Israël : analyse des résultats de la vaccination et de ses contreparties

Analyse des résultats de la vaccination anti-Covid-19 en Israël au 25 mai 2021

Le suivi de l’épidémie en Israël permet de prévoir ce qui risque d’arriver chez nous si la vaccination se généralise, justifiant une nouvelle analyse avec 5 mois de recul. Les avocats de la vaccination prétendent que la campagne de vaccination d’Israël serait un succès démontrant l’efficacité du Pfizer. Pourtant, tant les moyens utilisés que les résultats cliniques actuels sont franchement inquiétants.

Les succès de la campagne de vaccination et ses contreparties discutables

En termes de nombre de personnes vaccinées, le succès de la campagne de vaccination est indéniable avec 63 % de la population israélienne qui auraient reçu au moins une dose de vaccin.

Mais la vaccination éclair n’a été obtenue que grâce à l’acceptation d’un sur-paiement des doses vaccinales et à l’engagement du gouvernement de communiquer à Pfizer les données de santé des Israéliens, sans que ceux-ci n’aient été préalablement consultés.

De plus, les méthodes utilisées sont très discutables : propagande mensongère cachant la nature expérimentale de ce médicament nommé à tort vaccin [1], censure féroce des opposants empêchant tout débat démocratique, chantage au confinement et création d’un pass vaccinal restreignant les libertés des non vaccinés.

Ces méthodes n’ont pas respecté les règles éthiques de la déclaration d’Helsinki [2], ni les droits des personnes sur le consentement véritablement éclairé indispensable pour la thérapie expérimentale qu’est le vaccin Pfizer (car les résultats des essais phase 3 ne sont espérés qu’en 2023).

Quoi qu’il en soit, cette pseudo-vaccination massive représente un essai phase 3 sauvage [3] et complète les maigres données intérimaires que le département communication de Pfizer a publiées pour l’instant.

Critères d’évaluation

Les promoteurs de la vaccination et les médias journaux parlent de succès sur les pourcentages de vaccinés ou le taux prétendu de protection que le vaccin conférerait d’après les communiqués du fabricant ou des caisses qui sont chargés de la vaccination.

Un examen objectif des résultats médicaux avérés doit tenter de répondre aux deux questions qui déterminent son utilité réelle en population globale : le vaccin prévient-il les transmissions du virus ? Diminue-t-il la gravité de la maladie et tout particulièrement le risque d’en mourir ?

Pour répondre à cette question nous nous baserons sur les données OMS quotidiennement mises à jour sur son site officiel consultable en tapant https://covid19.who.int/ , qui précisent chaque jour pour chaque pays le nombre de contaminations et le nombre de décès attribués au Covid-19.

Évolution du nombre quotidien des contaminations

La vaccination commencée le 19 décembre 2020 a été suivie d’une augmentation considérable des contaminations journalières, dépassant les pics de la vague précédente malgré un confinement strict.

En novembre 2020, 18 000 nouveaux cas confirmés avaient été enregistrés. Les mois de janvier (218 000 cas) et février (134 000 cas) ont établi les records mensuels de contaminations depuis le début de l’épidémie.

Le 18 décembre 2020 (veille du début de la vaccination) après dix mois d’épidémie, Israël comptait 366 000 cas confirmés. Les cinq mois suivant la vaccination ont enregistré 473 000 cas en plus.

 

Les avocats de la vaccination prétendent que cette augmentation ne serait pas due à la vaccination, mais seulement à la coïncidence malencontreuse de la survenue d’une flambée épidémique. Mais comment une poussée au hasard surviendrait avec le même délai dans tous les pays qui vaccinent beaucoup ?

Un autre argument des pro-vaccins est que la vaccination n’aurait pas eu le temps d’agir, mais l’exemple des Émirats arabes unis montre que même cinq mois après le début de la vaccination, le nombre de contaminations hebdomadaires reste plus élevé qu’avant vaccination.

Ce phénomène paradoxal suggère plutôt que le pseudo-vaccin Pfizer serait susceptible d’accélérer transitoirement la transmission de la maladie. Plutôt que de nier tout lien causal, les défenseurs de la vaccination devraient diligenter des études permettant d’en comprendre le mécanisme pour y porter remède.

