Islam : quelques règles religieuses relatives à la femme

Publié le 30 octobre 2019 - par - 35 commentaires - 2 564 vues
Share

Je suis une lectrice, et contributrice occasionnelle, de votre journal. J’ai déjà contacté Résistance Républicaine au sujet de ma nièce qui n’a plus de cerveau depuis qu’elle s’est convertie à l’islam.

Vous trouverez en pièce jointe des extraits d’un livre que l’on donne aux jeunes filles, afin de parfaire leur éducation.

Je ne vois pas de religion de paix et d’amour dans l’islam, plutôt une  régression, un asservissement, un esclavage codifié qui ne supporte aucune critique.

Il est temps que Choupinet se réveille, avant qu’il y ait des chameaux dans nos jardins, mais ça c’est une autre histoire…

Rose Martin

Chapitre 6 : La circoncision de la femme. La circoncision est obligatoire pour l’homme et la femme.
Parmi les convenances que devra respecter l’exciseuse, on citera ce qu’Abù Dâwüd a mentionné dans son Sunan, ce hadith d’Umm’Atiyyah Al-‘Ansâriyyah au sujet d’une femme qui pratiquait la circoncision féminine et à qui le Prophète a dit :
« N’exagère pas (dans l’amputation) car c’est meilleur pour la femme et préférable pour le mari ».

D’après Anas, le Prophète a dit à Umm’Atiyyah :
« Lorsque tu excises, coupe légèrement et n’exagère pas, car c’est meilleur pour le visage et préférable pour l’époux ».
« La base est de circoncire les femmes. La recherche du côté esthétique ne doit pas faire oublier le but de cette opération qui est de diminuer le désir afin d’atteindre le résultat escompté, qui est la chasteté de la femme ».
Ce qu’entendait le Prophète en disant : « N’exagère pas » est que le but de cette circoncision est de diminuer le désir de la femme de façon à atteindre un niveau modéré. En effet, si son désir est trop diminué, alors elle perdra par la même occasion toute notion de plaisir et son amour envers son époux se verra amoindri. Il est de notoriété publique qu’aimer son époux permet de limiter la propension à l’immoralité.

Certaines personnes illustres disaient d’ailleurs à l’exciseuse :
« Ne coupe que ce qui est apparent ».
La plupart des femmes chastes ont un désir sexuel modéré. Cependant la fornication et la recherche de partenaires masculins sont plus répandues chez les femmes indiennes et romaines, car leur désir pour les hommes est plus grand. Il n’y a pas à cela d’autre explication que l’importance du prépuce clitoridien. Et lorsque les Indiens se consacrèrent à la recherche de cette jouissance liée au coït, ils interdirent la circoncision féminine.

Abû Hâtim At-Tûsi a dit :
« Il n’est pas permis de percer les oreilles de la petite fille pour lui accrocher des boucles d’oreilles en or, en effet c’est une blessure douloureuse. Une telle chose n’est permise qu’en cas de nécessité impérieuse, comme pour la saignée, la circoncision,   ou encore l’incisiothérapie (ou la hijama (Saignée, cupping thérapy) qui est une méthode thérapeutique prophétique qui consiste à réaliser des incisions épidermiques superficielles (sur la peau) à des point bien précis du corps humain et à y appliquer des ventouses afin d’aspirer le sang impur (par l’intermédiaire d’un appareil faisant le vide et facilitant ainsi l’évacuation du sang impur. La hijama peut guérir plus de 200 maladies : renforcement du système immunitaire, douleur du dos, maux de tête, crises épileptiques, maladies du cœur, impuissance, faiblesse du corps, cancer, diabète…).

S’embellir par des boucles d’oreilles n’est pas une chose importante, au contraire, accrocher ces boucles aux oreilles n’est que gaspillage, quand les colliers et les bracelets permettent de s’en passer. De toute façon, c’est interdit et il est obligatoire de délaisser cette pratique. En outre, il n’est pas correct de percevoir un salaire pour cela, le salaire perçu à cet effet étant illicite ».

