Interview TV-Libertés : du grand Nigel Farage, le vainqueur du Brexit

Publié le 29 août 2017 - par - 34 commentaires - 1 233 vues
Share

Quand on n’a pas le moral, ou lorsqu’il est dans les chaussettes, ou simplement lorsqu’on est désemparé devant l’incompétence absolue de nos gouvernants, qui n’a d’égale que leur passion névrosée du pouvoir, rien de mieux qu’écouter Nigel Farage : d’un enthousiasme toujours inaltérable, d’un humour au vitriol, d’une pugnacité indéfectible, il remonterait le moral d’un cadavre ! Il vient de donner une interview (dans un anglais très agréable et sous-titré) à TV Libertés :

https://www.youtube.com/watch?v=1gwPeUrMx1I

Nigel Farage a quitté la présidence de l’UKIP mais est toujours au Parlement européen, pour assurer la conclusion du Brexit. Pour lui, le Brexit est le commencement de la fin du système. Dans dix ans, l’Union européenne n’aura plus la forme qu’elle a aujourd’hui, elle sera peut-être l’Europe des Nations voulue par le Général de Gaulle.

Car quoi de plus choquant que l’absence de démocratie au Parlement européen ? Comment se fait-il, par exemple, que les électeurs n’aient aucun recours contre le Président du Parlement européen ?

Nigel Farage s’est battu pendant 25 ans pour que la Grande-Bretagne sorte de l’Union européenne, et il a réussi. Il le rappelle, tout le monde se moquait de lui au début, mais il a convaincu et mis les rieurs de son côté. Au-delà des négociations de sortie, il rappelle qu’au début, le statu quo était pour rester dans l’Union européenne, maintenant il est pour en sortir. Même la gauche britannique est maintenant pour le Brexit. Aux dernières élections, 85% des électeurs britanniques ont voté pour des partis pro-Brexit. Des millions de personnes au travers de l’Europe félicitent l’UKIP pour le Brexit.

D’ailleurs l’ancien président tchèque, M. Klaus, appelle à la sortie de l’Europe de la Tchécoslovaquie. Ce n’est donc qu’un début. Wait and see…

Mais il faudra résoudre les gros problèmes créés par l’Europe actuelle : la question de l’euro et celle des migrants…

Parlant de la situation en Grande-Bretagne, il est horrifié de savoir que le pays a déjoué récemment 13 attaques terroristes majeures et que 28 000 personnes sont fichées comme terroristes ou en lien avec le terrorisme. Il souligne la responsabilité terrifiante des politiciens, aussi bien ceux de son pays que les nôtres.

Évoquant le petit Cron, Nigel Farage rappelle que quand même, 47% des électeurs français ont voté pour des candidats eurosceptiques au premier tour des dernières élections présidentielles. Pour lui, le phénomène Macron ne va pas durer, car Macron a fait des promesses impossibles à tenir.

N’oublions pas que de Hollande, Nigel Farage disait qu’il était « incontestablement le numéro 1 au Panthéon actuel des dirigeants les plus stupides de la planète ».

La fin de la vidéo nous présente de réjouissants morceaux d’anthologie, les luttes de Nigel Farage au Parlement. Le moment inoubliable où il interpelle Van Rompuy et lui dit qu’il a « le charisme d’une serpillière humide et l’apparence d’un petit employé de banque » (paroles qui ont été sanctionnées par une ponction de son salaire). Il lui dit qu’il est l’assassin des États-nations, qu’il ne sait d’ailleurs pas ce qu’est une nation, venant d’un pays qui est une non-nation (rappelons qu’à l’époque la Belgique était en crise gouvernementale). Il finit en disant : « Nous ne vous connaissons pas, nous ne voulons pas de vous, et le plus tôt nous serons débarrassés de vous, le mieux ce sera. » Celui où il dit espérer que Barroso sera licencié, et Schulz, ainsi que tous les députés européens, car ce sera la fin de l’imposture anti-démocratique de cette Europe que nous n’avons pas voulue.

De bataille en bataille, Nigel Farage a atteint son but, le Brexit. Vilipendé, conspué, il a continué son chemin inébranlablement, avec une détermination sans faille, un franc-parler audacieux et un humour ravageur. Il a ouvert les yeux de nombre de ses concitoyens et nombre d’entre nous. Essayons de faire de même et ne baissons jamais les bras.