En Israël, la diminution des contaminations n’a commencé qu’après 10 semaines, suivant la cinétique naturelle de l’épidémie décrite par le professeur Ben Israël [4] qui affirmait dès 2020 que « le nombre de nouveaux cas du virus atteint un pic après environ 40 jours et décline progressivement pour atteindre presque 0 après 70 jours ou pas ». On ne pourra donc juger définitivement des capacités réelles du vaccin Pfizer d’interrompre la transmission du virus qu’à l’occasion d’une éventuelle nouvelle poussée de l’épidémie.

Le porte-parole de l’OMS Swaminathan a déclaré en décembre « Je ne crois pas que nous avons les preuves sur l’un ou l’autre des vaccins pour être sûrs que cela va empêcher les gens d’avoir réellement l’infection et donc d’être en mesure de la transmettre », « Je pense donc que nous devons supposer que les personnes qui ont été vaccinées doivent également prendre les mêmes précautions ».

Doute confirmé officiellement en France par le ministre de la Santé O. Véran a affirmant devant le Conseil d’État qui conclut [5] « les personnes vaccinées peuvent cependant demeurer porteuses du virus et ainsi contribuer à la diffusion de l’épidémie dans une mesure à ce stade difficile à quantifier ».

Évolution de la mortalité quotidienne

En Israël, malgré un confinement strict, la vaccination a été suivie d’une augmentation considérable des mortalités hebdomadaires.

Les mois de janvier et février ont établi les records mensuels de mortalité attribuée au Covid-19 avec près de 30 % de la totalité des morts depuis le début de l’épidémie dans ce pays.

La vaccination, loin de diminuer le risque létal de la maladie, paraît au contraire l’avoir exacerbé transitoirement comme dans les autres pays vaccinés [6].  Heureusement que la décrue mondiale de l’épidémie a limité cette évolution post vaccinale mortifère !

Le faible taux de mortalité actuel est lié à la fin de la vague épidémique mis aussi à la disparition prématurée (post-vaccinale) d’une grande partie des patients les plus à risques. Les personnes fragiles dont la fin a été hâtée par le vaccin en janvier et février ne sont plus à risque en mars et avril. On ne peut pas mourir deux fois !

Comment expliquer ce résultat paradoxal ?

Un traitement préventif se juge à l’évolution observée de la maladie cible. En Israël, l’évolution post- vaccinale précoce a été catastrophique, tant sur les contaminations que sur l’évolution des formes graves.

En attendant que des travaux scientifiques expliquent les causes de cet échec, de nombreuses hypothèses peuvent être soulevées. L’un des plus probables est que la vaccination Pfizer se heurte au phénomène d’anticorps facilitants déjà responsables de l’échec du Dengvaxia aux Philippines et des vaccins contre les précédentes épidémies à coronavirus (SRAS en 2003 et MERS en 2012).

La possibilité de cette complication avait été soulevée par l’Académie de médecine française, dans son communiqué du 11 janvier 2021[1] :

« dans le contexte actuel de recrudescence épidémique, c’est la persistance d’un taux d’immunité faible, voire insuffisant, pendant les semaines supplémentaires précédant la seconde injection qui doit être prise en considération. Le risque individuel d’aggravation par « anticorps facilitants » doit être évoqué quand l’infection survient chez une personne ayant un faible taux d’anticorps neutralisants. »

Ce communiqué soulignait aussi le risque de faire émerger un variant par une vaccination insuffisamment efficace.

« Sur le plan collectif, l’obtention d’une couverture vaccinale élargie, mais fragilisée par un faible niveau d’immunité, constituera un terrain favorable pour sélectionner l’émergence d’un ou de plusieurs variants échappant à l’immunité induite par la vaccination. »

Le trop faible niveau d’immunité observée après la première injection accusée de pouvoir faciliter l’émergence de variants, et l’échec de la vaccination a été tout récemment signalé par 5 membres du comité scientifique français, dont le Pr Delfraissy dans une courte lettre au BMJ [2].

