Israël : à cause des juges, un parti nazislamiste va avoir des élus

Publié le 18 mars 2019 - par - 17 commentaires

C’est très clair depuis quelques années déjà. L’éternel combat entre le Bien et le Mal se déroule désormais partout dans le monde, entre le camp du Mal, aussi nommé “bien-pensant”, ou “politiquement correct”, et le camp du Bien, les mouvements populistes.

Sans s’étendre sur la définition du “populisme”, il est utile de rappeler que “l’identité nationale” est l’un des fondements du populisme. L’extrême opposée au populisme, c’est le mondialisme débridé et décadent que nous subissons aujourd’hui.

Avec espoir, nous voyons les mouvements populistes gagner du terrain, dans de plus en plus de pays. Même si ces avancées entraînent des réactions délirantes du camp du Mal. L’une de ces réactions délirantes, relatée ici, dépasse l’entendement.

Nous avons connu les premiers dégueulis antipopulistes, au début du PPV de Geert Wilders aux Pays-Bas. Ils furent suivis par d’autres, déversés sur Oskar Freysinger et l’UDC, qui gagna en Suisse le référendum contre les minarets. Ici et là, d’autres mouvements populistes agissaient, mais ils n’avaient pas encore atteint la notoriété. Et puis, coup sur coup, il y a eu les heureuses surprises du Brexit et l’élection du grand Donald Trump. Les chacals se mirent à hurler dans tous les merdias occidentaux. Mais la montée populiste est en marche ! La République tchèque, la Hongrie, l’Autriche et même la Pologne se dressent contre les suicidaires diktats de la grosse commission européenne, son  son poivrot chef Junker et sa pouffiasse à déchets Mogherini, aux affaires du même nom. Et depuis l’Italie, l’excellent Salvini nous comble de plaisir en envoyant paître les fédérastes européens. Le mot “fédérastes” est un néologisme inventé par Jean-Marie Le PEN, dans les années quatre-vingt-dix. Ce terme sied à ravir à ceux qu’il désigne. Et voilà que le Brésil bascule lui aussi du bon côté, en élisant Bolsonaro, entraînant plusieurs “petits pays” dans son sillage, se posant aussi en arbitre de la désinfection du Venezuela. Alors que le parti populiste Vox devrait gagner les prochaines élections en Espagne.

Mais hélas, le mal est loin d’être vaincu. Le Royaume-Uni risque de connaître un sort similaire à celui de la Francekipu. En effet, la vermine infestant les institutions fait tout pour annuler le Brexit, tout en continuant de persécuter le grand patriote Tommy Robinson. En même temps, mené par l’ordure Corbyn, l’opposition d’extrême gauche, pro-UE, pactise ouvertement avec les néo-nazis et les nazislamistes… En Allemagne, malgré la puissance du mouvement Pegida et l’émergence de l’AFD, la vieille Merdekel nuit encore sur le trône. Aux USA, les merdias sont à 95 % férocement anti-Trump. Tout comme les nids à déchets que sont Google et Facebook. Ce pays paradoxal a même réussi à élire deux représentants déchets nazislamistes, antijuifs notoires. Passons pudiquement sur les agonisants que sont la Belgique, la Suède et les Pays très bas. Ils renaîtront très bientôt, en ripoubliques islamiques, inch Allah.

Mais qu’en est-il ici ? Vous vous imaginez sans doute qu’en Francekipu, nous tenons le pompon avec notre Macronette des merdias. C’est vrai, la Macronette et sa clique sont très fortes. Elles auraient pu détenir le record mondial absolu de la pourriture antipopulaire, mondialiste et nazislamophile. Par la grâce de la Macronette elle-même et ses mœurs si ambigües, ses coups de gueule contre tout ce qui est bien, ses insultes contre les Français, leur Histoire, leurs grands personnages. Son gouvernement de baltringues, incultes bons à rien, complètement pourris. Grâce aux merdias particulièrement puants, où BFM TV donne le ton et l’immonde, la cadence. Son syndicat de la magistrature, tendre avec les racailles, les criminels et les déchets, féroce avec les honnêtes gens. Ses troupes de nervis policières, où les plus sadiques font la loi. Mais malgré tous ces excellents arguments, le titre échappe à la Francekipu.

