Islam partout, paix nulle part

Publié le 27 juillet 2019 - par - 207 commentaires - 7 043 vues
Share

Après plusieurs décennies d’expérimentation en France, quel bilan peut-on tirer de l’enrichissement culturel et des apports civilisationnels que nous auraient faits les Arabo-musulmans et les Noirs d’Afrique ?

Et d’abord que savions-nous de ces populations avant les années 70 ?
Le souvenir, dont personne ne peut être nostalgique, des expositions coloniales et des zoos humains d’avant la Grande Guerre s’étant perdu, que connaissions-nous des cultures arabo-musulmanes avant l’invasion, c’est à dire avant la fin des années 60 ? En gros : le couscous et les boulettes que les Pieds- noirs nous avaient rapportés dans les années 60, vaguement la musique arabo-andalouse d’Enrico Macias et, ce qu’on avait pu entrevoir de très loin dans des films comme Pépé le Moko, Casablanca, ou Casbah, ou lire dans l’album de Tintin Le crabe aux pinces d’or. Les plus cultivés d’entre nous avaient lu Charles de Foucauld ou Théodore Monod, qui nous avaient fait entrevoir une vision mythique et idéalisée de ces cultures. Et c’est à peu près tout, c’est-à-dire rien du tout.

Et à part ça ?
À part ça, rien de plus ou presque. Enfin là, je parle de la majorité d’entre nous, car les Pieds-noirs connaissaient évidemment ces cultures ainsi que quelques rares chercheurs du CNRS, voyageurs et explorateurs qui en savaient un peu plus que le Français moyen et propageaient une vision idéalisée et expurgée de tout ce qui pouvait contredire leur idéologie tiers-mondiste et mondialiste favorable au métissage universel. Il est à noter que certains Pieds-noirs et certains africanistes rêvent encore aujourd’hui d’une coexistence idéalisée avec les Arabes musulmans ou avec les populations issues de l’immigration subsaharienne.

Pareillement pour les cultures d’Afrique noire
On avait lu Tintin au Congo, et pour les plus lettrés, les récits d’Albert Schweitzer et de Joseph Kessel. Les plus cultivés avaient lu les récits de René Caillé et vu le Mandat, le chef d’œuvre du réalisateur sénégalais Ousmane Sembene (à recommander car très instructif sur la mentalité des Noirs d’Afrique).

Voilà où on en était au début des années 70
On ne savait rien ou à peu près de la réalité de ces cultures puisque le territoire national métropolitain en avait été jusque là préservé. Et surtout, personne ne savait ce que l’islam apporterait réellement de prégnance et de violence, une fois répandu sur notre sol.

Et quel conditionnement a-t-on subi à partir des années 70 ?
Une propagande tiers-mondiste, immigrationniste, pro-métissage de tous les instants et la propagation sur tous les médias et écrans d’une vision irénique des sociétés musulmanes et d’Afrique noire. Ainsi que le martellement continu de la culpabilité du Blanc pour l’esclavage, la colonisation et le prétendu pillage de ces pays et, maintenant pour sa simple condition de Blanc. Bref, un conditionnement de tous les instants visant à nous affaiblir et à nous rendre responsables de la dette que nous aurions à l’égard de ces populations et qui nous rendrait débiteurs et obligés pour l’éternité ; au point de tout leur devoir et surtout l’accueil sans limite et sans contrepartie sur notre sol, ainsi que l’obligation de les entretenir à vie ; même une fois repartis chez eux.

