1

Islam : 1400 ans de haine, de crimes, de guerres et de génocides…

Image : Combattants djihadistes en Somalie

« Islam : 1400 ans de haine, de crimes, de guerres et de génocides… »

J’entendais récemment dans une série TV (« Plus belle la vie ») une jeune fille musulmane lycéenne à Marseille dire que l’islam c’était la paix et que l’islam était laïc et démocratique…
Toutes choses qui sont des contre-vérités que l’on peut expliquer aisément.

Je comprends que ces jeunes soient tous embrigadés, conditionnés et fanatisés dès la naissance, mais pourquoi ne cherchent-ils pas un peu (au moins pour ceux qui vivent en Occident) à essayer de mieux comprendre les choses, étudier un peu et tenter de développer leur intelligence et leurs connaissances.
La lecture des livres et l’instruction (toutes choses interdites dans l’islam) permettent d’apprendre à réfléchir, à ouvrir les yeux et un jour à comprendre si l’on nous a menti et en tirer les conclusions utiles…
De nombreux musulmans qui ont étudié et appris à l’école du pragmatisme, de la logique et du discernement ont par la suite quitté l’islam et se sont éloignés des centres de vies des musulmans.
C’est donc bien l’ignorance qui est le socle de l’islam.

Bien sûr que dans les pays musulmans les plus durs et tyranniques, les jeunes n’ont que très peu de possibilités de s’instruire, car tout est fait pour les en empêcher.

Mais ces adolescents qui vivent en France et suivent une enseignement scolaire normal, hors des banlieues islamisées, ont la possibilité et la liberté de s’instruire, ce qui est un grand trésor.

En ouvrant des livres, on finit très vite par découvrir tout ce qui peut être découvert sur les religions, notamment.
Il me semble qu’une saine démarche, même si on est né dans l’islam, c’est de se poser un jour des questions sur les religions et de tenter d’en savoir plus.
On peut lire des livres à l’extérieur de chez soi, chez des copains ou dans des bibliothèques, si on a peur de le faire dans sa famille.

D’autant plus que leurs connaissances religieuses leur ont la plupart du temps été transmises oralement par la famille ou par des enseignants musulmans, dans des écoles coraniques.
Dans ces écoles, il est interdit de poser des questions, car poser ou se poser des questions sur la religion est incorrect, irrespectueux et illégal et peut même devenir un crime.
L’islam est tellement fragile et précaire dans ses racines et sans aucun socle historique rationnel qu’il est très facile de le démonter, de le critiquer et d’en démontrer la vanité et les mensonges.

Lorsqu’un musulman affirme que sa religion est la meilleure des religions et sa communauté la meilleure communauté humaine sur la Terre, il ne se rend absolument pas compte de ce qu’il dit et de la masse incroyable d’arguments qui démontrent la fausseté de ses affirmations… !
En réalité, l’islam est la pire des communautés que la Terre ait jamais produite. Elle est la lie de l’humanité. L’islam n’a jamais rien apporté de bon au monde. RIEN ! À part de la haine, de la violence, de la souffrance, de la misère, de l’inculture, de l’ignorance, de la guerre, des génocides et du terrorisme.
Tout cela dans un but unique, le pillage.

Comme l’islam punit de mort la critique de la religion et de quitter la religion, les musulmans préfèrent éviter de chercher midi à quatorze heures pour être tranquilles.
La mort rôde dans l’islam comme un fantôme dans un château hanté.

Si 1,8 milliard de musulmans étaient tout à coup instruits et éduqués à la mode occidentale avec une grande ouverture sur la vie et sur le monde, ils comprendraient vite que tout ce qu’on leur a enseigné au cours de leur vie était faux et mensonger, dans un but purement politique, celui de leurs dirigeants de garder la mainmise et le contrôle d’1,8 milliards d’humains ignares et incultes et sans ressources morales ni intellectuelles.
Ce serait alors la fin de l’islam, par faute de combattants qui passeraient à autre chose, à d’autres religions ou juste à l’athéisme qui est la meilleure des convictions, loin des folies et des mensonges des mythes religieux anciens.

 

Religion de paix, laïque et démocratique ?

Revenons aux croyances fausses et illusoires que l’on a mises dans la tête de cette petite lycéenne de « Plus belle la vie »

– L’islam n’est pas une « religion de paix », car l’islam et avant tout et essentiellement une machine de guerre et de conquêtes qui aurait fait au minimum entre 280 et 300 millions de morts en 14 siècles. Certains historiens parlent même de 600 millions de morts en ajoutant les carnages de la conquête de l’Inde…
Je ne sais pas. Ces chiffres sont très difficiles à confirmer.

