Interview de Philippe Isnard, candidat laïque à Arles

Publié le 21 février 2008 - par

Riposte Laïque : Tu as décidé de te présenter aux élections cantonales de Arles, sous l’étiquette de la laïcité. Pourquoi une telle démarche, et comment vas-tu faire campagne ?

Philippe Isnard : Très exactement sous l’étiquette républicaine “LAÏCITE, c’est la Liberté, l’Egalité, la Fraternité”.

Il s’agit de faire campagne pour la laïcité dans le canton d’Arles-Est (Arles-Est et villages, Fontvieille, St-Martin-de-Crau), dans la région, en France, en Europe et dans le monde.

Cette campagne sera modeste pour des raisons financières, animée avec quelques amis laïques, avec l’envoi des professions de foi (plus de 30 000), d’affiches sur les panneaux officiels et de réunions publiques sur ces communes.

MAIS, il n’y aura pas de bulletins de vote, je ne suis pas un candidat “politique” au sens traditionnel.

La laïcité est attaquée de toute part, les laïques doivent se bouger en essayant de toucher le plus grand nombre de citoyens, comme le fait en particulier la pétition unitaire www.appel-laique.org, en interpellant les candidatures aux diverses élections. Il ne s’agit pas seulement de se plaindre des atteintes à laïcité, mais d’être d’être des citoyens laïques actifs.

Riposte Laïque : Donc, tu te présentes pour faire avancer les idées laïques, mais tu n’imprimeras pas de bulletins de vote. Pourquoi ne pas avoir été au bout, la crainte de ne pas faire 5 % ?

Philippe Isnard : A chacun son boulot, son rôle. Ma campagne ne s’axe que sur la laïcité, certes sociale, mais je n’entends pas couvrir tous les domaines que couvre une candidature politique.

Je n’entends pas remplacer les candidatures politiques, et j’appelle à voter à gauche (sans plus de précision). Toutefois, je citerais les bons (et les mauvais) exemples laïques d’où qu’ils viennent : par exemple, en positif, la lettre ouverte, de défense de la laïcité, adressée au président de la république par le député-maire UMP de Chateaurenard (13).

Riposte Laïque : Peux-tu nous donner quelques exemples, dans la région où tu vis, de quelques « accommodements raisonnables ” d’élus locaux avec les principes laïques ?

Philippe Isnard : “Accommodements raisonnables” un terme canadien apprécié par l’universitaire “laïcophobe” Jean Baubérot, qui parle de laïcité “inclusive”, après l’avoir appelé plurielle, et qui est très voisine de la laïcité “positive” du président de la République. Cette laïcité “aménagée” est prônée par la fac “laïcophobe” d’Aix-en-Provence (Bruno Etienne, Vincent Geisser, Raphaël Lioger : www.laicophobie.laicite1.fr).

Beaucoup trop élus du Midi ont des “égards” envers les religions.Ils confondent laïcité et pluralisme religieux, qui sont pourtant des contraires. Il se rendent, es qualité, aux messes et processions, au Vatican pour des béatifications et canonisations, financent des pèlerinages. Des élus plantent ou autorisent l’érection de croix, d’oratoires sur le domaine public, y compris avec la participation de l’armée. Des édiles financent des lieux de culte (contruits après 1905) et leur remise aux normes, aident des représentations de culte (Conseil Régional du Culte Musulman en particulier), qui accordent des baux emphytéotiques pour des lieux de culte, pour des écoles privées (et qui aident leur ouverture, qu’elles soient modérées ou fondamentalistes). Des représentants du peuple créent des groupements communautaristes multi-confessions, ont des délégués aux relations avec les communautés et-ou avec les cultes. Des candidats hébergent, sur leurs listes, des représentants de religions (pas forcément des modérés).

Tous les élus se rendent à la messe du voeu des échevins sur la peste à Marseille, comme à Lyon. Mais nous avions, autrefois, des maires communistes, Christophol à Marseille, qui n’allait pas à cette messe du voeu, et Perrot à Arles qui ne recevait pas ce pain béni. Ces traditions et principes républicains peuvent été réactivés (citoyens bougeons-nous !). Citons aussi, la mairie marseillaise et la région qui aident le Conseil Régional du Culte Musulman.