« Des études suggèrent que l’émergence et la propagation des variants du SRAS-CoV-2 sont corrélées à l’absence de protection immunitaire robuste après une première exposition à des virus (de type sauvage) antérieurs, voire à un vaccin. Cette évolution, associée à l’émergence de mutants de fuite immunitaire, a non seulement été observée avec le SRAS-CoV-2, mais également avec d’autres virus… En outre, la dynamique de l’immunité collective naturelle ou vaccinale dans les régions où ces variants ont émergé pourrait avoir exercé une pression substantielle sur l’écosystème viral, facilitant l’émergence d’un variant avec une transmissibilité accrue La fin tant attendue de cette crise sanitaire mondiale pourrait être continuellement reportée, car de nouvelles variantes émergent et l’évasion immunitaire réduit l’efficacité de la vaccination à court et moyen terme. »

Que pourrait-on conseiller aux citoyens ? Attendre et résister aux pressions et chantages pour le vaccin

Un débat vaccinal serein est actuellement impossible à court terme, car complètement pollué par la situation politique. Reconnaître l’échec de la vaccination porterait en effet un coup sévère à la crédibilité des dirigeants qui ont tout misé sur la vaccination. Il faut donc s’attendre à ce que les gouvernements et les médias qui leur sont proches continuent de clamer la victoire de la vaccination contre le méchant virus. Car comme l’analysait un panel de scientifiques indépendants dans le BMJ [3], quel que soit le pays « quiconque ose dire la vérité au pouvoir est antipatriotique, déloyal ou radical ».

En l’absence de débat démocratique permettant d’évaluer rationnellement la situation, nous ne pouvons que conseiller d’attendre pour se faire vacciner. Il n’y a aucune urgence pour se faire vacciner, le risque de la maladie étant minuscule pour les moins de 65 ans.

Dans quelques mois, un bilan plus objectif pourra être tiré et la décision de se faire vacciner ou pas pourra alors reposer sur des données consolidées. C’est peut-être ce que veut éviter le ministre de la Santé et la commission de Bruxelles, avec sa volonté d’imposer le pass sanitaire pour forcer les Européens à se faire vacciner.

Pour un senior qui se souvient de la guerre de 1939-1945 ou plus souvent maintenant des témoignages terribles de la génération de ses parents ou grands-parents, voire pour les férus d’histoire, plus jeunes (il en reste) l’obligation du port d’un badge (ouf ce n’est pas une étoile, ouf elle n’est pas jaune !) par un gouvernement qui se prétend démocratique est incroyable, consternant, invraisemblable, insupportable.

Elle rappelle l’avertissement de Bertolt Brecht et de Margaret Steffin dans « la résistible ascension d’Arturo Ui » : « le ventre est encore fécond d’où est sortie la bête immonde » et les leçons d’Hannah Arendt sur la banalité du mal :

« le mal ne réside pas dans l’extraordinaire, mais dans les petites choses, une quotidienneté à commettre les crimes les plus graves. »

Espérons que la majorité de la population qui n’a probablement pas la mémoire trop courte saura RÉSISTER à cet effroyable et monstrueux pied de nez de l’Histoire.

Les mesures dites sanitaires veulent tuer la démocratie

La tentation totalitaire, particulièrement frappante au pays des droits de l’homme, est bien évidemment mondiale dans le cadre de la prise en main en cours de la population mondiale par la clique de Davos et l’application du plan explicité clairement dans le livre de Klaus Schwab sur Covid-19 et Grand Reset, paru en juillet 2020, impossible à traiter de complotiste.

Ainsi de nombreux gouvernements, dont le nôtre, essaient de faire croire que le passeport vaccinal nous libérera des chaînes qu’ils nous ont imposées et qu’ils resserrent chaque jour, alors que l’épidémie disparaît aux USA et en Europe indépendamment des mesures liberticides présentes ou pas.

Comme depuis des millénaires, les virus vivent leur vie et les épidémies finissent assez brutalement comme celles du MERS et du SRAS pour les deux cousins de notre Covid-19, n’ayant pas laissé aux labos le temps de trouver et imposer un vaccin rentable.

Manifestement suffisamment de données permettent d’affirmer que le vaccin ne protège pas de la contagion, ni les vaccinés, ni les autres, et nos dirigeants avouent d’ailleurs qu’ils poursuivront port du masque et distanciation, chez les vaccinés et les autres (Véran il y a peu de jours, y compris dans les Ehpad si quelques pensionnaires ne sont pas vaccinés !).

Le passeport ne constitue, comme le masque et le couvre-feu, qu’un outil d’asservissement sans intérêt sanitaire (et l’accepter ne représente qu’un signe de soumission) dont le but est une société à la chinoise que rêvent de mettre en place les dirigeants actuels nourris à la coopération franco-chinoise, comme les Véran, et bien d’autres reconnus comme « Young leaders franco-chinois ». Mais si ce modèle leur convient, qu’en pensera la société française une fois réveillée de son cauchemar covidien ? Les camps, passeport vaccinal, isolement autoritaire que nous préparent les médias seront-ils acceptés sans bruit et sans violence ?

