Islamophobie : barbarisme au service de l’intox ! (6/6)

Publié le 7 mai 2016 - par - 6 commentaires - 507 vues
Share

 

Réalité de « l’islamophobie » occidentale

Paranoïa des islamistes

Ils vivent dans un monde manichéen :

  • d’un côté les bons : les musulmans ;
  • de l’autre côté, les « plus vils animaux » : incroyants : infidèles ou mécréants.

Dans ce monde les infidèles sont hostiles aux musulmans, Allah l’a dit et le prophète répété. C’est donc une vérité scientifique !

Cette hostilité prétendue est le fonds de commerce des islamistes.

Au travers des textes produits ou utilisés par les islamistes, on retrouve quatre attitudes établissant leur paranoïa  :

  • surestimation de soi-même :
  • « seul l’islam est la vraie religion, et seuls ses textes saints ont quelque valeur », les « autres » n’étant que des monceaux de mensonges ;
  • le système-islamique est la perfection, il est le seul remède au communisme, au capitalisme7 , …
  • « toutes » les grandes découvertes, à l’origine, sont dues à l’islam. Ou avaient été annoncées dans le Coran des siècles avant qu’elles ne soient faites ;
  • méfiance maladive exprimée envers les infidèles et traduite par la volonté   :
  • de ne pas avoir avec eux de relations normales ;
  • de les asservir, et d’en faire une « race » inférieure : celle des dhimmis ;
  • de les tuer, conformément aux ordres d’Allah transmis par le Prophète ;
  • susceptibilité démesurée ;
  • fausseté du jugement, exprimée à l’aide d’une idée fixe conditionnant tout le reste  : l’Occident, les Occidentaux sont les ennemis des musulmans, alors que ce sont les islamistes qui  :
  • depuis des siècles, ont colonisé, asservi de nombreux peuples ;
  • ont détruit des civilisations millénaires ;
  • veulent que l’islam soit la religion universelle ;
  • entendent que la loi islamique (charia) soit la seule loi, dans le « grand califat universel » qu’ils ont l’intention d’instaurer, ou dont ils rêvent.

« Islamophobie » non, défiance raisonnée oui

Deux réalités qu’il serait dangereux de méconnaître :

  • l’utilisation du barbarisme « islamophobie » est le fait des islamistes, soutenus par les collabos, la bêtise, le renoncement , l’incompétence , la volonté destructrice des uns et des autres, au sein du monde occidental. Les islamistes roués1 et intelligents en tirent le plus grand profit ;
  • l’islam, depuis la prédication du prophète, a vécu dans les confrontations violentes, les guerres8 , le terrorisme. Les islamistes d’aujourd’hui utilisent les mêmes recettes : dans un premier temps, au moins. Il s’agit de mettre les communautés musulmanes résidant en Occident, qu’elles soient constituées de nationaux ou d’étrangers, dans une situation de confrontation avec les citoyens non musulmans des pays d’accueil. Dans un deuxième temps il s’agira de mettre par terre toutes les institutions nationales afin de s’approprier le pouvoir1 .

Il faut avoir conscience que tout en préparant leur grande œuvre civilisatrice et d’éducation des masses les incitant à prendre conscience du fait que « il n’y a de Dieu qu’Allah et Muhammad est son messager », les islamistes, profitent sans vergogne – des libertés, des largesses, des ressources et avantages que leurs propres pays ne sont pas capables de leur offrir ou n’en ont pas la volonté.

Après :

  • les divers attentats et crimes contre l’humanité commis un peu partout dans le monde à l’encontre des communautés chrétiennes, juives, islamiques non sunnites, ou appartenant à des religions non révélées ;
  • les propos haineux, agressifs, menaçants de plus en plus souvent répétés par les islamistes à l’encontre de personnes, de pays les accueillant, mais ne partageant pas leur vision de la paix, de la liberté, des droits de l’homme ;
  • la prise de connaissance, de plus en plus développée, de mieux en mieux comprise de la réalité du système-islamique ;

les Occidentaux, doués de raison, sont fondés de se défier de ceux qui au nom de l’islam, présenté comme la religion d’amour, de paix et de tolérance, commettent tous les crimes contre l’humanité.

