Islam, chrétiens d’Irak : Révolte d’une chrétienne devant la trahison de sa hiérarchie

Publié le 26 juillet 2014 - par - 2 664 vues
Share

chretiensirakLectrice depuis plusieurs années de Riposte Laïque, si je ne lis pas tous les jours les articles, je visite au moins une fois par semaine ce site de résistance.

Je ne partage pas toutes les idées de ces vaillants contributeurs. Ainsi, je me dois d’être honnête, je ne suis pas une « républicaine ». Je suis profondément contre cette république qui se veut vertueuse et qui depuis 225 ans, ne fait que prouver le contraire. Née dans le sang, je crains qu’elle n’y finisse aussi.

D’autre part, j’ai le bonheur (pour moi), le malheur (pour d’autres) d’être chrétienne et profondément croyante quoique fort éloignée de toute notion théologique. Le Seigneur a eu l’extrême bonté de m’accorder la Foi du « petit enfant ».

Baptisée catholique, j’ai suivi tout le cursus d’un bon chrétien toute ma jeunesse. L’influence de mes parents, cultivés, inlassablement en train de partager leur richesse de connaissances et de pensées, fut aussi une source de force. Ils m’ont donné une grande liberté pour regarder les évènements.

Dans les années 65-70, l’Église s’est laissée corrompre par le modernisme et le progressisme. J’ai ainsi pu rencontrer quelques représentants du corps religieux avec lesquels j’ai eu de sévères désaccords et même des mots sanglants. Cela m’a conduit à une rupture totale avec la pratique des rites de l’Église et le refus de fréquenter les lieux de culte. Toutefois, ces gens pourris n’ont pas réussi à me faire perdre la Foi et lorsque je rencontrais au cours de mes activités diverses certains pasteurs de classe et de sincérité, nos rapports ont toujours été plus que cordiaux.

Depuis quelques années, j’aurais aimé reprendre des relations plus fréquentes avec les représentants du catholicisme. Hélas, trois fois hélas, cela s’est révélé impossible.

Non pas à cause des différends que l’on aurait pu avoir sur certains points de la vie quotidienne (par exemple, la contraception, le mariage des prêtres …) mais parce que depuis des décennies, l’Église pêche par sa trahison envers son devoir de guide et de formateur.

Même Le Pape m’a poussée à le rejeter.

http://www.islam-et-verite.com/blog/billets-d-humeur/lettre-ouverte-au-pape-francois-au-sujet-de-son-message-aux-musulmans-pour-la-fin-du-ramadan.html

http://www.notredamedekabylie.net/Autresrubriques/ExpressionAwal/tabid/63/articleType/ArticleView/articleId/969/Evangelii-Gaudium-points-252-et-253-les-convertis-issus-de-lislam-sont-tres-inquiets.aspx

D’autre part, lorsque l’on voit l’attitude de la Conférence des Évêques de France, il y a de quoi reculer en vitesse. À quelques exceptions près (très peu), ces monsignores sont des lâches et des traitres. Silencieux que ce soit pour lutter contre le mariage contre nature, l’euthanasie en particulier la volonté de faire « exécuter » Vincent Lambert, l’avortement légalisé comme un droit et payable par tous les contribuables, la dégénérescence des valeurs et de la morale, les atteintes continuelles au Droit Naturel, l’absence de voix pour s’élever contre les dégradations dont sont victimes nos églises ainsi que les décisions de certains élus locaux de les faire abattre, les agressions contre des religieux, et j’en passe … Sans parler du Martyr des Chrétiens d’Orient.

Non, ces Messieurs ne font pas leur sacerdoce et ne se sentent plus au service de leurs brebis.

Le Bien Commun, ils ne savent plus ce que c’est.

Quand on lit ceci :

Mgr Dagens a participé samedi à la rupture du jeûne du Ramadan

21 JUILLET 2014 / 9 COMMENTAIRES / 1342 VUES

Avec sa belle cravate, Mgr Dagens, évêque d’Angoulême, a participé samedi 19 juillet à la rupture du jeûne organisée par la communauté musulmane. Accompagné de M. Bonnefond, maire d’Angoulême, le directeur de cabinet du préfet, le consul et le vice-consul l’Algérie, Mme la directrice des renseignements généraux, le Père Benoît Lecomte, curé des paroisses de Ma Campagne et Saint Jean-Baptiste, Martine Brillet, aumonier de la maison d’arrêt, le diacre Jacques Bonnet, chargé des relations entre le diocèse et les musulmans, un certains nombre d’imams et bien d’autres encore, Mgr Dagens a répondu à l’invitation de Kader Bouazza et Jean-Claude Mesnard, président et vice-président de la communauté musulmane.

