Israël : Bibi a-t-il réussi son « coup d’Etat Corona » ?

Publié le 21 avril 2021 - par - 10 commentaires - 726 vues
Traduire la page en :

Les dernières élections législatives israéliennes ont eu lieu le 23 mars 2021 pour désigner les 120 membres de la Knesset, le parlement monocaméral de l’Etat hébreu. C’est la quatrième fois en deux ans que les Israéliens sont appelés aux urnes pour y élire leurs représentants.

La dernière élection datait d’un peu plus d’un an, le 2 mars 2020, et les deux précédentes se sont déroulées en avril puis en septembre 2019, soit à moins de six mois d’intervalle…

Raison de cette instabilité : les voix israéliennes se dispersent sur environ 13 partis, dont aucun n’arrive à la majorité absolue, ce qui conduit à d’éphémères coalitions.

C’est ainsi que la Knesset tel qu’elle est sortie des élections du 2 mars 2020 a été dans l’incapacité de voter le budget de l’Etat hébreu, lequel s’est contenté de reconduire, sans examen des députés, le budget de 2019…

Une situation qui n’est pas sans rappeler le fameux « régime des partis » qu’a été en France la 4e République de l’après-guerre, un « régime des partis » auquel le général de Gaulle a mis fin grâce à la constitution de 1958.

***

Après les élections du 23 mars dernier, le Likoud du Premier ministre Benyamin (« Bibi ») Netanyahou recule, mais demeure la première force à la Knesset, avec le quart des sièges.

Le Likoud s’inspire largement de Vladimir (Zeev) Jabotinsky, l’un des principaux instigateurs de l’Irgoun, puis du Hérout, créé en 1948 par Menahem Begin. L’Irgoun et le Hérout ont été considérés à l’époque comme des mouvements terroristes, tant par la Grande-Bretagne que par l’Agence juive elle-même.

Le Likoud, qualifié de « parti de droite » par la pudique presse française, est en fait situé largement à droite de ce qu’aurait pu être un gouvernement Front national en France du temps où Jean-Marie Le Pen dirigeait le mouvement patriote…

Le Likoud (30 sièges) peut compter sur le soutien fidèle des partis suivants :

  • Shas : 9 sièges, un parti séfarade religieux ultra-orthodoxe
  • Judaïsme de la Torah : 7 sièges, fondé en 1992. C’est l’un des deux principaux partis religieux ultra-orthodoxes du pays avec Shas
  • Yamina : 6 sièges, une coalition de droite – forte, voire extrême – essentiellement formé du Parti sioniste religieux
  • Bleu Blanc : (les couleurs du drapeau israélien), coalition centriste dirigée par Benny Gantz. En pleine déconfiture (Bleu Blanc est passé de 33 sièges à… 8 !), le parti, par la bouche de son président, a annoncé le 23 mars dernier son ralliement à Netanyahou

***

Pour Bibi, le compte est donc bon, si l’on ajoute à cette coalition « sûre » quelques députés occasionnels d’Israël Beitenou (littéralement « Israël, notre maison »), 7 sièges, fondé par Avigdor Liberman (un ancien du Likoud), constitué à l’origine pour représenter les Israéliens d’origine russe. Israël Beitenou, tout comme le Likoud, se réclame clairement de la pensée et de l’action et de Vladimir Jabotinsky.

Pomme de discorde importante avec le Likoud : le parti soutient une solution à deux États, qui comprendrait la création d’un État palestinien.

Mais qu’on ne s’y trompe pas : Liberman n’est malgré tout pas du genre bisounours avec les Arabes :

C’est ainsi que le 10 mars 2015, au cours d’un meeting électoral dans la ville d’Herzliya, il a déclaré que les Arabes israéliens qui ne sont pas fidèles à Israël « doivent être décapités à la hache » et il a estimé en outre que tous ceux qui dénoncent la politique anti-palestinienne d’Israël « méritent d’être condamnés à mort ». À la suite de ces déclarations, l’Autorité palestinienne a demandé à la Cour pénale internationale d’émettre un mandat d’arrêt contre Liberman

Le 13 janvier 2009, Lieberman déclara à l’université Bar-IIan de Tel Aviv : « Nous devons continuer à combattre le Hamas exactement comme les États-Unis ont combattu le Japon lors de la Seconde Guerre mondiale [sous-entendu : en utilisant la bombe atomique]. Ainsi, l’occupation du pays n’a pas été nécessaire », ajoutant que les Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes devraient « être transportés en autocar et noyés dans la mer Morte ». On imagine le tollé en France si un homme politique de premier plan s’amusait à ce genre de « dérapage »…

***

L’opposition a accusé Netanyahou de s’être servi de la pandémie de Covid19 comme arme électorale. Certains ont même parlé de « Coup d’Etat Corona ».