Chapitre 7 : Les convenances à respecter en allant aux toilettes et la description de l’essuyage.
Celui qui désirera entrer aux toilettes devra ôter tout ce qui porte la mention d’Allah, que ce soit une bague ou autre. On entrera aux toilettes en avançant le pied gauche en premier et l’on dira en entrant :
« Au nom d’Allah. Je cherche refuge auprès d’Allah contre les démons mâles et femelles. Et contre la souillure, l’impureté et Satan le maudit ».

On ne se déshabillera qu’une fois proche du sol, sans s’orienter en face la Qiblah, ni en lui tournant le dos, sans non plus s’orienter en face du Soleil, ni de la Lune. On ne devra pas uriner dans un trou (terrier d’un animal ou habitat d’un insecte), un cours d’eau, sous un arbre portant des fruits, à l’ombre d’un mur, ni encore en plein milieu d’un chemin. On ne restera pas aux toilettes plus longtemps que le temps nécessaire, ni moins. On n’y parlera pas et si l’on y éternue, alors on louera Allah dans son cœur. Après avoir terminé ses besoins, on changera d’endroit afin de se nettoyer à l’eau. Le lavage à l’eau est obligatoire pour tout ce qui sort des deux orifices, en dehors des gaz. Si ce qui en sort ne déborde pas, alors on pourra pratiquer l’essuyage. Les caractéristiques de ce avec quoi il est permis de s’essuyer sont les suivants : cela doit être solide et pur, mais ce ne doit pas être des restes de nourritures, ni avoir une quelconque sacralité, ni aucun lien avec un animal. On peut citer comme exemple de choses possédant ces caractéristiques : les pierres, le bois, le tissu, la terre, etc.

Est exclu de cet ensemble : la nourriture, les crottins, les ossements, car ce sont des aliments pour les djinns (créatures surnaturelles, issues des croyances païennes de l’Arabie préislamique. Ils sont en général invisibles, et peuvent prendre différentes formes, végétale, animale, ou anthropomorphe). Il est permis d’utiliser des pierres qui ont trois arrêtes. Nos compagnons ont divergé quant à la description de l’essuyage. La plupart le décrivent ainsi : on prendra la première pierre dans sa main gauche et l’on commencera l’essuyage en partant de l’avant du côté droit et en allant vers l’arrière ; puis on reviendra à l’endroit d’où l’on a débuté. Ensuite on prendra la seconde pierre et l’on commencera par l’avant du côté gauche cette fois, toujours en allant vers l’arrière ; puis on reviendra à l’endroit d’où on a débuté. Enfin, on prendra la troisième pierre et l’on décrira des cercles avec autour de l’anus, pour finir par la ramener au milieu. S’il s’avère que l’impureté ne disparaît pas suite à l’utilisation de trois pierres, alors on en rajoutera jusqu’à ce que l’on se soit bien nettoyé.

Quant à la femme, elle a le choix en cela. L’idéal restant de combiner la purification à l’aide des pierres et celle par l’eau. Mais si l’on souhaite se contenter d’une seule technique, alors l’eau est préférable.
S’il se trouve que la femme est vierge, si elle le souhaite, elle essuiera l’orifice urinaire à l’aide d’un objet solide, comme nous l’avons décrit précédemment et si elle le désire, elle le lavera à l’eau. Néanmoins, si ce qui sort déborde de son orifice de sortie, dans ce cas seul l’utilisation de l’eau sera permise pour se purifier.
Si elle n’est plus vierge et que l’urine sort sous la forme d’un jet puissant, sans s’épancher, alors seul le lavage à l’eau de la partie d’où est sortie l’urine est obligatoire. En revanche, si l’urine s’épanche et quelle s’écoule en partie dans son vagin, il devient obligatoire pour elle de le laver. Si elle ne sait pas si l’urine a pénétré à l’intérieur de son vagin ou non, il est recommandé de le laver. Il est à noter que dissimuler cela à la femme, c’est mettre des entraves à la science, et cela portera préjudice à la validité de sa prière.

