Interview de Catherine Blein, présidente de l’association Nationalité-Citoyenneté-Identité (NCI)

Riposte Laïque : Avant d’en venir à l’association NCI, dont vous êtes la présidente, pourriez-vous expliquer aux lecteurs de notre journal votre parcours et vos engagements passés et présents ?

Catherine Blein : Tout d’abord, sachez que je suis une femme de la terre, petit éleveur depuis 20 ans, après avoir été longtemps égarée en ville!! Mes origines collent à la terre européenne,comme la terre colle à mes bottes en automne et ma nature profonde est bien davantage en harmonie avec la vie de la campagne qu’avec celle de la ville dont j’ai du m’accommoder malgré tout durant 25 ans de vie professionnelle..

J’ai ainsi travaillé notamment plusieurs années avec Thierry Saussez, le gourou de la communication politique puis dans le Groupe Bossard,en charge de l’une des agences du groupe.J’ai ensuite créé ma propre (toute petite ) agence de com que j’ai dirigée durant quelques années.

J’ai mené, toujours bénévolement, bien des combats politiques:
en 1981 ce fut celui contre le socialo-communisme au pouvoir, je prenais alors, avec Laurence Douvin, Présidente et fondatrice de l’Association Femmes -Libertés (AFL) la responsabilité du Secrétariat Général et de  beaucoup de travail pour un résultat formidable, des dizaines de milliers de femmes enfin lancées dans la vie publique et certaines à l’assaut des municipalités.Beaucoup sont parvenues à se faire élire.

Puis ce fut le combat pour l’école libre en 1984 auquel Femme Avenir, association créée par le Général de Gaulle et dont j’étais la Secrétaire Générale également, a participé activement.

Dans le même temps j’étais élue au conseil National du RPR,puis nommée chargée de mission pour les questions d’enseignement,auprès du Secrétaire Général Jacques Toubon d’abord, Alain Juppé ensuite.J’ai ensuite fait partie des missi dominici de Jacques Chirac pour la région centre.

Mais je n’avais pas le profil pour avoir une carrière politique,pas assez souple, et la pensée trop libre, le contraire des qualités requises, surtout quand on a pas encore une armée d’élus derrière soi…Je garde malgré tout un merveilleux souvenir de ces années, où j’ai appris beaucoup et rencontré des hommes formidables.Me permettez-vous d’en citer deux, je tiens à le faire : Camille Cabana, qui fut ministre des privatisations puis de la fonction publique, un homme merveilleux d’intelligence et d’humanité, qui est malheureusement  mort maintenant, et Charles Pasqua, un homme injustement décrié, qui est pourtant un homme pudique, fidèle et courageux, un vrai patriote attaché aux valeurs de la famille et de l’amitié et pour lequel je garde une sorte d’affection.

Je terminais, en 1992, ma carrière professionnelle de citadine, n’en pouvant plus de Paris et de bien des futilités du parisianisme,en faisant cadeau de mon agence à mon mari, et en m’installant  dans une ferme en Bretagne où je vis toujours, entourée d’animaux.
J’ai néanmoins toujours gardé un lien avec la chose publique et me suis toujours sentie concernée par ce qui touche à mon pays, et à son avenir.

Riposte Laïque : Vous avez impulsé, il y a quelques mois, une pétition contre le droit de vote des étrangers aux élections locales, proposé et voté depuis par le Sénat. Pourtant, suite au traité de Maastricht, ratifié en 1992, l’appartenance à un pays de l’Union européenne est suffisante pour pouvoir voter, en France, aux élections européennes et municipales. Votre hostilité concerne-t-elle le droit vote des citoyens extra-européens, ou bien de l’ensemble des citoyens qui n’auraient pas la nationalité française, européens y compris ?

Catherine Blein : Oui lorsque j’ai vu revenir le spectre du droit de vote des étrangers non-européens,si cher à ces messieurs-dames de l’establishment gauchiste bien au chaud dans leurs voitures de fonction, j’ai lancé cette pétition sur France-Pétitions et à ma grande surprise, ce fut un déferlement de signatures, près de 10 000! et surtout, ce qui était vraiment le fait marquant, des centaines de mails de gens qui proposaient leur aide! c’est si rare!