Quelles conséquences objectives suite à la venue massive de ces populations ?
On a appris toute une série de mots nouveaux : Allahu akbar, djihad, califat, halal, kouffar, haram, ramadan, niqab, Aïd el-Kebir, salafiste, djihadiste, sunnite, chiite, imam, moudjahid, charia, fatwa, burqa, tchador… bref, tout un vocabulaire exclusivement lié à l’islam, pas du tout amical ni compatible avec nos mœurs.
On a découvert de nouvelles tenues vestimentaires : voile partiel ou intégral pour les femmes, qamis et djellabas pour les hommes, burkini à la piscine.
On a découvert les prières de rue, les cortèges de mariage qui pourrissent la vie dans les centres-villes.
On a vu proliférer les kebabs qui empestent les pieds d’immeubles et rendent insupportable la vie des copropriétaires dans les étages supérieurs.
Les interdits religieux se sont imposés dans tous les secteurs de notre vie sociale : à l’école, dans les cantines, dans les entreprises, dans les transports, dans les piscines, dans l’armée, dans les abattoirs, dans le commerce, dans la rue, absolument partout.
On a découvert une nouvelle architecture, celles des 2 500 mosquées construites en quelques années aux frais des contribuables et avec la complicité des élus en infraction avec tous les principes de la laïcité et de la séparation des cultes et de l’État.
On a aussi découvert de nouveaux produits de consommation de masse : haschich, cocaïne et drogues de toutes sortes vendues par des réseaux spécialisés ultra-majoritairement issus de la diversité africaine et arabo-musulmane.
On a appris de nouvelles locutions et le langage des jeunes s’est globalement enrichi, « nique ta mère » ayant ouvert la voie à un nouveau champ sémantique.
On a vu s’importer sur notre sol les conflits religieux du Moyen-Orient entre musulmans et avec les autres religions.
Enfin, on a vu la laïcité se dissoudre sous les accommodements raisonnables et donc notre pacte républicain régresser au point de ne plus exister, puisque la confrontation et la partition sont désormais envisagées par nos responsables politiques au plus haut niveau.
Pour nombre de musulmans, la charia est devenue supérieure à la loi française qu’ils refusent de respecter.
On a vu les Juifs devoir quitter leurs quartiers en banlieue parisienne et certains fuir vers Israël ou à l’étranger.
Les femmes ne peuvent plus circuler sans être importunées. Les féminicides et les sénilicides se sont multipliés. Les massacres de masse sont apparus tout comme les égorgements et les poignardages quotidiens pratiqués à la sauvette sur des inconnus toujours blancs par des fanatiques toujours musulmans ; qu’ils soient jugés irresponsables ou non, qu’on nous en révèle les noms ou qu’on les occulte pour minimiser l’ampleur du phénomène.
La délinquance et la violence de rue sont devenues incontrôlables et certains quartiers sont devenus des mini califats contrôlés par des mafieux et des salafistes.
La revendication identitaire des musulmans est de plus en plus assumée, arrogante et surtout violente et antifrançaise. On voit désormais des manifestations de masse arborant des drapeaux algériens, turcs, tunisiens ou marocains hurlant la haine du Blanc, du Français de souche et se livrant à la casse et au pillage. Enfin, les symboles de la France sont quotidiennement profanés : cimetières, églises, basilique de Saint-Denis et même Panthéon et Arc de Triomphe.

Venant d’Afrique noire, qu’a-t-on vu venir ?
Rien qui nous fasse réellement progresser. Des joueurs de foot, des rappeurs, des joueurs de tamtam, quelques comiques et musiciens de talent, une certaine diversité chromatique dans la vêture, des boubous, la gouffa au gouvernement (voir ce mot sur Google images), des cloaques dans nos villes, une surnatalité incroyable, des maladies qu’on croyait éradiquées, des coûts sociaux impossibles à contenir, une violence endémique et des problèmes sociaux de toutes natures : de voisinage, d’insertion au travail, à l’école. Bref, rien qui nous ait réellement enrichis et pour finir, la discrimination positive qui impose des nullités à certains postes y compris de gouvernement (gouffa) pour faire croire que l’intégration est possible.

Et au juste, qu’ont-ils inventé et quels pourraient être leurs apports ?
Si toute la civilisation (agriculture, urbanisme, architecture, organisation sociale, commerce, techniques) vient du monde arabe et oriental, de la Perse antique, du croissant fertile situé entre Tigre et Euphrate ou de l’Égypte antique et plus loin de Chine, tout cela était connu et nous avait été transmis par les Grecs et les Romains bien avant l’apparition de l’islam. Pour ainsi dire, l’islam n’a rien apporté de nouveau au monde, même si certains érudits musulmans ont collationné, transmis et parfois enrichi des éléments de savoir antérieurs.
Ainsi, même l’algèbre provient de l’antiquité égyptienne et babylonienne. Et le mot arabe « algèbre » apparu dans le livre « Kitāb al-mukhtaṣar fī ḥisāb al-jabr wa-l-muqābala » du mathématicien Al-Khwarizmi, écrit à Bagdad au début du IXe siècle ne fait que reprendre des éléments de géométrie et des algorithmes bien antérieurs.
Non seulement l’Islam n’a quasiment rien apporté de nouveau au plan des techniques ou des sciences, mais au contraire, il a quasiment stérilisé tout progrès technique et civilisationnel. Qu’ont inventé les musulmans dans la période récente, quels ont été leurs apports techniques, quelles ont été leurs évolutions civilisationnelles depuis le VIIe siècle ? Aucun. Si bien qu’on peut dire que l’Islam a figé le savoir brillant du monde arabe ainsi que son évolution sociale.
Quant aux Noirs d’Afrique, qu’ont-ils inventé qui nous soit utile ? Rien. D’où sans doute leur complexe lorsqu’ils se confrontent au reste du monde qui a tout inventé. Le complexe d’infériorité des Noirs est la cause de leur malheur et pour certains de leur vindicte lorsqu’ils se confrontent aux autres civilisations plus avancées au plan technique et civilsationnel.
Au crédit des civilisations subsahariennes, on peut porter le fait que jusqu’à une époque récente, à la différence des nôtres, elles n’avaient pas massivement pollué la planète. Ce n’est désormais plus le cas puisque leur surnatalité incontrôlée et leur incapacité à produire les ressources qui leur sont nécessaires conduisent à la catastrophe démographique et écologique.

Bref, l’enrichissement de la France par l’immigration d’origine arabo-musulmane et africaine s’est résumé à un certain folklore d’Afrique noire, au couscous et aux boulettes. Pour le reste, nous avons à subir l’ensauvagement de notre société, et surtout l’introduction invasive de l’Islam qui écrase, et de loin, toutes les autres conséquences, même positives lorsqu’elles existent, de l’immigration.

Pour finir, l’introduction de l’Islam se résume à la violence, à la guerre de religion que l’on voit se développer sur notre sol et très probablement à terme à la multipartition territoriale.
Tel est le bilan du prétendu enrichissement dont nous assomment les remplacistes. Il ne porte pratiquement aucune conséquence positive. Il nous écrase sous l’Islam, que rien n’arrête et qui n’apporte aucun progrès et au contraire fait tout régresser.

Islam partout, paix nulle part.

Et demain guerre sur notre sol.

Martin Moisan

Print Friendly, PDF & Email
Share

207 réponses à “Islam partout, paix nulle part”

  1. DD10 dit :

    Vraiment bien résumer en gris ces gens ne n’zpporte Rien et ça fait 15 Ans que je dit que ces gens sont des parasites

  2. breer dit :

    Malheureusement, votre analyse réaliste, ne sera comprise par une majorité de la population française que lorsque le chaos sera devenu irréversible, la majorité des individus ne vivent que pour consommer, « s’éclater », posséder des biens, jouir de tout…
    Ils ne comprendront que lorsque toutes ces activités se verront contrariées au quotidien,
    par l’idéologie islamiste qui aura imprégné et infiltré toutes les strates institutionnelles, publiques et privées… Dans une trentaine d’années la république française se sera soumise, éventuellement il y aura une résistance, mais les gens se soumettront dans l’ensemble, par peur face à la violence voire la cruauté imprégnée dans le mental des tenants de l’idéologie islamiste. Cette idéologie est psycho-pathologique, aucun amour ne peut en émaner.

  3. Mjolnir dit :

    J’adore cette photo !
    Tout l’amour qui émane de cette religion de pets et de débiles qui transparaît…………….
    Merci encore , ça sert la Cause.

  4. Emile jacques dit :

    Martin , merci de nous épargner cette photo…
    Quand j’ai vu ça , j’ai vomi mon quatre heure …

  5. Mike732 dit :

    Quelle sale tronche de vipère !
    Elle ferait mieux d’avoir un voile intégrale cette sorcière !

  6. provence83 dit :

    Je me répète.Tout démarre à la signature des résolutions de Strasbourg en 1975, ou la France a signé avec la Belgique et le Luxembourg, un accord de soumission à l’islam et à l’invasion migratoire (EURABIA) .Voir sur le net pour ceux non informés. C’est très important. D’autres textes sont venus étayer ce texte fondateur, initié par les pays de l’OPEP après la crise pétrolière de 1974.Par la suite, tous nos dirigeants se sont évertué à respecter ces traités, non sans oublier d’en rajouter. La publicité, les journaux télévisés, et nos dirigeants nous lobotomisent, surtout nos enfant, par du matraquage d’images insistant sur le métissage, sur le choix de personnes de couleurs ou accoutrées de leurs vêtements cultuel, pour nous faire accepter comme norme ce remplacement programmé.

    • Emile jacques dit :

      Affirmatif !!!
      Combien de nos con-cytoyens savent l’existence d’eurabia …?
      La pendaison serait trop douce pour tous nos dirigeants qui ont permi cette infamie….

  7. Requiem dit :

    Les cafards maghrébins enrichissent aussi l’Ukraine. Et se font enrichir sur fond de traffic de drogue.
    http://www.fdesouche.com/1242855-ukraine-sale-temps-pour-les-5-000-etudiants-marocains

    Un marocain rectifié par un « frère » du Tadjikistan, ça ne s’invente pas. RIP Yassine, futur ingénieur… en quoi, chichon et crimes ? Au moins un qui ne viendra pas en France.

  8. Provinciale dit :

    Excellente piqûre de rappel ! Et à ceux qui se plaignent que c’est du  »réchauffé », tant mieux pour eux. Ce qui est dit par Moisaan ne sera jamais assez répété encore et encore pour tous ceux qui se réveillent, de plus en plus nombreux chaque jour.

