Iquioussen bloqué en France : le Maroc se fout de la gueule de la France !

Robert Lamoureux, une gueule bien plus sympathique que celle d ‘un certain Iquioussen… 

La pantalonnade continue… Robert Lamoureux, arrête ta blague, ce n’est pas une affaire de canard… halal ou pas !

INFO EUROPE 1 – Iquioussen : le Maroc suspend le laissez-passer consulaire permettant son expulsion

Service PJ d’Europe 1 –

Le Maroc a suspendu mardi soir le laissez-passer consulaire permettant l’expulsion d’Hassan Iquioussen, a appris Europe 1 auprès de plusieurs sources à Rabat. Conséquences : s’il est arrêté, Iquioussen ne peut plus être expulsé pour le moment, même si selon plusieurs sources policières, les discussions se poursuivent entre la France et le Maroc.

INFO EUROPE 1

Le Maroc a suspendu hier soir, essentiellement pour des raisons de politique intérieure (Tu parles mon colon ! Un acte INAMICAL caractérisé !), le laissez-passer consulaire permettant son expulsion. Europe 1 a appris l’information auprès de plusieurs sources à Rabat. Conséquences : s’il est arrêté, Iquioussen ne peut plus être expulsé pour le moment, même si selon plusieurs sources policières françaises, les discussions se poursuivent entre la France et le Maroc. Le laissez-passer consulaire, sésame indispensable pour expulser un étranger en situation irrégulière (MAis par contre pour qu’il entre, pas de problème !), a été délivré le 1er août 2022. Il a une validité de 60 jours.

Une expulsion qui ne pourra pas être immédiate

Si le prédicateur est interpellé en France ou s’il est remis aux autorités françaises, il ne pourra pas être expulsé pour le moment. Concrètement, dès son interpellation, l’imam sera placé en Centre de rétention administrative, pendant une durée de 90 jours maximum (Les Kerguelen comme le propose NDA, sûr qu’il préférera rentrer au Maroc !). Une période pendant laquelle la France cherchera vraisemblablement à faire lever la suspension du laissez-passer consulaire (C’est imposer la levée de la suspension que la France doit obtenir ! Marre de ces pays ISLAMIQUES qui refusent de récupérer les leurs…).

Contacté, l’entourage de Gérald Darmanin s’est exprimé : « Il serait incompréhensible que ce document qui n’a d’autre fonction que d’officialiser la reconnaissance par le Maroc de la nationalité de Hassan Iquioussen soit suspendu. Comment peut-on reconnaître la nationalité d’un de ses ressortissants un jour et ne plus la reconnaître le lendemain ? (Naïf ducon !) «

L’imam toujours en fuite

Depuis l‘annonce de son expulsion validée par le Conseil d’État mardi, l’imam Hassan Iquioussen s’est fait la malle et est aujourd’hui en cavale. La police française a la conviction qu’il se trouve en Belgique. Dès mardi, le correspondant d’Europe 1 a pu constater, au pied de sa porte, que l’imam n’était plus là. Immédiatement après, le préfet du Nord et des Hauts-de-France Georges-François Leclerc, l’artisan de cette procédure d’expulsion extrêmement bien ficelée dans sa partie administrative, a fait un article 40, pour ce qu’on appelle une « soustraction à l’expulsion ».

La police judiciaire a été saisie et l’imam figure désormais dans le fichier des personnes recherchées, le « FPR ». La police belge est également à ses trousses. Si Hassan Iquioussen est arrêté en Belgique, la France lancera une commission rogatoire internationale ou un mandat d’arrêt européen pour le récupérer. Les deux pays ont l’habitude de travailler ensemble, la procédure pourrait donc être rapide. Qu’il soit arrêté en France ou en Belgique, l’imam devrait être expulsé peu de temps après vers le Maroc, plus précisément à Casablanca, depuis l’aéroport de Paris Charles-de-Gaulle. (Que de dépenses d’énergie et de ronds ! Pendant ce temps, ils rigolent les barbus !)

Plusieurs questions restent néanmoins en suspens, notamment depuis combien de temps Hassan Iquioussen a-t-il fui son domicile ? Plusieurs sources avancent un départ il y a quelques semaines, tout en laissant son téléphone portable chez lui. Cela signifierait que le fugitif faisait peut-être l’objet d’une surveillance technique de son téléphone mais que la surveillance physique, s’il y en a eu une, n’était pas sans failles.

image_pdfimage_print

13 Commentaires

    • excellente question effectivement et quel tableau une fois de plus. génial…toujours merci Kabout

    • « Mais comment ils sont arrivés là ?  » C’est très simple, allez voir la vidéo sur YouTube intitulée  » Simone Wielle, il faut interdir les partis  » C’est la raison fondamentale de tout les problèmes et elle a parfaitement bien expliquée en profondeur ce que sont réellement les partis politiques et à quoi ils servent réellement. Jusqu’à quand allez-vous rester c..s !!???

  1. Iquioussen et Moussa sont deux copains, tout était combiné d’avance, que l’on arrête de nous rouler dans la farine

    • Une hypothèse comme tant d’autres et si le sort de cet iman très controversé et surtout très antisémite avait été simplement liquidé comme Ben Barka jamais retrouvé par les services secrets marocains tenus à l’ époque par le général Oufkir et selon certains avec l’appui des services de renseignements Français.
      Autre hypothèse moins probante l’intervention du Mossad.

  2. Pourquoi tenter d’expulser les inexpulsables ?
    Gardons les chez nous ou plus exactement en Guyane chez la dame Taubira en créant un Guantanamo à la française avec travaux forcés mais bien sur dans le respect des droits un club Med en quelque sorte ou les G.O seraient remplacés par des matons genre tontons macoutes.
    Le choix sera permis le départ volontaire vers leur pays d’origine ou le club Med !

  3. Tous les pays du maghreb se foutent de notre gueule ainsi que toute l’afrique en général !!!
    Je ne mets pas de majuscules car ce continent ne le mérite pas !

  4. Ils ont fait surveillé iquioussen par ceux qui surveillait le coffre-fort de benalla

Les commentaires sont fermés.