Tous se sont rendu au Vatican, et M. Gaudin a même financé un pèlerinage au Vatican. La plupart des élus accordent des baux emphytéotiques, tant aux écoles privées religieuses, qu’aux lieux de cultes musulmans (hormis l’extrême-droite pour l’islam). En banlieue de Toulon, la mairie de Carqueiranne installe une école intégriste catho. La mairie de Marseille mets aux normes les moyennes mosquées (elle n’est pas la seule) et finance une école juive fondamentaliste.

L’association informelle Marseille Espérance (7 communautés religieuses) créée sous M. Vigouroux (PS), est un projet communautariste amplifié par M. Gaudin (UMP), avec un élu délégué (comme à Vitrolles, PS). Aubagne (PCF) a son association pluri-religieuse, M. Estrosi (UMP) a créé la sienne dans les Alpes-Maritimes avec tous les élus (PCF compris), comme le maire de Lyon (PS), et M. Juppé (UMP) vient d’annoncer qu’il ferait de même.

Le maire de St-Victoret (13), près de Marignane, a planté une croix monumentale au sommet d’une colline publique, organisé une procession le 15 août, créé un chemin d’oratoires, et voulait même une chapelle (mais un laïque, croyant, de la Ligue de l’Enseignement, a fait échoué son projet). Dans les Alpes du sud, on plante des croix sur l’espace public, avec éventuellement l’aide de l’armée (au titre de la tradition) !

La liste municipale du Modem marseillais, de M. Bennhamias, a sur ses listes un des animateurs d’une mosquée, dans la lignée de Tariq Ramadan.Et quatre élus Verts de Montpellier ont diffusé des voeux électoralo-communautaristes, avec un calendrier grégorien et un calendrier musulman. Ils n’auraient pas diffusé le calendrier républicain de la Révolution française, ils ne le connaissent même pas ! Et une partie de l’extrême-gauche est dans le même cas.

Riposte Laïque : Quelles sont les forces laïques en présence, dans ton département, et quel type d’actions avez-vous mené, ou allez-vous mener ?

Philippe Isnard : La plus grande association laïque est le Collectif 13 Droits des Femmes, qui a réuni plusieurs fois 1000 personnes au Théâtre Toursky pour des débats laïques unitaires, et qui a défendu l’idée laïque contre les communautarismes, au Forum Social à Athènes, au côté des femmes polonaises et du Maghreb. En 2007, laïques et féministes ont également organisé un grand débat dans ce théâtre, prémices de l’Observatoire Permanent de la Laïcité à vocation régionale (www.observatoire.laicite2.fr). Ce regroupement prépare une grande manifestation laïque et féministe le 24 mai à la Friche de la Belle de mai, à Marseille.

Mais, nous, laïques actif-ve-s, sommes meilleur-e-s pour les “cours” de laïcité que pour monter des dossiers juridiques…

Un autre Observatoire laïque, plus éducatif, se réunit sur Aix, la FNLP reste dans ses cercles et n’organise que sous sa bannière. Depuis près de 20 ans nous essayons de coordonner laïques, féministes, rationalistes, libres-penseurs. En 1995-96, nous avons créé, avec une vingtaine de groupements, le Collectif laïque Clovis Hugues, et manifesté contre les aides publiques aux venues du pape (et nous recommencerons !). Toujours unitaires dans la région, à Marseille, Digne, Manosque, Gap, Arles, Aix, Toulon, Tarascon, Nice…

Avec l’UFAL, nous participons, en région PACA, aux collectifs de défense des services publics, pour un référendum sur l’euro-traité et des initiatives laïques.

Sur les pages “www.info.laicite.biz” nous recensons les infos laïques du Midi et du monde.

Nous diffusons pour signature l’ “appel-laique.org“, car nous devons rassembler largement.

Avec “LAIQUES”, nous recensons patrimoines et traditions laïques (Mariannes, cercles républicains, églises et écoles aux inscriptions républicaines, charrette républicaine… www.patrimoines.laiques.fr), l’histoire laïque, et nous avons lancé en 2004 un appel pour “une rue de la laïcité” dans chaque commune (www.rue.de.la.laicite.biz) repris à l’île de la Réunion.

Pour la 12e année, dans toute la région, nous organisons des banquets “tête de veau” avec des débats laïques (échanger et agir). Et nous sommes interrogés par des élus, des candidats (du PS), des associations, sur les attitudes à tenir face aux demandes communautaires, qui les gênent.

La tache est immense pour rassembler ce qui est épars. Laïques du Midi, boulegan (bougez en dialecte d’oc) !

http://www.laicite.isnard.info

Propos recueillis par Pierre Cassen

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi