Islam : et si les lignes bougeaient aux Etats-Unis ?

L’incroyable avancée de l’islam, l’aveuglement obstiné devant son caractère monstrueux, la censure omniprésente sur ses méfaits, tout cela n’est pas dû à quelques bisounours post soixante-huitards un peu déconnectés de la réalité. Si tel était le cas, Riposte vaincrait sans péril et s’exposerait à triompher sans gloire. Non, c’est plus haut dans les sphères du pouvoir politique et économique que les complicités doivent être cherchées. C’est pourquoi j’ai énormément apprécié l’article de Frédéric Feltrin, dans le numéro de la semaine dernière, qui analyse les connexions profondes entre les différentes administrations américaines et l’islam :
« Islamisme et impérialisme américain sont les deux mâchoires du même étau qui broie la raison issue des Lumières. Ce serait une grave faute que de croire qu’on peut les opposer… Tous les dirigeants des « républiques islamiques  » ( !), quel que soit les discours qu’ils peuvent tenir à l’endroit des USA et qui ne sont que des artifices oratoires destinés à se concilier les bonnes grâces de leurs peuples fanatisés contre Israël et son soutien américain, ne se maintiennent en place que grâce au soutien logistique, matériel et militaire des USA (voir Moubarak en Egypte , et même Kadhafi !). »
http://www.ripostelaique.com/Sarkozy-ne-fait-que-poursuivre-la.html
On pourrait parler aussi de l’incroyable soutien fourni à ceux qui allaient devenir les Talibans d’Afghanistan au temps où ils combattaient les Russes. De la complaisance vis à vis du Pakistan et de l’Arabie saoudite. De la façon dont l’Irak de Saddam Hussein, au départ laïc, a été choisi entre tous pour recevoir les foudres de l’oncle Sam.
Même les attentats du 11 septembre ne provoquèrent qu’une réaction limitée. Ils incitèrent, il est vrai, les Etats-Unis à combattre enfin « le terrorisme », mais sans jamais dire qui était derrière.
Mais en ce moment, j’ai l’impression que nous sommes dans une période tournante, et que les lignes sont peut-être en train de bouger vraiment en Amérique. Je prendrai deux exemples : les prises de positions anti-islamistes de l’homme d’Etat Newt Gingrich, et les investigations qui multiplient les découvertes majeures sur l’islam dit « modéré », en marge de la révolte populaire contre le projet de mosquée de Ground Zero.

NEWT GINGRICH S’ENGAGE CONTRE LA CHARIA

Commençons par parler de Newt Gingrich. C’est un républicain, et un ancien président de la chambre des représentants au Congrès. On dit qu’il pourrait être candidat à la présidence des États-Unis.. Nommé homme de l’année par TIME en 1995, il est un des principaux responsables de la « révolution républicaine » dans la chambre, mettant fin à quarante années de majorité démocrate. Il représenta pendant plusieurs années l’opposition du Parti républicain face à Bill Clinton. Il a déjà fait bouger les lignes de la politique américaine, et pas dans le sens qui me plait : il a ancré bien à droite (encore plus à droite qu’avant) le parti républicain et a conforté son assise électorale en contribuant à y faire entrer toute une mouvance sudiste qui, auparavant, pour des raisons historiques, cohabitait bizarrement avec une « gauche » rose très pâle au sein du parti démocrate.
Quand je pense qu’aux prochaines élections présidentielles américaines, les femmes seront peut-être obligées de voter Gingrich pour éviter un président encore pire qui ferait avancer la charia, cela donne une idée du terrain perdu. Bien belle pourrait être la part du feu … En religion, Gingrich est un baptiste du Sud. Si nous apprenons qu’il soutient le droit à l’avortement, ce sera un scoop. Mais n’en veuillons pas à Gingrich, qui ne fait que défendre ses idées. Ceux qui méritent le sort des traitres sont souvent à gauche.