Pour terminer, méditons la tirade du secrétaire général de l’ONU le 22 février 21 qui fut diffusée à juste titre sur les réseaux sociaux (mais si peu relayée à la TV) :

“Brandissant la pandémie comme prétexte, les autorités de certains pays ont pris des mesures de sécurité sévères et adopté des mesures d’urgence pour réprimer les voix dissonantes, abolir les libertés les plus fondamentales, faire taire les médias indépendants et entraver le travail des ONG.

Antonio Guterres, Secrétaire Général de l’ONU
Conseil des droits de l’homme du 22 février 2021
Source : 
Site de l’ONU

Le chef de l’Organisation des Nations Unies ajoute, notamment :

“Des défenseurs des droits humains, des journalistes, des avocats, des militants, et même des professionnels de la santé, ont fait l’objet […] de poursuites, et de mesures d’intimidation et de surveillance pour avoir critiqué les mesures — ou le manque de mesures — prises pour faire face à la pandémie. Les restrictions liées à la pandémie servent d’excuses pour miner les processus électoraux, affaiblir les voix des opposants et réprimer les critiques.”

Devrons-nous regagner dans la rue nos libertés ignoblement confisquées ?

Notes

[1] Communiqué de l’Académie : Élargir le délai entre les deux injections de vaccin contre la Covid-19 : quels risques pour quels avantages 11 janvier 2021

[2] *Laetitia Atlani-Duault, Bruno Lina, Franck Chauvin, Jean-François Delfraissy, Denis Malvy Laetitia. Atlan Immune evasion means we need a new COVID-19 social contract Lancet Public Health 2021
Published Online February 18, 2021
https://doi.org/10.1016/S2468-2667(21)00036-0

[3] Covid-19 : Social murder, they wrote—elected, unaccountable, and unrepentant
BMJ 2021 ; 372 doi :
https://doi.org/10.1136/bmj.n314

[4] Passeport vaccinal sur TV liberté
https://www.youtube.com/watch?v=DzZTsBbwpo0

Dr Gérard Delépine

[1] Selon Pasteur un vaccin est un ensemble d’antigènes injecté pour induire la création d’anticorps spécifique. Le prétendu vaccin de Pfizer ne comporte pas d’antigène viral mais une protéine supposée induire la formation d’anticorps. Ce type de traitement n’a jusqu’ici jamais été utilisé pour prévenir des infections chez l’homme.

[2] DÉCLARATION D’HELSINKI DE l’Association Médicale Mondiale – PRINCIPES ÉTHIQUES APPLICABLES À LA RECHERCHE MÉDICALE IMPLIQUANT DES ÊTRES HUMAINS La santé de mon patient prévaudra sur toutes les autres considérations »… Il est du devoir des médecins engagés dans la recherche médicale de protéger la vie, la santé, la dignité, l’intégrité, le droit à l’autodétermination, la vie privée et la confidentialité des informations des personnes impliquées dans la recherche. 25.   La participation de personnes capables de donner un consentement éclairé à une recherche médicale doit être un acte volontaire.

[3] Dans un essai phase 3 traditionnel tous les malades sont enregistrés et bénéficient d’une surveillance régulière pour dépister tôt les éventuelles complications

[4]Pr Isaac Ben Israël : Le virus disparaît de lui-même après 70 jours 17 avril 2020  https://strategika.fr/2020/04/17/pr-isaac-ben-israel-le-virus-disparait-de-lui-meme-apres-70-jours/

[5] Ordonnance du 30 mars dernier

[6] https://www.mondialisation.ca/lhecatombe-post-vaccinale-setend-dans-le-monde/5656922

image_pdf
0
0

76 Commentaires

  1. Un article à propos d’une étude transnationale sur les vaccins Covid ici (traduction de l’anglais) : https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/les-vaccins-ont-ils-sauve-des-vies
    Ça me paraît solide (avec une limite : l’étude ne porte que sur les 120 premiers jours – il faudrait voir ce que ça donne au bout de 8 mois, d’un an…)
    En clair, le nombre de décès attribués au Covid (ramené au million d’hab et par jour) n’est pour l’instant (120 jours) pas inversement proportionnel, comme il le devrait, au taux de vaccination. ce qui pourrait confirmer l’hypothèse émise par G. Delépine selon laquelle en début de vaccination au moins, on observe une hausse des décès, hausse semble-t-il corrigée ultérieurement par une baisse de la mortalité.

