Interview-choc de Vladimir Poutine : L’UE organise une famine mondiale

Mer Noire et mer d’Azov minées par les Ukrainiens qui empêchent ainsi la sortie de leurs propres cargos céréaliers

***

Entretien de Vladimir Poutine avec Pavel Zaroubin de la chaîne Rossiya 1, à la suite de la visite de M. Macky Sall, président du Sénégal et président de l’union africaine à Sotchi, le 3 juin 2022

***

***

Verbatim :

Pavel Zaroubine : Vladimir Vladimirovitch [NdA : Les mots « monsieur » et « madame » étant pratiquement inusités en russe, il est d’usage, pour exprimer le respect, de s’adresser à son interlocuteur en employant son prénom et son patronyme (mais pas son nom de famille). Ainsi, pour s’adresser à Vladimir Poutine, on ne dira pas : « Monsieur Poutine » mais « Vladimir Vladimirovitch ». (Vladimirovitch étant son patronyme)], nous venons d’observer votre rencontre avec le président du Sénégal, M. Macky Sall, qui est aussi le président en exercice de l’Union africaine [NdA: depuis 2012]. Il en a parlé [NdA : de la famine qui vient] et en général on sent, bien sûr, depuis la semaine dernière, que beaucoup de ces pays [NdA : d’Afrique, mais aussi d’autres parties du monde] sont extrêmement préoccupés, non pas tant par [NdA : une simple] « crise alimentaire », mais parce qu’ils ont peur d’une famine à grande échelle, car les prix mondiaux des denrées alimentaires montent en flèche, les prix du pétrole et du gaz, de même : tout est lié, bien sûr. Et l’Occident en rend les Russes responsables. En réalité, quelle est la situation actuelle ? Comment ces facteurs interagissent-ils ? Et qu’adviendra-t-il selon vous des marchés de l’alimentation et de l’énergie ?

***

Vladimir Poutine : Oui, bien sûr, nous assistons aujourd’hui à des tentatives de transferts de responsabilité [NdA : on pourrait aussi parler d’inversion accusatoire…] pour ce qui se passe sur le marché alimentaire mondial : les problèmes émergeants dans ce marché sont attribués à la Russie. Je dois dire que c’est une tentative, comme on dit chez nous, de « repasser le problème d’une tête malade à une tête saine » !

Pourquoi ? Parce que, premièrement, la situation défavorable sur le marché alimentaire mondial ne date pas d’hier, ni même du moment où la Russie a lancé son opération militaire spéciale dans le Donbass et en Ukraine. Elle a commencé à prendre cette forme dès février 2020, dès le début du processus de lutte contre les conséquences de la pandémie de coronavirus, alors que l’économie mondiale sombrait et qu’il a fallu la restaurer.

Les autorités financières et économiques n’ont rien trouvé d’autre, aux Etats-Unis mêmes, que de prendre l’option d’injecter de grosses sommes d’argent en faveur de la population, injections d’importantes liquidités, les fonds de soutien à la population, en faveur des individus, des entreprises, et autres secteurs de l’économie.

De manière générale, en gros, c’est aussi ce que nous avons fait. Mais je peux vous assurer, et les résultats sont là pour le démontrer, que nous, nous l’avons fait plus rationnellement, ponctuellement et avec discernement. Nous avons atteint le résultat souhaité, sans que toutes ces mesures n’affectent des indices macroéconomiques essentiels, telle que la hausse incommensurable de l’inflation. La situation fut bien différente aux Etats-Unis.

Pendant deux ans – en moins de deux ans – de février 2020 à fin 2021, la masse monétaire aux Etats Unis a augmenté de 5.900 milliards de dollars ! C’est une utilisation sans précédent de la planche à billet. La masse monétaire totale a subitement augmenté de 38,6 %.

Apparemment, les autorités financières des États-Unis partaient du fait que le dollar restait la monnaie mondiale et elles pensaient que, comme d’habitude, comme autrefois, cette masse monétaire se dissiperait dans l’ensemble de l’économie mondiale, et qu’aux États-Unis, elle serait imperceptible. Il s’est avéré que ça n’a pas été le cas.

En fait, c’était clair pour toutes les personnes lucides et raisonnables, et il y a aussi aux États-Unis, comme la secrétaire au Trésor [NdA : Janet Yellen]  qui a récemment déclaré qu’ils avaient fait une erreur : c’est donc bien une erreur financière, économique, des autorités américaines. Et cela n’a rien à voir avec les actions de la Russie en Ukraine, pas le moins du monde !

