Insécurité : Macron tétanisé par la peur d’être “jospinisé”

Publié le 7 septembre 2020 - par - 21 commentaires - 1 175 vues

https://static.actu.fr/uploads/2020/07/gerald-darmanin-eric-dupond-moretti-polemiques-ministres-gouvernement-viol-homophobie-sexisme-854x716.jpg

Le séminaire gouvernemental de mercredi 9 septembre 2020 sera consacré aux questions de sécurité. Après être resté les bras ballants durant trois années, Macron s’inquiète soudain pour sa réélection, compromise par l’explosion de la criminalité.

Au menu : “Ordre républicain” et  “Sécurité et justice”.

Notre Président, qui en réalité se fout totalement de la sécurité des Français, tout en ayant doublé les effectifs de sa protection personnelle dès 2017, vient de réaliser qu’il risquait d’être “jospinisé” en 2022.

Chacun se souvient  du séisme de 2002, quand Lionel Jospin, donné largement gagnant face à Chirac,  fut  balayé comme un malpropre dès le 1er tour de la présidentielle, JMLP étant arrivé en deuxième position derrière Chirac.

Totalement décomposé et humilié, Jospin quitta aussitôt la scène politique.

C’est ce scénario catastrophe qui inquiète l’Élysée et la Macronie, car c’est l’explosion de l’insécurité en 2002 qui avait causé la perte du candidat  PS.

Mais quand on nomme un Dupond-Moretti à la Justice, alors que celui-ci est adulé par les malfrats, qui le considèrent comme leur Père Noël et leur ange gardien tant il les bichonne, il est difficile ensuite de se poser en garant de la sécurité du peuple français.

Car avec le garde des Sceaux, c’est la négation des chiffres, la consécration de la rhétorique victimaire et le procès des méthodes policières.

La protection du citoyen passe à la trappe. Macron ne pouvait choisir pire garde des Sceaux que Dupond-Moretti.

Cela revient à confier la Sécurité-incendie à un pyromane ! C’est irresponsable.

Pour Dupond-Moretti, l’ensauvagement de la société n’est qu’un fantasme d’extrême-droite, un sentiment trompeur très loin des réalités.

Et pour Macron, prendre un coup de marteau sur la tête, se faire lyncher par une horde sauvage ou  se faire égorger, c’est être victime d’incivilités.

Mais qui peut encore croire aux sornettes d’un tel duo de bras cassés, qui ne cessent de tromper le peuple ?

Un sondage Ifop en dit long sur la confiance que les Français accordent  à l’exécutif en matière de lutte contre l’insécurité.

Seulement 27 % jugent l’action gouvernementale positive, idem pour la justice !  (source Figaro)

En 20 ans, le nombre d’homicides et de tentatives d’homicides est passé de 2 155 à 3 562. Il y a bien une explosion des chiffres dans “l’intention de tuer”.

Sur la même période, les violences contre les forces de l’ordre sont passées de 15 500  à  38 500 cas.

Le nombre de séquestrations est passé de 1 600 à 4 200.

Le nombre de menaces et chantages est passé de 50 000 à 141 000.

Autant dire que c’est la brasse coulée et que l’État ne fait rien. La violence s’est banalisée avec la complicité de la presse aux ordres, qui minimise le naufrage sécuritaire.

Il n’y a aucune politique sécuritaire sérieuse. Ni réponse pénale systématique, ni certitude de la peine. On vide les prisons alors que 100 000 peines de prison ferme ne sont pas exécutées faute de place !

Les multirécidivistes ont droit à un énième rappel à la loi pour éviter la prison, laquelle inciterait à la récidive !

Priorité à la réinsertion, quitte à mettre les citoyens en danger.

Chez les policiers, la nomination de Dupond-Moretti a suscité un écœurement généralisé.

Cet été l’insécurité a gagné les petites villes jusque-là épargnées. Les actes de rébellion explosent selon le syndicat Synergie-officiers.

Les policiers, lassés et désabusés, ne déposent même plus plainte pour outrage.

L’État a totalement désarmé les policiers, les privant de toute autorité. Systématiquement soupçonnés de violences et traduits devant leurs instances disciplinaires, ils sont moins considérés que les malfrats, qui eux, sont systématiquement victimisés.

Le règne de l’impunité, dont l’avocat Dupond-Moretti est la parfaite illustration, a ensauvagé la société française comme jamais.

De plus, le garde des Sceaux ment et noie le poisson.

“Il affirme que 90 % des peines sont appliquées, alors qu’il intègre les aménagements de peine, les alternatives à la prison”, nous dit le syndicat Alliance.

Tout n’est que mensonge, tromperie et laxisme généralisé.

Macron avait promis 15 000 places de prison. Il a libéré 13 000 détenus, mettant fin à la surpopulation carcérale sans débourser un centime.

Il n’y aucune illusion à avoir, Macron ne fera rien pour combattre l’insécurité.

Depuis trois ans, on attend son programme concernant l’immigration et l’islamisation de la société. Ces reports multiples en disent long sur son incapacité à assumer ses fonctions régaliennes.

Il ne sait que nous vendre des discours sans lendemain pour endormir le peuple.

Et le séminaire de mercredi n’échappera pas à la règle.

Pour ne pas être accusé de courir après le RN, Macron restera fidèle à sa stratégie du “en même temps”, qui conduit systématiquement à un immobilisme total.

