Islam : Zemmour condamné par la CEDH pour avoir dit la simple vérité

 

 

Éric Zemmour est condamné par la CEDH. On s’y attendait, mais c’est quand même fort. Fort dans le degré de tranquille dhimmitude, comme si tout était normal, comme s’il était normal et même souhaitable de se mettre à la solde d’une culture qui nous est totalement étrangère et qui semble ne chercher qu’à nous nuire.

https://www.lesalonbeige.fr/la-cedh-confirme-la-condamnation-deric-zemmour-pour-provocation-a-la-discrimination-religieu

Éric Zemmour avait été condamné à 5 000 euros, ramenés par la suite à 3 000, par le tribunal correctionnel de Paris à la suite d’une émission « C dans l’air » du 16 septembre 2016 après son livre Un quinquennat pour rien, sur le fondement de l’article 24 alinéa 7 de la loi du 29 juillet 1881.

Mais ce n’est bien sûr pas la somme qui indigne, c’est le fond terrifiant de l’ affaire, qui montre à quel point nous sommes en danger.

Cinq propos avaient retenu l’attention : d’abord la réponse négative de Zemmour à la question de savoir si des musulmans vivent dans la paix et sont bien intégrés en France. Il est clair que des musulmans vivant dans la paix, apparemment bien intégrés, bien sous tous rapports, sont prêts à en découdre si leurs imams ou si le Coran le leur demandent.

On en voit tous les jours, des musulmans vantés comme gentils, serviables, ayant un emploi, et puis qui « pètent les plombs » comme on dit.

Ensuite ses propos sur les soldats du djihad, assimilés à des soldats de l’islam. Tous les djihadistes sont musulmans, il faut bien le reconnaître. Il n’y a pas de djihadistes bouddhistes, ou témoins de Jéhovah. N’est-ce pas étonnant ?

Puis sa pensée sur le fait que le djihadisme est lié à l’islam. Une évidence.

Sa pensée sur le fait que l’islam lutte pour conquérir des territoires non islamisés.

Et enfin son idée de donner à choisir aux musulmans entre l’islam et la France.

Ce qui est le plus choquant c’est cette assertion de la CEDH : « La Cour considère que ces propos ne se limitaient pas à une critique de l’islam mais comportaient, compte tenu du contexte d’attentats terroristes dans lequel ils s’inscrivaient, une intention discriminatoire de nature à appeler les auditeurs au rejet et à l’exclusion de la communauté musulmane. »

Mais enfin, sommes-nous dans un contexte terroriste, oui ou non ? Ne venons-nous pas d’avoir plusieurs procès (même iniques) contre des terroristes musulmans ? Et on nous dit que cela n’existe pas et que tout va bien ?

Les nazis interdisaient pendant la guerre tout propos sérieux sur la guerre, c’est pourquoi les Français étaient obligés d’écouter Radio Londres, dans leurs caves et en cachette.

Serions-nous de retour aux « heures les plus sombres » ?

Ne faudrait-il pas se méfier des djihadistes, des radicalisés et autres terroristes apparemment gentils comme des moutons ?

L’islam est en guerre contre nous, mais on n’a pas le droit de parler des actions belliqueuses de l’islam contre nous.

Mais n’est-ce pas la communauté musulmane qui nous rejette ? On sait qu’une majorité de jeunes musulmans refuse de condamner l’assassinat de Samuel Paty et est pour la charia.

On n’a pas le droit d’essayer d’éveiller la conscience des Français, pas le droit de vouloir leur faire toucher du doigt à quel point nous sommes menacés.

Pour Zemmour, la CEDH, qui condamne la France lorsqu’elle expulse un djihadiste, considère désormais qu’il n’a pas le droit de critiquer l’islamisation du pays compte tenu du contexte terroriste.

Et pourtant, l’islamisation est bien là, visible comme le nez au milieu de la figure, mais au pays de Voltaire, et hélas de Macronescu, nous n’avons pas le droit de la voir, encore moins d’en parler, et les journaleux déforment systématiquement les propos de ceux qui en parlent.

Un petit exemple des mensonges éhontés des journaleux ?

https://zemmour.com/damien-rieu-defend-eric-zemmour-face-a-un-delegue-udi-totalement-de-mauvaise-foi-concernant-ses-propos-sur-les-bleus-video-complete/

Il est d’autant plus urgent de parler de l’islamisation que la menace terroriste est là.