Et ce ne fut que la première étape, une étape déjà décisive vers le développement d’une situation défavorable sur le marché alimentaire. Car tout d’abord, nous avons vu monter, monter, les prix de l’alimentaire : c’est le premier point…

La deuxième raison en est la politique à courte vue des pays européens – et surtout de la Commission européenne – dans le domaine de l’énergie. Nous voyons ce qui se passe là-bas.

Personnellement, je crois que de nombreuses forces politiques, tant aux États-Unis qu’en Europe, ont commencé à spéculer sur l’inquiétude compréhensible propagée parmi les habitants de la planète en ce qui concerne le changement climatique. Ils ont commencé à promouvoir leur « agenda vert », y compris et surtout dans le secteur de l’énergie. 

Tout ça pouvait passer pour raisonnable, mais en fait, les conséquences sont tout simplement démentes… Lorsque des recommandations non qualifiées et infondées furent données sur ce qui doit être fait dans le secteur de l’énergie, les possibilités d’énergies alternatives furent volontairement surestimées : solaire, éolien, ou que sais-je, l’hydrogène… C’est une perspective sur le long terme, probablement. Mais aujourd’hui, ce n’est pas pertinent, que ce soit en volume, en qualité, ou en coûts et prix.

Et en même temps, les Occidentaux ont commencé à minorer l’importance des énergies traditionnelles, y compris et surtout les hydrocarbures.

À quoi cela a-t-il conduit ?

  • Les banques ont cessé de prêter sous la pression « climatique ».
  • Les compagnies d’assurances ont cessé d’assurer les transactions concernées.
  • Les autorités occidentales ont cessé d’octroyer des parcelles de terrain aux autorités locales pour accroître la production.
  • Elles ont réduit la construction de logistique adaptée, y compris les pipelines.

Tout cela a conduit à un sous-investissement dans le secteur mondial de l’énergie, et le résultat est une augmentation des prix.

Par exemple, l’année dernière a été une année presque sans vent. L’éolien a « déçu » – l’hiver s’est éternisé – et immédiatement, les prix se sont… envolés ! Les Européens, de plus, n’ont pas retenu nos propositions opportunes de maintien de contrats à long terme pour la fourniture de gaz naturel à leurs pays. Tout cela a eu des conséquences négatives pour l’Europe et son marché de l’énergie : les prix ont grimpé, mais clairement, la Russie n’y est pour rien !

Ainsi dès que les prix du gaz, par exemple, ont augmenté, les prix des engrais ont immédiatement augmenté car certains de ces engrais sont produits entre autres grâce au gaz : tout est interconnecté. Dès que les prix des engrais ont grimpé, de nombreuses entreprises, y compris celles des pays européens, sont devenues non rentables et ont commencé à fermer, et le volume d’engrais sur le marché mondial a fortement chuté et les prix, symétriquement, ont augmenté. Les prix ont même augmenté de façon spectaculaire pourrait-on dire, de manière tout à fait « inattendue » pour de nombreux politiciens [NdA : pointe d’humour de Vladimir Vladimirovitch sur la « perspicacité » des politiciens occidentaux…]. Pourtant, nous les avions mis en garde à ce sujet, et cela n’a donc rien à voir avec l’opération militaire spéciale de la Russie dans le Donbass. Aucun rapport !

Puis on a vu à l’étape suivante, quand notre opération a commencé, des « partenaires » européens et américains qui ont soi-disant commencé à prendre des mesures, mais celles-ci n’ont fait qu’aggraver la situation, à la fois dans les secteurs de l’alimentation et des engrais.

Rappelons qu’en engrais potassiques, comme me l’a dit Aleksander Grygoryevitch Loukachenko – il faut bien sûr vérifier, mais je pense que ça correspond à la réalité – Russie et Biélorussie produisent à elles deux 45% du marché mondial. C’est un volume énorme. Or le rendement dépend de la quantité d’engrais que vous mettez dans le sol. Une fois qu’il est devenu clair que nos engrais – russes et biélorusses – ne seraient plus sur le marché mondial, les prix ont immédiatement grimpé, tant pour les engrais que pour la nourriture, car s’il n’y a plus d’engrais, il n’y a plus le volume de productions agricole nécessaire : une chose entraîne l’autre. Mais la Russie n’absolument rien à voir là-dedans !

