Islamo-gauchisme et idéologie décoloniale : le cancer des universités

Publié le 20 février 2021 - par - 20 commentaires - 1 051 vues
Traduire la page en :

Résultat de recherche d'images pour "photo islamo gauchisme"

En demandant au CNRS d’enquêter sur  l’islamo-gauchisme qui gangrène nos universités, la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a balancé une grenade dégoupillée dans le monde universitaire.

La ministre réclame un bilan de l’ensemble des recherches effectuées dans nos universités, en faisant le tri de ce qui relève de la recherche académique et de ce qui relève du militantisme.

C’est une légitime interrogation, tant nos universités se sont politisées, sous l’influence d’une mode dévastatrice venue d’Amérique.

Mais elle aurait tort de confier cette enquête au CNRS, vu que ce dernier travaille étroitement avec les universités et n’a aucune autorité sur celles-ci. De plus, on voit mal comment le CNRS pourrait mener une enquête impartiale.

Le fait est que quand l’islamisme et les idéologies indigénistes, racialistes ou décoloniales s’invitent dans tous les débats, quel que soit le thème abordé, on ne fait plus de la recherche, mais on milite.

Ce militantisme que nient les présidents d’universités existe bel et bien. Mais la dictature du politiquement correct est telle que beaucoup préfèrent mettre le sujet sous le tapis.

La vraie question est donc de savoir si on veut développer l’esprit critique chez les étudiants, en toute liberté de pensée et d’opinion : ou bien si on veut formater les cerveaux selon les codes incontournables de la pensée unique, que le discours victimaire des minorités entend nous imposer, afin de modeler la société de demain.

Face au tollé des enseignants-chercheurs, le gouvernement s’est aussitôt fendu d’un communiqué garantissant l’indépendance totale des universités.

Une opération de déminage qui ne résout rien, évidemment. Mais avec Macron, à la moindre alerte, c’est “tous aux abris” ! Grave erreur !

Car selon de plus en plus de chercheurs, la menace sur les libertés académiques ne vient pas de l’État, mais de la gauche radicale qui entend imposer sa vision de la société.

En fait, le tollé des présidents d’universités et de la gauche prouvent bien que l’islamo-gauchisme est une réalité que l’on cherche à dissimuler. C’est dire combien des pans entiers de la société sont peu à peu devenus les otages des minorités.

Cela dit, ne mélangeons pas l’islamo-gauchisme, propre à nos universités, et l’idéologie décoloniale qui nous vient d’Amérique.

https://www.bvoltaire.fr/christophe-bourseiller-lislamo-gauchisme-et-surtout-le-decolonialisme-contaminent-luniversite-et-lensemble-de-la-gauche/?

La vérité est que dans nos universités, il est difficile de se faire entendre sur d’autres sujets que la race, le genre, le sexisme, le colonialisme, l’esclavage, l’islam ostracisé ou les minorités persécutées. Et gare à celui qui rechigne à se plier à l’écriture inclusive, nouveau sésame pour postuler à un poste de chercheur.

C’est délirant. La moitié de nos bacheliers massacrent la langue de Molière et on veut nous imposer l’écriture inclusive, aussi absurde que complexe.

En résumé, une seule cible à abattre : le mâle blanc hétérosexuel, ce salaud de privilégié, coupable de tous les maux et devant expier les crimes de ses ancêtres jusqu’à la fin des temps.

Évidemment, on ne débattra jamais sur les versets violents du Coran, sur les conquêtes arabes qui ont imposé l’islam par l’épée aux peuples soumis….et colonisés définitivement.

On ne parlera pas de la traite arabo-islamique ou de la traite interafricaine, qui ont fait chacune autant de victimes que la traite atlantique.

Pas question d’évoquer non plus l’esclavage qui perdure en Afrique et dans les monarchies du Golfe.

Non. Seul l’homme blanc est coupable d’avoir dominé les peuples colonisés et pratiqué l’esclavage en Amérique.

Pour les promoteurs de la pensée décoloniale, “Le Blanc est un polyprédateur qui doit être combattu”, nous dit Pierre-Henri Tavoillot, maître de conférences à Paris-IV.

C’est ainsi qu’on annule telle pièce de théâtre ou qu’on censure tel conférencier, dont la fibre politiquement correcte est jugée douteuse.

Selon le “manifeste des 100”, signé par des chercheurs qui défendent la liberté académique, les idéologies indigéniste, racialiste et décoloniale sont une réalité, bien présente dans les universités.