Donc la CEDH cède au terrorisme. A quoi d’autre pouvait-on bien s’attendre ? Attention, n’allons pas dire que les juges sont corrompus, bien que l’envie de le dire soit énorme.

« La Cour considère que l’ingérence dans l’exercice par le requérant de son droit à la liberté d’expression était nécessaire dans une société démocratique afin de protéger les droits d’autrui », explique la CEDH. Celle-ci estime ainsi que les juridictions françaises n’ont donc pas violé la liberté d’expression du candidat à la dernière élection présidentielle.

Quelle hypocrisie qui promeut l’ingérence (sic) dans la liberté d’expression sous couvert de démocratie. Comme si la démocratie c’était de se taire et de faire taire.

Protéger les droits d’autrui à nous envahir, c’est cela ? Protéger la foule de va-nu-pieds mais armés de portables dernier cri, déposés chez nous par des associations de négriers, dans le but de transformer notre pays, de s’y livrer à de multiples prédations toutes plus graves les unes que les autres ?

Protéger les droits d’autrui à venir nous couler financièrement avec les milliards d’euros qui sont attribués à cet « autrui » par des gouvernants sans conscience qui préfèrent s’occuper des autres avant les nôtres.

La protection des droits de nos ennemis, voilà ce qui nous tue.

Les attentats de Nice, de Bruxelles, de Paris ne suffisent pas à la CEDH pour se faire une idée. Les égorgements, les viols, les vols quotidiens que subissent les Français, non plus.

Les migrants logés luxueusement, parfois dans des châteaux, pendant que de plus en plus de Français dorment dans la rue car personne ne s’occupe d’eux.

De là à penser que la CEDH est le bras juridique ou judiciaire du djihad, il n’y a qu’un pas que nous nous garderons de franchir, même penser est en passe d’être interdit ! Big Brother veille. La France n’est plus une démocratie.

La phrase très française mise à tort dans la bouche de Voltaire nous vient : « Je ne partage pas votre opinion mais je me battrai pour que vous puissiez la dire. » Qu’est-il arrivé à cette petite phrase ? Qu’en avons-nous donc fait ? Jetée aux oubliettes par des procureurs goguenards et désinvoltes, des juges qui ne méritent plus d’être juges ?

Tremblons car les temps sont durs et ce n’est rien à côté de ce qu’ils vont être, si nous continuons cette course sans fin vers le précipice. Pensons-y.

Sophie Durand

image_pdfimage_print
19

22 Commentaires

  1. tu tapes google cedh ; réponse……..Quel est le pouvoir de la CEDH ?
    La Convention garantit notamment le droit à la vie, le droit à un procès équitable, le droit au respect de la vie privée et familiale, LA LIBERTE D’EXPRESSION, LA LIBERTE DE PENSEE, de CONSCIENCE et de RELIGION, le droit RESPECT DE SES BIENS……où y a t’il application de ses volontés à propos de mr.Zemmour ? AUCUNE. la cedh ment la cedh est un emploi fictif ajouté à une imposture biblique à elle toute seule.

    • Aucune légitime sinon une Xème institution usurpatoire, prohibée parce que les « juges » sont choisis par népotisme, clientélisme rampant et les décisions arbitraires. C’est ubuesque d’énoncer des jurisprudences dans ces cas là, mais personne n’est dupe…

  2. Je vais me répéter en disant : il est plus que temps que le prochain gouvernement sorte de toute Urgence de l’OTAN et de l’UE qui nous saignent aux 4 veines et nous font périr à petit feu face à l’islamisation de notre pays et de la corruption de cette Union européenne en nous imposant sa LOI. Tant que nous subirons leur joug, il sera impossible de remettre de l’ordre dans notre pays.

  3. Eric tu as presque raison,je dirais INCOMPATIBLE avec le reste du monde l’islamisme est une secte mortifère comme le NAZISME,

  4. Pour résumer, vérité et bon sens sont devenus des délits pour les traîtres qui gouvernent la France. Ils ne supportent aucune entrave à leurs mensonges et à leur mission de destruction de notre pays.

    • La crapule d’état est un terroriste,en douce il nous prépare un gigantesque massacre Hitler en a rêver la petite salope le fera.