Cette prise de conscience3 et son expression, n’ont rien à voir avec une phobie (rappel : symptôme prévalent des névroses obsessionnelles). Ce n’est que l’application raisonnée du principe de précaution. Et, bien évidemment, elle concerne :

  • tous les islamistes et ceux les soutenant  !
  • les fous enturbannés ou non prétendant islamiser le monde et faire régner la charia ;
  • les théoriciens du système-islamique dans la mise en place d’un état islamique : califat ou tout autre succédané.

En fait, pour les islamistes et les collabos traitant les Occidentaux « d’islamophobes »,

c’est le coup du pompier pyromane !

Dire, écrire, ânonner sans cesse, depuis le 7e siècle que :

  • en dehors de l’islam, toutes les autres religions sont fausses et mensongères ;
  • les textes sacrés de ces religions sont des textes falsifiés ;
  • les croyants de ces religions sont des êtres maudits, des infidèles ou des mécréants, des porcs, des singes ;

selon les propres critères des islamistes et des collabos eux-mêmes, sont purement et simplement des propos «xxxxxphobiques »4 , racistes5 envers tous les croyants de ces autres religions quand ils accusent les Occidentaux, principalement, des mêmes méfaits.

Alors qu’à une question simple6 lui ayant été posée lors d’une interview, le cheikh saoudien Ali Bin Ahmad Al – Maliki (cheikh Ali Al-Maliki : prédicateur islamiste saoudien), a répondu tout aussi simplement.

« … Interviewer : Qui sont les ennemis de l’islam dans le monde d’aujourd’hui ?

Ali Bin Ahmad Al-Maliki : Tous ceux qui n’adhèrent pas à la religion de l’islam. Ce sont eux, les ennemis de l’islam, sans aucun doute. Ils veulent déformer la religion d’Allah, ayant déjà déformé la Torah et le Nouveau Testament. Toutefois le Coran, le Livre d’Allah, a été préservé. Voilà qui sont les ennemis de l’islam, ceux qui souhaitent déformer son message. … »

« Islamophobie » NON, mais défiance raisonnée, refus d’un système et d’une religion conquérante OUI !

Critiquer le système-islamique, émanation directe de l’islam qui en est le moteur, parce qu’il est : totalitaire, fasciste, a-démocratique, théocratique, autocratique, colonialiste n’est en rien une phobie dirigée contre les musulmans, l’islam ou les arabes.

Ce n’est que la libre expression reconnue par les Droits de l’Homme, les différentes Constitutions dans tous les pays ayant choisi la Démocratie, de femmes et d ‘hommes entendant exprimer leur totale opposition à la volonté de certains de mettre à bas :

  • les Droits de l’Homme, conformément à la Déclaration Universelle, adoptée le 10 décembre 1948, (résolution 217 A) ;
  • la Démocratie, concrétisée par les Constitutions des pays occidentaux;
  • les Libertés fondamentales  ;
  • le Droit à la différence ;
  • la pratique des « autres » religions ou de l’athéisme ;

par l’instauration du système-islamique dans les Nations occidentales.

Les critiques des Occidentaux à l’encontre du système-islamique et de tous ses composants : système-religion, système-idéologique, système-juridique, système-politique, système-territorial, système-économique, système-social ne constituent en rien des blasphèmes à l’encontre de l’islam ou des offenses à l’encontre des musulmans, des arabes.

Ces critiques, contrairement aux allégations mensongères des islamistes, ne peuvent en rien constituer des délits de nature «islamophobique », « xénophobique », raciste, …

Alors que tous ces noms d’oiseaux s’appliquent d’abord, avant tout et totalement aux islamistes !

