Interdire le halal c’est possible !

Publié le 27 octobre 2020 - par - 19 commentaires - 769 vues

L’association Vigilance Halal que j’ai l’honneur de présider réunit plus de 15 000 membres et combat l’abattage rituel, et plus particulièrement halal, depuis 2012, contre vents et marées, car le sujet est difficile comme tout ce qui a trait à l’islam…

Nous avons, depuis le départ, privilégié les voies juridiques, scientifiques ainsi que la communication, soit par les réseaux sociaux, soit par les médias internet ( TV Libertés, Riposte Laïque, Boulevard Voltaire, Institut des Libertés…) ou les quelques médias mainstream  qui n’ont pas peur d’aborder des sujets délicats.  (Sud radio avec André Bercoff, Valeurs Actuelles)

Le halal pose en effet de nombreux problèmes : souffrance animale, danger sanitaire, filière financière pour l’islamisation. De plus le halal va bien au-delà de la nourriture, c’est une manière d’accoutumer la société d’accueil à l’ « islamic way of life » et de maintenir les populations musulmanes dans des us et coutumes archaïques conformes au droit islamique, la charia, qui aboutissent à ce que les médias nomment pudiquement le « séparatisme ». C’est un moyen de contrôle social puissant et une alliance de l’affairisme et de l’obscurantisme .

Les associations de protection animale, en plaçant le focus uniquement sur la souffrance animale, ont enfermé le débat dans une vision émotionnelle qui, selon moi, est une impasse car elle est  impuissante  face à des communautés vindicatives qui pèsent de plus en plus sur notre société.

Nous avons donc privilégié  le combat sur le plan sanitaire, qui est basé sur des faits difficilement contestables, comme l’égorgement large lors de la saignée entraînant le déversement du contenu du rumen souillant la zone d’abattage .

Pour cela nous avons missionné le Dr Jean-Louis Thillier, expert indépendant reconnu en sécurité sanitaire ( il a été, entre autres gros dossiers, expert unique dans le procès de la vache folle) pour établir l’état des connaissances scientifiques sur la présence de quantités massives de germes résistants aux antibiotiques dans l’estomac des animaux et la transmission des gènes de résistance. Cette transmission de la résistance se fait essentiellement par  transfert horizontal direct entre bactéries, même d’espèces différentes. Ce mécanisme explique la rapidité de l’apparition de la résistance aux antibiotiques et va à l’encontre de notions darwiniennes en cours jusqu’ici.

Ce rapport de 1 600 pages démontre également que les germes multi-résistants rencontrés en hôpital et médecine de ville sont maintenant d’origine animale : le séquençage génomique permet de suivre germes et virus à la trace.

Et, dans ce cadre, même si l’abattoir n’est pas le seul pourvoyeur, il devient le maillon faible de la chaîne de l’hygiène générale et on doit tout faire pour supprimer la dérogation au règlement européen 858/2004 qui stipule que, pour raison d’hygiène, lors de la saignée, la trachée et l’œsophage doivent rester intacts. Ce qui n’est pas le cas dans l’abattage rituel, d’où dérogation !

Nous avons synthétisé ce rapport dans un document de 24 pages, destiné à faciliter la compréhension des élus, magistrats et responsables de la Commission européenne devant lesquels nous allons porter la demande de la suppression de la dérogation.

Il serait logique en effet que les consommateurs de viande rituelle fassent leur « aggiornamento » et entrent dans la modernité.

Et, cerise sur le gâteau, si nous gagnons cette bataille, il deviendra nécessaire d’étourdir les animaux car c’est ce qui permet la précision dans la saignée pour épargner la trachée et l’œsophage !

C’est ce que nous tentons d’expliquer, pour l’instant en vain, aux organisations de défense animale…

Notre approche s’inscrit parfaitement dans l’actualité.  Ces jours-ci, devant la Cour de justice européenne dans le litige Flandres/organisations musulmanes, la liberté de culte semble l’emporter sur la souffrance animale, et que l’épidémie de Covid a sensibilisé le public aux problématiques de l’hygiène en général. Et surtout, après les dramatiques évènements de décapitation sur notre sol, Mr Darmanin s’est fendu d’une déclaration sur le halal qui a relancé le débat dans les grands médias, le plus souvent à côté de la plaque.

Nous ne sommes plus dans le principe de précaution puisque, avec ce dossier, nous nous basons sur des faits objectifs.

C’est ce que nous allons porter à la connaissance de la Cour de justice européenne.

 Faites connaître cette action auprès de journalistes et élus, toute aide logistique est bienvenue.

Pour ceux qui aimeraient en savoir plus, consultez notre site ou écrivez-nous à contact@vigilancehallal.com.

Dr Alain de Peretti, docteur vétérinaire

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
LOUIS LE GAELIQUE

INTERDICTION PENALE ET CONDAMNATION PAR LA PRISON : de toutes les mœurs barbares tribales et soi-disant religieuses arabo- israéliennes moyen-orientales : 1- la torture de la Circoncision sur les enfants ( décapitation du prépuce ) 2- L’excision des jeunes filles ( décapitation du clitoris ) 3- le halal et le kascher ( la décapitation abominable des animaux ) 4- la Polygamie arabo-islamique sur les femmes ( pourtant prostitution esclavagiste abjecte et infâme mais détournée et légalisée par les autorités françaises soit -disant républicaines et laïques , contre le code civil français et la dignité des femmes ) 5- L’esclavagisme des familles moyen- orientales résidentes en France sur leurs domestiques français et immigrés 6- Le Merguez cette abomination culinaire

Patapon

L’abattage “rituel” est une coutume qui se justifiait à l’origine par la nécessité de vider l’animal de son sang pour éviter que la viande ne se gâte sous des climats chauds.Une coutume que rien ne saurait justifier aujourd’hui.Hallal,Casher sont à proscrire,comme nous avons su proscrire la “tue cochon”encore pratiquée dans nos fermes il n’y a pas si longtemps.

Patapon

L’abattage rituel des animaux de boucherie est une abomination.Hallal,Casher,même combat.A interdire en Françe sans la moindre hésitation.

Prober

Les musulmans savent bien se servir des lois * les droits delhommiste * parce que ça leur convient bien, et ils l’observent, qu’ils en fassent de même pour une loi * sanitaire * les obligeant à étourdir l’animal avant de l’égorger.

emile enrico

si vous pensez que le Cacher et le halal c pareil , je vous declare Abruti de l annee , car on voit bien que vous ne savez pas de quoi vous parlez. et voila encore l amalgame a ttes les sauces , pour paraitre intelligent

Patapon

Émile,égorger un animal non étourdi est une pratique cruelle que rien ne peut excuser,pas meme les exigences d’une divinité hypothétique.

ishub

expliquez la différence à défaut d’insulter ou hurler ; nous sommes curieux d’apprendre ……………….

Chiartano

J ai entendu certains musulmans dire qu indifferament juifs musulmans se fournissaient chez l un ou l autre, pour nous c est kifkifbourico n en déplaise à certains traiter les autres d abrutis, bien placé pour dire ça, n y avait il un certain celebre avocat de confession juive dire que s il le fallait il était prêt à l accepter ?

Christophe L

Oui tout à fait Alain, et surtout le halal permet à nos futurs égorgeurs en herbe un entraînement en bonne et due forme donc je propose pour enrayer le problème à la racine une règle de trois : l’interdiction de la pratique de l’islam sur tout le territoire national, fermeture de toutes les mosquées et la remigration des colons afro maghrébins musulmans, on divise donc par deux la règle de 6 instaurer par l’illuminé en culotte courte.

Le problème c’est qu’avec la droite LR et les souverainistes on ne sortira jamais de cette descente aux enfers car ils n’envisagent en aucun cas d’appliquer UNE seule loi de ma règle de trois énoncés plus haut.
À mon avis si le peuple autochtone européen ne se prend pas en main rapidement, ce sera la fin inéluctable de la civilisation occidentale.

📯⚔️🇫🇷

andre

Très bonnes remarques cher Christophe, ! oui oui remigration de gré ou de force ! à coup de pompes au cul !!

ishub

ok,

Anne Lauwaert

bien sûr c’est possible avec les lois sur l’hygiène, la protection des animaux etc mais difficile car c’est peu une question de religion et beaucoup une question de business des multinationales comme Nestlé = Florence Bergeaud Blackler https://www.youtube.com/watch?v=W7sCTh0MWFM

Patapon

Chère Anne,tentons le coup sur notre territoire national,puisque la loi existe,mais elle doit être sans exception.Une civilisation se juge à la manière dont elle traite ses enfants,ses animaux et ses vieillards.Nous avons encore du chemin à faire…

Chiartano

La loi dite GIlardoni prévoyait apparamentt
malheureusement des dérogations ? quand est il exactement ?

patphil

on attend les écolos défenseurs des droits des animaux .
mais aux calendes grecques m’a t-on dit, à la saint glinglin m’a dit un religieux

Jill

Interdire l’Islam aussi c’est possible, mais qui aurait le courage d’engager la procédure.

Système

Sous quel motif ? Puisque si vous voulez interdire une doctrine, une religion , parce qu’imparfaite, alors on peut tout aussi bien abolir la république. Chiche.

Patapon

Chiche!!! La ou elle nous a menés,personne ne la regrettera,sauf ceux qui en vivent grassement.

Patapon

J’ai signé une foultitude de pétitions dans ce sens,mais le Hallal et le Casher ont la peau dure…

Lire Aussi