Une fois de plus, des Juifs dominent dans l’abomination. Ce qui vient de se passer en Israël va faire crever de jalousie notre Macronette, la vieille Merdekel, l’opposition britannique et toute la vermine gauchiste infestant les USA. Une petite clique de rats de palais, dont les noms et le souvenir doivent être effacés à jamais, viennent d’anéantir les ultimes traces de bon sens. En vue des prochaines élections législatives qui doivent se dérouler le mois prochain en Israël, la Commission électorale nationale avait, très logiquement, invalidé les candidatures d’un parti arabe prônant la destruction d’Israël, ainsi que la candidature d’un authentique malade mental souffrant de cette curieuse maladie très spécifique, frappant d’antisémitisme virulent certains Juifs de naissance.

Que croyez-vous qu’il arriva ? Les antijuifs allèrent pleurnicher auprès de leurs complices, les rats de palais du “bagats”. Bagats c’est l’acronyme hébraïque désignant la cour dite “suprême” d’Israël.

Pour avoir une toute petite idée de la monstruosité juridique constituée par la dite cour, l’article de Wikipédia, pondu d’évidence par un “antisioniste”, énumère un petit condensé de ses principaux méfaits.

Mais ce qui choque le plus, le bon sens de tous les humains confrontés au droit positif, c’est le rôle qu’au cours du temps s’est arrogé ladite cour. En effet, partout dans le monde, même si ce n’est que théorique, on apprend le principe de la séparation des pouvoirs. Le principal c’est le pouvoir législatif, le pouvoir de faire les lois. Dans une vraie démocratie, ce pouvoir revient aux représentants du peuple. Le deuxième pouvoir, c’est le pouvoir exécutif. Il incombe au gouvernement et/ou, au chef de l’État, pour faire marcher le pays, dans le respect des lois. Le troisième pouvoir, c’est le pouvoir judiciaire, chargé, en principe en toute indépendance, de veiller aux respects des lois. Néanmoins dans les pays anglo-saxons, en particulier aux USA, il existe une cour dite suprême, qui veille en dernier recours à la conformité des lois ordinaires, par rapport aux lois fondamentales, ou constitutionnelles. En France cette fonction revient en principe au Conseil constitutionnel. Aux USA, il arrive donc parfois que des affaires communes remontent exceptionnellement jusqu’à la Cour suprême. Et bien sûr se posent les éternels problèmes d’interprétations de telle ou telle loi. Néanmoins, même si les interprétations sont tendancieuses, la Cour respecte toujours la loi votée, quand elle a été promulguée.

Or Israël présente un cas abominable, unique au monde, du moins pour un pays qui se prétend “démocratique”. En effet, en absence d’une “constitution” formelle, depuis plus de trente ans, le Bagats a pris la sale habitude de rejeter les lois votées par le parlement israélien, la Knesset, quand ces lois sont contraires à sa vison très gauchiste du monde. Que des individus, en l’occurrence lesdits “juges”, abusent du pouvoir dont ils disposent, c’est dans la nature humaine. Ce qui est absolument anormal et inadmissible, c’est qu’aucun gouvernement israélien n’ait eu la ferme volonté de mettre fin à ces abus scandaleux. Certes, dès le début des dérives des rats de palais du Bagats, d’éminents juristes israéliens en firent remarquer le caractère anormal. Mais c’est là qu’intervinrent les puissants merdias israéliens. Tous les patriotes maudissent le nom abject de “Soros”, ce déchet antijuif d’origine juive. Mais ils ne connaissent pas les noms de tous les déchets bien pires, nuisant sur place, à l’intérieur même des merdias d’Israël. Jusquà aujourd’hui, toutes les initiatives politiques, pour remettre les rats de palais du Bagats dans leur trou, sont qualifiées de “nazies” par les merdias israéliens.

Donc, dimanche 17 mars 2019, les rats de palais du Bagats ont invalidé les décisions de la Commission électorale. C’est à dire qu’ils ont permis à un parti nazislamiste de se présenter aux élections. Ce parti aura forcément des élus, vu qu’une partie des Arabo-musulmans vivant en Israël va voter pour lui. Le malade mental antisémite d’origine juive sera candidat. Mais comble du comble, les déjections à détruire du Bagats ont invalidé la candidature du docteur Ben Ari, chef de file du parti Otzma Yehoudit. À bien des égards, le parti Otzma Yéhoudit peut être apparenté à un parti populiste. Les rats de palais d’aujourd’hui singent à l’identique ceux qui, il y a quatre décennies, interdirent le parti Kach du grand Méir Kahane, hyd. L’intervention du premier ministre Natanyahou, pour faire accepter Otzma Yéhoudit dans la coalition “Nouvelle Droite” avait déjà provoqué des hurlements de détresse et de colère, dans les merdias et toute la pourriture gauchiste israélienne. Hormis durant l’occupation de la France par les nazis, on ne connaît pas de cas où la “justice” d’un pays collabore autant avec l’ennemi.