Quand deux forces équivalentes s’opposent, elles s’annulent.

Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Patrick Marie

Excellente charge de cavalerie contre le mirmidon poudré. Avec la nomination du Dupont Maureyeti, il pensait faire un coup fumant mais se retrouve pris à contre pied par l’actualité généreuse en egorgements, viols et étripages divers.
Le gamin sera t il encore président en 2022 ou en exil à St Martin, près de ses deux gitons maniant le doigt d’honneur ?

Maximilien

Même Jospin n a pas fait pire sur l insécurité,…c est pour dire.

Joel Lacroix

en plus d’être un nul moretti a une sale tronche !!

Cyprien

27% satisfaits? C’est le % des riches qui habitent des beaux quartiers?

Maximilien

Pourtant les riches ne sont plus à l abri d une racaille qui les saucisonnent…

Decu de tout

Il me semble reconnaître les deux abrutis sur la photo un se prénomme moussa prenom bien francais l’autre a vraiment une tête d’ivrogne. Et ça gouvernent la france.

Blanc de peau

Le micron combat l’insécurité par une protection accrue de ses futurs électeurs des banlieues, pourquoi croyez vous que les statistiques ethniques soient interdites, seulement pour cacher le nombre de ses électeurs, avec 20 millions de muzs en france il a sa chance aux prochaines élections.

Bou

80 % des français disent que le mot ensauvagement est approprié pour parler d’insécurité alors moretti retourne dans tes prétoires au lieu de dire des conneries

philibert

Espérons que comme Jospin au soir du …… 2022 il nous annonce larmoyant qu’il se retire de la vie politique à moins que d’ici là…. tout à fait BOUM 💥

HARGOTT

Réveillez vous !

Paoli

IL est tetanise dites vous ? C’est tres bien .a cause de Lui nous sommes malades et completement desoles ,ecoeures ,et en Colere de voir notre pays sombrer dans la tripatouille et le desordre ,,,

Laurent Droit

Macon ne fait que mettre en place son programme de destruction de la France qui passe par le crime organisé systématique, l’assassinat de masse, le terrorisme et le remplacement des populations.

Pilou

“Seulement 27 % jugent l’action gouvernementale positive, idem pour la justice”

27%. avec la catastrophe en cours, c’est encore beaucoup trop.

Bernard M

La peur n’évite pas le danger et de toute façon les bulots sont tellement abrutis qu’ils sont foutus de le ré-élire par défaut dès mai 2022, à moins que ce ne soit une merde verte pro islamiste…

Decu de tout

Les bulots en sont capables.

Christophe y

Tout à fait d’accord sur le discours électoraliste du dégénéré poudré surtout sur le dernier où il s’adresse directement au public d’Éric Zemmour c’est fascinant, d’ailleurs on peut remarquer que cela a touché l’intéressé car il n’a pas manqué de le rappeler lundi sur le plateau de Cnews ,ou d’ailleurs il a répondu sur la forme mais pas sur le fond et pour la deuxième fois pour le coup.
Michel Onfray par contre à lui analyser le fond du discours sans fioritures du psychopathe Elyséen en précisant qu’il n’était pas dupe du jeu de récupération électoraliste grossièrement étalé dans ce dernier.
On a bien compris que Zemmour s’est plié aux directives de son employeur en ne tapant plus frontalement sur son président de la ripoublik.
📯⚔️🇫🇷⚰️🧳

patphil

blabla du président, jamais suivi d’actes
blabla de dupont moretti reçu et compris par les juges aux ordres !

ricco

J’espère que les collectifs qui se créent pour porter plainte contre l’Etat qui n’assure cette fois plus du tout la sécurité des citoyens vont se multiplier. Ceci dit, on sait le temps que mettra la justice pour traiter les affaires…Le temps passe plus ou moins vite, il reste assez peu de temps avant les élections, alors, laisser aller puisqu’il semble que cette situation soit résolument voulue, et ils quitteront peut être le navire, économie ruinée, chaos dans les rues, peut être même la guerre civile, qui n’en serait pas une faisait remarquer un commentateur, car ce ne serait pas totalement des français contre des français.Ils ont comme on le voit, même légalisé le vol de la propriété privée.

Fomalo

Nous aurions très bien pu nous passer de voir la tête du faux cul de l’intérieur Moussa Darmanin en début d’article, jouxtant celle de son avocat de l’injustice, Dupond-Maure- est-y ? à sa main gauche..
Beaucoup ne se font plus d’illusions sur la clique de la maqueronnie, (même parmi les “croyants” de 2017), ni sur sa capacité à endormir le peuple, qui se réveille un peu et se trouve de jour en jour confronté à la pègre allochtone et “en même temps” comme dirait le jupjup, à celle de ses élus. Les régionales c’est pour bientôt, et c’est le moment ou jamais de les démasquer.Premier set avant des élections présidentielles qui ne dépendent que de nous, Français.

joseph d arimathie

c est exactement cela : darmalin nomme pour serrer les boulons ET EN MEME TEMPS dupont l islam en fleur pour les desserrer . c est comme la fois ou il nous parlait de se battre contre la communautarisation ET EN MEME TEMPS posait avec une jeune empaquetee …toujours la meme gouvernance : enfumoir et godemichet !

HARGOTT

Le petit garçon à sa maman a cru faire un coup pour se moquer de nous, mais je crois bien que cette fois, il s’est tiré une balle dans le pied.

Lire Aussi