Interview présidentielle : comme si l’islam n’existait pas…

Bilan de l’entretien accordé, dimanche 15 octobre 2017, par son omnipotente splendeur présidentielle : il n’a pas convaincu grand-monde le père Macron ! « Plus de six Français sur dix (61 %) “exposés à la prise de parole du président” de la République, disent ne pas avoir été convaincus, à l’issue de son interview télévisée dimanche soir sur TF1 et LCI, selon un sondage Harris Interactive pour RMC publié lundi. »

(http://www.20minutes.fr/politique/2151527-20171016-interview-macron-61-francais-convaincus-prestation-president)

Certes, il a parlé, le président, choisissant ses mots comme une jeune fille choisit sa robe pour aller au bal, mais il a précautionneusement évité les sujets qui, à défaut de fâcher, tuent !

Les journalistes, eux aussi, ont préféré se focaliser, par exemple, sur des questions de sémantique : « Est-ce qu’un chef d’État peut de temps à autre s’exprimer comme Michel Audiard ? » lui a-t-on demandé, en réduisant un dialoguiste  prodigieux à quelques saillies familières.

En l’espèce, et tout en fustigeant son mépris tenace pour les indigents, Emmanuel Macron avait raison : il y a effectivement des fouteurs de bordel qui se complaisent dans un certain chaos, ces « activistes violents » dont il a parlé. Regrettons toutefois qu’il n’ait pas proposé de dissoudre ces groupuscules d’extrême gauche auxquels il faisait référence sans les nommer précisément.

Au passage, les gros plans sur les livres savamment disposés sur un bureau – dont un Malraux –, pour souligner combien le président nage dans l’érudition, étaient très lourds. Un adage dit ceci : la culture c’est comme la confiture, moins on en a plus on l’étale !

Notons qu’à un moment, au sujet de la mobilité si chère à Emmanuel Macron, David Pujadas s’est lâché, oubliant les fondamentaux mondialistes et multiculturels de son ancien employeur – France Télévisions – en évoquant les « Français enracinés »… !

Pour revenir à notre Alexandre de la Ve République, il s’est défendu de faire des « cadeaux aux riches », pourtant effectifs, en fustigeant à nouveau la jalousie des Français – ce en quoi il n’a pas tout à fait tort, l’envie étant un péché assez prisé chez nous, mais nuançons cependant.

Après un exposé sur l’enseignement supérieur et la formation, où tout n’était pas à jeter, il en est venu aux « quartiers », dénomination polie pour définir des zones de non-droit exotiques sur le sol national ! Là, on a eu droit au couplet sur le social à développer, omettant les questions d’ordre et, plus généralement, de simple respect de la loi française.

Ensuite, affaire Harvey Weinstein oblige, le harcèlement des femmes a été mis sur la table, le président regrettant le « silence » et le « tabou » autour de cette question évidemment cruciale. Toutefois, pas un mot sur la tyrannie islamique infligée aux femmes, et dont nombre de vidéos circulant sur Internet attestent la virulence. Je ne suis pas certain que la création d’une « police de sécurité du quotidien » ainsi qu’une loi spécifique dissuaderont la misogynie islamique de s’exprimer. Cela dit sans ignorer les autres misogynies !

Concernant la PMA : « Je reconnais ce droit aux femmes seules et aux couples de femmes » ; mais contre la GPA : « Et je souhaite qu’on ne puisse pas passer de la PMA à la GPA subrepticement. » Sauf que, lorsque la porte d’entrée est ouverte, toutes les autres s’ouvrent. Donc, la GPA adviendra tôt ou tard en France. De toute façon, le lobby LGBT y veillera !

Sont venues enfin les questions de sécurité, et là, le président a réussi ce tour de force de ne jamais prononcer les mots de radicalisme islamique. Autour de l’assassinat de deux jeunes filles à Marseille, il a parlé d’« individus fous, malades », de reconduites à la frontière plus strictes, mais rien sur l’idéologie qui préside à ces crimes.

Rassurons-nous, « je suis là pour transformer », a dit le président. Sachant que faire d’un pays un champ de ruines c’est en soi une transformation !

Charles Demassieux

image_pdfimage_print

27 Commentaires

  1.  » qui ne dit pas , consent »
    On a tous compris qu’il ne fallait pas parler de l’islamisation de NOTRE pays.
    Que du vent. Hypocrisie totale.

  2. ( suite…)Tandis que, pas de pot, les locomotives qui pourraient sortir le pays du bourbier partent vers des horizons étrangers moins collectivistes. Arrêtons de discriminer contre la réussite, tout de suite et maintenant, et le pays fera plus de progrès en 10 ans que tous les autres pays développés du monde. Ça me fait enrager: nous avons tant de talent ! Et nous nous acharnons à les décourager et les empêcher de créer… pour le bien de tous, car ça finit toujours comme ça quel que soit le modèle social. Quand le problème est de partager l’abondance plutôt que la pénurie, il se règle tout seul ou presque

    • Au fait, connaissez-vous beaucoup de personnes dans votre entourage qui sont jaloux et envieux de ceux qui réussissent ? Moi je n’en connais aucun ? Des gens admiratifs plutôt.

      • Oui, et moi aussi. Mais mon cercle de relations, et très probablement le vôtre, ne sont pas représentatifs d’un opinion intoxiquée et manipulée par les journaleux de gôôôche. Vous en connaissez beaucoup, vous, des gens qui votent Mélenchon ??? Pas moi. Alors, oui, dans nos relations, il n’y a peut-être pas beaucoup de jaloux. Mais nous sommes minoritaires. Autrement, nous ne serions pas en train de vivre dans une société de confiscation et d’assistanat généralisés.