    • Marnie dit :

      Oui c’est du réchauffé … Depuis sa création les méfaits de l’Islam n’ont pas cessé de pourrir la terre là où cette secte infernale pose même un regard. il semble qu’il ignore la date de 732 …

  9. Felix dit :

    Non, toute personne cultivée connaissait la civilisation arabo-musulmane à travers l’histoire et le peuple savait aussi à qui s’en tenir ,la déculturation a commencé avec celle de la génération du babyboom hostile aux réalités du monde et à l’ordre des choses

  10. jick 95 dit :

    pour ce qui concerne le corpus de votre article , entièrement en accord avec vous , nous sommes certainement très nombreux a être sur la même ligne de pensée , et à faire le même constat . maintenant il nous faudrait être encore plus nombreux chaque jour , il faut y croire pour que les choses changent enfin

  11. jick 95 dit :

    Quelle face hideuse , bouffie de haine ,soyez charitable ne la mettez plus en illustration de vos articles , on l’a assez vue cette horreur enfoulardée , l’islam religion de paix et d’amour ,,, regardez le visage de cette créature ,,, et cessez de vous foutre de notre gueule ! c’est trop voyant

  12. POLYEUCTE dit :

    Ecrire à 15h00, non publié à 22h00, pour recevoir ensuite une avalanche de négatifs ?
    Censuré hier pour avoir dit que j’avais envoyé un diagnostic en 12 pts à Cyrano ?
    « Aider sans Espoir de Recevoir » ! Déprimant !
    Sûrement censuré…. Hélas…

    • Rosalie dit :

      J’ai vérifié… vu le nombre de commentaires de votre part, vous n’êtes sûrement pas censuré ! Y’aurait pas comme des petites crises de parano, chez les lecteurs de RL ? En tout cas, si j’étais modérateur, y a un paquet de commentaires débiles et grossiers qui passeraient à la trappe ! Parfois on se demande de quel côté vous êtes !

  13. moi meme dit :

    déjà vu cette main et ce Coran sur une autre photo

  14. Chaboud dit :

    Pourquoi autant de pouces négatifs sur les commentateurs de cet excellent article de Martin MOISAN ?

    • La_Soupape dit :

      Le site de RL subit en ce moment une attaque de gnoules qui n’est pas contrée comme elle devrait l’être. Des putains de fouteurs de merde sont publiés et des bons fds sont muselés.

      J’ai envoyé un mail à Cyrano pour demander le bannissement de ces saloperies et j’espère qu’on a été nombreux à le faire. Cela dit, pour le moment on ne les voit plus ces fdp, possible que ça ait bougé en coulisses.

      Comme on peut mettre de pouces en bas ou en haut même si on n’est pas enregistré, pour contrer ces saloperies qui sont à tout casser une vingtaine, y suffit de voter à chaque commentaire et le nombre l’emportera, un peu ce qu’y faudrait faire en France quoi…

    • Rosalie dit :

      Certainement parce qu’un tas de trolls se donnent RDV pour enquiquiner le site… pas si difficile que ça à comprendre…

    • 40 ans de 93 dit :

      Comme vous le faite remarquer, il semblerait qu’il y est une recrudescence « oumma.com » dans les parages. Faire chier le monde, une seconde nature depuis 1400 ans ..,,

  15. Torpillator dit :

    Un dessin vaut mieux qu’un long commentaire …
    On les aura !!!!!!!!!!!!!!!!!!! … il le faut !!

    https://steemitimages.com/DQmabyGYEcwuWKp3qnDo4u8Dghg6wSkAHPxzQsXVF1x4358/Jesus%20Vs%20Satan%20Tattoo%20Viewing%20gallery%20for%20-%20satan%20vs.jpg

  16. Natou dit :

    Martin Moisan excellent comme d’habitude.
    Je fais court RL est envahi de collabos muzz en effet tous les commentaires des patriotes ont des pouces en bas 👎
    Donc la Guerre ? Mais oui et on la gagnera !!!!

    • Marnie dit :

      Il nous faut un nouveau Charles Martel qui « écrasa les arabes à Poitiers comme un marteau écrase le fer sur l’enclume ».

  17. astrid dit :

    Quelqu’un s’est amusé à modifier tous les votes pour les faire apparaître comme négatifs.
    Chacun s’amuse comme il le peut. Il n’en demeure pas moins que d’autres maintiennent et défendent leurs idées.

  18. vive Duterte dit :

    Au vu des moinssages , les islamopithèques perdent leur sang – froid : vivement le début de la casse générale car après cela , retour massif en bougnoulie en position horizontale dans un sac muni d’ une tirette !

  19. Eradication préventive dit :

    Quelle tête hideuse ça devrait être interdit sur l’ensemble des territoires civilisés d’effrayer les êtres humains avec un tel faciès directement sorti de l’antre démoniaque de Mahomerde le pédo-prophète du Diable !