“Islamo-collabo” : en quoi les amis de l’islam peuvent-ils se dire injuriés ?

Publié le 27 août 2018 - par - 26 commentaires - 1 647 vues
Traduire la page en :

Nous l’avons appris hier. Une fois de plus, Sébastien Jallamion est renvoyé devant un tribunal correctionnel, comme un vulgaire voyou, pour avoir simplement usé de cette liberté d’expression que nous pensions acquise et sans laquelle aucun régime ne peut se prétendre démocratique.

https://ripostelaique.com/vexe-par-mes-tweets-le-prefet-des-hauts-de-seine-depose-plainte-contre-moi.html

Mais les dirigeants félons qui s’emploient depuis un demi-siècle au naufrage de notre nation redoutent comme la peste une parole libre qui risquerait de réveiller un peuple endormi. Ils savent le pouvoir des mots, ils savent que ce sont eux qui arment les cœurs et les esprits.

Eux aussi ont lu George Orwell. Et ils ont bien compris qu’établir une police des mots revenait à régner en maître sur les idées, à étouffer dans l’œuf toute pensée dissidente.

Mais dans le camp des patriotes, le nôtre, des hommes résistent et combattent sur le même terrain, celui du verbe.

Il y eut Philippe Muray, trop tôt disparu, et ses exceptionnelles trouvailles langagières : la cage aux phobes, les mutins de Panurge, etc.

Renaud Camus, immense écrivain, sut dépeindre en deux mots – le Grand Remplacement – la réalité du génocide à bas bruit qui est train de se perpétrer contre notre civilisation, contre notre culture, contre notre race.

Et parce qu’aux mots il faut une tribune, un porte-voix, il y eut la création de Riposte Laïque par Pierre Cassen, à qui l’on doit également, semble-t-il, la paternité du vocable islamo-collabo, tellement explicite, et qui paraît avoir fait mouche, dans le cas présent, au-delà de toute espérance.

Ainsi Sébastien Jallamion, homme libre au verbe libre, qualifiait-il dans un tweet le préfet des Hauts-de-Seine, Pierre Soubelet, pour avoir laissé, des mois durant, des mahométans occuper l’espace public en violation de toutes nos lois, à l’occasion de prétendues prières qui ne sont rien d’autre que les chants de guerre d’un dogme violent et conquérant.

Le préfet Soubelet, se voyant dépeint pour ce qu’il est – un islamo-collabo –, en a donc pris ombrage et c’est sa plainte pour « outrage » qui vaut à notre ami son renvoi en correctionnelle.

Mais la nouvelle offensive contre Sébastien et la liberté d’expression pourrait bien, cette fois, se retourner contre nos ennemis et produire l’effet inverse de celui qu’ils escomptaient.

Car les mots ont un sens et ils ont aussi une histoire.

Pourquoi le mot « collabo » est-il devenu une injure ? Parce qu’il fait référence explicitement à l’Occupation et aux Français ayant alors pactisé, « collaboré » avec l’ennemi, les nazis qui occupaient le sol de notre patrie.

Il trouve son origine dans le discours de Philippe Pétain du 30 octobre 1940, prononcé quelques jours après l’entrevue de Montoire avec Adolf Hitler : « […] j’entre aujourd’hui dans la voie de la collaboration. » Dès lors, l’État français (qui n’est pas la France) cesse d’être un gouvernement qui cède, la mort dans l’âme, devant un ennemi tout-puissant. Il en devient le complice, le collaborateur dans la « construction d’un nouvel ordre européen » avec la croix gammée pour emblème.

Le mot de collaborateur s’abrège alors en collabo dans la langue courante.

L’apocope en question n’a jamais été utilisée dans un autre sens que celui-là. Nul n’usera jamais du mot collabo pour désigner le collaborateur d’un ministre, d’un chirurgien-dentiste ou d’un charcutier-traiteur…

Et les félons des siècles passés (et il y en eut, hélas, à toutes les époques) ne seront jamais désignés par ce vocable.

Lorsque les Algériens d’aujourd’hui (comme ceux d’hier) traitent les harkis, qui combattirent à nos côtés, de collabos, cela revient bien à nous assimiler à des nazis ; cela ne fait pas débat, ni dans leur esprit ni dans le nôtre ! Mais les harkis eux-mêmes (ou leurs descendants) ne sauraient en être offensés. Ils savent bien, eux, que leurs frères d’armes français n’étaient pas des nazis et ils n’ont pas oublié de quel côté était la barbarie.

