Invasions militaires et invasion compassionnelle

J’ai vu récemment la vidéo, signalée au départ par Résistance Républicaine, d’une jeune femme formidable, Isabelle Surply, qui se battait avec compétence et talent contre l’arrivée, imposée par le Préfet, de 80 migrants dans un village de 150 âmes.

Cette démonstration m’a amené à écrire, entre autres, aux maires de mon département qui ont, ou ont eu, le même problème. Ma lettre est très respectueuse, mais elle n‘élude pas la question de la lâcheté générale des notables, qui ne résistent qu’exceptionnellement à l’invasion. Je me suis d’ailleurs toujours demandé si la collaboration n’était pas consubstantielle aux dits notables et si ce n’était pas une des raisons qui avaient amené le Général de Gaulle à vouloir supprimer leur Olympe, le Sénat. Quoiqu’il en soit, cette lettre est la suivante :

* * * * * * *

Monsieur le Maire,

Avec tout le respect que je vous dois, de ma très humble position d’ancien conseiller municipal d’une ville moyenne de ce département ( Et encore, c’était il y a des lustres ! ), je vais avoir l’outrecuidance de vous faire une suggestion, que vous trouverez au verso de cette feuille.

Il s’agit de chercher sur Internet, et de regarder, une courte vidéo. Elle représente une jeune conseillère régionale de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Isabelle Surply, élue de la Loire, en train de s’élever contre une décision imposant à une commune de 150 habitants « d’accueillir » 80 migrants.

Cette jeune femme compétente et talentueuse expose avec une courtoisie et un calme qui n’excluent pas la fermeté comment s’opposer à un oukase préfectoral qui choque profondément l’immense majorité des habitants de cette commune, mais auquel le maire, comme c’est, hélas, très souvent le cas des notables de ce pays, n‘oppose guère de « résistance » et craint le jugement de tous ces « associatifs » qui prônent l’invasion compassionnelle.

En espérant que le courage de cette jeune femme soit contagieux, je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de ma très haute considération.

PS : Les anciennes invasions, militaires, avaient au moins le mérite de traduire une supériorité. Avec l’invasion compassionnelle, c’est tout le contraire.

* * * * * * *

Avec le recul, je me demande, immodestement, si cette expression « d’invasion compassionnelle » ne mériterait pas de rejoindre les « éléments de langage » des Résistants.

Il est clair en effet que les invasions militaires ont souvent eu, après les souffrances et les exactions initiales, des effets bénéfiques à terme, car elles étaient imposées par une civilisation supérieure, ou du moins mieux organisée et généralement plus courageuse. Ainsi, la Gaule gallo-romaine d’après la conquête de César était elle plus civilisée que la Gaule chevelue des tribus désunies, des druides et des sacrifices humains. Ainsi les Francs de Clovis (des Belges, autrement vaillants que leurs actuels descendants wallons, qui se sont laissés « maquer » par une classe politique indigne !) ont ils été bénéfiques à ce qu’était notre pays, alors dans les ruines de l’Empire Romain. Ainsi les Vikings ont-ils fait de la Normandie une province forte et prospère, que les faibles Rois de France avaient été incapables de défendre. Ainsi la conquête normande, consécutive à la bataille d’Hastings, a-t-elle déclenché le véritable essor de l’Angleterre. Et bien sûr, je me garderai d’évoquer des sujets historiquement plus proches, comme les conquêtes coloniales, dans lesquelles les dirigeants politiques de l’époque (presque tous de gauche, car la droite était opposée à cette ingérence) voyaient le moyen « d’apporter une civilisation supérieure à des races inférieures » !

A contrario, qu’attendre de l’invasion compassionnelle qui se déroule sous nos yeux, avec la complicité lamentable de nos « autorités » civiles et religieuses et des « associatifs » bêlants ? Il est désormais interdit, sous contrôle judiciaire, de dire que les civilisations sont inégales. Jules Ferry irait aujourd’hui illico en Correctionnelle ! Et même un ancien ministre, contemporain, de l’Intérieur en a fait les frais. Au contraire, il est de bon ton de célébrer les naïfs balbutiements des « arts premiers ». On se demande d’ailleurs s’il n’y a pas là une sorte de racisme inconscient et paternaliste. Et pourtant ! Qu’attendre de ressortissants de pays qui, en matière de civilisation, n’ont produit que les Talibans, le fanatisme religieux, les guerres tribales, l’inculture, la corruption et la misère ? Sinon une progression vers la régression.

Eric Lhullier

image_pdf
0
0

9 Commentaires

  1. « La Compassion est à l’Ame Faible, ce que la Résistance est à l’Ame forte » !
    L’invasion militaire n’a rien à voir avec l’invasion « civile » migrante !
    Au moins, on pouvait tirer dessus !!

  2. (suite) Dans le domaine politique, voir ce qu’en dit Jean-Louis Brunaux sur la situation de la Gaule à la veille de la conquête romaine. Dans les textes antique, au sujet des Celtes, le terme le plus souvent employé n’est pas celui de « tribus » mais celui de « nations » malgré la persévérance dans l’erreur des traducteurs… Quant aux « sacrifices humains », dans l’Antiquité, ils n’étaient pas une spécificité gauloise…

    • Posidonios d’Apamée appréciait les Gaulois , chez qui il était venu. Mais c’était avant la conquête romaine.

  3. « (…) Ainsi, la Gaule gallo-romaine d’après la conquête de César était elle plus civilisée que la Gaule chevelue des tribus désunies, des druides et des sacrifices humains. (…) » : Propos complètement débile, qui nous vient tout droit du XIXe siècle. La recherche dans le domaine de l’étude de la civilisation celtique à fait des pas de géant ces 20 dernières années. Les Celtes, à bien des égards étaient plus avancés dans le domaine des mathématiques, de la géométrie et de l’astronomie (dont le savoir était transmis par les druides, dont l’étymologie signifie à peu près « les très savants ») que les romains. Voir à ce sujet les études sur le calendrier de Coligny. Voir également l’étude de V. Kruta au sujet de la cruche cérémonielle de Brno etc.

  4. Excellentes réflexions. Et entièrement d’accord aussi en ce qui concerne Isabelle Surply, l’une des nombreuses jeunes femmes compétentes, courageuses et aux convictions affirmées qui mènent le combat au sein du Front National. Agnès Marion est aussi l’une d’entre elles.

  5. L’islam est une contre-culture, une anti-civilisation, un destructeur de conscience humaine, une barrière à l’intelligence, une stagnation de l’humanité.

  6. Excellent article ! Les civilisations se valent disent-ils ! Je trouve effectivement que les cases d’Afrique sont beaucoup plus confortables que les bonnes vieilles maisons campagnardes de France … que le Penseur de Rodin ou le David à Florence ne valent pas les Totems indiens … que Molière et Chateaubriand sont largement dépassés par le RAP d’aujourd’hui … J’arrête ! La liste est trop longue …

Les commentaires sont fermés.