De plus, certaines femmes pensent à tort que si elles lavent cette partie intérieure de leur vagin souillée par de l’urine, ceci portera préjudice à leur jeûne. En réalité il n’en est rien, en aucun cas cette urine ne parvient à l’estomac.
Il est souhaitable de faire entrer un doigt à l’intérieur afin de laver le vagin, cela n’annule par le jeûne ; de ce point de vue, il est similaire à la bouche ; contrairement à l’anus qui peut laisser passer des choses vers l’estomac.

L’individu sortira des toilettes du pied droit et dira :
« J’implore Ton pardon O Seigneur ! Louange à Celui qui m’a débarrassé de ce qui est nuisible et m’en a préservé ».

Chapitre 57 : L’interdiction de s’exhiber, de montrer ses atours, de laisser paraître ses attraits et tout ce qui éveille le désir de l’homme.
Allah a dit :
« … et ne vous exhibez pas à la manière des femmes avant l’islam » Sourate Al-Ahzâb, verset 33.
Le fait que la femme sorte de chez elle et marche dans la rue est une tentation en soi, si en plus elle adopte une démarche ostentatoire afin de mettre en avant ses attraits, alors elle ne fait qu’aggraver la situation.

D’après Ibn Abbâs, le Prophète a dit :
« On m’a fait voir le Paradis et j’ai constaté que la majorité de ses habitants étaient des pauvres. Puis on m’a fait voir l’Enfer et j’ai constaté que la majorité de ses habitants étaient les femmes ».

A’ishah rapporte que le Messager d’Allah a dit :
« La femme croyante est tel le corbeau tacheté de blanc parmi les autres corbeaux. Et certes l’Enfer a été créé pour les faibles d’esprit, les femmes faisant partie des faibles d’esprit, sauf celle qui s’occupe du récipient et de la lampe ».

Le récipient c’est celui que l’on utilise pour faire ses ablutions et la lampe, c’est la femme qui tient la lampe au-dessus de son mari et lui apporte son eau afin qu’il réalise ses ablutions.

Chapitre 34 : L’obligation d’obéir à l’époux et ses droits sur la femme.
Qays Ibn Talq rapporte d’après son grand-père que le Messager d’Allah a dit :
« La femme ne doit pas refuser d’assouvir le besoin de son époux et ce même s’il est à dos de chameau et même si elle, est à dos de chameau ».
Quel est le droit de l’homme sur la femme ?
« Qu’elle ne le prive pas de jouir d’elle, quand bien même elle s’affairerait aux fourneaux ».
« Qu’elle ne sorte pas sans son autorisation. Si elle le fait, les Anges de la miséricorde, ainsi que les Anges de la colère la maudiront et ce, jusqu’à ce qu’elle se repente et rentre chez elle ».

Il convient que la femme sache quelle est telle l’esclave de son époux ; en effet, elle ne gère ni sa personne ni ses biens sans son autorisation. Elle se doit d’être prête à ce qu’il jouisse d’elle en ayant réalisé les soins qu’il se doit au niveau de son hygiène corporelle. Elle ne devra pas se vanter devant lui de sa beauté, ni le dénigrer s’il possède un défaut.
Il convient que la femme patiente sur les désagréments que lui cause son époux, tout comme les esclaves patientent.

Chapitre 67 : La permission qu’à l’homme de frapper son épouse.
Si la femme désobéit à son époux ou qu’elle s’oppose à ce qui est son droit, elle devra être éduquée avec l’aide d’Allah. C’est-à-dire qu’il l’exhortera, mais elle persiste à s’opposer à lui, alors il ne dormira plus avec elle. Si malgré cela elle continue, alors il la frappera de manière non violente, un coup ou deux, ou à peine plus.

Le Prophète a dit :
« On ne donne pas plus de dix coups de fouet, sauf dans le cadre de l’application d’une peine prescrite par Allah ».

Chapitre 90 : L’expiation de l’avortement.
Si la femme avorte volontairement en ingurgitant un médicament pour cela et que la grossesse n’a pas atteint le stade durant lequel l’âme est insufflée, il n’y aura pas de prix du sang à verser, elle aura « seulement » le péché à supporter.
Si elle a avorté et que les accoucheuses attestent que le fœtus a une apparence humaine, alors le prix du sang sera d’un jeune esclave ou d’une femme esclave. Si elle ne trouve pas d’esclave à affranchir, elle jeûnera deux mois consécutifs, si elle n’en pas la capacité elle devra nourrir soixante pauvres.