Par conséquent, si une décision de justice devait, demain, reconnaître le caractère injurieux du mot composé « islamo-collabo » (qui désigne le traître d’aujourd’hui de la même façon que collabo, employé seul, désignait le traître d’hier), cela reviendrait à entériner l’équivalence entre nazisme et islam en matière d’horreur… et de déshonneur pour qui est accusé d’y collaborer ou de l’avoir fait.

Quelle formidable jurisprudence lexicale et quelle éclatante victoire pour nous !

Dès lors, être reconnu comme islamophobe reviendrait à être décoré de la médaille de la Résistance…

Que pourrait-on objecter à cette démonstration ?

Il ne s’agit pas, en l’occurrence, d’un musulman qui protesterait avec vigueur contre le parallèle fait entre islam et nazisme parce que l’on aurait, par exemple, traité son lèche-babouches préféré d’islamo-collabo.

C’est bien un Français de souche, préfet de son état et auxiliaire zélé, dans son comportement, d’un dogme prosélyte qui, par sa plainte, assimile le déshonneur de collaborer aujourd’hui avec l’islam à celui d’avoir, hier, collaboré avec le nazisme.

Que disons-nous d’autre ? Que dit d’autre Riposte Laïque depuis tant d’années ?

Et si l’islam est bien une religion d’amour, de paix et de tolérance, en quoi le fait d’être désigné comme collaborant activement à son essor dans notre pays pourrait-il être considéré comme une injure ?

Alors maintenant, mesdames et messieurs les magistrats, il va falloir choisir :

– l’islam est une religion d’amour, et islamo-collabo est un doux compliment

ou bien

– le mot islamo-collabo est offensant, ce qui fait de l’islam un dogme criminel, totalitaire et génocidaire, au même titre que le nazisme.

Et dans ce dernier cas, pour l’avoir combattu avec une détermination sans faille, Sébastien Jallamion devra être reconnu comme un authentique Résistant et recevoir, à ce titre, tous les honneurs qu’il mérite !

Je ne suis pas dupe. Je sais bien que les juges font ce qu’ils veulent avec les lois, qu’ils les appliquent ou non, selon leur propre engagement idéologique, et avec plus ou moins de zèle.

Il n’empêche. Leurs décisions doivent demeurer crédibles et conserver les apparences de la justice. Et dans leurs attendus, les circonlocutions les plus retorses ne peuvent tout de même pas heurter trop frontalement le simple sens commun.

Aussi, dans ce climat de répression féroce de toute pensée ou expression dissidente, nous pourrions bien, cette fois, gagner la bataille des mots. Et ce ne serait pas sans conséquences pour la suite de notre combat.

Raphaël Delahaut

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Seb1974

Quelle démonstration efficace, bravo mr Delahaut.

Marie d'Aragon

Quel bonheur de vous lire Raphaël !
Les Mots ont bien un sens et une Histoire !
Vous venez de nous le prouver, merci !
Marie

Patrick Z

C’est bien trop flatteur pour l’Islam de le comparer au nazisme car en 1939 l’Allemagne se portait bien mieux qu’en 1933 et était à la pointe du progrès dans tous les domaines. Les pays musulmans au contraire sont arriérés et ne se distinguent que par leur obscurantisme. Donc cette comparaison n’est pas du tout pertinente.

jeanbibi

Ils renverseront l’argument, comme il le font toujours. C’est les ‘fachos’ qui comparent l’islam et nazisme, et donc le terme d’Islamo-collabo est une injure, non pas parce que l’Islam est comparable au nazisme dans l’absolu, mais dans la bouche des dangereux ‘zextremistes’

Yves ESSYLU

islamo-marxiste me paraît mieux correspondre à l’idéologie des immigrationnistes même si cela déplait aux modérateurs RL

DUFAITREZ

Fleur de Rhétorique ! Bijou de Dialectique ! Merci.
Mais les Juges sont-ils capables de comprendre ? Asservis au Vivrensemble !
Car Vivre ensemble est Collaborer !

sitting bull

vive la résistance a l invasion islamique , jadis les résistants comme Sitting bull , cochise et tant d autres était considéré comme des patriotes , maintenant on les traites de « nazis » on renverse les choses

Franc

bravo top

CLV

Excellent article. Bravo.

patphil

s’ils poursuivent jamallion c’est qu’il les dérange, donc jamallion dit vrai! soutien sans faille !