Alors qu’ils balayent devant leur porte !

OUI, il s’agit d’une réaction de rejet salutaire et qui s’amplifie : celle d’individus de toutes confessions ou athées, de toutes couleurs de peau, de toutes origines qui s’opposent aux volontés des islamistes – quelles que soient leurs obédiences et leurs compromissions avec les collabos – entendant les asservir, comme avaient voulu le faire les nazis (socialistes-nationaux) et les soviétiques, mais cette fois-ci, en appliquant des principes moyenâgeux remis aux goûts du jour par des malades !

OUI, il s’agit du refus de l’islam conquérant et du système-islamique dont les caractéristiques sont :

  • les fondements du pouvoir : la révélation d’Allah ;
  • le système du pouvoir : un califat ou l’un de ses succédanés (tout comme celui du prophète) ;
  • la souveraineté : la loi islamique et non le peuple ;
  • la source des lois : la révélation faite au prophète ;
  • la politique étrangère : axée sur la guerre sainte en vue d’assurer la propagation de l’islam ;
  • la non reconnaissance des frontières, de l’indépendance d’un pays islamique ou non, par rapport à un autre ;
  • la communauté des croyants (oumma) : entité unique et indivisible, un seul État, une même armée, un même drapeau, une seule nation ;
  • le calife ou son succédané : maintenu au pouvoir tant qu’il remplit les conditions requises pour sa fonction ;
  • l’obéissance au calife : obligatoire, sauf si son ordre va à l’encontre de la Loi islamique (charia) ;
  • les partis politiques autres que ceux fondés sur l’islam dans sa doctrine et son système : l’interdiction  ;
  • la démocratie : démolition, car considérée comme est un système occidental issu de la doctrine capitaliste et surtout faisant une nette séparation entre la religion et la vie ;
  • l’état islamique : reposant sur la doctrine de l’islam dans laquelle la religion, l’État et la vie ne font qu’un ;
  • la gestion de problèmes de la vie quotidienne et des affaires de l’état : selon les ordres et les interdits d’Allah ;
  • le système de pouvoir : reposant uniquement sur la loi islamique (charia) ;
  • le système-islamique : bâti sur la « civilisation islamique », dont la base spirituelle est celle de la soumission totale et unique en Allah ;
  • le bonheur humain : gagner l’agrément d’Allah en respectant ses ordres et ses interdits, strictement ;
  • la loi islamique (charia) : la seule, à l’exclusion de toute autre, tranchant les différends, même si ses partisans sont minoritaires ;
  • la majorité : n’est pas consultée pour l’application des dispositions de la Loi;
  • les libertés telles que définies en Occident : interdites, car s’opposant aux prescriptions de la loi islamique (charia) ;
  • la liberté de conscience ou de culte : interdiction à tout musulman de changer de religion, et peine de mort pour les apostats ; interdiction des autres religions ou, au mieux, statut de dhimmi pour leurs adeptes ;
  • la liberté d’opinion ou d’expression : soumise à la loi islamique (charia). Trois sortes d’opinion :
  • opinion interdite : médisance, calomnie, diffamation dont sont victimes les femmes vertueuses, attaques ou les propos injurieux contre l’islam ;
  • opinion obligatoire : obligation d’ordonner les actes convenables et de mettre en garde contre les actes répréhensibles, demander compte aux gouvernants ;
  • opinion soumise à l’indifférence : juridique, dire du bien ou se taire ;
  • la liberté de propriété : usage des biens strictement soumis à la loi islamique (charia), qu’il s’agisse de les acquérir, de les échanger ou de les faire rapporter ;
  • la liberté personnelle soumise à :
  • l’interdiction de se comporter suivant ses passions ;
  • l’interdiction des rapports sexuels hors mariage ;
  • l’interdiction de l’homosexualité2 ;
  • l’interdiction de se faire du tort ou de mettre fin à ses jours en se suicidant .