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Philippe BALLAND

Fausse religion, croyances « inversées » donc religion de Satan: Aucune sourate pour parler d’Amour, mais au moins 5 formelles pour donner la mort , sinon plus car les hadiths renforcent les sourates selon l’humeur de l’imam ! Islam religion de paix et d’amour? De qui se moque t’on? Morts, razzias, ventes d’esclaves depuis le 7éme siècle et cela continue…Un proverbe kabyle dit que si tu prêtes ta maison à un Arabe, il va brûler portes, fenêtre et toit pour faire du feu: Tout est dit.

Peg

Un ramassis de préceptes immondes tournant essentiellement autour du zizi. On voit bien là l’obsession du musulman et « l’élévation de l’âme » recherchée par cette secte.

Balkis

Depuis quand le muz est obsédé du sexe ? C’est plutôt vous les occidentaux et personne d’autres qui êtes obsédés du sexe , on voit ça dans vos pub !

Parce que vous pensez sérieusement qu’en islam i n’y a pas d’obsédé ? Lisez les hadiths! Y compris par des enfants ! A commencer par votre prophète avec Aïcha!

Georges STER

Le terme « violence » n’apparaît pas dans le coran mais, y sont notamment prescrits les châtiments des crimes, le meurtre et l’agression que l’islam a traditionnellement codifiés. Cette anthologie mets à la disposition les textes fondateurs de l’islam, jugés intouchables et valables pour tous les lieux et tous les temps. C’est précisément dans les versets inscrits « dans le ciel d »Allah, comme dans les données historiques relatives à la vie et aux conquêtes militaires de Mahomet, que se trouvent les principes fondamentaux de l’islam ….
Melek Sabali……..

POLYEUCTE

Dans ces temps brumeux et pluvieux, Enfin un peu de Gaité !!! MDR !

Ivan Greindl

Réaliser qu’un milliard et demi d’être humains lisent encore et suivent ce monceau de sottises, dépasse l’entendement des gens normaux…
En particulier, réaliser que les hadiths prescrivent encore l’excision !!!
À vomir…

Jean Pierre Marcellin

Bande de coucou ! Mais attention il ne faut pas confondre le Coran avec les hadiths dont se servent les supposés croyants.
Enfin ! la connerie humaine n’à pas de limite, c’est pour ça qu’elle est humaine

gerard

Ça semble incroyable, mais c’est tellement vrai !!!!!

Bubu

à ce stade, ce n’est plus du lavage de cerveau, mais du ravage de cerveau !

breer

La plupart des occidentaux sont dans le déni, et l’ignorance vis à vis des codes arriérés que véhicule cette religion, et qui impacte le mental et le psychisme de millions d’individus,
les conditionnant à être soumis, ignares, intolérants, névropathes, hystériques…
Le catholicisme du moyen âge fonctionnait de la même manière, il a fallu des siècles de bains de sang et de violences pour le comprendre.
La force négative de l’Islam – isme (qui en découle) c’est l’augmentation démographique des peuples qui y sont soumis partout où ils se sont établis.

Il faut surtout craindre un effondrement socio économique de nos sociétés occidentales, qui se retrouveraient totalement désorganisées et anarchiques, face à la montée de cette idéologie religieuse internationalisée.

Daniel CH

N’importe quoi. On marche sur la tête là.

Morgane

On est dans quel siècle là ?! 🤔

Jon-Erik Harper

Après un lavage de cerveau efficace pour des esprits faibles et influençables, tous ces textes me font penser à une secte.

Il n’y a rien de religieux dans l’Islam comparé au judaïsme ou au christianisme.