“Elles nourrissent une haine des Blancs et de la France” (source Figaro)

Selon le collectif Vigilance, il y a bien une propagation d’idéologies identitaristes dans les universités. Pensée décoloniale, islamisme et néo-féminisme, sous couvert de combattre le racisme et le sexisme, font le lit du dogmatisme, de la haine et de la violence.

Dans le camp des responsables d’universités, on dénonce “une chasse aux sorcières”. Éternel discours victimaire pour faire taire l’accusation.

Pour eux, l’idéologie islamo-gauchiste est marginale.

Le CNRS va même jusqu’à déclarer “que le terme d’islamo-gauchisme n’a aucune valeur scientifique”. Argument grotesque. Pas besoin de “valeur scientifique” pour constater les complicités réelles qui existent entre l’extrême-gauche et les islamistes, pour mener leur combat contre la République.

Ce genre de communiqué débile prouve bien que lorsque la recherche se politise, on court au désastre. On a déjà vu les ravages de la politique dans le secondaire, on le voit maintenant dans l’enseignement supérieur.

Quand il n’y a plus de libre transmission du savoir ni de liberté d’opinion, c’est la mort des débats faute d’esprit critique. C’est la dictature de la pensée radicale de gauche.

“Intersectionnalité et minorités raciales” ne sont donc pas près de quitter la recherche universitaire.

En se posant systématiquement en victimes, les ayatollahs des idéologies décoloniale, indigéniste et racialiste sont parvenus à noyauter bon nombre d’universités.

Ce sont eux qui exercent une censure inacceptable sur les travaux académiques. Ce sont eux qui verrouillent la pensée unique.

Quand Jean-Luc Mélenchon accuse le gouvernement de “faire la police des idées”, quand il compare la France à l’Iran, il nous fait son numéro d’hypocrisie habituel. Il est vrai qu’il fait d’une pierre deux coups.

Il défend son traditionnel électorat du monde enseignant, mais aussi ses nouveaux électeurs issus de l’immigration, venus remplacer l’électorat ouvrier parti au RN.

Quand Georges Marchais ne voulait plus d’immigrés pour protéger le monde ouvrier, Mélenchon fait tout le contraire.

Yannick Jadot, quant à lui, dénonçant la démarche de Frédérique Vidal, affirme que l’extrême-droite est le marchepied de Macron pour 2022.

Quant à Olivier Faure, il dit ignorer ce que signifie islamo-gauchisme.

On le voit, gauche et Verts sont toujours aussi chatouilleux dès qu’on touche à leur électorat immigré.

Un moment d’indignation, aussi hypocrite soit-il, ça ne coûte pas cher et ça peut rapporter gros…

Cette gauche qui joue les indignés quand on parle de l’alliance entre la gauche radicale et l’islamisme devrait lire les sondages.

Un sondage CNews montre que 53 % des Français proches du PS pensent que l’islamo-gauchisme est un courant de pensée répandu.

Ce qui prouve que les leaders ne connaissent même pas leur électorat ! Un comble !

Pour conclure, on peut s’interroger sur cette volonté de détruire le monde occidental, berceau de toutes les grandes inventions.

L’exploit de la NASA ayant réussi le poser du robot “Persévérance” sur la planète Mars en est encore la preuve. Le progrès scientifique et médical, c’est l’Occident.

Alors, pourquoi cette haine de soi ? Pourquoi ces pulsions suicidaires permanentes, qui ne font que détruire la civilisation occidentale ?

Aucune repentance, aucun mea-culpa, aucune génuflexion n’effacera la haine et le racisme anti-Blancs d’un coup de baguette magique. Pour la simple raison que cette haine est distillée dès l’école par les immigrés les plus radicalisés. Et cela continue dans l’enseignement supérieur.

Cette haine de la France ne peut que prospérer sur les renoncements et la soumission des élites blanches, qui s’imaginent se faire pardonner des crimes du passé par une allégeance pitoyable envers ceux qui veulent détruire l’Occident.

Comme le dit Yvan Rioufol, on assiste à une surenchère absolument délirante dans la soumission aux minorités. C’est no limit !

On réécrit Molière !

Babar, c’est l’apologie du colonialisme ?????

Les Aristochats, La Belle et le Clochard, Peter Pan, tout cela est jeté aux orties pour “clichés racistes” !

Macron a peur d’en faire trop pour le bicentenaire de la mort de Napoléon le 5 mai 2021, car ce grand homme a rétabli l’esclavage.

Il faut en finir avec le patriarcat en imposant l’absurde écriture inclusive, alors que l’orthographe n’est plus maîtrisée.

