Islamo-gauchisme : Frédérique Vidal a mis dans le mille !

Publié le 24 février 2021 - par - 4 commentaires - 982 vues
Traduire la page en :

Ah, le bon coup ! Je ne sais pas pour qui elle est en mission, les Identitaires ou le Président Macron, mais elle a mis dans le mille, la dame Vidal, sur l’islamo-gauchisme qui gangrène toutes nos universités.
Ils sont 600 qui se sont dévoilés, c’est peu de dire que si quelqu’un voulait établir une liste d’épuration à pratiquer dès 2022, comment le travail est déjà mâché.

Une simple constatation de bon sens d’un internaute suffit à montrer l’ampleur de la gangrène et du mal : « S’il n’y avait pas une once de vérité, on n’aurait pas droit à ce tonnerre de protestations… ».
Mais il n’y a pas qu’un internaute pour faire ce constat.
Déjà, le 31 octobre 2020, une centaine d’universitaires signaient une tribune dans le journal Le Monde pour alerter sur le fascisme anti-Blancs et anti-France en marche chez les usurpateurs du titre de “sachants” de nos universités, en voici un paragraphe édifiant :
« Nous, universitaires et chercheurs, ne pouvons que nous accorder avec ce constat de Jean-Michel Blanquer.

Qui pourrait nier la gravité de la situation aujourd’hui, en France, surtout après le récent attentat de Nice ?  Une situation qui, quoi que prétendent certains, n’épargne pas nos universités. Les idéologies indigéniste, racialiste et « décoloniale » (transférées des campus nord-américains) y sont bien présentes, nourrissant une haine des Blancs et de la France ; et un militantisme parfois violent s’en prend à ceux qui osent encore braver la doxa anti-occidentale et le prêchi-prêcha multiculturaliste. Houria Bouteldja a ainsi pu se féliciter, début octobre, que son parti décolonial, le Parti des indigènes de la République [dont elle est la porte-parole], « rayonne dans toutes les universités ».

Le rapport de proportion entre lanceurs d’alerte et les gangrenés est également édifiant : cent universitaires qui dénoncent la peste contre six cents qui soutiennent la maladie.
On ne peut pas en conclure mécaniquement que 6 enseignants sur 7 seraient à licencier, mais cela mérite bien un décompte précis, donc une sacrée enquête.
Certains prétendent que le politique n’a pas à se mêler du savoir délivré par nos universités qui ont de tous temps été libres et indépendantes.

On nous avance les termes de maccarthysme, de police de la pensée, de totalitarisme de la part de madame Vidal qui voudrait contrôler les idées transmises dans ces universités.
Mais c’est bien là le problème, le mot est là et nous l’entendons parfaitement : « le savoir ».
Le plus humble des cotisants aux prélèvements obligatoires ne laisserait pas sa cotisation impayée s’il s’agissait bien de cela : dispenser et faire passer la connaissance aux générations montantes.
Or, ce qui est en cause aujourd’hui, c’est l’Université, qui troque la transmission des connaissances pour la transmission des idéologies anti-France et anti-Blancs, comme ça semble bien être le cas vu le nombre d’alertes et les nombreux témoignages qui en attestent.

L’enquête doit alors être complète et sans pitié, son issue pourrait même déboucher sur un rétablissement de la peine de mort pour menées anti-nationales en temps de guerre. Car nous sommes en guerre, engagés dans un triple conflit, contre la Covid, contre les musulmans qui nous ont déclaré une belligérance totale, et guerre économique contre le monde entier.

Or on ne peut qu’être convaincu de cette réalité d’universités devenues le bastion de l’anti-France et de l’anti-Blanc quand sont interdits cours et réunions aux Blancs, quand des pièces de théâtre comme « les suppliantes » d’Eschyle ou des conférences sont interdites par toute une noria d’hystériques gaucho-féministo-indigénistos fanatiques des écritures inclusives et de l’anti-culture.
Regardez donc la France tomber.

