Islamo-gauchisme : une vieille histoire, et beaucoup de beaux noms…

Publié le 1 mars 2021 - par - 6 commentaires - 1 110 vues
Traduire la page en :

 

Jadis, la France avait deux mamelles. La gauche a remplacé le labourage et le pâturage de Sully par deux fonds de commerce qui produisent des voix aux élections : la négation et la collaboration. Plus négationniste et plus collabo, “non si puo”, car, en matière d’islamo-gauchisme, la gauche, “y pas son deux”, dirait-on en Afrique. En somme, elle n’a pas de rival.ale.aux.ales, pour l’écrire en inclusif, comme elle l’impose.

C’est une vieille histoire. Il est inutile de remonter à Mathusalem. L’Algérie suffit. Y a sévi et y sévit toujours l’islam en armes vaguement teint, pour être aimable, en marxisme ou en gaucho-progressisme. Le moudjahid ou égorgeur du djihad a mis en extase la gauche, Jospin, Rocard et Bourdieu – le pied-rouge – qui y a mérité son surnom de Bourd’Allah. Il a fini au Collège de France. Berque s’est fait le chantre de la cosidetta révolution du Caire – id est un coup d’État fomenté en 1952 par des soudards et préparé par un gigantesque autodafé islamique d’immeubles et de commerces appartenant à des Juifs, dont Berque a fait porter la responsabilité, non pas sur ses chères organisations islamiques qui ont purifié le pays, mais sur tout pékin se promenant dans la rue. Il a fini au Collège de France. Foucault, lui, était au Collège de France, quand il s’est pris d’une passion impure pour Khomeiny et ses sbires, les tenant pour des gays en goguette. Il n’a pas été le seul. Tout Libé en était, et les autres intellos, communistes ou gauchistes, même des féministes, qui ont obtenu des rendez-vous, galants ou non (chi lo sa ?), avec le Guide, mais après avoir caché leur impudeur sous un voile islamique, pureté oblige. Pour tous les citer, il faudrait reproduire les annuaires des centres de recherche en sciences sociales, humaines, islamiques, théologiques, orientales, etc. des universités, du CNRS, du Collège de France. Des milliers de pages n’y suffiraient pas.

Kepel n’est pas encore au Collège de France, mais il y sera sous peu. C’est lui qui, gauchiste comme feu Etienne, l’homme de l’islamisme radical, a porté aux nues la bourgeoisie pieuse qui a imposé la charia partout, jusqu’en France. C’est lui qui, au Monde, a remplacé comme penseur de la question islamique Péroncel-Hugoz, dont le pire des crimes a été d’écrire un livre, non pas critique, mais réservé, sur l’islam : Le Radeau de Mahomet. Mal lui en a pris. Il a été condamné aux oubliettes. Ou encore Jean-Claude Barreau a été chassé de la sinécure qu’il occupait, parce que son livre sur l’islam, fruit d’une expérience de conseiller culturel en Algérie, a fortement déplu aux autorités islamiques du monde entier. Qu’il s’estime heureux : il n’a pas perdu la tête, comme Van Gogh, Paty ou comme auraient pu la perdre Redeker ou Rushdie. En 2006, Sylvain Gouguenheim a publié Aristote au mont Saint-Michel, un livre qui n’abonde pas dans le catéchisme de l’Université. Il avait brouté l’herbe islamique en révélant de qui tenait l’islamo-gauchisme : une femme certes, mais nazie convaincue, dénommée Undke, qui voyait le soleil d’Allah éclairer l’Occident ! Toute l’Université instruisit ce cas pendable par brassées de pétitions indignées, d’indignations injurieuses, d’injures vociférées, de vociférations rageuses contre Israël et les Juifs. Quel rapport entre le mont Saint-Michel et Israël ? Aucun évidemment…