C’est avec ce genre de situation que se renforce la foi juive. Car aucun pays ne peut survivre à de telles entreprises internes de destruction. Mais Israël survivra, car son destin échappe à la logique ordinaire. Raison de plus pour recommander aux patriotes français et occidentaux d’agir plus concrètement et plus stratégiquement contre les entreprises de démolitions mondialistes et surtout contre leurs auteurs. Car, à la différence d’Israël, leur sort est surtout, entre leurs mains.  

Charles DALGER

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Denys

Eh bien certains vont peut être arrêter d’idéaliser Israël qui n’est qu’un pays comme un autre et sûrement pas meilleur que la France. Les français juifs vont aussi peut être arrêter de penser qu’il vaut mieux faire leur alya et se dire que la France est leur pays avant tout. Quelle absurdité de glorifier en permanence Israel sans aucun discernement, autant que de considérer que l’anti sionisme serait nécessairement de l’antisémitisme.

jaffres

Les fédérastes, ça sonne un peu comme pédéraste et c’est bizarre, parce que la correction automatique ne comprend pas les mots “federastes et pederastes” et ils ne corrigent même pas les fautes d’accentuation. Essayez, vous verrez. Hi hi hi… moi, vous savez, ça me fait rire, autant de bêtise! C’est un peu comme dans “Mort à Venise” ou l’on voit des théâtreux qui se mettent à rire pendant que la population succombe de la peste. Ah ah ah ah ah Ah! C’est Un chant de mort. Et on en rigole. Nous en sommes là!

Macronyme Crimeur Contre l'Humanité

En agissant ainsi, Israel va devenir une Suicidocratie.
Et cela ne peut faire que du bien aux islamo-gaucho-boboistes européens.

Fatou

Il est temps de faire un référendum pour les élections de cette cour bagatelle dont les membres se cooptent entre eux!! Qui en aura le courage? Ou de préparer une constitution dans la mesure où cette haute cour s attaque systématiquement à ceux qui s opposé à elle en leur trouvant des Dossiers louches etc etc une vraie mafia

DUFAITREZ

Illisible, longueur et caractères.
Il semble que, même en Israël, la Démocratie existe…
Comparez avec la France…

Edmond Richter

En refusant la candidature de Michael Ben Ari aux élections et en autorisant celle de Ofer Kasif du parti arabe Bald, LA COUR SUPRÊME D’ISRAEL VIOLE LA LOI FONDAMENTALE DE LA KNESSET QUI DÉCLARE QUE TOUT MEMBRE DE LA KNESSET DOIT DÉCLARER ALLÉGEANCE À iSRAEL:
EXTRAIT DE LA LOI FONDAMENTALE DE LA KNESSET (12 Fevrier 1958)
Déclaration d’allégeance des Membres de la Knesset
15.a) Le membre de la Knesset doit déclarer son allégeance par ces mots:
“Je m’engage à prêter allégeance à l’État d’Israël et de m’acquitter fidèlement de mon mandat au sein de la Knesset.”
b) Les modalités de la déclaration sont fixées par la loi.
16. Si le Président de la Knesset demande à un membre de la Knesset de faire la déclaration d’allégeance, et celui-ci s’abstient, il ne pourra pas bénéficier des droits d

Paskal

L’AIPAC et l’ADL (des nids de gaucho-islamo-nazis ?) ont pris position contre Otzma Yéhoudit. Quelles sont les positions de ce malade mental juif antisémite ? S’il est élu sur la liste du parti en question (son nom ?), il n’est peut être pas si islamiste ou nazi que ça.

Patrick Granville

Nous sommes mal barrés à tous les niveaux. Même si les neus neus ont la vie dure on les aura.

Monrose

En France, le Conseil Constitutionnel fondé par De Gaulle en 1958 avait pour seul but de contrôier et filtrer les candidatures à la Présidence et hautes fonctions. C’est sous la direction de G. Palewsky que la dérive a commencé, le 16 juillet 1971, où le C. C se mit à vérifier toutes les lois déjà vérifiées par le Conseil d’Etat créé par Napoléon ( juge d’appel et de cassation !) et s’arroger des Droits supérieurs à ceux du peuple souverain. L’Amiral De Gaulle le dit dans ses Mémoires. Tout ce schmilblick aboutira à une paralysie générale et donc à l’instauration tôt ou tard d’une dictature de salut public.