En Angleterre, Winston Churchill chute de son piédestal, car ce vaillant résistant au nazisme a eu le culot de défendre l’Empire britannique.

Aux États-Unis, Abraham Lincoln et Georges Washington, Théodore Roosevelt sont relégués dans le camp des racistes ou des esclavagistes par le camp du Bien.

“Le statut de victime autoproclamée justifie toutes les aberrations”, nous dit Rioufol.

Le dominant, donc le Blanc, a toujours tort et le dominé toujours raison. Cela devient un postulat qui ne souffre aucune contestation.

Les tares et turpitudes de l’homme blanc sont légion.

C’est un prédateur sexuel, un colonisateur, un esclavagiste, qu’il faut traquer sans relâche et briser.

Il est évident que cette chasse en meute contre le mâle blanc n’est possible que parce que les élites blanches n’ont plus aucun courage pour se battre et ne savent que renoncer, capituler et sangloter.

Je vois mal un Poutine ou un Viktor Orban se coucher comme des lâches.

C’est absolument dramatique pour les générations futures.

Incapables de courage, les élites blanches se rendent complices de la désintégration de la nation et sèment les germes de la guerre civile qui se profile.

Quand certaines banlieues se transforment en mini-califats, quand on coupe la tête d’un patron pour l’accrocher à une clôture, quand on égorge un prêtre en pleine messe, quand on décapite un prof devant son lycée, quand on poignarde le chef d’un centre d’accueil pour migrants, et tout cela sans autre motif que la haine des mécréants ou des Blancs, c’est que le risque de guerre civile n’est plus un simple fantasme d’extrême-droite, comme veut le faire croire le camp des autruches qui continue de nier l’évidence.

Gérard Collomb, l’homme le mieux renseigné de France quand il était ministre de l’Intérieur, était-il un militant d’extrême-droite quand il alertait sur le risque imminent d’affrontements entre les communautés ?

Quand la “cancel culture” et le “wokisme”, venus des campus américains, ne sont plus seulement là pour défendre les minorités, mais veulent surtout lyncher l’homme blanc et détruire la civilisation occidentale, il est temps de dire STOP !

Le vivre-ensemble que nous vend Macron, mais que les minorités rejettent en bloc, finira en désastre absolu.

Michel Poniatowski sonnait déjà l’alarme il y a 30 ans. Un sage de plus, que personne n’a voulu écouter.

Le réveil et la sanction n’en seront que plus terribles.

Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
KRUZADER

Quand on égorge un prêtre en pleine messe ……….
Ce n’est pas de la haine de mécréants ou de blancs mais de l’anti-christianisme primaire d’origine très souvent talmudique.
Mais l’anti-christianisme n’est pas considéré comme un délit sur le sol chrétien de France, un comble absolu pandant que les sémites ont le droit à un délit raciste particulier, ce qui est profondément anormal.
J’emmerde d’avance toute contestation en provenance des donneurs de leçons laïques, on en a marre !

Nosferatu

Le mâle blanc hétérosexuel est certes la cible à abattre !
Mais pas les femelles blanches hétérosexuelles ou pas, qui sont devenues les proies sexuelles des nouveaux français surtout s’ils sont de confession pédo-chamelière. Honte absolue à ses femelles qui ont renié les racines qui leur ont donné la vie, ainsi qu’aux ordures qui en font du métissage obligatoire le fer de lance du Remplacement civilisationnel ethno-religieux !!!!!

emerillon

Ne vous en faites pas , un jour ou l’autre elles seront battues , reniées , les enfants planqués , prostitués dans le Saël!

Mantalo

Attal, le jeune porte-lampion du gouverne-menteur, trouve bien que la France présente ses excuses à l’ algérie.
Un bon p’tit gars…… J’allais dire un enc… mais ça lui ferait trop plaisir.
(source : Le Grand Jury RTL/LCI ce midi à la fin de l’émission)

Paul Beroit

Il faut écouter en replay Fabrice Balanche sur France 3. Ce spécialiste de la Syrie, qui avait un autre regard sur la situation dans ce pays, a dû partir aux USA quelques années pour ne plus être persécuté.

Denfer VICTORIA

SI les Français continuent à voter comme des veaux, voila la suite….

https://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2011/02/TourEifelapres2.jpg

Nosferatu

Que Dieu nous en préserve !

