Islamistes hors de France : le poème que j'aurais aimé lire le 18 janvier

manif-18-janvierOh peuple de France
Oh peuple de France
Laisse s’exprimer ta souffrance
De voir ton pays insulté
Ton hymne et ton drapeau souillés
Les rues de tes villes occupées
Par des prieurs enturbannés
Tes piscines, par Martine Aubry, concédées
A ces seules femmes de la tête aux pieds voilées
Tes pompiers caillassés
Tes bus incendiés
Beaucoup de tes représentants
Reviennent en sang
Tes policiers sont agressés
Nombres de tes cités sont occupées
Par des voyous qui trafiquent et volent
Et font de même dans tes écoles
Tes frères aînés se sont battus
Pour que leurs voix soient entendues
Pour que la France soit respectée
Ton devoir est de les imiter
Bientôt il sera trop tard
Il faut que très vite tu cries « yen a marre »
Bernard Atlan

image_pdf
0
0