Sophie Durand

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
DURADUPIF

Il a secoué les cacochymes euro-fanatiques et sorti l’Angleterre du Continent pour l’amener à nouveau au large. Il est dans l’Histoire de la perfide albion mais aussi de la vieille europe. Vamos muchachos, adios amigos.

phil

Valmy92 j.avais vu cette interview sur YouTube me semble t-il sincèrement ça date pas d.hier je vous l.avoue mais bon peut importe après tout je ne suis ni Anglais ni adhérent a Ukip peut être avez vous raison

dufaitrez

Farage est une image fugitive… Le Fantôme du Brexit, le Belphégor de l’U.E.
Ardent, puis disparu…
Gérer l’Action, ignorer les Conséquences…

JEV

A tous ceux qui critiquent Nigel Farage, je leur demande simplement de me nommer un seul, oui un seul de nos politiques qui ont œuvré comme lui à la sortie de l’UE… Combien et qui? ZERO!!! Seule Marine, qui elle, finalement a revirée sa veste dernièrement… Bien que j’ai voté pour elle… Ceci pour dire, que ce Monsieur a eu et a une belle paire de… CE que nos politicards de tout bord n’ont pas et pas eu… Alors que ceux qui le critiquent, le critiquent à bon escient… Sinon, qu’ils la ferment et trouvent d’autres arguments un peu plus élaborés pour le critiquer… Oui, même Marine, pour une question électoraliste a virée sa veste, et pour l’UE et pour l’islam… Il faut qu’elle se reprenne sous peine de… Descente aux enfers… A bon entendeur…

phil

Je suis pas d.accord avec vous Valmy92 sans remettre en cause les chiffres et certaines phrases ou commentaires ,il a toujours dit qu’il démissionnerai en cas de victoire du brexit .alors après est-ce une bonne ou mauvaise chose l.avenir nous le dira

Valmy92

« il a toujours dit qu’il démissionnerait en cas de victoire du brexit ». Je n’ai pas trouvé trace de cette promesse. Avez-vous des sources?

Ivan Greindl

Si M. Nigel Farage a certaines idées justes, le qualifier de « GRAND » me semble excessif.
Un politicien peut défendre ses points de vue, avancer des arguments cohérents, en restant courtois : l’insulte gratuite est une arme de faible, démontrant seulement un manque total d’éducation.
La sortie de cet individu au Parlement Européen contre le nouveau Président de l’époque, M. Van Rompuy, (« Vous avez le charisme d’une serpillière humide et l’apparence d’un petit employé de banque » – 2010) manquait vraiment d’élégance.
Pour moi, cela suffit à classer le bonhomme !

alesia

nigel farage , un député vendu a l oligarchie, il a put démissionner aprés vingt cinq ans de députation a bruxelles, et je ne suis pas si sur que son brexit soit une bonne nouvelle, l angleterre n était pas sous contrainte de l euro, pourquoi donc, les anglais ont toujours été sur , leurs devises, la livres sterling surement a cause de la city londonienne, toujours extérieurs a cette putain d europe, un poids deux mesures.nigel farage a manger a la gamelle de l europe,mais, je dois considérer que cet un grand orateur, et il sais de quoi il parle.si , le peuple d europe ne se réveille pas , de grand chaos vont se précipitée sur celle ci.

Zorglub

Quel député européen Français est capable d’être comme lui? Citez moi un seul nom. Marine ? mouai….

berk

Zorglub@ Effectivement .. on est mal barré !

alesia

je ne sais pas, peut être , philippe de villiers, mais , je n y crois pas.pourtant , il est brillant ,et a beaucoups d arguments a faire valoir, mais , malheureusement je pense qu il est un tiède.un ancien énarque de la politique.a part lui, j ai beau cherchez, je ne trouve pas.peut être pierre yves de rougeyron, mais cela est un autre domaine, a explorer.en se qui concerne francois asselineau, celui ci roule pour l oligarchie, un inspecteur des finances a bercy.philippe ploncquart d assac un sois disant restaurateur de l ordre monarchique, qui vous une haine patenté aux juifs.je préférais de loin son père.plus fin, et moins sournois, que cette vieille baderne. finalement , je n en vois qu un le peuple gaulois;

