Islamistes, gauchistes et racailles : les trois piliers d’un fascisme qui veut détruire la France

Publié le 6 juin 2011 - par - 3 652 vues
Traduire la page en :

Cela se passe au coeur de l’Europe, en plein XXIe siècle. Notre collaborateur Pascal Hilout, à Stuttgart, s’est retrouvé, à son corps défendant, au milieu de 300 gauchistes et de quelques islamistes qui entendaient agresser les organisateurs d’un colloque sur la réalité de l’islam. Le témoignage qu’il apporte de cette expérience (1) est effrayant, comme l’est celui d’un des organisateurs, qui nous a raconté les intimidations subies. Comme de vulgaires miliciens d’un régime totalitaire, les gauchistes, non contents d’essayer de rendre impossible la liberté d’expression, se transforment en hommes de mains rendant leur propre justice ; ils se permettent de prendre en photo les organisateurs, de les suivre en voiture jusque chez eux et d’incendier le véhicule de quelques-uns.

Les gauchos-fascistes, successeurs des miliciens collabos…

Comme ils ressemblent, ces petits gauchistes allemands, auto-proclamés anti-fascistes, à nos petits gauchistes français qui se croient eux aussi anti-fascistes, alors qu’ils épousent les pratiques et les discours du fascisme bien-pensant du 21e siècle qu’est le gaucho-fascisme. Comme ils nous rappellent ces petits nervis qui avaient agressé nos amis de Résistance républicaine, le 4 septembre 2010, à Toulouse (3). Comme ils nous évoquent irrésistiblement ceux qui, le 18 décembre dernier, à 50, glapissaient contre les assises sur l’islamisation de nos pays (4). Comme ils nous font penser à toutes ces bonnes âmes qui, il y a un an, s’étranglaient d’indignation devant l’hypothèse d’un apéro saucisson-pinard dans le quartier de la Goutte d’Or !

Le scenario est à présent bien rodé. Dans un premier temps, les islamistes gémissent dès qu’on pointe du doigt la réalité de l’offensive de l’islam, et se plaignent du racisme. Dans ce registre de pleureuses, Moussaoui, Boubakeur et Tariq Ramadan sont excellents et jouent merveilleusement de la comparaison – particulièrement ignoble et crapuleuse – entre la persécution des Juifs au XXe siècle, et la persécution supposée des musulmans au XXIe siècle. Jouer du rôle de victime quand on ne cache plus son programme de conquête de la France et de l’Europe, qui doivent devenir “dar al islam” régie par la charia, est particulièrement cynique, mais nous ne nous y laissons pas prendre, nous connaissons les ficelles. D’ailleurs René Marchand, dans un remarquable article, où il expliquait le piège mortel de ne considérer l’islam que comme une religion, a montré la stratégie graduelle des islamistes pour conquérir la France et l’Europe. (5)

Dans un deuxième temps, l’intelligentsia, derrière les BHL, les Fourest, des journalistes de culture majoritairement gôche compassionnelle, les associations dites anti-racistes, et de curieux laïques à la Blondel, pointent du doigt les résistants qui osent ne pas accepter l’islamisation de leur pays. Ainsi, lors de la sortie du film Fitna, Geert Wilders, pourtant condamné à mort par des islamistes qui menaçaient les Pays-Bas de représailles, a été sali, insulté, classé à l’extrême droite et qualifié de xénophobe, par les BHL-Fourest-Sopo qui, pourtant, quelques semaines plus tôt, se bousculaient pour être pris en photo aux côtés de la formidable Ayaan Hirsi Ali, en oubliant que sur l’islam, celle-ci était encore plus féroce que ne l’était Geert Wilders, et qu’elle avait écrit le scenario de Fitna. Là encore, dans ce registre, Fourest se distingua par une intense malhonnêteté, que nous n’oserons pas appeler intellectuelle, pour démolir de manière ignoble un homme courageux, contraint de vivre sous haute protection policière 24 heures sur 24 (6).

N’oublions pas l’hystérie médiatique qui a suivi la votation suisse, en décembre 2009. Libération, Fourest, BHL et Cohn-Bendit se sont unis pour cracher sur le peuple suisse, qualifié carrément de “salaud collectif” par Askolovitch (7), et de “taliban” par l’inévitable Fourest. Celle ci fut envoyée au front pour ramener les Suisses dans le droit chemin, ce qui a bien fait rire ces derniers et les a confortés dans leur désir de voter selon leur intérêt et leur bon sens et non selon les critères d’une Française bien à l’abri dans son microcosme parisien !

Troisième étape, une fois que les islamistes ont gémi, une fois que l’intelligentsia a hurlé au racisme, à la haine de l’autre et a demandé l’interdiction de toute initiative résistante, les hommes de main entrent en action. Remarquons que les islamistes n’ont même pas besoin de faire leur travail de fascistes, les gauchistes d’Allah le font remarquablement à leur place, relayant sur le terrain les discours BHL-Fourest-Sopo. Ce phénomène est le même partout, en Allemagne, en France, en Belgique, en Grande-Bretagne, et il confirme le diagnostic sans concession établi, à partir de l’expérience anglaise, par le formidable Pat Condell.

