Islam-immigration : le recentrage du FN est préjudiciable à la cause

Publié le 6 juin 2017 - par - 15 commentaires - 1 089 vues
Share

A l’issue des présidentielles et avant les législatives, il nous a paru nécessaire d’établir quelques constats. Les présidentielles se soldent par notre demi-échec. Ce n’est pas un échec total, puisque 35% de nos compatriotes conscients des enjeux se sont portés sur la meilleure des options pour les uns, ou la moins mauvaise pour les autres. Il nous faut regretter deux choses : la première est ce fameux débat calamiteux entre les deux tours sans lequel notre camp aurait dépassé les 40%. En cela, nous ne pouvons considérer cet épisode comme un échec total mais comme un espoir. Si encore minoritaires nous sommes, nos idées ont progressé y compris et surtout chez nos alliés naturels, les électeurs de la droite traditionnelle qui n’existe pas ou plus.

Au-delà de la forme, des limites personnelles ou erreurs stratégiques de celle qui incarnait nos espoirs et notre combat, nous devons avoir la lucidité et le courage de relever des éléments fâcheux. Il y a eu au sein du discours du FN, premier parti d’opposition nationale, une dérive concernant l’islam et l’invasion.

Sur l’islam, sans évoquer les accommodements nécessaires des collaborationnistes, et tout en sachant gré à Marine Le Pen de s’être engagée contre le « fondamentalisme islamique », la distinction qu’elle opère entre islam et islamisme ne tient pas. L’islamisme est consubstantiel à l’islam, parce que l’islam forme un tout, qu’il est à fois politique et religieux, que c’est aussi un code civil qui régit la vie privée, de l’individu à la famille et au groupe avec tous les délires et les déviances dont nous sommes témoins (rapport aux femmes, aux autres, qu’ils soient d’une autre religion, agnostiques ou athées, l’alimentation, rapport aux animaux, rituels quotidiens, etc.), et avec toutes les formes de pression morale et physique dont l’islam use, y compris la terreur. Aucune zone islamisée, aucun pays ne souffre d’exception. Où l’islam s’impose règne la soumission à ses principes, la liberté disparaît, le contrôle de tous par tous est la norme, l’air devient irrespirable. L’islam, n’en déplaise à Marine Le Pen, n’est pas compatible avec nos valeurs, qui dépassent de loin celles de « la République » mais qui sont celles d’un des peuples les plus importants de la civilisation européenne.

Sur l’invasion, la position de Marine le Pen ne tient pas, même si elle apparaît comme la moins pire sur le sujet. En reprenant le mythe de l’intégration, en considérant qu’il suffit d’avoir une carte d’identité française pour être français, le Front national fait fausse route. La masse de l’invasion oblige à considérer ce fait comme une agression mortifère qu’il faut dénoncer et combattre sans nuances. Une majorité des allogènes arrivés depuis le regroupement familial a vocation à retrouver son espace culturel naturel. Pour recouvrir notre sérénité et envisager l’avenir, notre pays doit retrouver son homogénéité ethnique. Le Front national ne peut prétendre combattre l’invasion tout en réfutant la nature du peuple français, peuple blanc européen.

Si les pays d’Europe centrale, la Pologne, la Hongrie, la Tchéquie, ont le bénéfice d’avoir à leur tête des dirigeants défendant les intérêts et la sécurité de leur peuple, nous avons l’inverse en Europe occidentale. Les plus grands pays européens sont occupés par des dirigeants collaborationnistes. Notre combat se heurte à ce mur qui détient tous les pouvoirs et qui est ainsi le premier agent de notre drame.

Nos ennemis occupent les postes politiques, les médias, la justice, l’enseignement et la haute administration déconcentrée (préfets). En réaction, nous possédons quelques médias alternatifs, des réseaux sociaux en partie censurés, la sociabilité de nos proches et de nos familles, quelques mouvements politiques avec le FN qui demeure à la fois une force et une faiblesse.

On ne peut plus considérer le Front national comme l’unique solution politique à notre problème existentiel. Son recentrage est préjudiciable à la cause. Il fixe d’autre part notre colère, sans danger pour le système qui l’utilise et s’en accommode. Tout cela nous éloigne d’autres actions et d’autres mouvements plus adaptés dans le contexte des agressions internes et externes que nous subissons. Il s’apparente plus à un choix par défaut en attendant les inflexions indispensables. Le souverainisme stricto sensu, qu’il soit social ou libéral, n’est plus une réponse à la hauteur des enjeux. Nous voyons, avec Londres, l’Allemagne en voie de disparition, l’Italie submergée, la Suède ravagée, que nos maux concernent l’ensemble des peuples frères. Une lutte globale doit s’enclencher avec ses déclinaisons nationales, ses liens intra-européens, et avec pour axe obsessionnel la défense de notre identité, ethnique, linguistique, territoriale, historique, de notre droit légitime à perpétuer notre héritage, nos usages, notre univers, notre imaginaire…

Sur les moyens, sur la méthode. Nous voulons rendre ici hommage aux « Identitaires » qui ont anticipé à la fois sur le fond et la forme les grandes problématiques auxquelles nous sommes confrontés. Nous invitons nos lecteurs à les soutenir et/ou les rejoindre. Pour autant, il nous semble de plus en plus évident que si la lutte politique est indispensable, notre lutte qui ne fait que commencer, demande un renouvellement des modes opératoires, de plus grands engagements. Nos ennemis intimes trahissent pour l’heure en toute impunité, ouvrant grande la porte à l’invasion et l’islamisation. Notre engagement doit être à la fois global et total pour nous prémunir en premier lieu des vrais responsables de notre situation : les traîtres. Clairement, il importe qu’ils cessent de nuire avec uniquement les bénéfices.

François-Xavier Laisne

Print Friendly, PDF & Email
Share

15 réponses à “Islam-immigration : le recentrage du FN est préjudiciable à la cause”

  1. Simone GUTIERREZ dit :

    Le drame de MLP , c’ est qu’ elle s’ est prise pour Donald Trump lors du débat télévisé d’ entre deux tours . Raisonnement simpliste , car mise à part la couleur des cheveux ( et encore ! ) , la comparaison s’ arrête là .

  2. Nemesis dit :

    MLP aurait du se concentrer sur les fondamentaux du FN. Ses déclarations concernant l’islam font penser qu’il n’y a plus de différence entre la gauche et le FN. Par ailleurs, une sortie de l’UE et de l’euro semble ce qu’il y aurait de meilleur pour la France. J’ai voté pour elle et je voterai pour elle car c’est la moins pire des autres politiques. Mais j’attends le fondement d’une vraie droite qui prônerait le Frexit. Une europe des nations : oui !

  3. Mémé 68 dit :

    Ayons la foi et votons massivement FN aux législatives pour empêcher Macron d’ouvrir un pont aérien entre l’Afrique et la France !!!

  4. Cartan dit :

    Hum !.. Quand on voit le déluge de vilaineries en général dans l’ensemble des médias sur MLP alors qu’elle ne fait que dénoncer certaines vérités. Elle est obligée d’être prudente et mesurée…… mais cela ne veux pas dire qu’après…. enfin bref, elle a tout intérêt à la jouer fine.
    Ce n’est que mon avis.

  5. Parlervrai dit :

    Il n’y a pas d’alternative, alors votez FN !

  6. Jacques Barrio dit :

    Exellentissime article ! Connaissant moi-meme le monde arabo-musulman de l’intérieur depuis plus de 40 ans, j’approuve entièrement votre analyse. L’Islamisme, c’est l’Islam. Un point c’est tout. En disant que l’Islam est compatible avec la République, Marine s’est honteusement fourvoyée. Ce n’est pas la route à suivre. Elle doit passer la main.

  7. Julien Dampierre dit :

    Chers amis,
    Arrêtez de vous faire des illusions sur la capacité du peuple de « droite » à réagir. Nous n’avons que deux solutions : Nous soumettre ou résister ! Et qu’on le veuille ou non, actuellement seul le FN est en capacité de mobiliser les énergies et de susciter des pôles de résistance sur le territoire français. Ce ne sont pas les majorités qui sont déterminantes mais les minorités agissantes qui s’imposent à la masse du peuple. Ce même peuple qui se laisse « enfumer » par les médias, le politiquement correct, les universitaires et les « pseudos » intellectuels ! Et dans ce cadre seul le rassemblement des nationaux doit guider notre action ! Les querelles de factions ont toujours été le problème de notre famille politique depuis les guerres de Vendée !

