Islam : entre radicaux et apostats

Publié le 22 juillet 2020 - par - 23 commentaires

Qu’est-ce qu’un « musulman radical » ?

Cette expression, usée jusqu’à la corde, précise qu’il y a deux sortes de musulmans.

D’abord ceux que nous qualifions erronément de « bons musulmans ». Ceux-ci ont une foi molle. Ils sont tolérants, semblent adaptés et pas du tout vindicatifs ; ceux qui vivent paisiblement leur foi. La très grande majorité d’entre eux n’a jamais ouvert un coran. Ils sont simplement conditionnés depuis leur plus petite enfance à marmonner entre eux.

Et puis il y a les autres, les radicaux, les purs et durs ; ceux qui respectent sans concession les prescriptions du Coran que, quelquefois, ils connaissent par cœur, ce qui les conduit inéluctablement à refuser toute autorité autre que celle que leur imposent leurs écritures et à tuer sans aucun scrupule ni remord les non musulmans.

Nous allons voir les implications de ce qui précède pour les uns comme pour les autres.

« Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats ». C’est en ces termes que s’exprime publiquement et effrontément le musulman Erdogan…

Tout un programme, toute une définition de l’islam et de la conduite à suivre par les musulmans. Erdogan démontre ainsi magistralement l’idéologie musulmane, le caractère guerrier et conquérant de l’islam. Car, non seulement une mosquée n’est pas l’équivalent islamique d’une église, mais c’est tout le contraire.

La mosquée est bien plus qu’un lieu de culte. C’est un lieu stratégique, car il s’agit d’une institution sociale, éducative et politique. Elle est souvent accompagnée d’une médersa (école coranique) et plus rarement d’une université. Elle comprend aussi un « centre de formation ». C’est aussi un lieu de rencontres et d’échanges sociaux.

Tous ces paramètres sont, bien évidemment, extrêmement lourds d’implications. Bref, une mosquée est un véritable centre de conditionnement

De par le Coran, tous les musulmans sont TENUS de pratiquer les jihads, le petit et le grand.

Le « grand jihad » est celui contraint le musulman à lutter contre lui-même. Mais lutter contre quoi ?

Les plus modérés rejettent ou se révulsent à l’énoncé de certaines injonctions coraniques, à respecter parfaitement les préceptes du Coran. Ce « grand jihad » n’a qu’un but : conduire inexorablement le musulman à pratiquer le « petit jihad », c’est-à-dire la guerre contre les non musulmans. Le « petit jihad » consiste à convertir le non musulman à l’islam ou à le tuer, s’il refuse la conversion.

Ne nous trompons pas. Aucune noblesse, rien que de la barbarie ! Comment, dans de pareilles conditions, oser évoquer une religion de tolérance et de paix ?

 

Tout musulman est ainsi, selon ce qui précède et par contrainte « divine », obligé d’être un tueur de non musulmans… C’est ça, un musulman radical.

 

Et pour le Coran toujours, celui qui n’exerce pas ces deux jihads est considéré et défini comme « hypocrite » ; c’est-à-dire comme un faux musulman. Il doit être exécuté comme un mécréant par les musulmans qui, eux, respectent ces injonctions cruelles, perverses et mortifères (les radicaux).

 

Que diriez-vous et surtout, que diraient nos autorités si promptes à s’attaquer aux autres religions que l’islam, si le Pape s’adressait à aux chrétiens en ces termes : « Je suis votre chef absolu… Vous m’appartenez tous, vous et vos familles, corps et biens. Votre obligation est de tuer pour moi, quitte à ce que vous soyez tué vous-même. Mais en échange, après votre mort, vous profiterez de mon immense générosité en mon Paradis. Mais pour l’heure, pour défendre mes idées et mes intérêts, vous vous battrez jusqu’à la mort. Celle de mes ennemis ou la vôtre.

