Inviter les musulmans à penser l’islam selon la raison est déraisonnable !

assassinmusulmanUSALa plupart des intellectuels français qui tentent de résoudre le problème posé par la présence de l’islam en France tombent sous le coup d’une illusion mortifère, qui consiste à inviter les musulmans à penser l’islam de façon cartésienne, c’est-à-dire rationnelle, la raison étant « la chose du monde la mieux partagée » (1). Ainsi, les musulmans découvriraient par eux-mêmes les contradictions inhérentes à leur religion… à ce détail près que pour les musulmans, l’islam ne se contredit pas ! Il se donne, au contraire, comme étant La Vérité, et cette Vérité balaie tout raisonnement s’y opposant !

Par conséquent, mettre l’islam en perspective, croiser les points de vue, invoquer l’histoire religieuse, faire des comparaisons, chercher des analogies, favoriser l’ouverture, insister sur le partage des valeurs… c’est se leurrer du tout au tout. L’islam se moque de notre dialectique comme il se moque de notre civilisation. Ce qu’il veut, c’est imposer ses dogmes à toute l’Europe, puis s’appuyer sur ce marchepied pour conquérir le monde ! Aucune auto-analyse ne permettra la moindre rectification du texte coranique, car ce serait altérer la Parole d’Allah. La psychanalyse est ici sans effet ; le sens critique également !

On objectera, cependant, que la critique existe au sein de l’islam puisque Chiites et Sunnites se font la guerre. Et c’est vrai ! Mais la guerre entre musulmans cesse dès lors qu’il s’agit de combattre les non-musulmans !

Autrement dit, c’est toujours l’islam qui prime et qui doit primer, car que l’on soit Chiite ou Sunnite, la Terre reste divisée en deux parties : d’un côté le « dar al-Islam », le « domaine de l’Islam », et de l’autre le « dar al-harb », le « domaine de la guerre », le but ultime de l’islam étant de porter la guerre là où l’islam n’existe pas encore, afin que la terre entière revienne à Allah.

Ce n’est donc pas par le raisonnement ou la bienveillance que l’on résoudra le problème que pose l’islam en terre non islamique, mais par la force, car force doit toujours rester à la loi.

Si nos hommes politiques avaient l’étoffe nécessaire pour appliquer ce principe, l’islam n’avancerait plus en terrain conquis !

Maurice Vidal

(1) Descartes, Discours de la méthode, première phrase.

image_pdf
0
0

12 Commentaires

  1. Le Coran lui-même interdit toute tentative de raisonnement (dans d’innombrables versets) en imposant une lecture exclusivement littérale.

    Un musulman n’a pas besoin de matière grise, seules les oreilles lui suffisent pour écouter son imam et ses yeux pour lire son coran (quand il sait lire).

    Le musulman n’est pas un être humain. C’est un animal qui va là où on lui dit d’aller et qui fait ce qu’on lui de faire. Il est un mouton… quand il n’est pas un bélier.

    • La seule tentative de rationalisation, le mutazilisme s’est terminée dans le sang, les réformateurs sont tous éliminés, l’islam est irrémédiablement non réformable, comme le communisme et le nazisme, mais pire encore, seule une éradication va finir par s’imposer.

  2. sourire ravageur qui aura fait des ravages, que les States auraient pu éviter en refusant l’accueil à ce muzz là.
    Et les DIRIGEANTS AUTISTES de notre pays sont aussi fautifs et responsables à 99 % de tous les massacres perpétrés, depuis 18 mois sur le territoire.

  3. « Inviter les musulmans à penser l’Islam selon la raison est déraisonnable! »…et PLUS encore: est INCONCEVABLE et IMPOSSIBLE…
    Alors que faire? Reste l’interdiction de toutes ces pratiques d’un autre temps et d’un autre monde: aïd, halal, piscines, gynécologues femmes, accoutrement musulman, voile, mosquées, langue arabe en dehors de leur foyer, prénoms arabes impossible à retenir, etc, etc… Tout un ensemble d’interdictions qui fait qu’ils ne peuvent vivre QUE dans un pays musulman puisqu’ils refusent l’adage: « A Rome, on vit à la romaine ». Or, il y en a 57 à leur disposition…
    S’ils ne le comprennent pas, il faudra:la force -qui doit rester à la loi- comme dans tout pays démocratique.