Nos « partenaires » eux-mêmes ont fait beaucoup d’erreurs, et maintenant, ils cherchent un bouc émissaire pour les conséquences, et bien sûr, dans ce sens, la Russie est le « candidat » le plus commode.

***

Pavel Zaroubin : Tout à l’heure, au fait [NdA : l’interview date du 3 juin 2022], l’information est tombée que dans le nouveau paquet de sanctions européennes figure l’épouse du patron de l’une de nos plus grandes entreprises d’engrais. À quoi tout cela mènera-t-il, à votre avis ?

***

Vladimir Poutine : Voici à quoi : la situation va empirer. Après tout, les Britanniques, puis les Américains – les Anglo-Saxons – ont imposé des sanctions. Puis, réalisant ce qui se passait, les Américains ont levé les sanctions sur nos engrais… mais pas les Européens !

Lors de leurs contacts avec moi, ils me disent eux-mêmes : « Oui, oui, il faut y penser, il faut y faire quelque chose ». Mais aujourd’hui, j’observe qu’ils n’ont fait qu’aggraver cette situation sur les marchés mondiaux des engrais, et donc les perspectives de récolte sont beaucoup plus modestes, ce qui signifie que les prix ne feront qu’augmenter – c’est tout.

C’est une politique absolument myope, erronée, je dirais même… juste stupide : elle mène à une impasse totale !

***

Pavel Zaroubin : Mais la Russie est accusée, par de hautes instances internationales, du fait qu’il y aurait en réalité du grain, mais… dans les ports ukrainiens, et que la Russie n’autoriserait pas l’exportation de ce grain.

***

Vladimir Poutine : C’est du bluff. Et voici Pourquoi.

  • Premièrement, Il y a des choses objectives, dont je vais parler maintenant. Dans le monde, on produit environ 800 millions de tonnes de céréales et de blé par an. On nous dit maintenant que l’Ukraine est prête à exporter 20 millions de tonnes. 20 millions de tonnes par rapport à ce qui est produit dans le monde – 800 millions de tonnes –, c’est donc 2,5%. Mais si nous partons du fait que dans la quantité totale de nourriture dans le monde, le blé ne représente que 20 % – et, ce ne sont pas « nos » données, ce sont des données de l’ONU – cela signifie que ces 20 millions de tonnes de blé ukrainien représentent 0,5 % du total, autrement dit, rien. C’est le premier « fait têtu ».
  • Deuxièmement, 20 millions de tonnes de blé ukrainien représentent une estimation d’exportation potentielle. A ce jour, les autorités américaines elles-mêmes disent que l’Ukraine pourrait exporter six millions de tonnes de blé – selon notre Ministère de l’agriculture, ça n’est pas six, mais environ cinq millions tonnes, mais disons quand même six – et – ce sont les données de notre ministère de l’Agriculture – sept millions tonnes de maïs. Nous pouvons conclure que ce n’est pas grand-chose.

Pour l’année agricole en cours – 2021-2022 – nous, Russes, nous exporterons 37 millions, et pour 2022-2023, je pense qu’on va augmenter cette exportation jusqu’à 50 millions de tonnes ! Soit dit en passant…

Pour en revenir à l’exportation de céréales ukrainiennes, nous ne l’empêchons pas. Mais il y a plusieurs façons d’exporter ce grain ukrainien…

