Interview vérité de Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères

Interview-vérité de Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères

Après quatre mois de déluge médiatique antirusse, aussi soûlant que mensonger, il est temps d’écouter une autre version occultée par les médias, celle de Moscou. Si le ridicule tuait, ce serait une hécatombe parmi nos généraux de plateaux TV, tant leur discours a été grotesque depuis le 24 février, se résumant à deux postulats incontournables : Poutine est l’unique agresseur et l’Ukraine va gagner la guerre. Comment ont-ils pu étaler publiquement de telles niaiseries ?

Dans une longue interview de 90 minutes, c’est donc la belle Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, qui répond aux questions du journaliste indépendant Guy Mettan.

Je vous invite à lire dans son intégralité le lien ci-dessous, qui explique les causes réelles de cette guerre, provoquée par l’insatiable volonté de domination de Washington.

https://stratpol.com/maria-zakharova-nous-voulons-une-ukraine-neutre-non-alignee-et-non-nucleaire/

En voici l’essentiel. Je vous livre pour information les deux titres de cette interview :

« Nous voulons une Ukraine neutre, non alignée et non nucléaire » ( version française )

« En Ukraine, nous combattons contre l’hégémonie néo-coloniale occidentale » ( version anglaise )

Ces deux titres réunis résument en quelques mots les buts de cette guerre

Pourriez-vous résumer et expliquer à nouveau les causes principales des opérations militaires actuelles en Ukraine ?

MZ : En février 2014, un coup d’État anticonstitutionnel directement soutenu par l’Occident a propulsé au pouvoir des nationalistes violents, qui ont entamé une politique dirigée contre leur propre peuple et visant une ukrainisation coercitive et la destruction de tout ce qui est russe. Kiev a cessé de payer les pensions et les prestations sociales dans le Donbass. Pendant toutes ces années, les habitants des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk ont été soumis à des tirs d’artillerie et de mortier par les forces armées ukrainiennes et les unités nationalistes. Des milliers d’innocents, dont des enfants, ont été tués et des dizaines de milliers blessés, comme l’ont confirmé les rapports officiels de l’OSCE et des Nations Unies. Washington et ses alliés ont préparé l’Ukraine en vue de représailles dans le Donbass à partir de 2014. Selon des responsables du Pentagone, les États-Unis ont fourni à l’Ukraine 2,7 milliards de dollars d’aide militaire entre 2014 et 2022, au mépris des accords de Minsk. Le renforcement militaire de l’OTAN près de nos frontières en mer Noire n’a fait qu’aggraver la situation. Les aspirations de Kiev à obtenir des armes nucléaires, que Zelensky a publiquement exprimées en février de cette année, ont également posé un grave risque pour la sécurité internationale. Il s’agissait donc de protéger, à leur demande, les républiques séparatistes du Donbass. ce qui est conforme à l’article 51 de la Charte des Nations Unies.

Nos principaux buts et objectifs sont la démilitarisation et la dénazification de l’Ukraine, la protection des civils du Donbass contre le génocide et l’élimination des menaces contre la Russie depuis le territoire ukrainien en raison de son exploitation par les pays de l’OTAN.

Quels sont les principaux objectifs que la Russie essaie actuellement d’atteindre en Ukraine ? J’ai retenu trois objectifs principaux : « la dénazification, la démilitarisation et la neutralisation ». Qu’entendez-vous exactement par ces mots ?

MZ : Ce que nous voulons, c’est restaurer le statut de l’Ukraine en tant qu’État neutre, non aligné et non nucléaire, c’est-à-dire le retour du pays aux origines de son statut d’État, tel qu’énoncé dans sa déclaration de 1990 sur la souveraineté de l’État.

Concernant la dénazification, je voudrais vous rappeler que les atrocités commises depuis 2014 par les combattants ultra-nationalistes, qui ont tué des milliers de civils, ont été présentées comme une lutte pour la liberté. Les unités nazies – le Secteur Droit, C14, Trizub, Azov, Donbass, Aidar, etc. – ont opéré ouvertement dans le pays. Pendant huit ans, elles ont pillé, violé et tué. Ces débordements nazis devaient être stoppés.

La démilitarisation de l’Ukraine est en cours. Le territoire ukrainien cessera d’être un terrain d’entraînement militaire de l’OTAN pour la dissuasion et la confrontation avec la Russie.