D’ailleurs, même dans le monde musulman la paix n’existe pas vraiment car la guerre est pratiquement une obligation qui fait le malheur de ces peuples.
L’islam est imposé et c’est donc une contrainte et en aucune façon une liberté ni un choix. Islam signifie « Soumission » (à Allah).
Le mot « Salam » signifie en même temps « Salut et Paix. » Mais ce mot signifie « salut à toi et paix sur toi » (Salam Aleykoum), auquel ils se répondent parfois par l’inversion Aleykoum Salam.
Salut et paix à toi, en s’adressant à un autre musulman !!
Jamais à un non musulman dont le seul sort est d’être tué.

– L’islam n’est absolument pas « laïc » puisque c’est une religion et que les religions sont divines. L’islam étant une religion, un gouvernement musulman est une « théocratie » (théocratiques = divin), tandis que la laïcité est le contraire d’un concept religieux.
Laïc ou laïque (fém.) signifie « qui n’appartient pas à un ordre religieux. »
La laïcité dans la loi interdit le droit aux religions de s’immiscer dans les affaires des états et de s’exprimer outrancièrement sur la voie publique pour y semer des troubles et des violences.
Cependant, la laïcité ne faisant pas de préférence pour une religion plus qu’une autre, puisque cela ne relève pas de sa prérogative, assure une liberté de pratique et de culte équitable à toutes les religions dans un cadre pacifique et respectueux des lois étatiques.
Et le droit et le devoir de l’État laïc est de surveiller que les religions respectent les lois du pays et ne menacent pas l’ordre et la paix publiques.
En cas de débordements, le rôle de l’État est de considérer les débordements, les délits et les crimes commis par une religion comme des délits et des crimes ordinaires relevant du droit commun ou criminel et du droit pénal et de faire arrêter, juger et punir les coupables.
Et si une religion se montre particulièrement hostile à l’État et à ses lois et vindicative ou violente contre le peuple du pays (troubles, émeutes, violences, terrorisme), elle doit être interdite et ses dirigeants emprisonnés.

Ce n’est pas à l’État laïc de se mettre au niveau d’une religion, mais c’est aux religions de se soumettre aux lois de l’État.

En France, aujourd’hui, une seule religion se comporte mal et refuse de respecter les lois et c’est précisément l’islam. Prières de rues, désordres en tous genres, émeutes, violences perpétuelles, terrorisme, etc.
L’islam a dépassé de très loin les limites de ce qui est permis et sa pratique et son existence même en France auraient dû être interdits depuis longtemps.
Ce sont nos dirigeants politiques, lâches, traîtres, corrompus et collabos par intérêt politique qui ont perverti et violé les lois de la République et en particulier la loi de 1905 sur la laïcité de la France.
Ce sont des criminels contre leur propre pays et il faudra bien un jour les juger et les condamner.

– Quant à prétendre que l’islam est « démocratique », ceux qui véhiculent ce genre d’inepties devraient retourner à l’école pour apprendre le sens des mots et ce que signifie le mot « démocratie. »
La démocratie est fondamentalement « le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple. »
Ce qui signifie que le peuple délègue ses pouvoirs à quelques hommes pour le gouverner en toute priorité pour lui-même, dans son intérêt et pour son bonheur.
Cela passe par l’application des lois démocratiques qui prévoient que le peuple délègue ses pouvoirs à ces hommes par le principe du suffrage universel en élisant ces hommes et ces femmes par des votes de différentes formes pour différentes institutions.
Le seul homme qui est élu seul est le président de la République.
Alors, si vous trouvez tout cela dans l’islam, n’hésitez pas à me le dire !
On vous a raconté des blagues…

L’islam est une théocratie, je le répète. C’est-à-dire un système de gouvernance inspiré d’une divinité par l’intermédiaire d’un homme (Mahomet) qui s’est autoproclamé (déjà pas très démocratique) le messager (prophète) de cette divinité pour imposer sa loi et ses lois à son peuple.
Notez bien que dans l’islam Mahomet a autant d’importance et de pouvoir que la divinité, si ce n’est davantage.
Et la Pierre Noire de la Mecque semble même au-dessus de Mahomet et de sa divinité…
L’islam n’est donc pas, ne peut pas être et ne sera jamais démocratique.
C’est tout le contraire de la démocratie !

L’islam est donc bien clairement identifié comme une théocratie, un système de gouvernance issu d’une religion qui voue un culte à une divinité, un concept dont l’existence même n’a jamais été démontrée et ne le sera sans doute jamais…
Cette divinité, par l’entremise de son prophète, a ordonné aux musulmans de répandre l’islam sur toute la Terre, à toute l’humanité, par tous les moyens, et de tuer tous les humains qui ne veulent pas devenir musulmans.
Ce qu’ils font depuis 1400 ans.