  • Première solution, si on veut, ça peut être exporté à partir des ports situés sous le contrôle de l’Ukraine, principalement Tchernomorski, Odessa, et à proximité. Ce n’est pas nous qui avons barré les approches : ce sont les Ukrainiens qui les ont minés ! J’ai déjà dit maintes fois à tous nos collègues occidentaux : que les Ukrainiens déminent ! Et, s’il vous plaît, laissez les navires chargés de grain quitter les ports ! Nous, nous garantissons leur passage pacifique, sécurisé et sans problème dans les eaux internationales. Pas de problème. Alors je vous en prie, à vous de jouer ! Pour nous, cela nous impose de déminer les passages et de draguer les fonds de la mer Noire des navires sabordés par l’armée ukrainienne [NdA : les Ukrainiens ont volontairement coulé des navires pour entraver l’accès aux ports du sud de l’Ukraine et du Donbass !]. Nous sommes prêts à le faire, on ne profitera pas de nos opérations de déminage, pour entreprendre des attaques depuis la mer : je l’ai déjà dit.
  • Deuxième solution : les ports de la mer d’Azov – Berdiansk, Marioupol – sont sous notre contrôle, nous sommes prêts à permettre une exportation sans problème des céréales ukrainiennes transitant par ces ports. Alors, je vous en prie ! Nous, nous avons déjà engagé, et sommes en train de terminer le travail de déminage – les troupes ukrainiennes ont miné à trois reprises, mais le travail touche à sa fin. Nous sommes disposés à assurer la logistique nécessaire. Soyez assurés que nous le ferons.
  • Troisième solution : il est possible d’exporter des céréales d’Ukraine par le Danube et à travers la Roumanie.
  • Quatrième solution : vous pouvez passer par la Hongrie.
  • Cinquième solution : c’est possible à travers la Pologne. Oui, il y a certains problèmes techniques, car le gabarit ferroviaire [NdA : largeur des voies] est différent entre la Russie et la Pologne, il est donc nécessaire de changer les bogies des wagons. Mais c’est l’affaire de quelques heures, c’est tout.
  • Et enfin, sixième solution, la plus simple, c’est l’exportation à travers la Biélorussie. La plus simple et la moins chère parce que là, on est directement aux ports des Etats baltes, à la Baltique, la mer et au-delà, à n’importe quel point de la planète. Mais pour cela, il est nécessaire de lever les sanctions contre la Biélorussie ! Mais ce n’est pas notre problème. Le président de Biélorussie ne cesse de le répéter : si vous voulez exportez le grain ukrainien, le moyen le plus simple est de passer par la Biélorussie ! De notre côté, personne n’interfèrera.

Alors voilà ce qu’il en est du « problème » de l’exportation de la production céréalière ukrainienne !

***

Pavel Zaroubin : Qu’est-ce que pourrait être la condition pour assurer la logistique d’exportation depuis les ports qui sont sous notre contrôle ? Quels en seraient les termes éventuels ?

***

Vladimir Poutine : Aucun ! Aucune condition ! Comprenez bien que nous assurerons un transport pacifique, que nous garantirons la sécurité des abords de ces ports, que nous nous assurerons l’entrée des navires étrangers et leur mouvement le long de la mer d’Azov et de la mer Noire dans toutes les directions. Partout où, il faut le savoir, de nombreux navires sont carrément bloqués aujourd’hui dans les ports ukrainiens – des navires étrangers, des dizaines de navires ! Ils y sont tout simplement enfermés et, soit dit en passant, les équipages sont retenus en otage par les Ukrainiens !

***

Résumé partiel de cet entretien :

http://newsnet.fr/read/entretien-de-poutine-avec-pavel-zaroubin-de-russia-1

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni

 

 

image_pdfimage_print
43

62 Commentaires

    • C’est exactement ça, comme ils poussent tous à la 3 emme guerre mondiale ( il n’y a qu’à les entendre sur les plateaux télé, toujours les mêmes ! ) comme ils ont poussé aux 2 dernières guerres mondiales et fomenté la prétendue ‘révolution’ de 1789 et le génocide des Vendéens, qui n’était en fait que le génocide de la royauté et du christianisme haîs depuis des millénaires et comme ils fomentent et finance notre invasion migratoire ! Les mêmes qui ont fomenté et financé la prétendue révolution  » bolchévique » et le génocide de 117 millions de russes et la famine Ukrainienne ( l’Holodomor ) Mais chut goy …

      • Rien de nouveau sous le soleil, d’aucun a appelé ça « bagatelles pour un massacre »…

      • sylvie, très bon commentaire de votre part.les goys, en prennent plein la gueule. ce n’est pas d’aujourd’hui!le communisme a été inventé par qui nous savons, afin de détruire la race blanche.seul obstacle ,à leur pérennité sur ce monde.le boomerang va leur revenir dans leurs faces de satanistes.paix et bonheur à vous, nous qui subissons cette horreur.bonheur à vous sylvie.pierre75.amitiés.

    • c’est la vérité absolue, mais c’est interdit de le dire .

      • C’est marrant, « de nehou » ça sonne juif, comme Netanyahou..
        Les juifs ne sont pour rien dans les conséquences de vos votes erronés et de votre passivité bêlante…

        • C’est vrai, les juifs n’ont rien à voir là-dedans. Ce sont ces gens de la haute société soit-disant « élite » qui sont responsables de ce foutoir actuel en Europe et partout dans le monde.