Fin mars dernier à Istanbul, des avancées significatives dans les négociations de paix ont été annoncées de part et d’autre. Mais ensuite les négociations se sont arrêtées. Pourquoi ? Quelles étaient les causes de cette interruption ?

MZ : Nous n’avons reçu aucune réponse à la série de propositions que nous avons faites le 15 avril. Les décideurs occidentaux ont manifestement interdit à Zelensky de poursuivre les négociations, ce qui les aurait empêchés de livrer des armes à l’Ukraine et de poursuivre une guerre par procuration avec la Russie « jusqu’au dernier Ukrainien ».

A quelles conditions la Russie pourrait-elle accepter de relancer les négociations avec la partie ukrainienne ? Ou quels pourraient être les critères d’un tel redémarrage ?

MZ : Nous avons répété à plusieurs reprises que nous n’avions pas rompu les pourparlers et que nous ne refusions pas de négocier avec Kiev. Nos priorités sont que l’Ukraine soit un État neutre, non aligné et non nucléaire, reconnaisse la réalité territoriale post-2014, y compris la souveraineté russe sur la Crimée et l’indépendance de la DNR et de la LNR, et s’engage à la démilitarisation, à la dénazification et à la non-discrimination de la population russophone, ainsi qu’au rétablissement du statut de la langue russe.

Quel pourrait être l’avenir d’une nouvelle Ukraine pacifique et comment l’obtenir ? Avec quelles garanties de sécurité pour les populations du Donbass comme pour les populations de l’ouest de l’Ukraine, ainsi que pour la Russie dans une perspective stratégique plus globale ?

MZ : La décision finale sur toutes les questions concernant l’avenir du pays et l’autodétermination de ses régions appartient uniquement aux peuples de l’Ukraine actuelle. Ils doivent avoir la possibilité de choisir librement le type d’avenir qu’ils souhaitent pour eux-mêmes et leurs enfants. Nous constatons qu’il y a beaucoup de gens dans les territoires abandonnés par les néo-nazis, par exemple dans les régions de Kherson, Zaporozhye et Kharkov, qui ne veulent pas que le régime de Kiev revienne.

Les réactions de l’Occident en termes de sanctions économiques contre la Russie, d’assistance militaire et économique à l’Ukraine, de livraison massive d’armes, ont été assez fortes, rapides et coordonnées. Était-ce une surprise pour vous ?

MZ : L’imposition de restrictions économiques unilatérales par certains pays contre d’autres États est une violation flagrante du droit international et de la Charte des Nations Unies. Des pressions sans précédent sont exercées sur nos principales institutions financières, les secteurs de la technologie, du pétrole et du gaz, des mines, des transports et d’autres secteurs économiques. Les réserves d’or et de devises de la Russie à l’étranger ont été gelées, ce qui est une violation flagrante du droit international et une insulte au bon sens.

Mais l’Occident collectif a commis des erreurs de calcul majeures dans sa politique financière, économique, énergétique et alimentaire. Elles ont conduit à une croissance rapide des prix et à l’émergence d’une menace pour la sécurité alimentaire mondiale. Les sanctions antirusses ont jeté plus d’huile sur le feu et ont considérablement compliqué la logistique et les accords contractuels pour les produits agricoles et les engrais russes. La Russie est prête à coopérer avec ses partenaires en vue d’assurer un approvisionnement sûr en produits alimentaires et en engrais russes sur les marchés extérieurs.

L’Occident dirigé par les États-Unis poursuit depuis longtemps la politique d’endiguement de la Russie, et la pression n’a cessé de s’intensifier. La Russie s’y attendait et a mis en œuvre des programmes de substitution des importations et crée ses propres compétences pour renforcer sa souveraineté économique.

Ces réactions sont-elles vraiment efficaces ? Comment analysez-vous les réactions européennes ?

Les tentatives occidentales d’utiliser les sanctions pour influencer notre politique étrangère se sont avérées totalement futiles. Il semble que de plus en plus d’Occidentaux se rendent compte que ces sanctions produisent un résultat nul ou ont même un effet inverse.

En entraînant les Européens dans cette aventure antirusse, Washington semble les avoir poussés à supporter le poids des pertes de cette confrontation insensée avec nous. L’objectif est évident : affaiblir l’UE en tant que rival en la poussant dans l’affrontement destructeur avec la Russie, et en même temps renforcer sa propre présence militaire, financière et énergétique dans le Vieux Monde.