    • allez, auteur « francesoir »… super… Peut etre Delepine derrière? Sinon une hypothèse comme une autre: les pays qui avaient une forte crise ont peut être accéléré la vaccination? Avec un risque réel par contre: pas une bonne idée de vacciner une personne positive au covid. Ca, ca pourrait donnre une explication. Mais le vaccin tue au début et transmet la maladie, c’est juste loufoque. Pourquoi ca continuerait pas? Pourquoi en france il ne se passe rien? bref….

      • Dommage que le message precedent saute: la question c’est POURQUOI le vaccin accélérerait les morts et les contaminations AU DEBUT et pas tout le temps? peut être parce que mettre une flèche sur une courbe ca ne suffit pas pour prouver ce que l’on affirme 🙂

      • Vous êtes un imbécile, et je suis gentil.
        Vous ne faites même pas l’effort d’aller voir l’étude, qui est traduite de l’anglais. Je vous soupçonne d’être incapable de comprendre cette étude, et de réagir de façon pavlovienne en attaquant le messager, c’est plus confortable que d’étudier le message. En plus, vous ne comprenez pas : 1/ que la science, la vraie, se base sur l’observation et ensuite on cherche des explications, sans pour l’instant en avoir de certaine d’ailleurs, juste des hypothèses 2/ savez-vous seulement ce qu’est une corrélation ou comme ici une absence de corrélation ?
        Vous êtes pathétique. En France il ne se passe rien ? Qu’en savez-vous ? Vu le niveau de vos réflexions à la hache : rien du tout.

  2. Le dit « Passeport de sante » ne sera plus requis des le 1er Juin. Les masques ne sont plus « necessaire » a l’exterieur.

    • pas requis le premier juin mais en place officiellement au niveau européen le 9 juin…
      comme macron est toujours le premier et souvent le seul à suivre les directives européennes…

  3. Les vaccinés se seront vraiment fait avoir de tous côtés :
    1) Ils croient se protéger et protéger les autres alors qu’ il n’y a pas plus contagieux qu’ eux et qu’ ils crèveront comme des mouches dans quelques mois ( désolée d’être aussi directe!)
    2) ils s’imaginent que leur soumission honteuse leur vaudra de retrouver leurs libertés perdues : masque, distanciation sociale,confinement sont pour tout le monde!)
    3) Leur “vaccin” est juste une thérapie expérimentale en phase III ( jusqu’à fin 2023). Ils devraient donc se faire rémunérer comme tous ceux qui testent des médocs . Or, ils achètent leur vaccin au lieu de se faire payer pour le recevoir. Des cobayes volontaires et fiers de l’ être!
    On ne sait si on doit en rire ou en pleurer…

  4. Hier, je mets un commentaire dénonçant la manipulation de cet article et, ce matin, mon commentaire a disparu.
    Comme quoi, sur ce site, on est vraiment libre de dire n’importe quoi qui va dans le sens souhaité par ses rédacteurs. Une nouvelle forme de stalinisme, en somme !

      • Limite ? À comparer aux insultes qui grouillent ici sur tous ceux qui ont le malheur de ne pas penser binaire (plus côté 0 que 1)
        Mon commentaire était purement technique d’un point de vue statistique et démontait le raisonnement farfelu de GD

        • ho ! le joli troll !
          je pari que vous n’avez rien démontré du tout et que vous n’avait pas été censuré pour un commentaire scientifique.
          D’ailleurs, la technique « j’ai été censuré car je prouvais blablabla » est éculée.
          Personne n’y croit.

          Ce sont les gafams qui censurent.

          Par ailleurs, quand un phénomène se reproduit à l’identique
          – ici pic de mortalité anormal –
          sur plusieurs expériences pour lesquelles un seul facteur est en commun
          – ici plusieurs pays distincts, éloignés sur le globe, avec comme seul facteur commun : la vaccination –
          et bien oui !
          on est scientifiquement amené à avancer que c’est ce facteur commun unique qui en est la cause.

  5. A lire les commentaires je ne dirai qu’une chose.
    Que tout ceux qui y croient se fassent vacciner. Perso je trouve cela une bonne chose pour eux et pour nous, cela débarrassera la France de bons nombres de moutons pour ne pas dire autre chose….