    • la position de Jacques Attali, son ancien camarade d’Action internationale contre la faim, le sioniste Bernard-Henri Lévy, en mission commandée à Kiev, se faisait le porte-voix des occupants du Maidan Nezalezhnosti, aux côtés desquels il posait endimanché pour ses besoins de publicité mégalomanes. A la même époque, un journaliste américain révélait, dans les colonnes de Mediapart, le projet d’un nouvel Etat hébreu en Ukraine.

  1. La … « famine » qui guette est donc machiavéliquement … criminellement programmée et organisée par … l’Occident européen lui-même !!! C’est que la RAGE … la HAINE de la Russie, partie de Pologne et des Baltes ont atteint de telles proportions PARANOIÄQUES que la Commission européenne, sous peine d’une grave CRISE INTERNE, a décidé de soutenir cette « stratégie » de la HAINE !!! Même les Etats-Unis, bien qu’obsédé de RUSSOPHOBIE, demeurent, dans LEUR intérêt, PRAGMATIQUES … Il n’y a vraiment que « l’Europe » … c’est-à-dire l’UE… qui bat des records d’ABSURDIE !!!

    • vous savez tres bien que cette europe anti democratique est aux ordres des americains,des 1946 l’europe a ete creer et finance par la cia americaine avec l’aide de traites francais comme JEAN MONET,qui etait un agent de la cia,l’europe est entrain de se suicider et le peuple avec,les gagnants les americains,vente de petrole de schiste et de gaz 5 fois plus cher,a 10 0000kms de la(allo les verts)vente d’arme a l’ukraine et autres,les americains s’en foutent,ils sont a 10 000kms de la guerre en ukraine,reveillez vous les moutons et chassons cette europe qui suicide les peuple et refaisont une europe des nations comme le voulait de gaulle

  2. A fructibus oerum !

    On reconnait une politique à ses fruits.

    Ce n’est pas l’OTAN/UE qui font la guerre à la Russie.

    C’est l’UE qui fait la guerre aux européens : ce sont eux les véritables victimes de la politique de sanctions qu’a seulement rendue possible la guerre en Ukraine.

    Tant que dure la guerre en Ukraine, les sanctions dureront et déclencheront la famine dans le monde donc le chaos en Europe : lla cible ultime, c’est nous.

    Le gibier, c’est nous : le blaanc, chrétien, hétérosexuel, non lobotomisé.

    Parce que nous sommes le dernier et seul obstacle à leur toute puissance.

    • C’est exactement ça . Ils veulent garder un pied ancré dans ce pays au cas où la cohabitation d’Israël deviennent impossible ! Pour eux ils sont chez eux et ils conservent une haine féroce pour les Russes qui les ont expulsés de khazari à cause de tous leurs immondes crimes, raison de leur malfaisance à l’égard de la Russie durant la prétendue  » révolution  » Russe et le génocide de 117 millions de russes, des milliers d’églises détruites et de famines abominables de russes et d’ukrainiens ! La prétendue  » révolution  » russe est le plus grand génocide du XX eme siècle et le plus grand génocide de l’histoire de l’humanité passé sous silence … il est grand temps de rétablir la vérité en mémoire de toutes les victimes oubliées!

      • c’est tellement vrai qu’on a entendu, il y 1 mois sur la télé I24 un journaliste dire que la majorité des Israéliens considèrent que l’Ukraine leur appartient.

      • Si les hébreux ont décidé qu’ils étaient chez eux en Ukraine il ne va pas falloir les contredire sous réserve d’être immédiatement taxé d’anti-chiémitisme !

      • Sauf que les sionistes se veulent uniquement descendants des Hébreux de l’Antiquité, l’origine khazare des juifs ashkénazes est d’après eux un canular. Quand les Russes se sont emparés de l’Ukraine puis de la Crimée, les juifs ont été considérés comme des étrangers comme en France ou dans les pays musulmans (dhimmis) mais n’ont pas été expulsés comme en Espagne.
        En matière de génocide, Tamerlan et Gengis Khan sont de sérieux concurrents pour les bolchéviks.

      • Israël a accueilli nombre de Russes et ils sont nombreux en Israël !!!! sont-ce des ennemis ?