Dunois

S’ils poursuivent Mr Jamallion, en effet, c’est qu’il les dérange Mais rien n’empêche de faire savoir où résident les juges en question. Ils pourraient ainsi se trouver en situation boomerang un de ces jours. Quelqu’un peut-il publier ces infos ? Merci d’avance car ça servirait à pas mal de personnes.

henri UBEDA

dans un des ses interview avec une apostate, MAJID OUKACHA m’a bien fait rire, cette brave femme disait qu’avant chaque relation conjugale il fallait in voquer allah et lorsqu’elle entrait aux toilettes il fallait entrer du pied gauche et se servir du pied droit pour entrer a la mosquee., Pauvre femme apostate continuer de vivre normalement avec un barbu etait une corvee pour elle mais elle devait jouer le jeu avec son sale afiste
jusqu’au bout, mais ou est le bout ?

Tyrolus

Je plains “certaines musulmanes” qui ne peuvent échapper à leurs bourreaux islamiques même si certaines méritent effectivement leur sort puisqu’elles s’y soumettent volontiers ……

patphil

comment peut on être musulmane, si on sait lire le coran? masochisme!

Tyrolus

Celles qui refusent d’être musulmanes se font trucider par les joyeusetés de la loi coranique.

Trannod

non sado

lls et elles aiment cela

ou ben comme nos nos biens pensants disent DÉSÉQUILIBRÉ(E)s

eric delaitre

A ne pas confondre avexc le général du même nom ! Quoique…vous savez celui auquel le FN/RN ” glace le sang “Sinon, cruel dilemme, offense ou caresse ? Bah, moi je vais vous dire, ” baise la main de celui que tu ne peux atteindre pour l’instant ” Je n’ai pas trouvé de mot remplaçant ” lèche babouches ” en revanche.

eric delaitre

Les juges font ce qu’ils veulent de la Loi, y compris ne pas l’appliquer, en ce qui concerne les racailles. Mais l’appliquent dans sa forme la plus dure au gaulois. Peut être aurait il préféré ce préfet ” collaborateur de l’islam “, plus convenable ?A Puteaux, maintenant, ils ont une grande mosquée, je me suis fait coincer plusieurs fois en voiture,par le truchement des sens interdits, retrouvé quasiment au Pont de Neuilly ! Soit traverser quasiment toute la ville pour retourner sur mes pas !

Elliot

Excellent ! Par contre je m’étonne depuis longtemps sur l’absence presque totale d’hommes de loi (surtout des avocats) à nos côtés, nous patriotes. A l’inverse, les “autres” ne cessent de porter plaintes ! Imaginez l’inverse ! On “tire” sur tout ce qui bouge ! Déjà la 1ère plainte serait “Non assistance à personne en Danger (nous les Français)…” Macron et toute sa clique devant les tribunaux….Mais pour cela il nous faut une cohorte d’avocats “islamophobes”….

Marc

Prudence. gagner un combat n’est pas gagner la guerre !

Zoroastre

Il en a de la chance, le préfet Soubelet, s’il était sympathisant du RN on pourrait le traiter de nazi en toute quiétude ! :-D

quiditvrai

“– l’islam est une religion d’amour, et islamo-collabo est un doux compliment

ou bien

– le mot islamo-collabo est offensant, ce qui fait de l’islam un dogme criminel, totalitaire et génocidaire, au même titre que le nazisme.”

La voix de la raison se fera-t-elle entendre ?

hathoriti

Excellent ! il est nécessaire, en effet, d’employer toujours le mot juste !

Dupond

Ils se pavannent a inaugurer les mosquées c’est normal qu’ils en soient fiers d’etre appellés islamos collabos ….cette religion pleine d’amour dont les représentants ne se baladent pas en papamobile mais en PL sur la promenade des anglais .Macron a pas voulu balancer de l’eau bénite sur la caisse a jony il ne sera pas traité de catho collabo
….Oui leche babouche fait un peu soumis , tellement soumis qu’il faut tomber sur le dessin pour se souvenir de cazevide

CTR

lol C’est vrai on l’avait déjà oublié cazevide !

Victor Hallidée

Magnifique !!!

Lire Aussi