Vraiment effrayant et inquiétant. J’espère que ta sœur retrouvera rapidement la raison et qu’elle sortira la secte Islam ! 🙏

Clovis

Mais, à la base, (pour moi), tous ces groupes sont des sectes ! Mais l’islam à la particularité d’annihiler toute pensée de ses disciples contrairement aux autres « sectes ». En fait, ses disciples font l’objet d’une soumission,d’un esclavagisme total. Enfin, les écritures des autres « religions » dateraient d’environ 2000, 2050 ans. Le coran quant à lui aurait été écrit plusieurs siècles après. Comment ne pas douter que celui-ci ait été écrit par un illuminé nommé mahomet… QUI ÉTAIT ILLETTRÉ, alcoolique notoire, et sanguinaire. Beau pédigrée !…..

La Rouviere

Vous avez raison, Ataturk lui-même a dit « l’Islam est la théologie absurde d’un bédouin immoral «  !!

patphil

simplement à la lecture du coran, on peut se demander ce qui pousse une femme à se dire musulmane, mais là ce texte est ahurissant! je n’en crois pas mes yeux tellement c’est stupéfiant, votre parente suit donc tous ces préceptes? je comprends quelle soit décervelée mais je dirai même plus, zombifiée

BERNARD

La vraie femme muzzicienne sort 3 fois dans sa vie.
La première lorsqu’elle naît
La seconde lorsqu’elle se marie
La troisième lorsqu’elle meurt.
Allah ouahh a que bar à bière

ISWT

« Je veux que vous sachiez que le Christ est le chef de tout homme, et l’homme le chef de la femme, et Dieu le chef du Christ. »

ISA

 » femmes, soyez soumis à vos maris, comme l’Eglise est soumise au Christ ! Maris, aimez vos femmes, comme le Christ aime son Eglise !  » Phrase tirée de la cérémonie du mariage. Pour ma part, je veux bien obéir à un homme, pourvu qu’il m’aime au point de donner sa vie pour moi, car, alors, le don est réciproque.

ISWT

« Femme, qu’y a-t-il de commun entre toi et moi. »

Requiem

L’homme est le maitre de la femme, comme il l’est du chien.
On nourris son clébard, on le sort régulièrement et on le frappe pas, sinon il s’enfuie ou mord. Pour garder une nana c’est un peu pareil.
Discipline mais en douceur, renforcement positif etc.
Les musulmans eux font tout l’inverse. « Frappe ta bachée, si tu ne sais pas pourquoi elle le sais, soubanallah », dit le coran.

Winston

mdr !!! Excellent !!!
C’est provoquant , mais il y a du vécu là :-)

ISWT

« Jugez-en vous-même : Est-il convenable qu`une femme prie Dieu sans être voilée ? »

Balkis

Ce dicton n’a rien à voir avec le coran !
. C’est un dicton ni plus ni moin .

adrien

Je ne sais pas où tu as trouvé ça , mais surement pas dans la Bible… n’importe quoi.

Parler vrai

1 Corinthiens 11:3

Looping

De toute façon on s en moque plus aucune femme chrétienne ne se voile et c était juste un chapeau ou un foulard qu on mettait à la messe.

Annamir

Les religions…
Sauf que les musulmans n’ont pas évolué depuis le début, et oui, 600 ans de retard et aucune volonté de se remettre en question !

ISWT

Et Oum Kalsoum ?

Peg

Face aux nombreuses abominations de l’islam envers les femmes, le christianophobe ressort régulièrement ces 2 ou 3 phrases de Saint-Paul qui n’y sont en rien comparables, tout en évitant soigneusement de citer la suite : » et vous les hommes, aimez vos femmes comme le Christ a aimé l’Église ».
Je vous signale par ailleurs que l’évangile ne se résume pas à ces quelques phrases tant s’en faut!

ISWT

Le Coran non plus.

Looping

Non mais si on a la suite l homme doit aimer sa femme au point de donner sa vie pour elle, puisque c est ce que Jésus a fait pour son église .
Beaucoup de musulmans seraient prêts à en faire autant?

ISWT

J’en suis convaincu.

Balkis

Oui bien sûr, othmane ibnou affane était prêt à mourir pour préserver l ‘honneur de sa femme .les hommes musulmans intellectuels ( et non racaille ) sont protecteurs ,galants et fidele .