  3. Rien à foutre de la faim dans le monde ou plus exactement dans le monde africain : ces blattes se reproduisent comme des lapins et donc une chtite famine permettrait une certaine décroissance de la natalité que dame nature ne peut plus assumer vu l’ aide médicale imbécile et bisounoursique des pays « oxydantaux » .
    Nous n’ avons pas à être le grenier à blé du monde entier : que les mélanodermes créent eux-mêmes leur agriculture et adoptent enfin une politique malhusienne envers leurs populations sinon de terribles souffrances les frapperont .
    Qu’ ils meurent donc par dizaines ou centaines de millions ,peu me chaut , c’est tout cela qui ne viendra pas nous envahir et agresser les peuples d’ Europe

    • Réponse violente soit, mais cependant tout à fait cohérente et saine!!! Il y a ou aura des problèmes de nutritions mondiale à venir… Bon! Il faut donc pour les pays concernés par cette question réguler absolument les problèmes de natalité qui engendre de fait ces situations! L’Afrique : Je m’en fou royalement, leur continent est très riche et tout y pousse. Cependant la natalité anarchique dépasssent sans cesse les avancées technologiques agricoles dont l’Occident fait profiter! Ce problème de faim mondiale est un corrolaire de la densité de populations au proratas des densités de récoltes! Donc: Point n’est de nous faire encore supporter aux peuples blancs tous les malheurs du monde. Qu’ils se démerdent!!!

      • Adapter le chiffre de population aux ressources (capacités de charge) , les afromuzz en sont incapables .
        Cela dit , nous ne valons guère mieux qu’ eux question surpopulation et surexploitation des ressources disponibles

    • @Bonneau: moi, je les trouve très bien ces commentaires. Ou alors, s’il faut les sauver, qu’ils nous offrent une contre partie autre que leurs chances.

  4. Les ukrainiens bloquent les navires chargés en blé et maïs pour fabriquer une famine afin qu’on répare leur nazisme ? Ce sont les mêmes que l’on compte faire rentrer dans l’UE ? Celui qui a trahi, traduira toujours ! Il y a des mécanismes complexes de manipulation des États-Unis ils vont le payer très cher en 2025 ? Faire du chantage avec le bonheur des autres se paye comptent !😇

  5. La vermine mondialiste organise l’effondrement alimentaire, énergétique et financier pour mettre en place le grand reset cher à klaus schwab l’élève de l’enflure kissinger.
    Ces salopards veulent transformer l’humain en un consommateur errant.
    De nos jours , l’ouest est devenue une menace pour les peuples.

  6. Cniouze nous montre à l’instant le p’ti cron entouré des deux autres crons dans le train spécial, peut-être ‘train de l’enfer’ pour Kiev, si Putin voit rouge.
    Malgré des sourires forcés, ils ont l’air un peu constipés les tristes clowns du sénile.
    Heureusement le général clermont nous rassure en nous tenant des discours très fermes, qui doivent faire transpirer les forces Russes.

    • Les trois clowns !
      Un fan mangeur de grenouilles,plus celui des saucisses et celui des pâtes ».
      De vrais guignols.

  7. La responsabilité de l’intensification des sanctions qui favorisent la situation actuelle incombe en partie aux dirigeants occidentaux de l’UE qui font preuve d’une paranoïa anti-russe qui dépasse l’entendement. Pas nécessaire de chercher les responsabilité ailleurs. Poutine qui cherche à élargir son emprise sur le continent Africain n’a aucun intérêt à y créé une situation de famine. Sournoisement, la situation va se retourner une fois de plus contre la France qui pérole d’avoir envoyé des canons Caesar à l’Ukraine après son fiasco Malien. La dernière en date c’est la non- prise en compte dans les énergies vertes de l’énergie nucléaire. Pas sûr que la France soit un partenaire aussi apprécié qu’on veuille bien le faire croire? Il va en résulter une augmentation incontrôlée des prix et des charges pour les français grâce à l’entêtement de Choupinet que 58 % ont reconduit aux affaires.

  8. Monsieur Dubost, pouvez vous nous griffonner un petit billet sur le fait que la Russie fait partie du GIEC ? D’avance merci

  9. Je dis depuis plusieurs années, que notre planète est surpeuplée, il faut faire un choix pour que notre identité perdure. Il n’y a plus de guerre donc faut prendre d’autre disposition. Le SIDA, les différentes épidémies ne suffisent pas, pourquoi pas la famine.

  10. Je prétends connaitre l’économie, et, après avoir écouté Vladimir POUTINE, je constate, qu’il connait bien l’économie, ce qui n’est pas le cas de certains hommes politique.

