent, c’est qu’ils avaient (et ont encore) justement des préjugés et ne sont pas objectifs, ce qui les aveuglait et les empêchait de voir en face l’islamisation en France et de ne pas vouloir en parler. Et ils veulent se montrer différents d’un Eric Zemmour entre autres, alors qu’il dit pourtant grosso modo la même chose qu’eux aujourd’hui, mais depuis bien plus longtemps qu’eux.
En somme, ces journalistes reviennent à dire la même chose, à faire le même constat sur l’islamisation en France que d’autres, qui ont alerté depuis bien plus longtemps qu’eux. Et ce retard est directement lié à leur façon de voir, par idéologie qui a provoqué un aveuglement, ou qu’ils savaient tout cela mais qu’ils ne voulaient pas en parler.

Gilles Kepel a d’ailleurs dit : « Mon livre avait été descendu par les deux auteurs d’ « Inch Allah » et par le quotidien Le Monde, donc c’est intéressant de voir que ça a changé… » http://www.fdesouche.com/1092097-gilles-kepel-mon-livre-avait-ete-descendu-par-les-deux-auteurs-d-inch-allah-et-par-le-quotidien-le-monde-donc-cest-interessant-de-voir-que-ca-a-change

Bertrand

Et bien voilà chère Alice, vous nous prouvez que vous êtes capable de faire de bons articles quand vous arrivez à laisser votre féminisme intégriste de côté. Bonne continuation et sans rancune j’espère.