Islamisation de la SNCF : Slimane H. balance ses collègues qui boivent de l’alcool !

Publié le 10 mars 2015 - par - 4 861 vues
Share

BouteilleRLBonjour à vous, Lecteurs et Amis de Riposte Laïque,

Peut-être, avez-vous entendu parler, ou même vu, la petite vidéo amateur filmée à l’insu des cheminots au poste d’aiguillage de Paris St Lazare. Cette séquence est un grossier montage sensé montrer des agents ivres pendant leur service et commentant une « erreur d’aiguillage qui aurait pu être un nouveau Brétigny ».

[youtube]TRK75hih7DY[/youtube]

L’enquête interne a clairement montré que les agents incriminés, bien qu’ayant pris un verre entre collègues comme cela se pratique dans de nombreuses entreprises, n’étaient absolument pas ivres et que la « catastrophe » évitée de justesse n’était qu’une tempête dans un verre d’eau. Pourtant, les personnes incriminées par ces images ont été sévèrement sanctionnées par une hiérarchie sourde à toutes explications, cette même hiérarchie qui
les félicitait, avant la diffusion de cette vidéo montée, d’avoir géré parfaitement un incident de personnes dans les voies, le soir même.

La personne à l’origine de cette mascarade, Slimane H., se décrit lui-même comme un lanceur d’alerte. Mais c’est surtout un ancien cheminot licencié pour son échec à son examen au grade d’agent de maîtrise et son comportement discriminant envers les femmes. On peut trouver un petit résumé de l’histoire vu par nos bien-pensants journalistes ici:

http://www.liberation.fr/economie/2014/11/09/a-la-sncf-ostracise-pour-non-consommation-d-alcool_1139965

ou bien ici:

http://www.leparisien.fr/economie/emploi/sncf-il-pretend-avoir-ete-licencie-apres-avoir-denonce-l-alcoolisme-des-cheminots-03-11-2014-4262671.php#xtref=http%3A%2F

Et oui, vous avez bien lu! Le pauvre petit monsieur se sentait discriminé à cause de sa religion et par le fait qu’il ne boit pas d’alcool ! Tout en se plaignant de n’avoir jamais été intégré aux équipes en place à cause de sa religion (paranoïa), il s’est de lui même mis à l’écart, ne parlant qu’aux musulmans, aux hommes, refusant de serrer la main, voir saluer les femmes, sans jamais remettre en cause son propre comportement discriminant.

Outre le fait que Monsieur Slimane H. a demandé sa réintégration sous la menace de dévoiler d’autres vidéos, ce triste sire mérite plus le titre de CORBEAU qui, selon la définition de l’auteur américain Ambrose Bierce est un « Fonctionnaire besogneux, chez qui il n’est pas rare de découvrir une petite activité de publication. Dans son rôle de journaliste, il se rapproche étroitement du maître-chanteur, dont il emprunte quelquefois l’identité; en fait, le corbeau n’est qu’une sorte de maître-chanteur sous un autre aspect, quoique ce dernier soit assez jaloux de son indépendance. »(1)

De plus, Monsieur H n’avait pas pris son comprimé de « Padamalgam » quand il a diffusé ces torchons, car il assimile les cheminots,voire les mécréants, a un ramassis d’alcooliques incapables et signifiant par la même occasion son appartenance à la « meilleure des communauté ».

La morale de cette histoire, nous pouvons la trouver dans le recul immense de la liberté individuelle sous le coup de boutoir de l’islamisation. Je m’explique : ce qui n’aurait pu être qu’une minable vengeance d’un petit salarié viré pour ses manquements est devenu, par sa communication via la presse, une affaire religieuse. Justifiant son action par une
prescription issue du coran et de la charia, il a pris la hiérarchie en otage grâce au règlement interne (stipulant la tolérance zéro à l’égard de l’alcool) et à la politique en faveur de la « diversité ».

En plus des sanctions à l’encontre des agents vus à l’image, notre direction a aussi sanctionné les autres agents présents dans le poste et qui ne boivent pas une goutte d’alcool (ils sont non-musulmans et musulmans) au motif de la non-dénonciation de la consommation d’alcool !

Voilà le ton donné ! L’islamisation n’est pas tant, à mes yeux, dans le fait d’être confronté à une autre culture et à une religion agressive, mais par la mise en place d’une sphère mentale qui isole l’individu, lui interdisant tout acte et toute pensée qui ne soient pas dans la norme, et pire encore, autorisant les autres individus, vivant dans la même angoisse permanente, à faire pression, dénoncer, punir tout acte ou toute pensée déviante.
C’est exactement l’analyse que livre René Marchand dans son ouvrage Reconquista de l’univers mental des musulmans, définissant celui-ci par le terme de « contrôle croisé »:

 » – Verticalement, les cadres de l’Islam. Dans le shiisme, un clergé; ailleurs, des qâdi, muftî, »ulamâ »… qui constituent bel et bien un clergé de fait, ou une magistrature, selon nos mots.

 » – Horizontalement: l’ensemble des Croyants. Chaque Musulman a pour devoir de
surveiller les membres de la Communauté, de dénoncer et de corriger les contrevenants. Pères, frères, maris, voisins… sont requis en permanence au service de la Loi, et le manque de vigilance ou de zèle est lui-même une faute punissable.