  11. Cependant, l’administration Netanyahou a en sa possession un rapport confidentiel confirmant que les juifs ashkénazes ne sont pas originaires du Levant, mais sont les descendants des Khazars, ce peuple mal connu fondateur d’un empire juif au Xe siècle sur les rives de la mer Noire. Ceci explique pourquoi certains sionistes voient en l’Ukraine un possible second Israël.»

    • Montrez nous ce fameux document secret mr de nehou.Je suis curieux de voir ce que donnerait une cohabitation forcée entre ukrainiens antisémites et israéliens. Vous êtes un grand stratège décidément.

    • @De Néhou

      Si c’est pour faire ça au final, ils n’avaient qu’à rester à Treblinka ! 🤗

  12. Vraiment, on n’a pas idée une seule seconde de nommer un clown « président » d’un pays comme l’Ukraine. Ceux qui l’ont porté au pouvoir sont de VÉRITABLES CRIMINELS.

    Point n’est besoin de sortir de Saint Cyr pour comprendre QUI l’a porté et placé à un poste de responsabilité aussi important. Il n’y a qu’à voir « le mur où il se lamente »… et la kippa qu’il porte sur sa tête de nigaud pour déduire aisément QUI l’a intronisé : l’Empire SATANO-SIONISTE…..

    Ce clown est un CRIMINEL !

    • ceux qui ont porte au pouvoir ce guignol de zelensky,ce sont les americains avec la cia,le coup d’etat de la place maiden,pour chasser le president pro russe et mettre plus tard l’ukrenien juif,aux ordres des americains zelensky,ce qui a declencher la guerre en ukraine,plus l’otan,qui a mis des missiles en pologne et ailleurs,aux frontieres russe,les americains n’auraient jamais accepter des missiles a ses frontieres,rappelez vous cuba,les sovietiques amenent des missiles a cuba,kennedy,avait manquer de declarer une guerre mondiale

      • quelle aubaine pour le fils Biden accusé de subsides énormes de la part des ukrainiens ! les documents vont être effacés comme ceux du stade de france !
        et poutine continuera à être le grand satan

  13. Une chose est certaine si ce conflit n’avait pas lieu, il n’y aurait pas de menace de famine. Au delà des tensions pré existantes entre Poutine et Zelenski, et entre ces 2 pays, c’est bien Poutine (soutenu par ses partisans) qui a décidé de déclencher ce conflit destructeur. Le peuple russe se fait abuser par sa propagande, le peuple ukrainien subit les affres de ce conflit, les militaires des 2 camps se retrouvent à s’entre tuer, et cette situation dangereuse et catastrophique a des répercussions sur la planète. Poutine est un névropathe, peut être pire, car il ne semble avoir aucun remord, ni aucune compassion pour les milliers de victimes civiles et militaires, y compris dans son armée.
    Il rejoint la longue liste des dirigeants directement à l’origine de conflits meurtriers.

    • Pour une fois, je suis en total désaccord avec vous !
      Quand on affirme une certitude sans l’étayer, c’est qu’il y a un loup. Lisez plutôt l’argumentation de Poutine sur ce point et après on en rediscute.
      Quant à dire que Poutine est un névropathe et que « son peuple est abusé », pas plus que Choupinet qui veut nous entraîner dans une guerre et que la population qui a voté une deuxième fois pour lui après que les sondages aient révélé que 70% ne voulaient pas qu’il se représente.

  14. L’ Euro se sera écroulé avant …et l’Italie ..France seront obligés de fait de reprendre leur ancienne monnaie nationale..et l’Allemagne comme depuis les années 90 fera cavalier seul..source une des dernières vidéos de Philippot qui lui contrairement à certains étudié bien ses dossiers .ses sources ect

  15. Suite à ma com précédente, il est probable que Zelenski esoit sans doute autant atteint de mégalomanie et de névropathie que Poutine. Mais ce sont des traits fréquents chez la majorité des dirigeants de ce monde. Car en vérité aucun individu n’importe où, à l’esprit serein et équilibré sur le plan psychologique ne chercherait à atteindre les plus hautes marches du pouvoir.

  16. Le p’tit cron est allé faire campagne avant dimanche, se montrer, faire de l’esbroufe, énoncer des conneries avant dimanche, enfumer pour engranger…
    Il nous fait du bhl, chevalier courageux dans un pays en guerre, dans un endroit ou il y a peu de chances que Putin vitrifie la clique de fouteurs de merde toutous du sénile.