De toute évidence, les événements en Ukraine posent un défi existentiel aux États-Unis eux-mêmes et à l’idéologie néolibérale mondiale.

De l’autre côté, de nombreux pays comme la Chine, l’Inde et d’autres, ont été réticents à prendre des sanctions contre la Russie. Pensez-vous que ce front est solide et conduira au monde multipolaire que vous prônez ?

MZ : Il est évident qu’un ordre mondial multipolaire démocratique est en train d’émerger. L’ensemble du système des relations internationales est en profonde transformation. Le monde unipolaire est devenu une chose du passé. Nous sommes majoritaires et l’Occident parle au nom d’une minorité. 

Cette multipolarité défendue par la Russie va à l’encontre de la vision du monde américaine, qui est basée sur le concept d’hégémonie inconditionnelle des États-Unis. C’est donc une menace pour Washington.

A quelles conditions pensez-vous qu’il est possible de recréer des liens diplomatiques et des relations normales avec les pays “inamicaux”, comme la Suisse ?

MZ : Le statut de neutralité de la Confédération suisse, dont elle s’est longtemps flattée et dont elle est fière à juste titre, devient de plus en plus une fiction et une chose du passé. Malheureusement, les évaluations et les approches actuelles de Berne pour régler le conflit en Ukraine ne peuvent en aucun cas être qualifiées de neutres ou bien réfléchies. Espérons que la Suisse reviendra à ses fondements traditionnels d’une neutralité « permanente, armée et complète ». Cela aiderait la Confédération à reconstruire sa réputation « d’honnête courtier international » qui n’existe malheureusement plus.

Alors que la Finlande et la Suède veulent devenir membres de l’OTAN, comment y faire face ? Quelle pourrait être la nouvelle architecture d’un futur accord européen de sécurité incluant la Russie ?

MZ : Nous considérons que la décision de la Finlande et de la Suède d’adhérer à l’OTAN est une erreur, car il n’y a aucune menace pour leur sécurité. Le mythe de la menace militaire russe a été imposé à ces pays par l’Alliance de l’Atlantique Nord et certains de ses membres, en premier lieu les États-Unis et le Royaume-Uni, pour faire avancer davantage le bloc militaire jusqu’à la frontière de la Fédération de Russie.

Les contre-mesures de la Russie à la suite de l’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’OTAN – y compris des mesures militaires et techniques – dépendront des conditions de leur adhésion à l’Alliance de l’Atlantique Nord, tels que le déploiement de bases militaires étrangères et de systèmes d’armes offensifs sur leur territoire.

L’histoire montre que l’OTAN est une organisation agressive plutôt que défensive. Son expansion incessante a fondamentalement changé l’architecture de la sécurité européenne ; le bombardement de la Yougoslavie et l’opération honteuse en Libye ont plongé ces pays dans le chaos. L’Alliance a dévasté l’Afghanistan et déverse maintenant des armes en Ukraine.

Concrètement, cela comprendrait des garanties de non-expansion de l’OTAN, de non-déploiement de systèmes d’armes offensifs près de nos frontières et le retour de la configuration des forces de l’Alliance à l’état qui existait au moment de la signature du Pacte Russie-OTAN en 1997.

Fin de l’interview

On mesure, à la lecture de cet entretien, combien le narratif occidental est mensonger et combien est lourde la responsabilité des Occidentaux dans cette guerre contre la Russie, menée sournoisement par l’Otan en versant exclusivement le sang ukrainien.

Pour avoir ignoré les légitimes inquiétudes de Moscou, pour avoir refusé d’imposer à Kiev les accords de Minsk à l’égard des républiques du Donbass, pour avoir élargi l’Otan de 16 à 30 membres depuis 1990 et pour avoir armé l’Ukraine pour  mieux anéantir le Donbass, tous les dirigeants occidentaux sont des criminels de guerre. L’histoire jugera.

Rappelons que ceux qui osent traiter Poutine de boucher et accusent les soldats russes de crimes de guerre, sont les mêmes qui ont rasé deux villes japonaises sous le feu nucléaire, qui ont déversé des milliers de tonnes de napalm et d’agent orange sur les populations du Vietnam, qui ont fait un million de morts en Irak. Les Américains resteront dans l’histoire comme les plus grands criminels de guerre de tous les temps.