NON, l’Occident n’est pas « islamophobe »

(si tant est que l’on puisse donner un sens à un barbarisme).

Mais, OUI , il est intoxiqué par les islamistes et les collabos.

Refusons d’employer leurs mots, la langue française est assez riche pour cela !

En refusant d’employer leurs mots, nous refusons leurs idées !

En refusant leurs idées nous refusons leur colonisation !

En refusant leur colonisation, nous les combattons !

1 Cf les articles « Guerre faite à la France ».

2 L’homosexualité, peut-être … mais la zoophilie … Pour l’Ayatollah Khomeiny (« Guide spirituel et moral » de la révolution islamique iranienne) :

« … Il est défendu de regarder une autre femme que la sienne, un animal ou une statue, d’une façon sensuelle ou lubrique. … »

« … La viande de cheval, de mulet et d’âne n’est pas recommandée. Elle est strictement défendue si l’animal a été sodomisé de son vivant par un homme. Dans ce cas, il faut emmener l’animal hors de la ville et le vendre… »

« … Si on commet un acte de sodomie avec le bœuf, le mouton ou le chameau, leur urine et leurs excréments deviennent impurs, et leur lait même n’est plus consommable. Il faut alors tuer l’animal au plus vite et le brûler, et en faire payer le prix au propriétaire par celui qui ‘a sodomisé…. »

« … La chair de tout animal sauvage ou domestique, reconnu pur par la religion musulmane, peut être mangée à condition que cet animal ait été abattu selon les rites musulmans. Mais si l’animal a été possédé sexuellement de son vivant par un homme, de façon normale ou sodomique, ou s’il avait l’habitude de manger des excréments, sa viande ne peut pas être mangée après l’abattage, sauf s’il a été purifié avant sa mort selon les procédés islamiques…. »

1 Personne rusée, sans scrupule, habile à tromper pour trouver son avantage. CNRTL

3 Le sociologue italien Massimo Introvigne a été nommé représentant de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour la lutte contre l’intolérance et la discrimination envers les chrétiens. Le mardi 25 janvier 2011, il s’est adressé au Conseil de l’Europe à Strasbourg sur le thème : « Persécution des chrétiens d’Orient, quelle réponse de l’Europe ? ». Il a proposé une Journée européenne des martyrs chrétiens en souvenir de tous les chrétiens tués en haine de la foi et de l’Église. Il a par ailleurs déclaré : « …L’intolérance et les persécutions contre les chrétiens ne sont pas suffisamment entrées dans les consciences, a déclaré Massimo Introvigne. Trois quarts des cas de persécutions religieuses dans le monde concernent les chrétiens mais rares sont ceux qui le savent… »

4 Remplacer les xxxxx par le nom de toute religion existante : bouddhisme, confucianisme, christianisme, hindouisme, judaïsme, …

5 A noter que SI HAMZA BOUBAKEUR précise dans « Le CORAN », un des ouvrages de référence de ce travail, que les Arabes sont des sémites et … « la race sémitique caractérisée par sa brachycéphale, un visage droit, un nez aquilin, et une taille moyenne et svelte… ». Ainsi donc le concept de « race » aurait quelque « valeur » …

6 Diffusée sur Al-Jadid/New TV le 1er octobre 2011

7 Si un certain nombre d’occidentaux ont une mauvaise connaissance de l’islam, que dire de ces individus pour lesquels la démocratie occidentale serait issue du capitalisme … Et comme toujours les savants islamiques en religion, ne connaissant rien par ailleurs, ignorent que la démocratie serait née dans l’Inde ancienne ou dans les villes-États sumériennes vers 600 ans avant J.C. !

8 En particulier, guerre civile ou « al-fitna al-kubrâ », en 655 lorsque le gendre du prophète, Ali, a été désigné comme calife.