Personne n’est plus fidèle à sa parole que moi. Soyez heureux de ce que je vous ai accordé, car c’est le comble du plus grand bonheur pour vous ».

C’est pourtant ainsi que Mahomet s’exprime !

Voici ce texte, extrait du Coran, sourate 9, verset 111.

« En vérité, Allah a acheté aux croyants leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis, en vue de défendre Sa Cause: tuer et se faire tuer. C’est la promesse authentique qu’Il a prise sur Lui-même dans la Thora, Évangile et le Coran. Et qui est plus fidèle à sa promesse que le Seigneur ? Réjouissez-vous donc de l’échange que vous avez effectué ! N’est-ce pas que c’est là le comble de la félicité ? »

Source : « Le noble Coran » traduction de Mohammed Chiadmi en 2007, édition Tawhid.

Afin de devancer toute critique de cette traduction par de perfides musulmans, voici ce qu’a écrit le professeur Tariq Ramadan à propos de cette version : « La présente traduction est une contribution importante, la formulation est travaillée, le sens préservé. L’étude est effectuée avec une rigueur et une fidélité qu’il faut saluer ». Voilà qui est bien dit.

Un autre exemple. Voici ce que dirait le Pape « Vous n’aimez pas tuer ni vous battre. Mais, même si vous détestez cela, vous devez le faire. Vous ne comprenez pas pourquoi ? N’essayez pas de comprendre, faites-moi confiance, battez-vous et tuez pour moi ! »

Voici, toujours du même ouvrage, ce que dit le Coran, sourate 2, verset 216 : « Combattre vous a été prescrit, bien que vous l’ayez en aversion. Il est possible que vous ayez de l’aversion pour une chose qui est un bien pour vous et il est possible que vous aimiez une chose qui est un mal pour vous. Allah sait, alors que vous ne savez pas ».

Et ceci, sourate 8, verset 17 : « Ce n’est pas vous qui les avez tués ! C’est Allah qui les a tués ! Ce n’est pas toi, Prophète, qui les a déstabilisés par ton geste ! C’est Dieu qui l’a fait ! Il voulait ainsi donner aux croyants cette belle marque de Sa sollicitude. Il est Audient et Omniscient.»

Ainsi, le musulman n’est qu’exécutant du dessein d’Allah. Il est obligé de manière soutenue à tuer, mais n’est pas responsable de ses meurtres ! C’est Allah qui en est responsable. Le musulman est déculpabilisé des meurtres et assassinats qu’il commet contre les non musulmans !

 

Pouvez-vous imaginer combien l’islam conditionne ses valets, via ces familles de « Bédouins crasseux » (dixit Mustapha Kemal, alias Ata Turk), ces êtres sans réflexion, privés de leur libre arbitre et  dominés par une idéologie mortifère et perverse, tout à l’image de son chamelier analphabète, ce vicieux obsédé sexuel et pédophile, ledit « bon exemple » pour  tout musulman ; ce détestable et indécrottable personnage…

L’islam est bien pire que le choléra, la peste, le nazisme et le communisme réunis. Force est d’admettre que, dans cette horrible affaire, beaucoup d’États européens se montrent complices complaisants d’une bande de criminels organisés sous l’étendard vert de l’islam.

Cette bande de criminels porte un nom. La oumma, ummat islamiyya, « la nation islamique ». Toutes les nationalités disparaissent devant cette engeance, de cette sombre clique ; cette « oumma », les musulmans du monde entier.

 

Alors, quelle est la solution, l’issue à cette absurdité ?