“La vérité, c’est qu’en Europe aujourd’hui, la gauche est bel et bien devenue la nouvelle extrême-droite. Cela se manifeste très crûment, en Grande-Bretagne, par cet étrange assortiment de gens qui se haïssent eux-mêmes, d’anti-démocrates, de relativistes, d’étudiants boutonneux, d’islamistes, d’antisémites et de fascistes d’extrême-gauche, qui composent l’organisation ironiquement dénommée “Unis contre le fascisme”. Son mode d’action principal est d’attaquer violemment les manifestations pacifiques avec lesquelles ils sont en désaccord, comme le feraient des casseurs et des gros bras nazis Ils craignent la liberté d’expression, car ils savent qu’ils défendent l’indéfendable. “Unis contre le fascisme”, mais pas contre le fascisme religieux, cela pourrait offenser les fascistes. Il ne faut pas y songer !” “Quiconque organise une manifestation pacifique pour défendre la démocratie ou les valeurs européennes doit s’attendre à être physiquement agressé par des bandes de bigots et de tarés belliqueux, qui doivent leur propre liberté à d’autres qui la défendent, et dont le maigre horizon se limite à la censure de contestations légitimes. Quelle avancée ! Ces gens ne sont bien sûr en rien “anti-fascistes”. Ils sont contre la liberté, contre la libre pensée, contre la libre parole anti toute liberté, sauf bien sûr celle de recevoir des subsides de l’Etat. Les gauchistes et les islamistes partagent ce profond désir d’être reconnu par une société qu’ils font semblant de mépriser.”C’est ainsi que la première rencontre entre Geert Wilders et Oskar Freysinger, prévue le 11 juin prochain, a été annulée sous la pression des menaces gauchistes et islamistes. Or, on remarque qu’en France, quand le G8 vient à Deauville, il faut mobiliser plus de 10.000 membres des forces de l’ordre pour assurer la sécurité des dirigeants de ce monde, que cela est non seulement faisable mais que cela se fait. Mais que quand les deux symboles de la résistance à l’islamisation de l’Europe doivent se rencontrer, quelques menaces suffisent à faire annuler l’initiative, même dans un pays comme la Suisse, qui paraissait le dernier rempart de la liberté d’expression. Quand donc un député français aura-t-il le courage d’inviter Geert Wilders en France, comme René Stadtkiewitz l’a fait en Allemagne, afin que nos élus puissent ainsi entendre l’équivalent du formidable discours de Berlin du leader néerlandais (9) ? Il serait temps que les autorités des pays européens prennent le problème des gaucho-fascistes déguisés en anti-fascistes à bras-le-corps, et leur interdisent, de gré ou de force, de vouloir imposer par la violence et la menace leur conception du monde.

Naturellement, ces prétendus anti-fascistes, qui doivent se réjouir de ce nouveau recul de la liberté d’expression, n’ont pas un mot contre la violence, de plus en plus effrayante, qui se développe en France contre les citoyens de ce pays, encore davantage exposés quand ils sont d’origine européenne. Les événements de Sevran, qui voient un maire écolo appeler au secours les Casques bleus (comme si l’armée française n’était plus compétente), parce que les gangs se tirent dessus, en plein jour, devant des écoles, ne les alarment pas davantage (10). Combien sont révélateurs ces deux articles de Maurice Vidal, qui, à travers Simon et Claire (11), décrivent le quotidien de plus en plus inquiétant subi par nos jeunes et nos moins jeunes. Qui n’a pas entendu ces témoignages d’insultes gratuites, racistes, de menaces, voire d’agressions, le plus souvent fomentées par des jeunes issus de l’immigration post-coloniale à l’encontre de jeunes français européens d’origine ? Ce racisme là, quotidien, anti-blanc, anti-français, la gôche bien-pensante ne veut surtout pas le voir, et la droite se refuse à combattre les causes de la catastrophe qui menace notre pays d’une guerre civile.

En effet, ce serait l’aveu de l’échec de toute la politique menée depuis trente ans, et la reconnaissance que depuis cette date, politiciens de gauche et de droite ont menti aux Français. Alors on assiste à des tentatives dérisoires de faire prendre au peuple des vessies pour des lanternes, avec un Guéant, qui, de manière grotesque, en période de chômage de masse, propose de ramener l’immigration annuelle de 200.000 à 180.000 ! (Et naturellement, toute la bobocratie traite cet incompétent de… fasciste !). Pourtant, ce sont également des citoyens issus de l’immigration qui sont les premières victimes de ce fascisme, notamment ceux qui ont quitté des pays islamisés pour trouver en France un pays où la République les protège des fanatiques religieux qui font la loi de l’autre côté de la Méditerranée.