L’islam est en plus une théocratie guerrière dont le seul et unique but et d’islamiser toute l’humanité. Ce qui est d’ailleurs étrange, car c’est le reste de l’humanité qui permet aux musulmans de vivre, d’exister, grâce au pillage, mais aussi aux financements de nombreux organisations et partis politiques opaques.
À part les pays pétroliers…
Sans le reste de l’humanité, les soldats musulmans n’auraient ni à manger, ni de quoi se soigner, ni d’armes pour faire la guerre…
L’islam ne cessera jamais de poursuivre sa conquête planétaire et a déjà 57 pays pour la plupart dans la misère sous sa coupe.
Une des grandes forces de l’islam c’est aussi sa lâcheté…
Dans l’islam il n’y a ni fierté ni honneur, on s’attaque toujours au plus faible ou au plus diminué par surprise et on s’attaque par milliers et par surprise à quelques dizaines d’ennemis.
Exactement comme ils le font chez nous dans nos rues en décapitant soudainement un pauvre passant innocent.  
Alors, ne croyez surtout pas qu’il sera facile à l’humanité de se débarrasser de de cette maladie mortelle.

Pour accomplir son projet, l’islam s’est constitué en armées de conquêtes et a envahi de nombreux pays pour les islamiser, ce qui était un beau prétexte. Hitler, lui avait trouvé le prétexte de massacrer les juifs et de conquérir le monde pour étendre son pouvoir et enrichir l’Allemagne.
Hitler aimait d’ailleurs beaucoup les musulmans qui haïssaient comme lui les juifs et étaient des monstres sanguinaires.
Dans l’islam, la conquête passe bien évidemment par la phase génocides et pillages de toutes les nations conquises et occupées.
Le pillage est la clef et le nerf de la guerre dans l’islam et donc le nœud central de toute cette communauté qui, ne travaillant pas, ne possédant aucune culture, ne produisant rien, n’ayant pas d’intellectuels ni de savants, ni d’artistes, a toujours été dans l’incapacité de s’auto-suffire et a toujours vécu sur le dos et la vie des autres depuis 14 siècles.
On retrouve aujourd’hui en France ce comportement pillard si visible des musulmans qui viennent et vivent en France (dont ils ont la haine des populations) en pratiquant une forme de pillage, jusqu’alors inédite dans l’histoire, qui est le pillage de notre système social pour lequel les Français travaillent dur et dont profitent grassement les musulmans, en particulier en termes d’allocations familiales qui leur permettent de nourrir ces millions d’enfants qu’ils passent leur temps à engendrer.

La France a d’ailleurs décidé de se suicider à travers sa politique immigrationniste, depuis la guerre d’Algérie où ils nous ont foutus dehors pour ensuite venir se faire nourrir par nous, comme des parasites qu’ils sont.
Il y a eu le rapprochement familial qui fut une belle boulette qu’il va falloir abolir.
Et aujourd’hui la nouvelle mode de la porte ouverte à toute la planète avec le Pacte de Marrakech qui permet à au moins 500 000 migrants par an de venir nous envahir, de nous submerger et de ruiner la France en refusant de s’insérer, de s’intégrer, de travailler ou de faire quoi que ce soit. De toute façon ils sont incultes et ne savent rien faire.
Juste demander la becquée et se prélasser à nos frais en agressant, en volant, en égorgeant et commettant des actes terroristes.

Le peuple français n’a jamais voulu tout ça et ne l’a jamais demandé à ses élus.
Tout cela va à l’encontre de la volonté du peuple français, représenté par des canailles, et est donc illégitime.

Aujourd’hui, il est temps de mettre un terme à tout ça. Le peuple français doit se réveiller, prendre les armes et faire la guerre, avec son armée, contre ces populations hostiles et indésirables, en exigeant la sortie de l’Union européenne (Frexit), la fermeture et la surveillance armée de toutes nos frontières (avec consigne de tirer à vue sur tout clandestin pénétrant illégalement), interdire l’islam, renvoyer dans leurs pays d’origine au moins 10 ou 15 millions de musulmans qui n’ont rien à faire en France et les parquer en préventive dans des camps de concentration en attendant d’être jugés et expulsés par l’armée et reconduits en Afrique par des avions encadrés par l’armée, construire 500 000 nouvelles places de prison ou camps de prisonniers, réformer la politique pénitentiaire et les prisons résidences de vacances où les détenus ont plus de droits que les gardiens (faut-il rappeler que la prison est une punition méritée pour des crimes ou des délits et que dans les pays de ces gens-là on meure en prison…), stopper nette toute immigration, abolir le rapprochement familial, abolir le Pacte de Marrakech de Macron, relancer notre économie exsangue, annuler toutes les retraites versées à des centaines de centenaires en Algérie, reconstruire notre pays détruit par la gauche islamo-nazie, interdire les partis gauchistes antifrançais, réformer notre constitution et nos lois trop laxistes sur l’immigration et sur la gouvernance du pays.
Enfin, restaurer un jour la grandeur de la France.

Ivan Bartowski

* Vous pouvez actuellement et jusqu’au mois de juillet lire en ligne ou télécharger gratuitement mon livre de 430 pages « Les ravages civilisationnels régressifs de l’islam » habituellement distribué par Amazon.
Profitez-en.

Le lien gratuit : http://critidogme.free.fr/ravages.html