  5. Combien de juges musulmans derrière cette pitrerie de jugement ? Combien de juges à la solde de Soros ?

  6. Dans CEDH, je suppose que DH signifie « droits de l’homme »? Qu’en est-il de ce thème dans le monde musulman? On frise l’effet comique…

  7. La CEDH n’a aucune légitimité et le rejet de la communauté musulmane est bien normal vu qu’ils nous envahissent avec leur pseudo religion mortifère.

    • Aucune légitime sinon une Xème institution usurpatoire, prohibée parce que les « juges » sont choisis par népotisme, clientélisme rampant et les décisions arbitraires. C’est ubuesque d’énoncer des jurisprudences dans ces cas là, mais personne n’est dupe…

  8. Ce qui est édifiant dans l’attendu de la CEDH, c’est la phrase
    « compte tenu du contexte d’attentats terroristes »

    Donc, c’est le fait que « la liberté d’expression » est à géométrie variable selon les événements, et ça c’est la porte ouverte à tous les excès.

    Ça me rappelle aussi les histoires de « récupération politique » lorsque Lola a été découpée par une algérienne.. il ne pouvait pas le faire, c’était pas le moment.

    Ainsi ça veut dire que ces même propos, prononcés à un autre moment ou il n’y aurait pas eu de contexte d’attentats, n’auraient donc pas été condamnés.

    Desproges avait dit « on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui »
    Maintenant, c’est « on peut tout dire, mais ça dépend du moment »

  9. « il a dit la vérité, il doit être exécuté… » pour l’instant simplement condamné mais flingué sera la suite logique. il leur fait peur

  10. en visionnant cette video de 24 mn, vous comprendrez que la justice n’existe plus en France, George Fenech avait écrit un livre en 1990 « Main Basse sur la justice »
    il doit sortir un livre prochainement sur la justice, ayant été lui même ancien magistrat et il sait de quoi il parle.
    Georges Fenech : « Le Syndicat de la magistrature a infiltré l’institution judiciaire
    interview de Gabrielle Cluzel 17 décembre 2022
    https://youtu.be/c-WvBIiZ4AQ

  11. La CEDH est infiltrée par des états islamistes: Albanie, Azerbaïdjan, Bosnie, Turquie, certains non européens, et leurs délégués font pression ou achètent le vote des autres.
    En outre, sans le dire, par glissements successifs, la France est devenue une république islamique. « Douce » comme la Tunisie où l’on ne punit que de 5 à 10 ans de prison tout propos offensant pour le pédo prophète.
    Après, il y a le cran au dessus : La balle dans la tête en Afghanistan ou la pendaison en Iran. Et partout la peine de mort pour les apostats.
    Mais patience, ça ne va pas tarder. Et vous n’aurez que ce que vous méritez. Puisque vous n’avez pas été assez couillus pour vous révolter quand c’était encore possible.

    • il ne faudra pas se plaindre en effet puisque nous n’avons pas réagi massivement et tous ensemble, face à ce cancer islamique et à ses métastases qui ont envahi tout le corps social. D’ailleurs, je me demande chaque jour s’il n’est pas déjà trop tard… « les dés sont jetés », nous sommes perdus, la messe est dite !… À moins d’un sursaut patriotique, une « révolte des gueux » qui, poussés à bout, prennent les armes, quelles qu’elles soient, et sortent dans la rue en masse quitte à se faire tuer dès le début des hostilités plutôt que de continuer à subir, subir, toujours subir !

    • @Christian Navis
      «  » » sans le dire, par glissements successifs, la France est devenue une république islamique. «  » »
      C’est exactement ce que je pense, depuis plusieurs années.

      • Abosument ! ce n’est que le début un jour un arabe m’a dit (**) on vous nikera votre sale race de mécréants c’est votre destin.

  12. En ce qui me concerne, je n’ai pas peur de le crier haut et fort, l’islam c’est la pire maladie et pandémie que le monde connaît. Dans cette affirmation, la raison de l’utilisation de l’indicatif sert à insister sur sa certitude. L’islam, secte satanique qui envahit la planète comme des métastases. Il faudra un jour que cela cesse. Il n’y a pas et il n’y aura jamais d’islam modéré. Tous les adeptes sont des primitifs enragés et surtout écervelés. Ce qui m’effraie le plus, c’est de constater que Zemmour n’a pas le droit de dire la vérité. Alors, j’implore le peuple intelligent de crier à sa place, plus de cette merde d’islam chez nous !

Les commentaires sont fermés.