Valmy92

Il était tellement fier d’être le « vainqueur du Brexit » qu’il a démissionné juste après en refusant d’en porter la responsabilité, sans avoir le courage de ses opinions. Est-ce vraiment un bon exemple de « détermination sans faille » et de « pugnacité indéfectible »?
Sans parler de ses mensonges sur certains chiffres du Brexit qu’il a lui même reconnus… après le referendum bien sûr! (il y a de bonnes vidéos là dessus aussi, malheureusement pas dans votre article: https://www.youtube.com/watch?v=cA3XTYfzd1I)
Est-ce vraiment faire preuve de lucidité que de considérer cet homme comme un modèle?

Sophie Durand

@Valmy
Vous vous plantez.
Ce n’est pas Nigel Farage qui a promis que l’argent retiré de l’UE irait aux soins de santé mais Boris Johnson et Michael Gove : http://www.telegraph.co.uk/news/2016/06/24/nigel-farage-350-million-pledge-to-fund-the-nhs-was-a-mistake/ et dès le départ ce slogan sur un bus était contesté.
De toute manière l’utilisation des fonds est secondaire par rapport à l’objectif, qui était de quitter l’Europe.
Se retirer de l’UKIP lui a paru normal puisque son but personnel était atteint. L’UKIP pouvait mener d’autres combats et se renouveler. Mais ce sont des choses que certains d’entre nous ont du mal à comprendre car nos politiciens s’incrustent toujours, même après leurs échecs !…
Oui cet homme est un modèle de lutte opiniâtre, absolument.

Valmy92

@Sophie Durand: vous êtes de mauvaise foi ou bien naïve.

Il a profité à fond de cet argument dans le cadre de la campagne, en disant bien qu’il voulait utiliser l’argent entre autres pour le service de santé.
https://www.youtube.com/watch?v=Sz2tvnVM6oA
Et s’il n’était pas d’accord avec le chiffre, que n’a-t-il eu le courage de le dénoncer avant le referendum? Voila qui aurait été digne d’un homme politique responsable et renforcé sa crédibilité. Bizarrement il s’est tu et dit après qu’il n’y était pour rien… avant de démissionner.
Vous appelez ça de la « lutte opiniâtre », mais ça ressemble plutôt à quelqu’un qui n’assume pas ses responsabilités. Peut-être même espérait-il perdre (c’est beaucoup plus facile d’être dans l’opposition) et a perdu tous ses moyens.

Sophie Durand

@Valmy
Je le répète : cet argent était secondaire par rapport au but recherché qui était la sortie de l’Europe. Farage du plus n’était pas une bête de politique au départ. Mais vous êtes sans doute contre le Brexit, ce qui explique tout. Avant d’accuser les autres d’être de mauvaise foi, craignez d’en être accusé à votre tour…

Valmy92

Le Brexit, ce n’est pas mon problème, les Britanniques sont assez grands pour s’en occuper tous seuls. Je me borne à regarder l’accord entre les paroles et les actes. Mais il est vrai qu’avec des acteurs et des commentateurs pour qui la fin justifie tous les moyens, il est parfois difficile de démêler le fait de l’opinion.

Sophie Durand

@Valmy
Bon si le Brexit n’est pas votre problème, cela explique tout.
D’autres pensent que le Brexit est une espérance de sortir de cette Europe là, que nous n’avons pas voulue et contre laquelle nous avons voté.

alesia

il n y a pas d opinions a avoir , le peuple anglais a voter ; afin d être maitre chez lui, mais cet ce qu il nous veulent faire croire, l angleterre est un cloaque islamiste, ce que ne vous dira jamais, nigel garage, car il bave sur l europe a bon escient , et ne fait rien pour empêcher l infiltration islamique de son royaume.nigel farage de dhimmi anglais, avec son parti anti européen, mais pas islamiste.nigel farage une taupe dans le jardin britannique.

Brouillon

Valmy92, après le brexit vous voilà sans culottes.

Valmy92

Désolé je ne comprends pas votre message.

Brouillon

Valmy, sans culottes, ce n’était qu’un peu d’humour à vos dépens.