Jean-François Cerisier

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Clamp

ivre ) ; Suite :

qu’au contraire, le piège serait de se mettre à avoir peur du mot, ce qui laisserait justement à ceux qui en font une insulte le champ libre pour continuer d’en faire une posture ou même simplement une position interdite, inadmissible, révoltante et rappelant les heures les plus sombres. Eh bien non ! C’est se soustraire à l’islamophobie qui nous entraîne vers les heures les plus sombres.

Donc encore une fois, je comprends bien le raisonnement du Colonel Cerisier qui lui-même exprime son refus de se laisser enfermer dans un tiroir avec étiquette mais précisément, ici, le caractère de barbarisme du mot est très mineur car sa construction par analogie est entrée dans l’usage depuis bien longtemps et elle sous-tend ici deux sens complémentaires qui sont parfaitement défendables, et même impérieusement à défendre.

Désolé, mon colonel, je présente volontiers et très humblement tous égards à l’officier, qui a mis sa vie au service du pays, mais devant le penseur, égalité.

Clamp

Je me réjouis d’avoir enfin ici une définition claire nette et précise du mot « système islamique » bien qu’employé par l’auteur depuis le tout début de sa série d’articles et que j’avais désespérément réclamée. Elle n’est pas simpliste et il était donc difficile de la glisser dans un commentaire, et quelque part, je subodorais bien que ça allait bien finir par arriver quelque part, à tel point elle est indispensable, et je vais enregistrer cet article.

Mais mon honnêteté intellectuelle m’oblige à dire qu’en dépit du fait que cette série sur le mot « islamophobie » ( dont je n’ai jamais reçu le 1er chapitre puisque j’ai reçu deux fois le deuxième ) est pleine d’arguments intéressants, j’aurais préféré un autre angle d’attaque fondé sur l’utilisation péjorative, diffamatoire, avilissante, réductrice et manipulatrice qui en est faîte car personnellement, j’assume parfaitement, comme Marc, je suppose, ci-dessous, mon islamophobie tant au sens de la peur qu’à celui du rejet et je crois ( à su

Pivoine

 » Ils veulent déformer la religion d’Allah, ayant déjà déformé la Torah et le Nouveau Testament. »
C’est en effet ce que disent les musulmans pour justifier la venue de leur dernier « prophète ».
Mais dans ce cas, le coran, sur bien des points, devrait être différent de la bible. Or, les versets coraniques reprennent les écritures hébraïques, ainsi que les récits apocryphes, sans rien apporter de plus.
A tel point que beaucoup parlent même de plagiat…

Marc

Étymologiquement l’islamophobie signifie simplement « la peur de l’islam  » !….Ce serait un comble si, après avoir lu la biographie du chef de tribu guerrière et sanguinaire que fut mahomet, lu le coran et les principaux hadiths, on n’avait même pas le droit d’avoir peur de ce totalitarisme. Vouloir transformer cette peur de l’islam en un délit relève d’un procès d’intention scandaleux. Que les musulmans, grands manipulateurs (Taqiyya oblige ! ) utilisent ce stratagème n’est pas très étonnant mais que les islamophiles et les islamo-collabos occidentaux assumés les suivent dans ce raisonnement totalement pervers dépasse l’entendement. Cela relève de la part de ces derniers de la haute trahison vis à vis de notre Nation et de notre civilisation occidentale !

montecristo

La « Masse populaire » ne sait pas encore tout ça ! Il faut absolument que les occidentaux apprennent ce qu’ils risquent à flirter avec l’Islam. Qu’ils retrouvent leur esprit critique. Je suis certain que ce jour arrivera mais j’ai bien peur qu’il arrivera trop tard , lorsque … comme le grenouille … ils seront cuits !

pauledesbaux

Les trois petits singes : ils ne voient rien, n’entendent rien et surtout ne disent rien avec cette méthode; tiendront-ils le siège avant que d’être égorgés et auront encore la pétoche de crier avant : POUR DIEU ET MON ROI signépaule di Malta