De plus, avec leurs 823 bases militaires à travers le monde, ils sont à l’origine de tous les conflits régionaux depuis 1945 et de bons nombres de coups d’Etat. Par conséquent, qui est le véritable agresseur menaçant la paix du monde ? Sans parler de leurs multiples trahisons envers leurs soi-disant alliés.

Poutine est un enfant de choeur à côté des va-t-en-guerre américains, capables du pire pour sauver leurs intérêts.

Mais l’inéluctable victoire russe en Ukraine va signer le déclin inexorable de l’Empire américain et du roi dollar. Des milliards d’êtres humains ne supportent plus la domination de ces 320 millions d’Américains arrogants qui veulent régenter la planète, et qui mènent des guerres coloniales incessantes partout dans le monde, sauf chez eux, bien entendu.

Jacques Guillemain

image_pdfimage_print
35

54 Commentaires

  1. Hé ! Plutôt mignonne, madame la porte-parole russe ! Tonton Vlad soigne sa communication, on dirait ?

    • Vlad est un vrai moujik, il adore les jolies femmes intelligentes, la Russie est loin de la France peuplée de nombreuses tarlouzes !

  2. par contre , comme VLADIMIR POUTINE l a bien dit , si les ETATS UNIS declenchaient une 3 IEME GUERRE MONDIALE ,ILS NE DOIVENT PAS CROIRE un seul instant QUE CELA SE FERAIT LOIN DE CHEZ EUX …. il faut se souvenir que la faille se SAN ANDREAS en CALIFORNIE est fragile et qu il suffirait de peu pour mettre la CALIFORNIE sous l eau ! ca ce serait ballot bien sur …mais facilement realisable ! de la meme facon , nos brillants generaux habitues a n entendre siffler que des balles de golf ou de tennis feraient bien , en ca de conflit a s interesser au barrage de VOUGLANS . en effet , un seul missile mettrait la PLACE BELLECOUR les pieds dans l eau mais aussi les centrales nucleaires de la VALLEE DU RHONE . les pieds dans l eau , c est un detail sauf que les prises d eau des circuits de refroidissement des dites centrales seraient obturees par du sable et de la boue ! chez nous on a des experts en INCOMPETENCE …

    • Ces imbéciles ont encore une conception de la guerre qui date de la 2ème guerre mondiale. L’arme la plus sophistiquée pour eux est toujours l’arme atomique. Si seulement c’était le, cas, même si tellement plus puissante… Ceux qui dirigent les Américains mettent leur propre peuple en danger, mais n’en n’ont pas plus cure que le psychopathe de nous. En revanche, la planète (et les dépendances) est devenue minuscule. L’effondrement économique du dollar – et nous avec – est tellement plus redoutable pour les tyrans planétaires. Le monde qui se passe d’eux… et c’est leur fin. On comprend qu’ils soient prêts à déclencher une guerre où ils prendront. L’avantager technologique est à l’est aujourd’hui. Et de loin. Et le planète est minuscule, même pour eux. Comment ? des bases sur Mars ? Ne prenez pas les Russes pour des amateurs…

      • évidemment que l avantage technologique est à l est
        entre la chine et la russie les usa comme les européens sont complètement largués
        ils feraient mieux de ne pas trop chatouiller ni les russes ni les chinois

  3. Jacques, une fois de plus, EXCELLENT article !!

    Vous voulez un exemple de fausses informations, et sur Dreuz en plus ?
    Lisez l’article du Pr MILLIERE :
    https://www.dreuz.info/2022/07/poutine-est-un-criminel-aux-buts-genocidaires-et-doit-etre-traite-comme-tel-268650.html – rien que le titre est déjà une farce si ce n’était aussi grave !!

    Extraits :
     » L’armée russe est presque exsangue, ses armes modernes sont détruites, il lui reste des armes anciennes et obsolètes, une artillerie vieillissante et qui ne ferait pas le poids face à des canons César et des HIMARS américains en plus grand nombre. Elle commet toujours des crimes de guerre : les deux missiles envoyés sur un centre commercial à Krementchouk constituent un crime de guerre caractérisé, et ce n’est qu’un crime de guerre parmi d’autres.

    • Millière est une merde plus très fraiche, attention à ne pas vous salir en lisant ses inepties 🙂

      • Non c’est un trumpiste ….mais Trump est lui aussi un putain d’amerlock .