Bibi a en effet fait le pari que la vaccination, ça allait marcher et il n’y est donc pas allé de main morte en la matière, faisant d’Israël la championne du monde du coup de seringue anti-covid.

Sur le front de la maladie, il semble – du moins à court terme – que la bataille soit gagnée

Avant-hier, 19 avril, le pays a en effet levé l’obligation du port du masque dans les rues. Une bonne nouvelle doublée du retour, le même jour, de tous les enfants à l’école. Et Bibi, triomphant, vient d’annoncer la réouverture complète de l’économie israélienne et la fin des allocations chômage d’ici juin.

Quant aux effets des vaccins sur le long terme, ce n’est pas le problème de Bibi qui aura sans doute quitté le pouvoir si d’aventure les choses se compliquent…

Henri Dubost

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Cimala marc

C’est Bibi Fricotin, le roi de la carambouille !!!

prestit

Au sein de RL, il faudrait que les auteurs se concertent un peu puisque vous dites qu’en Israël l’épidémie recule suite à la vaccination massive, tandis que N. Delépine dans ces mêmes colonnes nous expliquait qu’il y a plus de morts depuis le début de la vaccination qu’avant, y compris en Israël… Qui faut-il croire ?

Cimala marc

C’est la bonne question……

Saint-Plaix

C’est beau de rêver… Nétanyahu n’a aucune chance de constituer un gouvernement stable et durable… S’il arrive même à en proposer un! On ne peut pas à a fois faire un gouvernement de coalition avec les pires racialistes et extrémistes religieux qui veulent ramener les femmes à la tsniout et à la vie “domestique” d’une part, et avec des “arabes” modérés de l’autre… Sans compter que certains des extrémistes et religieux commencent même maintenant à lâcher le BIbi!..
Du coup pour redorer son blason, il veut faire faire un “référendum” ,pour désigner un premier ministre (en espérant dans sa mégalomanie un plébiscite populaire… qui n’aura pas lieu!)
https://www.francetvinfo.fr/monde/israel/israel-benyamin-netanyahou-veut-un-referendum-pour-choisir-un-premier-ministre_4379843.html

bibi

Vaccin = Variant = mort à long terme assuré

Eva

Tout homme politique a le droit de se servir du Coronavirus, ou de toute autre épidémie, pour prouver à son peuple qu’il sait gérer une crise de cette sorte.
Mais cela à la condition que la vaccination massive avec un vaccin expérimental soit une bonne chose, ce qui reste à prouver….

Heraklite

Si les hommes politiques en question se font vacciner ainsi que leur famille et leur descendance alors je vois mal comment on pourrait remettre en question leur sincérité ou leur foi.
Même chose pour ceux qui ont inventé et promu les vaccins.
Mais de cela on ne sera jamais sûr, j’en ai bien peur et au point où on en est, seul l’avenir nous révélera véritablement si la vaccination massive avec tel ou tel vaccin était une erreur. Ne pas oublier que c’est Trump néanmoins qui l’a promue d’abord et espérait l’utiliser comme argument politique.

Moi1

Balance bénéfices risques (regardez les effets “indésirables” des vaccins) :
https://twitter.com/Frg05815731/status/1384867418393255941

Rochefort

Sauf que le nombre de décès est en augmentation par rapport aux autres années. Mais, ils ne sont plus étiquetés COVID ! On fera un bilan le 1er juillet (comme en Angleterre).

grégory

Si les israéliens ont été vaccinés au placebo ce sera la sans conséquence et bénéfique sur le plan politique, mais dans le cas contraire comme vous le supposez et que je le crains aussi la “Shoah par consentement sanitaire s’abattra sur le pays”!

Lire Aussi