Il faudra pourtant s’interesser à Gingrich, car c’est le seul homme politique de cette carrure qui ait pris des positions extrèmement claires face à l’islam. Ecoutons le :
« L’une de nos plus grosses erreurs dans les suites du 11 septembre a été de qualifier notre réponse aux attentats de « guerre contre le terrorisme » au lieu d’identifier clairement les islamistes radicaux (et l’idéologie islamiste radicale sous-jacente) comme cibles de notre campagne. Cette erreur est responsable d’une confusion perpétuelle quant à la nature de la menace idéologique et matérielle qui pèse sur le monde civilisé et quant au niveau de la réponse, qui n’est pas adapté. »
« La charia est utilisée dans de nombreux pays musulmans pour justifier des actes d’une barbarie épouvantable comme la lapidation, l’exécution des homosexuels, et la soumission des femmes.. La charia n’autorise pas la liberté de conscience, elle interdit aux musulmans de renier leur foi musulmane ou de se convertir à une autre religion. Elle ne soutient pas la liberté religieuse, elle traite les non-musulmans en inférieurs et ne leur accorde pas la même protection qu’aux musulmans. Dans tous ces cas, et dans bien d’autres, la charia va explicitement à l’opposé des valeurs américaines et occidentales essentielles. Elle constitue un rejet explicite de la liberté de conscience et de la liberté religieuse, ainsi que du principe d’égalité des citoyens devant la loi.
Ainsi, les efforts des islamistes radicaux pour imposer la charia dans le monde entier constituent-ils une menace directe contre tous ceux qui croient aux libertés garanties par notre système constitutionnel.
http://www.postedeveille.ca/2010/07/usa-newt-gingrich-sur-lislam-politique-la-charia-et-la-mosqu%C3%A9e-de-ground-zero.html#more

LES INVESTIGATIONS DE STEVE EMERSON SUR LES PROJETS DE L’ IMAM RAUF

Par ailleurs, l’indignation autour du projet de mosquée à Ground Zero a conduit les journalistes d’investigation à s’intéresser à l’imam supposément modéré qui est derrière.
Steve Emerson, président du Investivatige Project, est un expert reconnu du contre-terrorisme. Dans une entrevue à l’émission de radio animée par Bill Bennet, il a annoncé qu’il dévoilerait le contenu explosif d’enregistrements de l’imam Rauf récemment découverts.
Steve Emerson a découvert 13 heures d’enregistrement audio de l’imam Rauf. Emerson et son équipe d’enquêteurs ont passé les quatre dernières semaines à les analyser. Rauf est un « religieux extrémiste radical, un loup en habit d’agneau ». Les déclarations suivantes de Rauf font partie du matériel mis à jour :
Il défend le wahhabisme, une version puritaine de l’islam pratiquée en Arabie saoudite
Il appelle à l’élimination d’Israël en plaidant pour un état d’une seule nation, ce qui signifie qu’il n’y aurait plus d’état juif
Il justifie la violence de Ben Laden.
Les preuves démontrent que cet homme est beaucoup plus qu’un simple religieux;
Le Investivative Project on Terrorism a établi une corrélation entre les foyers de terrorisme aux États-Unis et la présence de mosquées radicales. 80 pour cent des mosquées aux États-Unis sont contrôlées par des wahhabites qui propagent un islam extrémiste.
http://www.postedeveille.ca/2010/08/usa-les-enregistrements-explosifs-de-limam-rauf.html

LES INVESTIGATIONS DU SITE BIG PEACE

Le média américain Big Peace a réalisé un remarquable travail d’investigation mettant en évidence que la promotion de la Charia sera la principale raison d’être du projet de mosquée à Ground Zero soutenu par la gauche américaine (New York Times, Newsweek, Parti démocrate…), par le biais d’islamistes notoires Iraniens, Pakistanais, Afghans, le tout avec la collaboration de l’International Institute of islamic Thought (IIIT), institut notoirement lié aux Frères Musulmans. En France, l’IIIT devient l’Institut international de la pensée islamique.
En particulier, un projet nommé Sharia Index Project se donne pour but de suivre pas à pas, cartes en mains, l’avancée de la charia dans le monde. Ce sujet porté par (IIIT) mérite un article spécifique, que nous proposons en parallèle à celui-ci.
http://www.islamisation.fr/archive/2010/08/19/le-projet-de-mosquee-a-ground-zero-est-islamiste-les-preuves.html
La présence de l’IIIT en France avait été dénoncée dès 2007 par l’Observatoire de l’islamisation :
http://www.islamisation.fr/archive/2007/12/27/l-institut-international-de-la-pensee-islamique-iiit-lance-u.html
Catherine Ségurane

image_pdf
0
0