C’est ce qui m’a incitée à aller plus loin en créant le Comité contre le droit de vote des étrangers, qui a maintenant 9 Délégations régionales, toutes dirigées  par des gens qui se sont portés volontaires, puis l’association   » Nationalité-Citoyenneté-Identité NCI  » qui est une structure plus large, permettant d’ouvrir le champ du débat et de l’action, en liaison malgré tout avec le nom qu’elle porte.

Pour répondre à l’autre aspect de votre question, Maastricht a en effet accordé le droit de vote aux élections locales dans chaque pays de l’UE à tout ressortissant d’un des pays de l’union.

Cette citoyenneté européenne est une qualité juridique qui repose sur la nationalité « est citoyen de l’Union,tout individu ayant la nationalité d’un état membre « .

Je ne conteste pas cette réalité  si elle renforce le sentiment d’appartenance à l’Europe, et puis  un allemand, ou un espagnol puisent leurs origines aux mêmes sources que nous et il n’y a pas de  hiatus ethno-culturel entre eux et nous.Cela signifie que nous avons la capacité d’appréhender le monde de la même façon et c’est important pour une élection par exemple.

Moi qui vous parle, je suis moitié française,avec une once de sang bavarois, un quart italienne, un quart catalane espagnole, mais mes courants plongent tous les quatre dans la même Antiquité et la même religion.

Ce sont des courants frères dont la langue, quoique différente, vient du même moule grec et latin, ce moule qui est à l’origine de tout ce qui a structuré notre pensée, inspiré nos lois, nos systèmes de gouvernement, l’organisation de nos sociétés, qui a aussi fait émerger, avec la chrétienté, l’ art le plus puissant de l’histoire. Ces courants frères ont les mêmes valeurs, la même conception de la vie, de l’homme, de la démocratie, de la famille, du respect du à la femme, du travail, de l’honneur, du bien et du mal!

Ça n’est pas le cas avec celui, de religion musulmane et polygame de surcroit, à la tête de 22 enfants,parlant l’arabe de préférence au français,qui opprime sa femme et l’oblige à se voiler, et à qui l’on a malencontreusement donné les mêmes droits que moi, sous prétexte qu’il est né sur ma terre!

Maintenant, tant que les pays de l’Union ne se seront pas mis d’accord sur une définition de ce qu’est la nationalité, sur une acceptation commune des critères qui permettent naturellement de s’en prévaloir, et sur celle des critères nécessaires à  son obtention, on vivra dans l’errance identitaire et le n’importe quoi, comme aujourd’hui!

Et quand je vois que même l’Allemagne, qui avait une position de « filiation » se laisser aujourd’hui gagner par le ramollissement idéologique et modifier son code dans le sens d’une ouverture suicidaire aux non-européens, comme chez nous, je me dis que le combat sera long. 

Riposte Laïque : Pensez-vous, s’il était adopté, que ce droit de vote aux élections locales restera en l’état, ou bien y voyez-vous un marche-pied pour favoriser ensuite l’éligibilité, puis l’élargir à toutes les élections nationales ?

Catherine Blein : Je m’inquiète bien sur, et je ne suis pas la seule! je reçois un courrier volumineux à ce sujet et on voit bien que les Français n’en peuvent plus de cette évolution qui va les spolier de leur souveraineté à plus ou moins long terme.

Car il est évident que le droit de vote et d’éligibilité une fois accordé aux étrangers non-européens, vous aurez des poussées communautaristes sporadiques d’abord,puis incessantes, bien encadrées par SOS Racisme et le chœur de toutes les soi-disant  associations de défense des droits de l’homme, (qui ne me défendent jamais moi !)  pour en obtenir davantage, et très logiquement, elles finiront par obtenir gain de cause, c’est à dire,pour un étranger qui sera déjà conseiller municipal, la possibilité de devenir maire, donc de participer à l’élection des Sénateurs! si ça n’est pas une atteinte à notre souveraineté, qu’est-ce que c’est??!!??

Riposte Laïque : Pourquoi avoir créé l’Association Nationalité-Citoyenneté-Identité, à quelques mois des élections présidentielles ? Ne souhaitez-vous pas, de manière discrète, peser sur la campagne, et soutenir une des rares candidates, Marine Le Pen pour ne pas la citer, qui s’oppose au droit de vote des étrangers ?