Echec&Mat

J’ai toujours considéré que Nigel Farage était un nouveau Churchill de par sa ténacité, son phrasé, son humour, avec en plus une gestuelle et des mimiques incomparables amplifiant sa pugnacité. Une grande figure que Nigel Farage, cet anglais qui une fois de plus va sauver « les 4 tribus » du Royaume-Uni comme aiment se le dirent certains britanniques, en se référant à leurs « idiosyncrasies ».

StrikeBack

Merci Sophie Durand de nous remémorer à nous français le combat de cet anglais longtemps ignoré de nos médias à la solde de ses maîtres ; combat churchillien comme savent en faire les British, emprunt de cette ténacité légendaire qui hélas fait tant défaut à notre Nation dans l’adversité. Contrairement à nos politiciens carriéristes Nigel Farage a su se retirer avec élégance de la présidence du UKIP pour mieux gagner le dernier round du BREXIT. Rappelons que Nigel Farage a échappé à 2 tentatives d’assassinat. Une fois de plus l’Angleterre parce qu’elle sait défendre d’abord ses intérêts sauvera l’Europe, mais comme d’habitude pas pour nos beaux yeux, simplement parce que les Anglais restent les Anglais ceux avec qui il est préférable de faire ami-ami.

Valmy92

‘Se retirer avec élégance’… Quelle étrange vision des choses. Beaucoup d’anglais, y compris au ukip, considèrent plutôt qu’il n’a pas eu le courage assumer les difficultés à venir du brexit.

StrikeBack

On pourrait plutôt penser que Farage n’a pas voulu ternir son image dans la politique politicienne d’Outre-Manche, préférant finir son job au Parlement européen, où il est resté pour le dernier round, dans lequel il va continuer de marquer des points.

Valmy92

Quitter la vie politique de son pays au moment crucial et rester au parlement européen, pour un homme politique qui est contre l’UE, c’est très cohérent.

Sophie Durand

@Valmy92
Au regard de ce que Farage a obtenu, vos critiques sont inopérantes. Farage attend avec impatience la fin de ce parlement européen, il l’a dit plusieurs fois sans ambages ; que vous faut-il encore ?

StrikeBack

« C’est très cohérent  » du fait que le principal adversaire politique des nations européenne se trouve au sein même des instances européennes, là où Farage entend continuer son combat. Rappelons à votre corps défendant, que Farage est un nostalgique de Margaret Thatcher qui n’a pas laissé que des bons souvenirs chez les britanniques avec la Poll Tax !

StrikeBack

addenda
L’intelligence politique de Nigel Farage c’est qu’il a su rester avec l’avis du UKIP sur son terrain, à Strasbourg, là où l’issu de la bataille du BREXIT serait décisive et non pas à Westminster.

Brouillon

Allez, Valmy92, il est temps d’aller vous rhabiller.

Ivan Greindl

@Echec&Mat – M. Farage est bien trop folklorique pour être qualifié d’Homme d’État, ce qu’était M. Churchill. Ce dernier avait un autre degré d’intelligence et de vision !

Echec&Mat

@Ivan Greindi – Dans le jeu du chambouletout du Parlement européen avouons combien son Queen’English a été délicieux à entendre à nos oreilles lorsque à vos yeux, le très folklorique Nigel Farage, a dégommé l’un après l’autre avec maestria Van Rompuy et sa tête de serpillière, Barroso le gaucho, J.C. Juncker l’alcoolo, Martin Schluz l’homme du SPD, sans oublier notre grand comique ripoublicain « Flamby » avec cette différence sur Farage que la postérité l’aura vite oublié.

BALLARD

C ‘est Calais qui a fait le Brexit ! Les français sont toujours en retard d’une guerre .. Les français sont tellement terrorisés par BHL qu’ils n’osent même pas lever les yeux devant un migrant qui leur fait sa jungle dans leurs jardins et même dans leurs salles de bain !! Des veaux ? Ils ont perdu toute valeur aristocratique susceptible de leur donner le gout de vivre , de s’organiser , de se doter d’une volonté propre qui soit la leur et de se défendre comme des Aryens

Martial Gaulard

Juste une nuance à ce qu’a dit Nigel Farage: Mélenchon n’est PAS eurosceptique. Donc, le pourcentage de votants eurosceptiques est inférieur à 47% (on va dire 27/28% environ, en ne tenant pas compte des votes blancs et des abstentionnistes).