JEEP

L’homme blanc est surtout coupable d’avoir apporté sa civilisation pour échanger avec des peuples qui n’en étaient pas dignes et étaient promus à une lente déchéance.
Islamo-gauchisme va être prétexte à une nouvelle polémique, après celle de l’islamisme. Utilisons des mots simples que les esprits vicieux ne puissent plus déformer.

Périscope

Ces professeurs d’universit anti-France, je propose qu’on les licencie.
Ils ont choisi leur camp, qu’ils assument !

Kayok enragé

Tout à fait d’accord avec vous mais pour cela il faut prendre le pouvoir ! Sinon cela restera un vœu pieux .

Marnie

La France est gangrenée depuis très longtemps par l’ensemble de la gauche islamisée mais aussi la fausse droite LR. C’est un peu tard pour s’en apercevoir bien malheureusement.

astrid

De prétendus intellectuels de gauche aiment se moquer de Mme Vidal. De son accent de ses manières simples. De la haine et encore des moqueries minables.
Quoiqu’on pense de cette personne, c’est une excellente initiative de mettre son nez dans ce panier de crabes de nuisibles et de profiteurs. Ce serait bien d’avoir la liste des parasites qui ont signé la fameuse pétition. Une soi disant chercheuse s’est distinguée :
Annette wievorka. Femme maoiste toujours de service. Méchante. Même ses congénères ne veulent plus entendre parler d’elle tellement elle est mauvaise en tout.
Du ménage la dedans !!!!!

Laurent Droit

Magnifique analyse, Jacques !!

zéphyrin

heureusement que les chinois et indiens foncent sur le chemin de la connaissance, de l’organisation et de l’entreprise sans se polluer la tête avec ces freins à l’intelligence que sont les islamos gauchistes…C’est vrai, nous sommes en paix depuis longtemps, alors pour ces “maudits éternellement” une bonne guerre, une grande violence vengeresse, hein ?….parfois on se demande.

patphil

l’islamogauchisme n’existe pas ! nos chercheurs universitaires ne l’ont toujours pas trouvé !
ils sont payés par nos impots pour chercher pas pour trouver

José d'Oran

Notre objectif c’est donc de démontrer dans le procès que nous font les Algériens sur les thèmes “Guerres;occupation;exactions” de 1830 à1962 pour réparations et excuses En les prenants au mot ;L’État Algérien selon leur Histoire officielle(Enseignée) démarrant en 975″création de la ville d’Alger”par l’Emir amazigh Bologhine dont ils se gardent bien de préciser qu’il était musulman Chiite vassal des califes Fatimides du Caire ceci nous permet de leur imputer plusieurs siècles d’exactions et de pillages en Méditerranée.SUR MER COMME SUR TERRE Les corsaires barbaresques venus des cotes “Algériennes” ayant capturé des milliers de navires chrétiens et ayant attaqué à plusieurs reprises la plupart des localités côtières des rives de la mer Méditerranée :
donc y a pas photos !

Paskal

Les livres d’histoire algériens parlent de combats entre Romains et Algériens. Pendant la guerre d’Algérie, on pouvait lire dans une brochure du FLN une citation de Tacite parlant des musulmans !

BERNARD

Islamo-gauchiasserie, le terme non inventé par la gôche qui lui fait mal comme le pouce sur le furoncle murissant … Aïe Aïe Aïe,
Mais bon, il est temps que les facs rejoignent le niveau d’un pays du quart-monde que la france est en train de devenir..(comme l’école primaire, le collège et le lycée, ça c’est déjà fait)
Le prochain campus universitaire , je le vois bien fait de cases africaines pour se mettre bien dans l’ambiance et surtout pour ne pas dépayser les étudiants subsahariens, qui n’en doutons pas, viendront nombreux les honorer, n’est-ce pas honoré ?

https://www.youtube.com/watch?v=c_W21vh1Ds0

Heraklite

Cette pauvre Bouteldja me fait pitié en définitive. Elle imagine que la situation actuelle va durer. Quand les français retrouveront leurs mœurs païennes et en auront fini avec la culpabilité chrétienne, qu’ils en auront marre de leurs élites prêtes à se prostituer pour maintenir leur position et leurs avantages, elle rasera les murs. Et ce n’est pas ses jeunes frères bâtis comme des allumettes et au QI de bulot qui la protégeront.

Theodore

Mais elle aurait tort de confier cette enquête au CNRS / dixit

Tout a fait d accord ! Car le CNRS ce sont d anciens universitaires… c est comme demander un judicieux avis a un receleur de metaux en or, travaillant avec ou pour des malfrats…;)

Donc qui pour faire ce travail ? Voila la bonne question a poser…

Lire Aussi