Nous venons d’enregistrer en 2020 le pire déficit commercial qu’un pays européen a jamais enregistré, à – 82,5 milliards, alors que sur le même exercice l’Allemagne enregistre un bilan positif à + 182,4 milliards.
Quel rapport entre nos universités et notre balance commerciale ??? me demanderez-vous.
L’Université française est censée former une grande partie des cadres de demain, dans la fonction publique, dans les entreprises privées, dans le syndicalisme ou les partis politiques.
Vous imaginez les dégâts si toute une génération des cadres futurs de la Nation commence à raisonner en anti-France ????
Eh bien, on peut raisonnablement supposer que ce phénomène de déliquescence est déjà à l’œuvre depuis une bonne vingtaine d’années, depuis que la gangrène s’est emparée de l’intellectualisme et des minorités indigénisto-immigrationnistes qui veulent saper tout le pays pour le ramener au niveau de l’Afrique.

Quand toute une partie des cadres d’une Nation se met à dilapider l’argent des contribuables pour des causes idéologiques comme la repentance, la traite négrière, par la distribution de subventions à dizaines de milliards par an aux associations de submersion migratoire, la culpabilisation des Blancs et des Blanches, la destruction d’une langue par l’écriture inclusive qui va fabriquer plusieurs générations de jeunes illettrés, pour imposer des normes et des attitudes à la manière d’un bolchevisme ou d’un maoïsme totalitaire, interdisant par là toute initiative et recherche non conforme à une doxa, on est en droit de pronostiquer le pire.

On a déjà vu l’agonie économique de l’URSS, et le rebond chinois, dès lors qu’à partir de Den Xiao Ping l’économie a pris le pas sur l’idéologie dans l’Empire du Milieu.
Eh bien la France est en train de se détruire par l’idéologie des minorités et des universitaires anti-France qui conduira au même effondrement que l’URSS.
Vous imaginez les dégâts que peuvent provoquer des personnes idéologisées au racialisme à qui on confierait la gestion d’un service d’une grande entreprise exportatrice ou d’une administration dont les collaborateurs sont en majorité blancs ?

Au lieu de potentialiser les forces vers un but commun, ces idéologues passeraient leur temps à déstabiliser les troupes en voulant imposer leurs normes avec une multitude de notes de service et d’injonctions sur les comportements à suivre en interne.
Madame Vidal n’a pas exprimé le but ultime du problème : ce n’est pas seulement l’Université qui est gangrenée, c’est tout le pays qui l’est par la formation anti-France qui est dispensée par la peste universitaire qui agit par haine de notre pays.

Le Président Macron a été élu sur les slogans de la start-up nation et de la France qui gagne, il devait inévitablement un jour ou l’autre s’apercevoir que l’Université française était devenue la fabrique industrielle de la France qui perd par la diffusion d’idéologies nauséabondes antinationales, non ???
Et ici je voudrais évoquer un autre des acteurs de l’Université qui n’est pourtant jamais consulté : le contribuable blanc français de souche, car le budget de l’enseignement supérieur et de la recherche n’est pas négligeable puisque de l’ordre de 28 milliards en 2021.
https://www.letudiant.fr/educpros/actualite/plf-2021-le-budget-de-l-enseignement-superieur-et-de-la-recherche-definitivement-adopte.html

On entend 600 universitaires qui pétitionnent pour pouvoir conduire impunément leurs menées anti-Blancs et antinationales comme ils l’entendent.
Mais le Gilet jaune et la Gilette jaune blancs de peau, ceux qui sont en première ligne, en caisse de supermarchés, aux urgences, dans les services hospitaliers, les éboueurs, paysans, etc. savent-ils qu’ils financent chacun pour partie, via leurs prélèvements obligatoires, cotisations sociales et TVA, ces universitaires qui leur pissent et leur chient dessus parce que blancs de peau ?
Le savent-ils ou bien je le leur apprends ?