    • Bravo. Ne vous faites surtout pas vacciner et allez passer quelques mois dans un pays où la pandémie explose, cela débarrassera notre pauvre pays d’un plotiste, pour ne pas employer la première syllabe qui pourtant serait suffisante.

      • Perso, si vous me payez le billet, je suis partante. Et bien certaine de ne rien choper. Si mon corps n’a pas besoin de virus pour se nettoyer, ce dernier restera poliment dehors. C’est aussi simple que cela!

        • J’y songe sérieusement .
          Dommage : vous ne pourrez pas suivre…

    • La vaccination à l’ARN messager est pratiquée avec succès depuis plusieurs années déjà dans les élevages de porcs.

      Si les éleveurs de porcs avaient vu une chute de leurs revenus déjà maigres à cause de mutations dues aux vaccins, on l’aurait su !

  6. Il faut résister à cette piqûre de la MORT imposée par le fossoyeur de la FRANCE(macron) et son toutou (véran) !!!!
    RESISTANCE !!RESISTANCE !!!! LIBERTE !!! LIBERTE !!!

  7. Israël c’est bien joli ; mais moi je m’intéresse au ZIMBABWÉ .
    Quand est-ce qu’on va nous dire où en est la vaccination dans ce grand pays ?
    C’est quand même pas compliqué comme question !

  8. combien de textés positifs aujourd’hui ?
    combien de lits occupés en réa ?

    • beaucoup moins. de tête, 8000 positifs et 3500 lits occupés mais on le sait , nombre de ces lits sont occupés par des personnes non intubées. De plus afin que ces lits ne soient pas supprimés par le gouvernement les hôpitaux les font « occupés » un maximum de temps et par des gens qui ne devraient pas y être…

      pour les positifs cela ne vaut rien dire car on ne sait pas sur combien de tests effectués il y’a 8 000 nouveaux cas et la plupart des tests sont des faux positifs car exécutés à plus de 30 cycles (35 à 40 en france)…

    • 37 patients en reanimation. Entre 0 et 1 mort journaliers. The taux de « positifs » aujourd’hui est de 0.048% (14 positifs de 29000 test).

  9. Gérard Delépine
    Comme toujours vous nier le fait que presque tous ceux des médecins et spécialistes des vaccins qui sont sans conflits d’intérêts vous contredisent.
    Il n’y a que dans des sites comme à RL que vous ne perdez pas la face.
    Tellement facile de convaincre des incompétents vendus d’avance à vos idées.
    Vous êtes la risée de la communauté scientifique et le peuple le voit de plus en plus.

    • Alors merci le peuple,
      Ah!!!! J’ai Jean Marie Bigard dans l’oreillette qui me demande si vous avez de la vaseline???

      • C’est sûr qu’avec un virologue de la dimension de Bigard on ne peut que s’incliner !

    • Les minorités, même scientifiques, ont eu bien souvent raison dans l’Histoire !

    • vous avez examiné les liens sur lesquels le Dr Delépine a fait son article ?
      vous avez vu les graphiques ?
      certainement pas sinon vous auriez honte d’écrire ce que vous écrivez!

      vous les avez lu ?
      au moins on a confirmation que le ridicule ne tue pas puisque vous ramenez votre pseudo science à longueur d’articles…

      • @Phil93 : voir un graphique est une chose , la COMPRENDRE c ‘ est autre chose . J ‘ ose dire que le Dr. Delépine ne comprend pas ce qu ‘ il présente , ou il fait semblant , en tirant des conclusions fantaisistes du style « dès le premier jour de vaccination , toute mort est FORCÉMENT due au vaccin , le Covid ne tue plus  » !!!! Ça pue le ridicule à des années lumières ….;

      • Phil93
        Où est passé votre logique ?
        Tout est une question d’interprétation de données.
        Je préfère tout simplement l’avis de la majorité des scientifiques.
        Donc je rejette les avis des Delépine.
        Aussi simple que ça !!
        Les Delépine lisent les mêmes données mais ne les interprètent pas de la même façon.
        À l’évidence :
        Ridicule logique et surtout mauvaise compréhension de la science de votre part et ça fait longtemos wue je l’ai remarqué.
        Dommage ….

      • Moi je les ai regardés attentivement, ces graphiques. Monsieur Delépine choisit uniquement ceux qui vont dans son sens et les accommode à sa propre sauce.

        Ce sont des techniques bien connues et qui portent même un nom : le cherry-picking et le découpage de fenêtres.