François BLANC

Donc on en revient toujours à différencier les Juifs marxistes internationalistes des juifs identitaires, il existe d’ailleurs le même partage à faire avec les chrétiens

Lorong

Si votre texte est le reflet de votre personnalité et de votre intelligence, vous ne valez pas mieux que les gauchistes les plus abjectes que vous haissez. Insultes à chaque phrase ou presque. Absence d’argumentation, absence de logique, de structure. Votre texte est un gloubi-boulga infâme à la lecture.
Et comme à chaque fois qu’un auteur sur RL condamne une décision de justice, il se révèle incapable d’expliquer en quoi les juges auraient violé la loi…ce qui constitue pourtant la base…

Charles DALGER

Lorong, et vous, vous argumentez vos critiques insultantes ? Oui, nous devons condamner avec force, toute décision d’injustice, contraire à la plus élémentaire morale. Quel que soit le lieu de cette injustice De plus d’ouù sortez vous que le texte prétendrait que les “juges” du Bagats auraient violé la loi ? C’est l’existence même du Bagats qui est une monstruosité. Je vous soupçonne d’être un gauchiste israélien….

Edmond Richter

En refusant la candidature de Michael Ben Ari aux élections et en autorisant celle de Ofer Kasif du parti arabe Bald, LA COUR SUPRÊME D’ISRAEL VIOLE LA LOI FONDAMENTALE DE LA KNESSET QUI DÉCLARE QUE TOUT MEMBRE DE LA KNESSET DOIT DÉCLARER ALLÉGEANCE À iSRAEL:
EXTRAIT DE LA LOI FONDAMENTALE DE LA KNESSET (12 Fevrier 1958)
Déclaration d’allégeance des Membres de la Knesset
15.a) Le membre de la Knesset doit déclarer son allégeance par ces mots:
“Je m’engage à prêter allégeance à l’État d’Israël et de m’acquitter fidèlement de mon mandat au sein de la Knesset.”
b) Les modalités de la déclaration sont fixées par la loi.
16. Si le Président de la Knesset demande à un membre de la Knesset de faire la déclaration d’allégeance, et celui-ci s’abstient, il ne pourra pas bénéficier des droits

Prométhée

Lorong vous n’en avez pas marre d’aller sur RL ? 0n se passerait volontiers de vos commentaires stériles. Vous n’apportez rien vous ne démontrez rien sinon votre incurable esprit retors.

🇫🇷 ANCIEN COMBATTANT AFN 🇫🇷

Au lieu de se tirer une balle dans le pied, que ces juges JUIFS s’intéressent aux textes fondateurs de la religion islam qui instruisent les muzs à tuer, convertir de force, discriminer, exiler JUIFS, chrétiens, apostats,opposants,gays, etc., les incitent à la pédophilie et à inférioriser les femmes, et qu’ils admettent que tout ceci a été suivi par un nombre énorme de muzs depuis le 7e siècle jusqu’à nos jours et va à l’encontre des lois Occidentales et des Droits de l’Homme. Les muzs (et leurs collabos) doivent donc tous être EXPULSÉS vers les 57 pays muzs qui se devront de les accueillir comme ils sont frères en religion, et leur religion islam doit être INTERDITE en Occident. Islam,muzs, islamisme, islamistes, djihad, djihadistes, salafisme, salafistes, etc., une SEULE et MÊME affaire.

emile

ATTENTION ,,,il y a parmi eux , un juge arabe Israelien ,,,, meme si on pourrait s en passer , car je suis Contre cette nomination . emile Enrico

Yohann le debattant

Cher Mr D’Alger, avec cet exemple ubuesque en Israël, vous mettez en évidence le mal qui ronge le monde civilisé, à savoir une démocratie totalement dévoyée, qui ne défend plus les intérêts de ses propres citoyens mais des barbares qui veulent leur destruction. Les muzz ont bien compris ce « talon d’Achille » et se servent des généreuses lois démocratiques des pays libres pour assassiner ces pays afin d’y instaurer la charria. Dans ces démocraties occidentales dévoyées, la notion même de légitime défense face aux barbares est bannie. On doit dérouler le tapis rouge aux barbares et se la fermer…

Lire Aussi