  8. Joël dit :

    Très bonne analyse de l’auteur! Marine nous a fait l’islam compatible, plus une couche à la Soral de réconciliation, et le pompon le fondamentalisme islamiste… Tout pour éviter de nommer l’islam qui en est l’instrument idéologique! Résultat: Faire du consensuel en espérant émanciper la population tout en ménageant une communauté étrangère est un leurre qui se traduira électoralement comme un échec voir une trahison! La vérité rends libre! même si l’on pense que c’est dans un premier temps contre productif dans une échéance politique! Les Identitaires que Marion a investi dans son groupe représente une supériorité stratégique et intellectuelle que n’a pas Marine qui louvoie en vue de ménager des sensibilités et codes incompatibles! L’islam n’est pas un adversaire mais un ennemi!!!!

  9. Versaline dit :

    Je trouve votre analyse lucide. Il faut espérer qu’au prochain congrès du FN il y ait un réel débat de fond pour remettre à plat certaines divergences. Il est bon parfois de se remettre en cause pour qu’émerge une ligne forte. En attendant, il faut ABSOLUMENT créer une opposition à l’Assemblée nationale face à Macron et ne pas lui donner le chèque en blanc avec tous les pouvoirs qui vont avec, c’est la raison pour laquelle je voterai souverainiste, je voterai FN, malgré tous les dénigrements des uns et des autres, parce que je pense que le FN sera une vraie opposition à Macron et le FN sera le petit grain de sable qui enraye la machine ultra-mondialiste islamo-collabo qui nous broie petit à petit !

  10. Sylvie Danas dit :

    Ajoutons que la situation actuelle résulte du vote au premier tour, d’une majorité de sympathisant FN, pour une candidate qui n’avait aucune chance objective d’arriver au pouvoir. Ça a provoqué l’élimination de Fillon et la certitude de se payer 5 années de plus d’immigrationnisme islamo-collaborateur. J’espère qu’ils sont satisfaits du résultat. Bravo ! J’ai prêché dans le désert sur ce sujet avant le premier tour…

    • Lucie dit :

      Et Fillon aurait fait quoi? Il est immigrationniste comme les autres. D’ailleurs il a appelé à voter Macron!

    • Désabusé dit :

      Fillon n’a même pas eu la décence d’attendre le milieu de soirée pour se livrer avec armes et bagages à l’homme du 14 février.
      Quant au parti lr c’est devenue depuis l’antichambre de la macroncrature.
      Il n’y a rien à espérer de ce côté là.

  11. Sylvie Danas dit :

    Quelle complaisance ! Écrire que ce n’est pas un échec total alors que l’islamisant Macron est au pouvoir avec la perspective que celui-ci soit dictatorial, sans opposition sérieuse. On se raconte quoi, là ? Qu’il ne faut surtout rien changer ? Pathétique.

  12. Nicolas. L dit :

    La vague « Marine » évolue au gré du vent, j’ai arrêté de croire en elle depuis sa campagne désastreuse, oui désastreuse au vue du contexte actuel ! C’est triste à dire mais même si je soutien le FN depuis toujours, j’en viens à souhaiter son implosion pour permettre l’émergence d’un vrai front patriote et surtout nationaliste !

    • Joël dit :

      Marine a des qualités soit! Mais elle n’a visiblement pas la lucidité et pertinence de sa nièce Marion qui est à son âge bien plus objective et visionnaire politique que Marine! Du reste la déclaration d’ Estrosi ( Marion est la plus dangereuse) a bien levé les échelles de dangers qui ont été relevés par un agent du système! Marion qui nous a quitté pour quelques temps seulement « j’espère, » sera bientôt de retour car cette dernière est vraiment au dessus du lot! Rien d’efficace ne sera sans poser la question « et présence » Identitaire qui est le centre nerveux du combat pour regagner notre Nation! Sachons garder espoir!