D’où la forte pression sociale. »(2)

Mais aussi :

 » – Les moindres manquements sont remarqués, interdits, éventuellement punis,
et leur développement, leur effet d’imitation ou de « contagion », est arrêté aussitôt. »(3)

Voici donc la conséquence direct de l’action de Slimane H. et de la réaction de notre direction : la soumission à un commandement de la loi coranique et la culpabilisation et la punition pour un comportement déviant (la consommation d’alcool et même la pensée
à la consommation d’alcool). Et ce devoir d’auto-censure s’impose petit à petit dans notre société.

Ce modèle de pensée sociale, d’abord circonscrit à la communauté musulmane, mais rapidement développé grâce aux actions des gouvernements successifs, en France et en Europe, contamine progressivement notre manière de concevoir notre société,
réactualisant les vieilles utopies égalitaristes qui ont dégénéré en terreur, dictature et totalitarisme. Car il s’agit bien d’un totalitarisme tel que défini par Hannah Arendt.

« Ces régimes n’admettent qu’un parti unique qui contrôle l’État, qui lui-même s’efforce de contrôler la société et plus généralement tous les individus dans tous les aspects de leur vie (domination totale). D’un point de vue totalitaire, cette vision est erronée : il n’y a qu’un parti parce qu’il n’y a qu’un tout, qu’un seul pays, vouloir un autre parti c’est déjà de la trahison ou de la maladie mentale (une forme de dédoublement de la personnalité, amenant à se croire plusieurs alors qu’on est un).

Le totalitarisme tel qu’il est ainsi décrit par Hannah Arendt n’est pas tant un « régime » politique qu’une « dynamique » auto-destructive reposant sur une dissolution des structures sociales. »(4)

Ce qui peut s’appliquer aussi bien aux soumis à une religion qu’aux soumis à une idéologie mondialiste. Je ne dis pas que l’Islam est en train de nous imposer son totalitarisme, mais qu’une idéologie totalitaire se met bel et bien en place et que l’un de ses véhicules est l’Islam avec laquelle elle a de nombreux points communs: la soumission
idéologique (réfléchir et critiquer le dogme est un crime), la soumission comportementale (une instance supèrieur, Dieu ou le Marché, « impose » le bon comportement social, l’ingérence dans la sphère personnelle et intime (charia ou
techno-eugénisme), l’isolement de l’individu (déterminisme divin ou égocentrisme forcené) notamment.

Vous vous dites que je vais trop loin, que plus jamais n’existeront les exterminations de masse? Peut-être Est-ce parce que la pression gouvernementale et sociale n’est pas encore assez forte? (Je ne sais vraiment pas ce qu’il vous faut de plus…) Mais chaque jour apporte son lot d’horreurs venues d’orient et se rapprochant sans cesse de l’Europe. Chaque jour accentue la pression sociale à chaque fait divers toujours plus sanglant. Chaque jour
accentue la pression politique par l’adoption de lois toujours plus iniques.
Je sais le danger qu’il y a à regrouper des éléments qui n’ont pas de liens toujours visibles entre eux et tenter de donner une explication selon un schéma à posteriori, mais l’accumulation d’évènements allant dans le même sens depuis tant de temps nous force à nous interroger.

Vous n’êtes pas convaincu? Que ce soit par l’idéologie politique ou par la prescription « sacrée », pour l’avènement d’un monde meilleur, des groupes de population doivent disparaitre.

– Vous correspondez à la définition de « bourgeois » par les tenants de la dictature du prolétariat : Vous devez disparaitre !
– Vous êtes attaché à vos racines, votre culture, vous refuser de vous dissoudre dans le mondialisme: Vous devez disparaitre.
– Vous faites partie des classes moyenne: Vous devez disparaitre.
– Vous n’êtes pas musulman: Vous devez disparaitre.

Pas encore convaincu? Voici le lien vers la page d’accueil SNCF : La Marque.

http://www.sncf.com/fr/identite

Sous le titre Notre Combat (!!) vous verrez une photo on ne peut plus parlante ! Au premier plan on peut entre-apercevoir une femme, vraisemblablement blanche, floue, indéfinie, sortant du cadre, s’effaçant pour laisser la place à la « diversité » (magnifique mot de Novlangue pour définir l’immigration de peuplement) tout sourire et parfaitement identifiée et identifiable. A l’arrière plan, une autre femme, aussi peu identifiée
et tournant le dos à la marche du train…

Affiche-15-mars2Avez-vous encore besoin d’explication? Si oui, alors je ne peux que vous conseiller de participer aux Assises de la liberté d’expression, le 15 Mars prochain et de nombreuses personnes pourrons vous expliquer bien mieux que moi le danger extrême que court la France et l’Europe.

Marc Pelletier

(1) Ambrose Bierce: Le dictionnaire du Diable. Edition Rivages Inédit.
(2) René Marchand: Reconquista ou mort de l’Europe. Edition Riposte Laïque.
(3) Ibid
(4) Définition Totalitarisme Wikipedia

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.