 

C’est des apostats à l’islam que viendra la Lumière libératrice. Car, pour briser la coquille, le carcan dans lequel est enfermé chaque musulman depuis sa plus tendre enfance, il faut un courage, une volonté et une intelligence hors du commun…

 

Les apostats libèreront le monde de l’emprise monstrueuse qu’exerce l’islam sur celui-ci. Ils finiront, par leur exemple, à assainir l’islam, le purger de ses inepties mortifères, voire le faire disparaître dans le néant d’où il n’aurait jamais dû sortir…

 

N’oublions pas que, nous, Européens, avons civilisé le monde entier. Nous avons édifié et sauvé l’Afrique de la sauvagerie en civilisant des primitifs incultes, en leur construisant des hôpitaux, des écoles, des routes, des ponts, mais aussi, involontairement, nous édifier lentement notre propre perte…

Sans les Blancs, l’Afrique serait restée peuplée de sauvages illettrés, incultes, superstitieux et aux mœurs barbares.

Sans les Blancs, la mortalité infantile serait restée très élevée et dès lors, l’émigration serait nulle.

Alors, vu ainsi, cultiver et civiliser l’Africain, c’était bâtir notre propre fin. Oui, la colonisation a donc bien été une erreur, mais pas pour les raisons irrationnelles que beaucoup à gauche nous reprochent, car nous ne devons rien aux Africains, mais eux nous doivent tout.

Quand j’avais encore des culottes courtes, donc avant 14 ans (j’ai 75 ans), la justice considérait que l’état d’ébriété qui avait provoqué un accident, même avec mort d’homme, constituait une circonstance atténuante…

Aujourd’hui, boire et conduire fait de vous un assassin présumé.

Pourquoi alors, en ces temps troublés, cette même justice considère-t-elle qu’un barbare puisse tuer un non musulman en toute innocence, car étant musulman et dès lors considéré comme déséquilibré ?

N’y a-t-il pas quand même dans cette prise position une large part de vérité dans la mesure où l’islam fait du musulman radical un tueur en puissance, même si ses auteurs ne réalisent pas qu’ainsi, ils condamnent à leurs dépens et à leur insu, l’islam et par voie de conséquences, tous les musulmans ?

Combien de temps faudra-t-il pour que ces hypocrites qui font la « justice » ouvrent leurs yeux voilés et embrumés par l’idéologie islamiste ?

Assez d’hypocrisie, assez de traîtrise, assez d’islamo-collaboration…

En France, l’État a recherché des critères susceptibles de déterminer ce que peut être une secte par rapport à d’autres communautés religieuses ou philosophiques, mais plus particulièrement les « dérives sectaires » qui peuvent être très nuisibles à l’homme et à la société humaine.

C’est un organisme interministériel qui a été chargé de traiter de ces dérives sectaires : la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires).

Voici ce que dit la Miviludes sur les dérives sectaires :

« Il s’agit d’un dévoiement de la liberté de pensée, d’opinion ou de religion qui porte atteinte à l’ordre public, aux lois ou aux règlements, aux droits fondamentaux, à la sécurité ou à l’intégrité des personnes. Elle se caractérise par la mise en œuvre, par un groupe organisé ou par un individu isolé, quelle que soit sa nature ou son activité, de pressions ou de techniques ayant pour but de créer, de maintenir ou d’exploiter chez une personne un état de sujétion psychologique ou physique, la privant d’une partie de son libre arbitre, avec des conséquences dommageables pour cette personne, son entourage ou pour la société»

https://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune-d%C3%A9rive-sectaire

Il est évident, comme le prouvent les versets cités plus haut, que l’islam s’inscrit parfaitement dans la définition de secte. Le libre arbitre est interdit en islam. Pire réalité n’existe pas, surtout dans la mesure où cette secte est la seule qui, qualifiée abusivement de religion, prône et oblige ses adeptes à l’assassinat de ceux qui n’adhèrent pas à son idéologie monstrueuse…

Pierre Malak

 

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Requiem

Pour ceux qui croient encore au père noël, petit reportage sur la mentalité des rats du Maghreb.
https://streamable.com/e0q3mt
Et là ils ont 12 ans.