        • Je conseille aux gens que ça intéresse d’utiliser tous les outils de paramètres du site de l’OMS indiqué par Monsieur Delépine. Ca fait apparaître bien des choses qui le contredisent de façon flagrante, et ça met bien en évidence la façon dont il utilise les graphiques et les données. Pour certains cas précis, c’est même impressionnant !

          Je vous laisse découvrir… ☺

    • Karulo, fais-toi vacciner et lâche nous la grappe! nous ne sommes pas des cobayes et encore moins des cons !!!!nous sommes des GAULOIS libres.

      • charles
        Les gaulois libres en grande majorité aiment les vaccins et ne se sentent pas cobayes ou cons pour autant.

        • Les vaccins, oui.. Vous n’avez pas encore compris que ce ne sont pas des vaccins mais des thérapies géniques expérimentales ?

    • Vous n’avez aucun argument de fond, uniquement un argument d’autorité pour le coup. Votre commentaire ne vaut pas un pet de lapin.

  10. Pourquoi est-ce que ce sont toujours les mêmes qui se méfient et qui résistent, et toujours les mêmes moutons béats qui bêlent et acquiessent à l’unisson ?

    • ah ah ah ! la meilleure de l’année !!!

      ici, sur R, on vous offre « le mouton béat d’or  » de l’année !!!

      avec tout ce qui s’est passé dans notre pays depuis les masques en passant par la chloroquine, le faux article du LANCET et les confinements, l’interdiction de se soigner, vous en êtes toujours à faire confiance au système ?

      on vous décerne également le prix de ‘l’imbécile utile’ du siècle !!!!

  11. Je ne comprends pas pourquoi un site n’a pas été mis au point pour dénoncer violemment et inlassablement les fake news massives des dirigeants et de leurs sbires qui refusent d’appliquer la loi d’énonciation des conflits d’intérêt avant toute prise de parole publique, en se pavanant sur des médias dominants qui leur sont tout acquis.
    ce soir, par exemple, les téléspectateurs n’auront à mon avis, retenus que les propos martelées sans vergogne, comme des certitudes présentées comme incontournables, par un Pascal Praud à savoir : la vaccination en Israël est proche des 100%, c’est un succès total avec un taux de réussite de 95% sans aucune mention d’aucune sorte de quel qu’effet secondaire que ce soit ; et comme aucun participant ne l’aura vraiment contredit, il pourra recommencer…

    • @Patrick Verro : de quels effets secondaires parlez-vous ? Un peu de fièvre , mal de tête , fatigue …. ? Tout médicament , tout vaccin , PEUVENT provoquer des effets secondaires , certains médocs doivent être pris avec moultes précautions , celà empêche-t-il de se soigner ??? Si on suit votre raisonnement , on devrait fermer les pharmacies et revenir aux tisanes de grand mère !!

      • Effectivement, si on ne peut pas se soigner, le vaccin ou rien, autant fermer les pharmacies. Sauf peut-être pour acheter du doliprane (qui fait tomber la fièvre qui aide le corps à combattre la maladie).

      • on peut parler d’un effet secondaire qui n’est qu’un détail : plus de 1000 morts en France …
        rappel : les deux derniers vaccins ont été interrompus dans notre pays après 52 et 56 morts !!!

        sinon évidemment vous n’avez pas entendu parler de la recrudescence des fausses couches et d’autres joyeusetés…

        perso y’a longtemps que je suis revenu aux tisanes de grand mère et vous savez quoi ?
        j’ai 69 ans et cela fait 10 ans que je n’ai pas vu un médecin ou pris un médicament !!!

        l

      • Non assez, assez autour de moi il y a des accidents vasculaires qui se déclarent avec hausse de tension et problème cardiaque que j’ai pu constater. Le genre de propos que vous tenez est proprement insupportable…

    • Patrick Verro :  » Je ne comprends pas pourquoi …. »
      ####
      Parce que vous ne cherchez pas aux bons endroits et de la bonne façon.

    • De la part d’un aaron anonyme, c’est affligeant…

    • Et que dites vous des DONNEES de l’OMS ,qu’il utilise, et des déclarations de l’académie de médecine qui vont dans son sens? Sont-elles  » affligeantes ? « 

    • ah merci ! enfin un commentaire constructif, étayé de nombreuses preuves, avec un raisonnement imparable, des arguments en nombre, des liens contradictoires et une finesse d’esprit hors pair !

      vous devriez écrire un article sur RL (de plus de 3 mots , hein ?).