  17. Bruxelles capitale aussi artificielle que fantoche d’une UE qui l’est toute autant
    en plus d’être démoniaque et qui veut à tout prix faire renter dans l’UE
    l’Ukraine avec ses Ukro-Nazis et son président factice nazi-pédéraste-cocaïnomane
    Zelensky et qui est la marionnette des USA
    alors que la Turquie d’Erdogan a toujours été rejetée de et par Bruxelles/Strasbourg
    et pourtant c’est l’un des pays côtiers des plus importants de la mer noire !
    et un ralliement de la part d’Erdogan vers Poutine n’est pas à exclure …

  18. Tout cela participe du plan de dépopulation !
    N’oublions pas que les pays les + touchés par cette pénurie alimentaire organisée – ceux d’Afrique – sont ceux qui ont le moins « vacciné »…

  19. très intéressant et instructif : où l’on voit bien toute la manipulation occidentale qui pousse à la 3ème guerre, ce dont on ne doutait pas depuis le début du conflit

  20. Merci beaucoup pour cet interview très riche d’enseignements sur le sang froid de Poutine et sa clairvision des problèmes économiques.

    Comment diffuser cette info auprès du grand public, prisonnier de la propagande officielle que l’U.E impose à tous les pays qu’elle fédère ???

  21. tous les produits semblent faire un tour par l’ukraine, même les tomates pays vendues sur les marchés de la Réunion suivent la courbe de la flambée des prix et les gens attribuent ça à la guerre . la propagande officielle marche à pas de géants

    • @patphil

      Ils veulent nous faire gober que l’Ukraine est le garde-manger de la planète. À l’allure où les événements vont, (((on))) va nous faire croire que l’Ukraine produit de la banane pour en faire monter le prix.

  22. Et comme par hasard, Janet Yellen dont parle Poutine, est une juiffarde qui, de plus, a fait l’université de Yale, celle qui héberge l’Ordre des Skull and Bones, que l’on soupçonne être une résurgence des Illuminatis de Bavière à laquelle appartenait nombre de hauts dignitaires nazis. C’est également l’université qui a fait parler d’elle il y a environ 2 ans en attribuant des bonus aux étudiants Noirs, des malus aux blancs et des super malus aux Asiatiques pour les examens.

  23. Macro fait honte à la France et à son peuple. Complice d’assassinat en fournissant des canons qui depuis des jours bombardent les civils de la ville qui a été libérée. Hôpitaux, bâtiments administratifs, maternité rien n’échappent aux milices nazies. Un missile bien ajusté…. Poutine est trop gentil.

    • Poutine est trop gentil.
      C’est aussi mon avis,notre pédéraste mérite une bonne fessée.

  24. Y fo charger au maximum la barque UE pour la faire chavirer puis couler à pic en adoptant de nouveaux pays : Luc Raine, Géorgie, Albanie, Moldavie, Kosovo, Turquie, …
    Je pense qu’ Erdo pourrait assurer le spectacle en foutant un bordel monstre dans cette saleté d’ institution et en se disputant avec les USA 😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂
    Je me marre à l’ avance, Hyperlol

  25. Je ne me sens proche d’aucun des deux camps ou proche de chaque camp sur certains aspects et pas d’autres et j’estime qu’il y a des gens bien et des salopards de chaque côté.
    Mais comme j’écoute les médias français, je peux observer la nature de salopards soutiens de l’Ukraine comme le journaliste Quarteron qui vient de cracher une haine effroyable sur Lci envers les russes : la Russie, c’est rien, c’est absolument rien, hurle-t-il. Pujadas lui fait remarquer que la Russie a d’immenses ressources naturelles; Quarteron réplique que l’Afrique est bien plus riche et que la Russie est « un désert d’intelligence » (sic). Et ouais c’est pas comme l’Afrique qui est un vivier d’intelligence, hein, et comme la France qui dégringole dans le classement Pisa. Quel sale type !
    Quant au dénommé Pierre Servent qui arbhore sa légion d’honneur, quel fat !

    • Peut-on avoir une petite pensée pour le peuple russe qui vit sous des tyrannies diverses et variées depuis des siècles. Ils n’auront jamais connu la paix ou un semblant de démocratie …

  26. Riposte Laique qui n’a d’ailleurs rien de laique, un conseil : changez de nom, appelez-vous La Pravda, c’est plus naturel, quelle descheance, comment pouvez vous, vous aussi, tomber si bas.

Les commentaires sont fermés.