Riposte Catholique

Vous pouvez compléter votre éducation sur Dagens en lisant ceci :

http://medias-presse.info/mgr-claude-dagens-franc-macon-homosexualiste-et-islamophile/13258

Puis cela :

Cela devient indécent

24 JUILLET 2014 / PAS DE COMMENTAIRES / 258 VUES

Voici le message de Michel Dubost, Evêque d’Evry et Président du conseil pour les relations interreligieuses, à l’occasion de la fin du ramadan :

« Chers frères et soeurs musulmans,

Voici la grande fête de l’Aïd.

A cette occasion, nous vous souhaitons joie, prospérité et paix. Nous voulons aussi vous exprimer nos sentiments les plus fraternels.

Le chômage des jeunes, les difficultés économiques de la France, les tragiques événements du monde et, notamment, ceux du Nigéria, de Centrafrique, de Syrie, d’Irak, et peut-être encore plus ceux de Gaza troublent profondément tous les citoyens de notre pays.

Beaucoup de ces drames vous touchent plus profondément que les autres citoyens français, parce que ces tragédies impliquent souvent des musulmans et que les personnes exclues, blessées, assassinées, déplacées, exilées sont majoritairement des musulmans.

Nous, Français, nous nous sentons souvent impuissants devant l’ampleur des tragédies. Mais nous pouvons donner ici en France l’exemple d’une responsabilité partagée, d’une recherche d’amitié, d’une volonté de créer du lien.

La fête de l’Aïd est celle de la confiance en Dieu d’Abraham au moment du sacrifice. Nous voulons, au plus profond de notre foi chrétienne, nous unir à vous dans cette confiance : Dieu est miséricordieux ! »

Riposte Catholique

Et encore ceci :

Georges Pontier, remplaçant de Monseigneur Vingt-Trois

« Son expérience marseillaise, ville cosmopolite par excellence, va sans doute donner un coup de fouet salutaire au dialogue interreligieux, notamment avec l’islam. Nos prélats sont très divisés dans leur vision des relations avec les musulmans (2). Être traité « d’islamophile » par l’extrême-droite, comme Mgr Pontier le fut, est un sésame en la matière. »

Témoignage Chrétien

Et bien oui, j’ai le regret de dire, d’affirmer et de prouver quotidiennement, que j’essaie d’avoir un comportement chrétien à tout moment. Mais je ne fais pas partie des cathos-bobos, que je refuse tout compromis avec l’islam car je sais ce qu’il vaut et qu’il démontre chaque jour, que je ne suis pas du genre « à tendre l’autre joue », oui si on me cogne, je rends, et que je n’ai aucune compassion envers une théocratie aussi dangereuse que révoltante. Je ne suis pas sanguinaire comme les djihadistes et je ne souhaite la mort de personne en général, bien que certains êtres humains la méritent amplement, ne serait-ce que chez nos gouvernants actuels et passés.

On ne peut cependant pas me demander de participer au « bradage » de Ma France, à la canaille, la racaille, la soumission islamique.

Alors, je continuerai à rester hors de l’Église. Je continuerai à soutenir de belles entreprises chrétiennes organisées par des catholiques, protestants et autres, je continuerai à écouter Radio Courtoisie et regarder TV-Libertés. Je persisterai à relayer la réinformation des Français d’origine française, je n’hésiterai pas à essayer de convaincre des amis cathos intoxiqués par le bla-bla de certains qui veulent faire croire qu’il y a des musulmans modérés.

Une fois j’ai dit à mon enfant que tout musulman était comme une cocotte minute, prêt à exploser si soumis à une pression trop forte car « dressé » à être esclave de l’oumma. En lisant les vrais informations sur Mossoul, sur la Syrie et autres pays infestés par cette théocratie, je sais que j’ai raison et que nos politiques et l’Église ont trahi LA France depuis 40 ans.

Aziliz Ty Kern

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.