Vous voyez leurs tronches de consanguins ? Vous pensez vraiment que ces créatures démoniaques peuvent être sauvés par la science, l’éducation, les leçons de civisme ou le caressage de hamster ?
Des siècles que ça échou, le taré musulman, comme le nègre cannibal ou le buveur de sang mexicain n’évolueront jamais. Stupidité, brutalité et feignantise sont dans leurs gênes.
C’est raciste de vouloir imposer nos normes de civilisés à ces créatures avec 70 de QI.

Willy

“Le vrai secret de la foi, ce n’est pas de pardonner, mais de demander pardon au monde tel qu’il est, parce que nous n’avons pas su le changer “

molina

Mais que fait donc la police lorsqu’elle n a pas de gilets jaunes blancs français gaulois a tuer eborgner , matraquer racketer et qu’elle est confrontée a la diversité si adorée de merdacron ? :? https://gloria.tv/post/4gDfQ67RzdTxD1g2uGF9Nys34

POLYEUCTE

Mieux vaut lire Cioran que le Coran….

Prouvencau

Je lis,plutôt j ai lu ,le coran, …à chaque page j étais ecoeure par autant d inepties…

malein

La photo ci-dessus est une très bonne illustration de ce à quoi peut ressenbler la paradis d’Allah, c’est ce genre de félicité post-mortem qu’offre le prophète Mahomet. Ils ont des bobines à faire peur à Satan en personne… je ne sais pas s’il y a quelque chose ou non après la mort, mais plutôt que ce genre de “paradis”, je préfère encore l’Enfer, ou bien alors, faute de mieux, le Néant.

Miles Gregarius

« Le libre arbitre est interdit en islam. »
Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s’est égaré certes, d’un égarement évident. Le glorieux coran Sourate 33 verset 36.

JeanVal

Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois que Crom et Son messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Crom et à Son messager, s’est égaré certes, d’un égarement évident. Le glorieux Livre de Crom, Sourate 33 verset 36.

Favre

Allah n existe pas , il n est que l autre nom de Satan le diable, le grand menteur qui fut le serpent originel et qui trompe l humanité depuis la genèse , le commencement , tel que cela est écrit dans la bible.

JeanVal

@Favre : Allah n existe pas , il n est que l autre nom de Tulsa le Maudit, le grand menteur qui fut le serpent originel et qui trompe l humanité depuis le début création , le commencement , tel que cela est écrit dans le Livre de Crom

Lisianthus

Allah égare qui il veut… Et ensuite il le punit pour ça : c’est le sens de la justice musulmane.

peplum

J’apprécie un certain humour (d’Allah !) dans l’auto-référencement du Coran (incréé qui a créé Allah le créateur de tout) dans s9v111 (que vous énoncez) :
[…] qu’Il a prise sur Lui-même dans la Thora, Évangile et le Coran/em>

Pour aller dans votre sens (utilité et importance des apostats (de l’islam)), c’est sûr que leur seule existence “logique” approche d’un illogisme (d’Allah), alors plus qu’un scandale … un impensé … : Allah laisserait-il faire (alors astuce sûrement … pas impuissance, non !!!!) ; serait-ce (donc !! siouplé !) de faux apostats ? Et vous, comment ça va chez vous ? Un peu de thé ? (“si on ne peut les faire disparaître sous l’tapis, ces apostats, changeons de sujet”).

Aurélien

On dirait que le type de devant avec une barbe et la bouche grande ouverte crie sa joie parce que son club de foot préféré vient de marquer un but. (lol).

finance

Aurélien: je verrais bien ces tètes sauvages sur des pics , comme le fit un certain prince de Transilvanie, Vlad Tepes . Y’a que ça qui marche avec eux . Je suis sur que ce n’est pas la quantité de QI qui va couler le long du pal , ils en sont dépourvu totalement car pour croire que si “tu tues un mécréant , tu vas au paradis” , il faut être né totalement lobotomisé. A part baiser une chamelle et violer des petits enfants, c’est bon à rien ça.

Monique

Excellènt article.