Tous les jours, les Français constatent, douloureusement, dans leur chair, où est le vrai fascisme. Ils voient bien, n’en déplaise à Fourest et à son médiocre livre sur Marine Le Pen, que ce n’est pas du côté du FN, des Identitaires ou de Villiers qu’il faut le chercher. Ils constatent que le nouveau fascisme, ce sont les islamistes, leurs regards haineux, leurs voiles, leurs kamis, et une politique agressive et conquérante qui n’a qu’un seul objectif : imposer à la France leur religion moyen-âgeuse, obscurantiste et totalitaire. Ils voient bien que le nouveau fascisme, ce sont ces racailles qui guettent leur proie, souvent à un contre dix, et terrorisent les populations, commerçants en tête, obligeant un nombre de plus en plus important de citoyens à ne plus sortir dans certains quartiers, jugés trop dangereux le soir, ou à ne plus prendre certains transports en commun, pour ne pas subir les intimidations ou les agressions qui s’y déroulent trop souvent. Ils ne peuvent que constater, comme Pat Condell, la connivence incroyable entre les racailles, les islamistes et toute une extrême gauche qui crie “Ni Dieu ni Maître”, ou qui affirme que “la religion est l’opium du peuple”, mais qui, par haine de notre civilisation occidentale, préfère être aux côtés des pires fascistes d’Allah, plutôt que de défendre une démocratie qu’ils méprisent et notre modèle civilisationnel qu’ils exècrent. Ils voient de plus en plus crûment ce qu’est le projet socialiste, appuyé sur “Une nouvelle civilisation”.

Ce sera une raison de plus pour faire du 18 juin prochain une journée de défense de notre modèle, de nos valeurs, emblématique de notre combat politique. Nous avons choisi de la mener, cette année, de manière festive, différente de l’année dernière, où l’apéro saucisson-pinard nous avait permis, par les remous qu’il a occasionnés, de percer le mur du silence médiatique, notamment sur les prières musulmanes de la rue Myrha.

Cette fois, nous avons décidé, par la chanson, d’illustrer notre amour d’une France que les nouveaux fascistes veulent voir disparaître. Bien évidemment, pour nous, ce message, véhiculé par des chansons qui incarnent notre pays, son histoire, sa culture, est éminemment politique, comme le seront les discours prononcés par Oskar Freysinger, Pierre Cassen, Christine Tasin et quelques autres intervenants, à l’issue de ce tour de chant. Nous voulons, par cette initiative, montrer que les habitants de ce pays, n’en déplaise aux islamistes, aux gauchistes, aux racailles et aux mondialistes, ne veulent pas voir la France disparaître, mais qu’au contraire ils l’aiment sans complexe, à l’image de ce magnifique hymne à la France écrit par Maurice Vidal (12).

Nous voulons, n’en déplaise aux gaucho-fascistes, continuer à avoir le droit de nous réunir, de chanter ensemble, et de défendre le pays que nous aimons, son modèle laïque, social, républicain, féministe et civilisationnel.

Nous préférons cela à la charia que les fascistes veulent nous imposer…

Il y a 400 ans déjà, Ronsard – qui serait sans doute aujourd’hui poursuivi devant les tribunaux par Tubiana-Sopo – écrivait ces quelques mots :

France de ton malheur tu es cause en partie,
Je t’en ai par mes vers mille fois avertie.
Tu es marâtre aux tiens, et mère aux étrangers
Qui se moquent de toi quand tu es au danger,
Car la plus grande part des étrangers obtiennent
Les biens qui à tes fils justement appartiennent.

Nos élites ont programmé la disparition de la France. Elles sont prêtes pour cela à s’appuyer sur le fascisme, de manière violente, pour rendre notre peuple minoritaire, et faire disparaître nos meilleures traditions. Il n’appartient qu’au seul peuple de France, pour mettre en échec ce scénario inéluctable si rien ne se passe, de retrouver le passé révolutionnaire de ses ancêtres, et à chasser par les urnes ou par une nouvelle Révolution, ceux qui sont en train de couler notre pays.

(1) https://ripostelaique.com/a-stuttgart-lislamisation-est-bien-avancee.html

(2) https://ripostelaique.com/stuttgart-la-dure-realite-des-resistants-a-lislamisation-de-lallemagne.html

(3) https://ripostelaique.com/Interview-de-Gerard-Couvert.html

(4) http://www.bivouac-id.com/billets/vu-de-suisse-les-assises-de-lislamisation-un-rassemblement-de-lextreme-droite-radicale/comment-page-1/

(5) https://ripostelaique.com/ne-concevoir-l-islam-que-comme-une.html

(6) https://ripostelaique.com/L-art-de-la-rhetorique-de-Caroline.html

(7) http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/askolovitch-le-peuple-suisse-est-28573

(8) http://www.enquete-debat.fr/archives/la-conference-de-geert-wilders-en-suisse-annulee-pour-raisons-de-securite

(9) https://ripostelaique.com/Discours-de-Geert-Wilders-a-Berlin.html

(10) https://ripostelaique.com/sevran-le-maire-ecolo-confronte-aux-consequences-du-discours-des-verts.html

(11) https://ripostelaique.com/Quatre-racailles-agressent-Simon..html

https://ripostelaique.com/apres-simon-cest-au-tour-de-claire-de-connaitre-une-nuit-ordinaire-dans-une-france-ordinaire.html

(12) https://ripostelaique.com/hymne-a-la-france.html

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi