Intervention de Pascal Hilout : l'islam ne passera pas !

Aux côtés d’Annie Sugier, présidente de la Ligue du Droit International des Femmes, nous avons été les premiers à manifester, ici-même(*), pour la libération de Sakineh. Nous sommes ravis par l’ampleur prise par ce mouvement. C’est grâce à Sakineh, grâce à l’amour de son fils, chauffeur de bus, que le monde entier se mobilise aujourd’hui pour aider les Iraniens à dénoncer la dictature islamique qui les étouffe.
La loi islamique s’impose dans tous les pays du monde, y compris en France, en commençant par étouffer la Liberté des femmes. Etouffée à l’aide du voile islamique. Ce n’est pas par hasard que Delacroix a choisi une femme pour symboliser la Liberté qui guide le peuple et ce n’est pas par hasard si Christine Tasin est aujourd’hui visée par une sentence islamique, une fatwa, l’accusant de blasphème pour la condamner à mort. La loi islamique fait sa loi parmi nous. Elle est suspendue au-dessus de nos têtes. Elle est sur la tête des musulmanes.

Les Interdits Islamiques sont à tout jamais contraires à la Liberté

Petit voile devient grand, de plus en plus couvrant, jusqu’à enterrer vivantes des Sakineh. La loi islamique ne tolère pas que l’on puisse disposer librement de son corps, ni ici, ni ailleurs et c’est pour cela qu’elle impose déjà ses voiles dans nos cités, dans notre Cité.
Entre les prescriptions islamiques et la Liberté, il nous faut choisir. Nous disons Non ! La loi islamique ne régentera pas la vie dans les territoires perdus de la République. Chère citoyenne musulmane, vous ne serez ni pute ni soumise à la loi islamique ! Elle n’aliènera pas votre progéniture féminine et masculine. Comme le socialiste allemand Thilo Sarrazin, cet homme courageux, membre du directoire de la Bundesbank, nous tenons à la Liberté de nos enfants et de nos petits enfants pour laisser l’islam s’imposer à eux comme code social avec ses prescriptions liberticides, sexistes, séparatistes et peu respectueuses des êtres.
Mais depuis trente, la lâcheté de nos dirigeants, de droite comme de gauche, a permis à la loi islamique de s’imposer à des pans entiers de la société. Elle n’avait donc même pas besoin de prendre le pouvoir politique puisqu’elle travaille au corps des hommes et des femmes. Son projet se réalise à travers les notions de halâl et de harâm, c’est à dire du licite et de l’illicite au regard des prescriptions islamiques. Je me limiterai à deux d’entre elles parce qu’elles sont foncièrement ségrégationnistes et s’imposent déjà à grande échelle dans la Cité :
– Il est interdit aux musulmanes d’épouser des non-circoncis. C’est le sémite et circoncis que je suis qui vous le dis. Cet interdit de la mixité conduit plus de 80% des Français dont les parents sont d’origine turque ou algérienne à aller chercher leurs époux en Turquie ou en Algérie. C’est une filière d’immigration à part entière. Ce code islamique qui régit l’immigration permettra bientôt à Kadhafi de réaliser son rêve d’une Europe islamisée. Un de ses fils s’appelle d’ailleurs Sayf al-Islam, c’est à dire Glaive de l’islam. Vous avez compris ? Il a de la suite dans les idées.
– Il est interdit aux musulmans de manger sans précaution la nourriture de leurs voisins parce qu’elle pourrait contenir des traces de porc ou d’alcool. Et c’est ainsi que les enfants ne goûtent pas avec leur camarades et que les adultes exigent de plus en plus souvent de la nourriture halal dans les cantines, dans les hôpitaux, dans l’armée, dans les restaurants d’entreprises et dans les fast-foods. Partout en France et en Europe, cette prescription islamique permet d’imposer des ghettos, des enclos culinaires ! Les musulmans sont amenés donc à faire semblant de vivre-ensemble avec les autres, mais la loi islamique les contraint à manger, à boire, à se reproduire et à se faire enterrer à part et à l’écart. De la conception à la mort, la loi islamique condamne les musulmans à tricher et à vivre dans des ghettos qui s’ajoutent à nos ghettos sociaux, dont l’origine est ma misère africaine ou asiatique(**).
La loi islamique pervertit nos codes sociaux en y installant ses interdits esthétiques, vestimentaires, matrimoniaux, culinaires, commerciaux, sépulcraux etc. C’est une loi qui se cache derrière un culte qui finira par supplanter notre culture faite de Liberté. Disons tout simplement non au suicide collectif déjà programmé.

Ni Voiles, Ni Halal ! L’islam ne passera pas !

Pascal Hilout
—————–
(*) Avenue Iena, face à l’Ambassade d’Iran à Paris
(**) Des ghettos dorés sont aussi prévus à Paris intra-muros pour les riches musulmans du Moyen-Orient et il y a même un emplacement pour accueillir la tente de Kadhafi. (cette phrase n’a pas été prononcée en public)

image_pdf
0
0