Bobbyfr94

Un livre très intéressant à lire, paru en 1999 : ” La secte ” de Roger GONNET … qui est un ancien de la scientologie…

Mettez en parallèle les déclarations de cet auteur, avec celles des “pieux” muzzs …

Vous verrez, c’est très très instructif !!

Cherchez sur youtube …

patphil

moralité, lisez le coran mais plume en main, notez les versets que vous trouvez choquants, assassins (tuez les tous), misogynes (la femme est un champ à labourer à loisir), sadiques (du cuivre fondu à boire et des herbes sèches à manger pour les mécréants) , pseudoscientifiques (la terre est plate comme un tapis surmonté de sept strates de cieux)
c’est une vraie corvée mais si décillante

Prouvencau

Barbant…

Requiem

C’est pas le suceur d’orteils de noirs Bergo qui lancera une nouvelle croisade.
Grandes époques où les papes disaient qu’entasser les corps de milliers de sauvages du désert était la voie du paradis et montaient des saintes ligues pour écraser la vermine turque.
Je ne plaçerai pas grand espoir sur les apostats. Leur nombre est ridiculement faible et se sont des gauchistes invertébrés. Beaucoup même critiquent les chinois qui règlent le problème ouighour de la seule façon possible.
Les dictateurs laïques des pays musulmans ont fait leur possible pour libérer les arriérés de l’islam, quand rest-il ? Turquie, Iran, Tunisie, républiques islamiques.
Si ces hommes à poigne ont échoués, ce ne sont pas quelques lâches qui changeront la mentalité de peuples ineptes.

Vous oubliez l’Irak

Requiem

Et l’Albanie, l’Afghanistan, diverses républiques soviétiques, la Syrie ou la Lybie. La liste est longue.
Ce qui prouve que le bédouin moyen choisira toujours Allah et la oumma au détriment de l’épanouissement personnel et du progrès.
Les femelles islamiques également, on leur laisse le droit de vote, elles choisissent la sharia.
Ils sont tous irrécupérables, faut les virer de chez nous et les laisser revenir à l’âge de pierre ou se refaire conquérir par les turques.
Tous les virer, même les apostats ? Ouai.
Un apostat peut être honnête, honnir ses “frères” et aimer son pays d’adoption, rien ne dit que ses enfants feront pareil.
Suffit de voir Vianney Ouraghli, français de papiers fils d’un athée algérien, revenu à la foi de ses ancêtres et parti faire le djihad en Syrie ou Irak.

Denys

Les ouïgours tout le monde s’en branle comme des hong kongais. Pourquoi ça prend ? Parce que tout le monde a peur de la Chine. Notamment un certain Trump qui voit là une rivalité insupportable pour la poursuite de l’impérialisme américain. Là on va nous parler encore des droits de l’homme, y compris le président orange. Que la Chine devienne première puissance mondiale et je prédis l’effondrement de ce pays de collection que sont les États Unis. Fini la fierté de se sentir appartenir à la nation la plus puissante du monde, défenseur du monde libre (la blague !). La société américaine en voie de pourrissement avancé finira de se désagréger. Les États Unis ressembleront alors exactement à la Russie : une dictature de bric et de broc avec une armée puissante pour magouiller à l’étranger.

Fuzze

Il n’est pas bien de mépriser tel ou tel pays, ici les USA. Je ne vois pas ce que ce pays vous a fait. Il faut regarder le bon côté de chaque pays et vous verrez que les USA en ont beaucoup. Sauf si c’est la volonté de Dieu et là on n’y peut rien, je ne suis pas pour le dénigrement de ce grand pays
(dans tous les sens du terme) qui expédie des sondes dans tout le système solaire. Ne parlons pas des autres avancées scientifiques. Si la Chine devient la 1ère puissance mondiale, le monde tremblera. Pas sûr alors que les libertés individuelles iraient en s’améliorant, avec les USA oui.

Lire Aussi