Mais maintenant qu’ils savent, s’ils m’ont lu, qu’en disent-ils de continuer à nourrir, engraisser et payer tous ces fossoyeurs de notre économie, de notre tranquillité, de leurs retraites et de l’avenir de leurs gosses ?
N’auraient-ils pas la colère légitime à aller demander des comptes à toutes ces minorités anti-France avec leur seul vrai copain dans la vie de tumulte qui s’annonce compte tenu de la déliquescence du pays, leur batte de base-ball ???

Moi, j’aurais un sacré problème moral à condamner des travailleurs, commerçants et indépendants, Gilettes et Gilets jaunes blancs de peau s’ils allaient demander des comptes à qui de droit dans nos universités qui les font passer aux yeux du monde entier pour des salopards de Blancs : comment supporter cet affront de continuer à payer ces ignobles universitaires indigénistes qui crachent sur les visages pâles qui travaillent dans la douleur, tous les jours, pour que toute la jeunesse encore saine de France puisse trouver son avenir ? Et quelle plus grande noblesse que d’aller éradiquer cette idéologie qui s’y oppose, à cet avenir ?

L’article 14 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 27 août 1789 dispose que « Tous les citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d’en suivre l’emploi, et d’en déterminer la quotité, l’assiette, le recouvrement et la durée », déclaration reprise dans le préambule de la Constitution de 1958.
Mais jusqu’à quand les citoyennes et les citoyens blancs de peau de ce pays vont-ils encore consentir à payer l’impôt qui finance cette racaille universitaire qui les insulte en permanence ?

Jean d’Acre

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
L BÉRA

Il faut se rendre à l’évidence! En France, en 2021, les Femmes son les plus nombreuses à se lever contre le fascisme islamiste et contre les islamo- collabos de gauche… ou gauchistes, la nuance est mince!
Madame Vidal rejoint les Janette Bougrab, les Zineb El Rhazoui, les Malika Sorel et tant d’autres. Sa ferme mise en garde serait passée à la trappe, si elle n’était pas enseignante-chercheuse . Catastrophe!
Alors les Blanquer, 600 universitaires et tous ces Pilate macronisés qui regardaient ailleurs, “découvrent ” l’islamo-gauchisme, ses prophètes de haine, ses imams de l’inculture et de l’intolérance.et ses milices anti-laïques.
Que que va faire Macron ?
Rien! Il vient de signer un concordat séparé avec les salafistes, et il leur a concocté une loi “séparatiste!

BobbyFR94

Jean, très bon article, et surtout constat implacable !!!

comme tu l’as très bien souligné, l’immense majorité des gens, contribuables, ou, en tout cas, ceux qui paient la TVA, en fait tout le monde, n’a pas pris conscience du fait qu’une partie de ce qui est une taxe, sert à financer notre propre disparition !!!

Ces ordures sont les NEO-NAZIS, appelés autrement NAZISLAMO-GAUCHOS , punaise de parasites à exterminer sans le moindre état d’âme !!!

Tous ça va bien finir par remonter, surtout quand le pays France va s’effondrer économiquement !!!

Je pense que la vérité va littéralement exploser !!! et là, des millions de gens floués, volés, à qui on a menti depuis des décennies, vont demander des comptes à tous les parasites politiques !!!

patphil

il existerait donc quelques personnes sensées en macronie ?

Kevin

La république bolchévique a mis en place sciemment un apartheid socio-économique culturel à l’encontre de la population Blanche Française de souche! Les députés méritent au mieux une balle dans la peau tant la trahison planifiée couplée avec le zèle de la magistrature et ses réseaux étatique a détruit nôtre jadis beau Pays bordé par 3 Océan et irrigué par 5 fleuves. Les salauds de mondialistes de chez nous sont principalement représentés par des gauchistes de l’éducation nationale et punks à chiens indolent ; Troupeaux hirsutes immatures de vieux adolescents gorgés d’idéologies infantile! Je les connais ces bourgeois mentaux. L’afrique tuera la France par l’entremise de nos femmes devenues des réceptacles de chasseurs cueilleurs au QI de 70.

Lire Aussi