    • BobbyFR94
      le site DREUZ INFO a fait un travail sèrieux lors des élections US 2020
      Mais depuis l’histoire du covid il s’est révélé un site menteur et manipulateur notamment avec les élucubrations de l’escroc des labos GRUMBERG lequel sévit également sur GOLDNADEL TV
      Quant à MILLIERE lintervention Russe en Ukraine l’a rendu débile
      Grâce à ces deux guignols DREUZ INFO est devenu un site de merde du niveau de MEDIAPART

    • Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Quel guignol ce Millère. Au moins, plus personne en le croira jamais dans 3 mois.

    • c est qui ce type milliere ???
      il est apparemment complètement defonce…. il faut qu il consulte et qu il arrête les produits qu il prend… c’est très mauvais
      ..

  4. Voici un second extrait, là, je trouve la comparaison carrément INDECENTE :

    Dans l’article du Pr MILLIERE :
    https://www.dreuz.info/2022/07/poutine-est-un-criminel-aux-buts-genocidaires-et-doit-etre-traite-comme-tel-268650.html

     » Les crimes de guerre tels que l’attaque de Krementchouk pourraient être définis aussi comme des actes terroristes :
    il n’y a pas de différence fondamentale entre ce que fait le Hamas quand il envoie des missiles vers Israël et ce que fait Poutine contre l’Ukraine.  »

    J’ignorais que les Russes faisaient des attentats en Ukraine, se servant des écoles comme de boucliers humains…mais aussi, massacraient, VIOLAIENT, DECAPITAIENT les gens …

    Faut m’expliquer là …

    • à BobbyFR94 Vérité: À Gorskoye, une habitante a pleuré de joie en voyant arriver les soldats russes dans la ville. Elle a déclaré qu’elle n’avait jamais été aussi heureuse de sa vie, même lors de son mariage. reseauinternational.net/donbass-la-russie-et-la-rpl-prennent-le-controle-de-zolotoye-et-gorskoye-et-redditions-massives-de-soldats-ukrainiens/

      • ALBERT, ma dernière phrase était ironique, je me tiens parfaitement au courant de ce qui se passe dans la guerre Ukraine/Russie !!

        Je vais voir le blog, entre autre, de Erwan CASTEL, et lis les articles de Boris KARPOV sur Riposte Laïque :-)))

        Je sais le nombre de victimes par l’armée ukro-nazie depuis le coup d’état de MAIDAN en 2014… 14 000 victimes civiles, enfants, femmes, vieillards …

        ll y a aussi le site de Pierre JOVANOVIC : http://www.quotidien.com

        Merci pour ton lien cependant :-))

    • Je pense que toute cette hystérie anti-Poutine ne soit que la conséquence du fait que Dreuz, contrairement à ce qu’il affirme, n’est pas un site chrétien sioniste mais en réalité un site de juifs sionistes. Ce qui n’est pas une tare, en soi, mais ce qui l’est est le mensonge manifeste. Je doute que Goldnadel ou Grumberg soient des noms chrétiens, même si Millière peut l’être.
      S’ils ont soutenu Trump, c’est parce que le POTUS était israéophile avéré et que sa politique l’affichait clairement.
      Si aujourd’hui, ils sont anti-Poutine, c’est pour la même raison : Poutine a pour allié l’Iran, ennemi mortel d’Israêl. Raison pour laquelle, je crains que Trump, même réélu n’aurait pas pu rester neutre à l’égard de la Russie, d’où ses déclarations anti-Poutine.

  5. Pour ceux qui veulent mieux comprendre pourquoi la Russie représente un « danger » pour la dictature bidon des USA, entrevue avec le défunt Aaron RUSSO, interrogé par Alex JONES
    http://www.infowars.com – l’entrevue date de 2007 :

    https://www.youtube.com/watch?v=owXtjrWACLg&t=7s
    Titre :  » Aaron Russo – L’interview en français (2007)  »

    La vidéo a été publiée sur youtube le 28 décembre 2011, donc bien avant les événements que nous connaissons !!

    A REGARDER, à TELECHARGER, et surtout, à DIFFUSER au maximum partout !!!

  6. Dieu merci l’urine n’a pas encore son arme nucléaire… et pourtant je me pose la question du pourquoi.

    En effet, comme ils ont des réacteurs nucléaires civils, chacun d’entre eux produit environ 200 kg de Plutonium239 (Pu) par an ; ils ont donc plusieurs tonnes de Pu à leur disposition, alors qu’il ne faut (environ) qu’une dizaine de kg pour faire une nuke…

    Et il est facile d’isoler chimiquement le Pu à partir des crayons d’Uranium (U238 à 96% + U235 à 4%) irradiés dans les réacteurs (immensément plus facile que d’enrichir de l’U238 en U235 comme l’Iran essaye de le faire avec des centrifugeuses)

    A se demander si les uriniens ne font pas durer la guerre le temps qu’ils produisent leur nuke… et avec ce fou de Zielensky, il l’utilisera. VP doit tout mettre en oeuvre pour éviter ça, et vite.