  4. Monsieur Vidal, à lire votre article, on voit que vous connaissez bien la question. Tout ce que vous écrivez est vrai. Je le sais, parce qu’à l’inverse de la grande majorité des Français, manipulés par les media, je connais l’Islam de l’intérieur depuis plus de 30 ans. Les Français croient que l’Islam est une  » religion ». Il y a du religieux dedans, c’est vrai, mais c’est une couverture, un camouflage pour tromper. Croire que l’Islam est une religion représente un danger mortel. L’Islam est une entité multiforme dont le seul but est, depuis le début, le conquète du monde et l’asservissement de l’Humanité toute entière. Continuez SVP vos explications. Les Français doivent savoir!

    • Jacques Barrio
      Mais ont-ils envie de savoir ? Ils préfèrent regarder « Plus belle la vie » ou chasser le Pokémon, autrement dit rester enfermés dans la caverne de Platon.
      J’ai quand même réussi à alerter quelques personnes sur la réalité de l’islam ,et une partie d’entre elles se sont donné la peine de faire des recherches personnelles.
      D’autres ne veulent pas savoir, ne veulent pas comprendre…L’allégorie de la caverne est toujours d’actualité.

  5. En quelques lignes, M. VIDAL vient de tout dire et exactement dire. En imprimant son texte, on voit qu’il peut prendre la forme d’un « tract », à introduire facilement dans des boites-à-lettres, au besoin…..

  6. l’islam ne comprend et n’accepte qu’une chose, la violence, la force, ce n’est pas pour rien que les seules périodes de calmes dans ces pays tordus ont eues lieu sous des dictatures, la démocratie et la raison sont contraires aux dogmes de l’islam.

    • Aucun observateur lucide n’est décidé à comprendre ce paradigme que vous évoquez si bien et que je partage depuis le début de mon observation du phénomène « islam ». N’est-il pas en effet étonnant que cette « religion » n’accouche invariablement, comme système politique dans les zones où elle est implantée, que de dictatures ? 57 au total. Soit c’est la dictature via la charia, soit c’est pour l’empêcher… Visiblement, le coran ne peut produire que ce système. Pas besoin d’être polytechnicien pour constater que le totalitarisme est l’alpha et l’omega de l’islam. Croire qu’il en sera différent en France est comme croire qu’on ne produit pas les yaourts, le beurre et la crème avec le lait.

  7. Quand on les connait bien, on s’arrête au titre de votre article.
    A lui seul, il a tout dit. Je dis bien pour qui les connait !
    Mais pour la démonstration (à l’usage des béotiens), il faudrait au moins un livre …

  8. Tout à fait d’accord. Il ne sert à rien d’imaginer une stratégie de guerre, à partir de son propre référentiel culturel. La seule approche possible est d’intégrer le référentiel de l’ennemi. Quels sont ses valeurs de référence ? Avec l’islam elles sont évidentes dans le Coran : gagner le pouvoir par la tromperie, par la force et s’imposer à tous ceux qui ne partagent pas l’objectif du système théocratique totalitaire préconisé. Seul compte le rapport de force. C’est le point clef. A partir du moment où des signes de faiblesses apparaissent, ils s’imposent et le mouvement s’accélère. Depuis des années, nous les encourageons en n’osant pas être nous-mêmes ! Pour quand, la réaction de survie ?

  9. Et puis comment dialoguer avec des gens qui ont religieusement le droit de vous tromper !
    « Tu peux faire bonne figure à celui que tu hais dans ton cœur ».
    Et qui ont pour but de dominer.
    « Quand vous êtes les plus forts, n’ayez aucune indulgence ».
    (Je ne me souviens plus les références de ces versets).

Les commentaires sont fermés.