Catherine Blein : En dehors du déroulement des choses que je vous ai expliqué tout à l’heure, et de la poussée de tous ces gens qui m’ont incitée à  créer une structure, j’ai voulu aussi profiter de la période pré-électorale pour élargir notre audience bien sur, voilà pourquoi les assises se tiendront 6 semaines avant les élections…

Mais je ne roule pour aucun parti politique, ni  pour le Front, même si nous menons des combats identiques sur certains points, ni pour un autre. Nous sommes une association indépendante et nous travaillons avec qui nous voulons! vous aurez l’occasion de le voir le jour des assises.

Riposte Laïque : Votre association, NCI, organise, le 10 mars, à l’espace Charenton, les Assises de la Nationalité. Pourquoi cette initiative, et en quoi, au-delà du thème proposé, diffère-t-elle de l’esprit des Assises internationales sur l’islamisation de nos pays du 18 décembre 2010 ?

Catherine Blein :Des assises sont des assises ! On y reçoit des invités, des orateurs qui vont éclairer votre lanterne, on y travaille autour de tables rondes et puis on fait une synthèse de la journée et des travaux et on prend une position, ou on lance un appel, en l’occurrence nous déposerons une proposition aux candidats… et si le lieu est le même que celui des assises sur l’islamisation, c’est que la salle nous convient parfaitement et qu’elle était libre.

Quant à l’esprit, bien sur le thème de nos assises nous le partageons avec les identitaires, mais aussi avec les Frontistes, avec Riposte Laïque,  avec l’immense majorité de l’UMP par exemple, mais surtout avec l’immense majorité des Français et des maires ,notamment de petites communes de la France réelle,dont ces messieurs-dames de là haut se préoccupent bien peu !

Riposte Laïque : Pouvez-vous nous dire comment cette journée se déroulera-t-elle, et quel est son objectif ?

Catherine Blein : Il y aura deux parties, la première de 9h à 12h sera réservée à l’histoire, et à la définition de la nationalité et de la citoyenneté qu’ont retenue par exemple les divers systèmes politiques de notre pays, mais pas seulement, les autres pays d’Europe également, depuis Athènes et Rome jusqu’à aujourd’hui.

Il y aura une grande table ronde, avec des intervenants de haut vol,intellectuels, historiens, politologues, journalistes,et nous aborderons aussi le pourquoi de notre opposition au droit de vote des étrangers.

Ensuite entre midi et 14h des écrivains, comme Jean Raspail par exemple, viendront dédicacer leurs livres.On pourra se restaurer sur place, tout sera organisé.

Puis l’après midi, de 14 à 18h30, cette partie sera consacrée à l’étude du code de la nationalité tel qu’il est aujourd’hui chez nous et quelles sont les propositions que font nos intervenants pour le modifier en profondeur en l’adaptant au monde d’aujourd’hui, tout en préservant notre souveraineté.

Riposte Laïque : Craignez-vous des demandes d’interdiction, voire des contre-manifestations hostiles ?

Catherine Blein : Des demandes d’interdiction je ne vois pas pourquoi, interdire quoi? des gens qui réfléchissent à l’avenir de leur peuple et de leur pays?? c’est une atteinte à l’ordre public??je ne vois pas où, dans la loi, on interdit de réfléchir…

Maintenant qu’il y ait une bande de gens pas très intelligents ni très respectueux des autres et de la démocratie qui donnent de la voix, c’est à craindre, mais vous savez, « bien faire et laisser dire « !

Pour ma part, je suis droit dans mes bottes, mes actes et mes pensées sont toujours allés de pair, ça n’est pas le cas de l’establishment gauchiste qui nous fait la morale tout en mettant ses enfants et son argent  à l’abri du monde dans lequel ils veulent nous faire vivre!! Je me fiche de leur morale, je préfère la mienne, elle est plus vraie. Et nous sommes nombreux à penser ainsi, c’est drôle, non??

Propos recueillis par Pierre Cassen

http://www.nationalite-citoyennete-identite.com/

image_pdf
0
0