    • Zelenski ne dirige rien du tout C’est un sous main des Americains qui lui dise quoi faire!

  7. Finky a encore dégoisé aujourd’hui sur MLP en disant qu’elle était pro-VP et anti-US, tout en s’arrachant quand même la langue en disant qu’il préférait (faute de mieux) le RN à la NUPES.

    Pas mal de points de convergences en fait avec BHL, bon sang ne saurait mentir.

    Pauvre Finky, c’est là qu’on se rend compte que la vieillesse est un naufrage.

    • Finky est anti-Poutine parce que Poutine est allié avec l’Iran.
      Finky est un communautariste juif, comme bien d’autres de ses coreligionnaires. Ce sont les intérêts d’Israël qui priment pour beaucoup. D’où leur désintérêt quand l’Arménie s’est faite agressé par l’Etat musulman de l’Azerbaidjan avec l’appui des drones de surveillance et d’intervention fournis par Israel. Perso, je n’ai rien contre Israël, mais là, il faut voir que lorsqu’il s’agit d’alliances favorables à la sécurité de cet Etat, les grandes consciences juives se taisent, feignant de n’avoir rien vu.

      • Je partage tout à fait votre commentaire, ainsi que le précédent sur Dreuz.

      • Ça c’est plus que vrai. Les drones fournis par Israël sont une véritable honte. Un crime de guerre !

  8. Bravo Mme Maria Zakharova ! Des femmes de votre intelligence nous manquent vraiment en France, très visiblement.

    • N’exagérons rien, nous avons quand même Sibeth, Najat, Marlène, Raquel et bien d’autre, n’est ce pas?

  9. Hier sur LCIA , chaîne où « officient » Rut et Grief ainsi qu’ Aplati, un général Trinquand nous parlait de victoire complète à court terme de la Russie au Donbass
    mais de l’ épuisement de la Russie à long terme car ayant dépensé tant d’ armes et de troupes en Luc Raine .
    De plus , ce mossieur osait expliquer que la Russie serait dans l’ incapacité de produire des chars aussi sophistiqués que le M1 Abrams .
    Ils sont dans le délire ces généraux de playstation .
    Il est connu que les Russes n’ ont jamais eu de brillants scientifiques 😂😂😂😂😂😂

    • Il ira se renseigner sur l’Armata, alors, le général Triquard. Les mêmes commandaient notre armée pendant les deux dernières guerres mondiales. Mais au moins, ils avaient déjà fait des guerres, eux. Je me permets de vous conseiller le visionnage du film d’Audiard « Vive la France ! ».

  10. Remettre les pendules à l’heure est une excellente idée!!Merci Maria Zakharova.
    Les ministres scandinaves sont également des dames bien dans leurs têtes.

  11. Merci pour cet excellent résumé.
    Ukraine « offerte » aux oligarques par l’agent de la CIA Eltsine, agression des provinces Russophones d’Ukraine par les fascistes en commandite pour le Nato, manœuvres américaines pour élargir leur emprise sur les pays d’europe aux portes de l’URSS, comme il l’avaient fait avec la turquie…et attitude indigne des mondialistes, macron en tête, pour « aider » les US à faire la guerre à la Russie.
    Un grand merci ami Guillemain, pour ce résumé de l' »histoire » récente du peuple ukrainien livré par ses oligarques, en pâture au NATO.

  12. Comme disait arlette : ils nous mentent et nous spolient. Et tout comme avec la (fausse) pandémie covid, ils nous entubent depuis le début.
    Leur seul but : nous anéantir par tous les moyens (les blancs d’occident en touchant à minima à leurs sex toys exotiques adorés) et se remplir les poches tout en se foutant allègrement de nos gueules, jour après jour.