  12. blablabla… le vaccin n’est pas la cause de la baisse drastique de l’épidémie dans l’article précédent, et dans celui là il est responsable des morts et de la contamination. Le blanc devient noir, le rond devient carré, 1 = 2 et j’en passe. Bref, n’importe quelle personne normalement cablée devine que c’est de la grosse connerie. En plus vous radotez, ca fait 15 fois que vous faites le même article. C’est du remplissage désespéré? Et sinon en France la vaccination continue d’accelerer, et il est où votre pic de deces et de contaminés. Ah merde, y en a pas. C’est con hein… Bref, c’est moins délirant que votre épouse (quel beau couple!), vous cherchez à faire croire que c’est argumenté et sourcé, mais bon ca ne trompe pas grand monde de normal dans sa tete.

    • Pourtant tu as le choix au lieu de venir polluer ce site : bfmwc, france desinfo, l’aberration, l’immonde … alors va te faire piquer et oublie nous

    • Ca y est la sentinelle du web viens faire sa propagande promacron…
      Retourne chez toi le mouton c’est bientôt l’Aïd

    • bati, rassurez-nous : vous ne vous comptez pas parmi les « normalement câblés « ?

      • ha c’est sur que moi j’ecris pas que le vaccin rend vulnerable au virus qu’il est sensé comprendre mdr Donc oui, il y a une separation claire entre le fonctionnement de mon cerveau et du tien.

        • Voilà que les vaccins comprennent les virus ! Quel charabia !

          • « combattre » évidement 🙂 et tu avais tres bien compris. C’est ca d’envoyer un message depuis un téléphone 🙂

            • Faut enlever le masque, de temps en temps. Vous voyez les dégâts que ça fait, rien que pour taper un message?
              Imaginez après 6 mois d’inoculation et de rappels…

    • Les insultes et les grossièretés empêchent de prendre en compte toute lecture de vos anti-poulets (au sens du XVIII° siècle) !

      • si vous trouvez mon message grossier et insultant, j’imagine que vous ne lisez pas les articles de paul le poulpe, marcel berichon, boris karpov et 80% des commentaires sur chaque article 🙂

    • comme expert en blablaba, on ne fait pas mieux !

      MODERATEURS :

      Quand supprimerez vous les msg de ce bati qui qui vont à l’encontre de votre CHARTE systématiquement !!!??

      – Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet
      inutile et excessif ici.

      Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d’articles ou les autres commentateurs
      encore bourré d’injures ici contre l’auteur et même CONTRE son épouse !
      quand aux autres « ils ne sont pas normaux dans leur tête » !!!

      La critique doit obéir aux règles de la courtoisie
      No comment

      vous avez piscine ?

      • @Phil93 : en quoi « bati » est injurieux ? Cet article est bourré d ‘ inexactitudes , de contrevérités , et d ‘ amalgames ! On n ‘ aurait pas le droit de le critique ?? C ‘ est un comble ! Je lis RL depuis le tout début , j ‘ appréciait certains contributeurs , comme Pascal Hilout , mais j ‘ observe depuis quelques temps des dérives qui nuisent à la crédibilité de ce site . Raconter des conneries n ‘ attire pas les gens sérieux , ça nuit à l ‘ image du peuple français . J ‘ observe la disparition de commentateurs lucides qui sont partis voir ailleurs , dommage !!

    • Vous ne comprenez rien à rien, et vous vous posez en grand scientifique capable de démonter des raisonnements que vous ne comprenez pas. Consternant. Ou blablabla, comme vous dites.

      • ha moi c’est clair je ne me suis jamais targué d’être médecin ou statisticien. Je suis bien d’accord que dire des bêtises pareilles venant d’un soit disant « médecin », c’est bien plus grave.

        • La différence entre ce médecin (Delépine) et vous, c’est que lui a soigné, et guéri des milliers de gens ; et vous : zéro. Que lui, la biologie et la science, c’est son quotidien. Et vous, manifestement pas. Alors il peut faire des erreurs comme tout le monde, mais on n’est plus dans ce registre avec vous : on est dans l’idéologie et l’attaque ad hominem en permanence. Rien de constructif, que de l’outrance adolescente. En creux, vous défendez un gouvernement indéfendable sur beaucoup de points et qui a à l’évidence du sang sur les mains (la liste de ses fautes graves prendrait la journée). Vous n’avez donc aucune crédibilité.

Les commentaires sont fermés.