  3.  » l’envie étant un péché assez prisé chez nous, mais nuançons cependant « . Non, Monsieur, il n’y a pas lieu de nuancer. L’Envie est chez nous érigée en système, c’est elle qui est à la base du marxisme, du socialisme, et partiellement de l’agressivité islamique envers des sociétés faisant des progrès scientifiques, techniques et artistiques dont l’obscurantisme coranique est structurellement incapable. Rappelons que c’est un péché capital, qui donc en engendre d’autres. L’ISF, l’impôt progressif, tout ça n’est que l’habillage d’un hold-up visant à confisquer à ceux qui ont réussi le fruit de leurs efforts, en incitant les autres à espérer encore plus d’assistanat.

  4. Les livres sur le bureau étaient ceux de sa prof de français privée ou de maman Brigitte.

  5. Merci Mr Demassieux, car je n’ai pas écouté ou regardé ce paltoquet à la télé ne le sachant même pas.Mais comme je sais que vos résumés sont super cela me suffit amplement , et me confirme dans mes convictions que Jupiter n’est qu’une bulle comme le fameux bitcoin qui du jour au lendemain peut exploser.Alors ça me rassure (à moitié) et j’attends de voir venir toutes les « bêtises » que cet énergumène va faire durant sont quinquennat ou moins s’il y a affinité.

  6. Si ce n’est pas nous qui faisons le Grand Ménage, ce ne sont pas nos politiques qui le feront.
    Alors bougeons-nous le cul et n’attendons pas qu’il soit trop tard pour que VIVE LA FRANCE !

    • D’accord … Le grand ménage doit commencer par les traitres qui les font venir et les laissent venir. Ce sont eux les premiers coupables.

  7. Reconduite à la frontière? Cela signifie-t-il que nos gendarmes vont raccompagner les indésirables à une frontière de l’Europe? La meilleure solution serait donc de les envoyer à Gibraltar alors car avec le Brexit, cette ville ne fait plus partie de l’Europe… 🙂

  8. cette manie d’utiliser les verbes transitifs sans complément d’objet direct comme « volonté de faire » quoi ?, « je suis là pour transformer » quoi ?
    … cela signera le style de l’époque ou il faut s’agiter si possible sans objet… n’importe quoi pourvu que ça « bouge ».

  9. Au regard du terrorisme islamique,les politicards préfèrent gémir sur les conséquences plutôt que de s’attaquer aux causes .Ils se disent que ça va durer une semaine,et après on n’en parle plus ;tandis que si l’on s’engage dans la guerre,on sait quand ça commencera mais on ignore quand et comment ça finira .Donc l’islam est une religion de paix et d’amour et les attentats commis par des déséquilibrés qui croient être musulmans,sont gérés comme les accidents de la route .Quelques dizaines de morts par an ;on ne va pas en faire un plat .

  10. Un tel déni de la réalité et de la vérité de la part de ce morveux est insupportable. Et dire que c’est ce genre d’individu qui a pris le pouvoir en France. Dormez tranquille braves gens : Macron l’apatride est là pour nous insulter, nous ruiner, nous détruire et favoriser la venue de nos assassins tortionnaires en France …

  11. « « Et je souhaite qu’on ne puisse pas passer de la PMA à la GPA subrepticement. » Sauf que, lorsque la porte d’entrée est ouverte, toutes les autres s’ouvrent. Donc, la GPA adviendra tôt ou tard en France.  » Et ils le savent bien ces « faux culs » mais ils font comme si et les tenants de cette engeances font eux aussi comme si..ils n’y pouvaient rien et attendent leur heure et les faits accomplis !

  12. Je suis très heureu-x-se car il n’y a pas beaucoup de commentaires …

  13. J’ai préféré regarder un vieux film « Adieu poulet », plutôt que perdre mon temps à écouter ces Maconneries. Il est beau, il est érudit, il parle bien. Mon grand père aurait dit : a ben parla qu’a dit ?

  14. « Transformation » remplace « Réforme » dans le langage Jupitérien. Plus cool…
    Dès le début, il s’est accroché 10 fois à son titre de Président élu ! Ca rassure !
    Bafouillages sur chômeurs démissionnaires et PMA…
    Mensonges sur les reconduites à la frontière…
    UN coup d’épée dans l’eau. « On ne Marche plus, on Nage » !

  15. Il nous a enfume comme avec Hollande il est méprisant sûr de lui et sa mère pareil.elle en fait des tonnes avec ses pattes de flamant rose ! Lol !

    • J’ai bien ri pour les pattes de flamant rose et le reste ne vaut pas mieux, elle fait son âge. Je ne supporte plus cette bonne femme qui a couché avec un gamin de 16 ans et de trois ans plus jeune que son fils et qui maintenant se retrouve être encensé par tout les médias et à la une de tout les magasines. Tant qu’à K. Lagerfeld il en est grotesque avec sa comparaison de Brigitte avec BB. Lorsque certaines personnes prennent du galons d’autres ne sont pas regardant sur leur passé, la moralité de la France est comme le reste tombé bien bas et bien pourri.

  16. Pour un type qui ne sait pas que Villeurbannes est dans le Sud (Rhône), et que Guyane n’est pas une île, afficher Malraux est insultant pour l’intelligence des Français qu’il prend pour des quiches ! Mais il est vrai que certains le sont à bien des égards, 39 % étant des con…vaincus.

  17. 61% pas convaincu par ce bouffon, c’est normal c’est un louseur, mais d’habitude ils donnent le % de gens qui ont regardé et là nous n’avons rien. C’est peut-être qu’ils n’osent pas dire qu’il n’y avait presque personne pour regarder guignol

Les commentaires sont fermés.