  13. 🌟 🎁🌳📚🌿🌼🌷🎶😃🎼🙂😍🥂🌞🎵✌👍🎹😉 🙋 🎭😄🅱🅾🅽🅹🅾🆄🆁, mon Colonel! Je suis toujours enchanté de vous lire, au point même, figurez-vous, que je prends la liberté de transformer TOUS vos super articles (Mille mercis: pour vos sujets et pour la maestria avec lesquels vous les écrivez! Votre style est admirable et votre doc d’un enrichissement intellectuel et culturel sans pareil!) en PDF, afin-de les reproduire dans un forum de discussions où j’interviens assez souvent!; comme, par exemple ci-après: https://drive.google.com/file/d/1iIrgAjdXmzPp8EKI3VTsP4UnA0mAP_1r/view?usp=sharing Je vous souhaite une excellente journée! Signé, « un vieux soldat! »

  14. Excellente conclusion après une interview brillante de clarté et de lucidité. Les Ukrainiens doivent arrêter cette guerre au plus vite pour sauver ce qu’il en reste mais si c’est au prix d’éliminations physiques de certains décideurs plus que nécessaires pour y parvenir.

  15. J’ai regardé intégralement le discours de cette dame ….une leçon de diplomatie internationale ; c’est autre chose que les diarrhées verbales de nos imbéciles de dirigeants occidentaux.

  16. Le résultat de cette affaire va être un rideau de fer entre l’UE bruxelloise et la Russie ; en fait un cordon sanitaire pour les Russes qui vont se trouver à l’abri des immondices propagés par les anglo-saxons amerlocks et leurs vassaux européens ; qu’elle chance pour eux .

    • Emilie 2, en occident, en France, « ils » ont mis en place le « rideau de fumée » et « ils » comptent maintenant mettre en place le rideau de fer, comme du temps de l’URSS, mais là, c’est à l’envers !!

      La pravda, c’est nous, les menteurs, c’est nous, les ordures, c’est encore nous !!!

  17. Maria Zakharova est l’une des heroine de mon roman de science-fiction « Et Allah devint poussiere » dont j’ai pu rendre compte dans l’emission Le Zoom de TVLibertes le 9 juin dernier. J’en profite au passage pour saluer chaleureusement TVLibertes qui est la seule chaine a defendre la liberte d’expression face au pouvoir mediatique goebelsien !

    • Philippe, je voudrais aller voir cette émission sur ton livre, Philippe :-))

      Peux-tu mettre le lien vers l’émission en question ?

  18. C’est une Maria Zakharova qu’il nous faudrait à la place du tripoteur de bois d’ébène Micronescu ….

  19. Est-ce que tout le monde voit la même chose que moi ? Il y a comme un problème au niveau de la police de caractère dans le texte écrit par Jacques Guillemain. Voir ci-après ce que cela donne tout au long du texte.
    Interview vérité
    Après quatre mois de déluge médiatique antirusse, aussi soûlant

  20. Mais qu’est-ce qui c’est passé ?depuis la maintenance du site les articles sont quasi illisibles.

    • c’est de l’alphabet cyrillique. Il va falloir vous y habituer dans le coin 🙂

  21. Jacques, il semble qu’il y ait un problème au niveau du jeu de caractères qui interprète les lettres des mots que contient ton article…

    ll faut signaler cela aux administrateurs du site hébergeur, à moins que tu aies changé quelque chose sur ton propre ordinateur, quelque chose qui fait que les caractères sont mal interprétés dès que tu enregistres ton articles sur le serveur de Riposte Laïque …

    • Cela est général, tous les articles sont concernés par ce problème, c’est donc bien un problème sur le serveur qui héberge Riposte Laïque …

  22. Quoi qui puisse arriver, l’Ukraine a déjà gagné la première manche face à Poutine, et ça malgré l’aide des enragés barbus de Kadirov, une honte d’avoir cette vermine dans ses rangs, en faisant reculer au nord et ralenti presque au point d’arrêt au sud-est c’est déjà une victoire face à la pseudo deuxième armé du monde, Poutine a les yeux plus gros que le ventre, sans l’utilisation de nucléaire face à la vrai Otan il ne tiendrait que quelques jours, là il perd sur toute la ligne, Suède et Finlande rejoignent L’Otan, l’Ukraine rejoindra l’UE et plus tard l’Otan, il aurait été plus intelligent de foutre la paix aux ukrainiens, ce qui se passe chez eux c’est leur affaire et ceux qui ne se sentait pas heureux en Ukraine, la Russie se trouve juste à côté ils n’avait qu’à y aller vivre dans leur paradis arriéré.

Les commentaires sont fermés.