En 1981, le très savant Bernard Lewis, qui n’est pas islamo-gauchiste, a rappelé ceci : « Le refus réitéré de reconnaître la nature de l’islam et jusqu’au fait islamique en tant que phénomène religieux autonome, indépendant et différent, persiste et se répète depuis le Moyen Âge jusqu’à nous ». C’est vrai pour les universitaires lambda, très ignares sur l’islam, comme ils le sont sur le reste, mais aussi pour les intellos, les journalistes, les notoires des médias et même les “lierres Bac + 30” qui siphonnent les crédits de recherche au seul profit de leur chapelle. A propos du nom islamisme, l’islamo-gauchiste Gresh, dans Le Monde en 2004, a rappelé que « l’historien Rodinson, qui a été notre maître à tous [Allah yebarek fih, a envie d’ajouter Etienne], nous avait mis en garde contre son utilisation, disant : attention, islamisme va progressivement se confondre avec islam ! » Kepel connaît la langue islamique. Pour désigner les tueurs du djihad, à musulmans ou islamiques, il préfère islamistes. Ceux qu’il baptise ainsi « s’appellent harakat islamiyya, le mouvement islamique ». « Devons-nous calquer leur terminologie [Comprendre : les désigner par le nom qu’ils se donnent] ? Non », s’écrie Kepel, car « on ne doit pas prendre pour argent comptant la façon dont un mouvement ou un groupe se définit ». Il ajoute : « Mouvement islamiste me semble un bon compromis, un outil intellectuel utile pour décrypter ces mouvements qui participent de la culture islamique et en même temps ont leur spécificité ». Oui, l’Occident ignore tout de l’islam et si, par hasard, des Occidentaux en ont une petite connaissance, ils s’évertuent pour qu’elle ne parvienne aux citoyens, mais seulement dénaturée ou transformée en euphémisme. Il est vrai que les citoyens sont “trop cons” pour la comprendre.

Dans l’étude de 1981, Bernard Lewis nous apprend accessoirement que les milieux musulmans qui préparaient la guerre de juin 1967 contre Israël répétaient la menace : « d’abord les gens du samedi, puis les gens du dimanche ».

Un demi-siècle plus tard, ce sont les Français qui, dans leur propre pays, font l’expérience de cette menace naguère proférée à l’encontre des ahl el kitab vivant au Proche-Orient et dans les pays arabes – mais les islamo-gauchistes cachent la menace. Ils ne servent à rien d’autre. Ces négationnistes sont des islamo-collabos.

Etienne Dolet

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
astrid

Et on fait quoi avec la dernière provocation de macron ? Guerre d’Algérie : Macron reconnaît que le militant Ali Boumendjel a été « torturé et assassiné » par l’armée française.
C’est monstrueux d’imbécilité et de provocation. Cet crapule répugnante croit que le FLN était une armée de saints ???

jeannot

C’est dans l’ADN de la gauche de pactiser avec les ennemis de la France, du moment que ça leur permet de lui nuire. Notre pays leur procure pourtant souvent des vies confortables, comme les profs maoïstes des années 60/70. Mauvais en tout, mauvais commerçants, mauvais gestionnaires, comme disait Coluche, donnez leur le Sahara, dans 5 ans ils achètent du sable. Sans subventions, toutes leurs entreprises sont vouées à la catastrophe. Le seul endroit où ils excellent, c’est dans la ponction publique et le népotisme.

Joël

Ils font la gueule parce qu’on leur met la vérité dans les dents ?
Soit, modernisons l’appellation : gaucho-islamisme.
Là, ils seront contents, il sont mis en premier.

patphil

ces gens là n’ont toujours pas compris que les idiots utiles sont les premiers à être égorgés ou pendus
les moudjahidines du peuple en iran l’ont vite expérimenté, seuls les plus malins ont réussi à se réfugier en france terre d’asile si généreuse

BobbyFR94

Etienne, tous ces connards et autres gauchiasses, devraient pourtant regardé l’histoire de l’Iran, en 1979, quand les coco et autres idiots utiles ont fait “couic halal” dès que le dégénéré l’arrête-là-tes-conneries a été mis au pouvoir avec leur appuis…

La guerre qui s’annonce sera très très meurtrières, dans un premier temps en tout cas !

Dans un second, au vu du génocide “naissant”, la riposte arrivera de partout sur notre territoire, et, surtout, ayez tous en tête que des pays comme les USA, la Russie, et d’autres peut-être, ne laisseront pas l’arme nucléaire aux mains de dégénérés !!

Ca aussi, c’est une donnée à prendre en compte et très très sérieusement …

Et si les connards de mollards iraniens réussissent à fabriquer une bombe nucléaire, là…plus personne !!

R2D25

Islamo-gauchistes et islamo-droitistes doivent subir le même sort.
Pour avoir pactiser avec les arabes.

Être fusillés pour haute trahison !

Lire Aussi