Interview exclusive de Joachim Veliocas, auteur de “Ces maires qui courtisent l’islamisme”

Publié le 6 février 2015 - par - 2 822 vues
Traduire la page en :

Un livre indispensable pour comprendre le stratagème des mairies
afin de financer les mosquées en France en toute illégalité…

Joachim VELIOCAS, directeur de l’Observatoire de l’Islamisation, sort en 2015, une nouvelle édition complétée de son livre de 2010 « Ces maires qui courtisent l’islamisme ».
Des maires de grandes villes, dans un mélange d’électoralisme, d’impuissance, de lâcheté et d’aveuglement, financent, directement ou en contournant la loi, l’édification de mosquées, grâce à l’argent des contribuables, à leur insu et au détriment d’autres priorités bien plus urgentes.

Le faux-nez « culturel », affublé pour masquer les subventions massives (par millions d’euros) au culte musulman, se présente en un subterfuge grossier qui fait honte à l’intelligence.

Pire, pratiquement toutes les mosquées construites sont offertes aux mains des Frères Musulmans, déclarés organisation terroriste par les pays arabes du Moyen-Orient.
Ces Frères ont systématiquement invité des années durant les pires racistes et extrémistes, soutiens de terroristes, à leurs congrès au Bourget.

L’ignominie masquée par un sirupeux religieusement correct est à son comble.
Il faut s’informer à partir de faits irréfutables :
– une mosquée payée par les contribuables français est construite TOUS LES 5 JOURS et DEMI en France.

– on est passé de quelques 4 mosquées en 1975 à plus de 2500 aujourd’hui.

-TOUS les terroristes dits français ont trouvé leur voie à partir de l’enseignement sans aucun contrôle dans leur mosquée…

Il est temps d’ouvrir les yeux de la raison pratique…

Guy SAUVAGE

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi