Israël : le faux humanisme du juge gauchiste Meni Mazuz

Publié le 11 août 2020 - par - 11 commentaires

עמית בן יגאל ()Tout ce qui a rapport avec la JUSTICE est un terrain excessivement miné. Que cette justice soit humaine ou divine, elle demeure malaisée. Oui, pour l’être humain, elle est encore sujette à ses impulsions personnelles, qu’elles soient humanitaires ou simplement corruptibles…
Un combattant de Tsahal a été tué d’une pierre à la tête lors d’une opération d’arrestation de suspects dans la région de Jénine. Selon le communiqué de l’armée israélienne, la pierre a été larguée sur le soldat, le sergent Amit Ben Yigal, âgé de 21 ans, dans le village palestinien de Ya’bad, dans le nord de la Judée et Samarie/Cisjordanie, lors de l’arrestation de suspects. L’armée a annoncé que les soldats avaient immédiatement effectué des recherches après le lanceur de pierres de la maison d’où elle a été jetée.

J’ai observé Baruch Ben Yigal, le père du soldat israélien défunt, Amit Ben Yigal, assassiné par un Palestinien, en larmes, lors de la mise en berne du drapeau israélien auprès de la tombe de son fils. Couché sur la pierre tombale, il hurlait :
« Comment et pourquoi le juge Meni Mazuz a pu refuser la démolition de la demeure de l’assassin ? criait-il en épongeant son visage couvert de larmes. « Mon fils est mort et son assassin s’en sort avec quelques années de prison au terme desquelles il pourra regagner en toute quiétude sa famille. Moi, je n’ai plus de famille, il était mon fils unique ».

« Nous ne nous faisons aucune illusion. Nous sommes un peuple qui fait preuve de force justement par la difficulté et le sacrifice, une puissance qui sait que si nos fils ne se battent pas la nuit, leurs parents ne pourront pas marcher en toute sécurité pendant la journée. Une puissance qui est tirée des profondeurs de nos racines ici en Terre d’Israël ».

S’il y a un reproche à faire à la justice d’Israël, c’est qu’elle oublie trop souvent que les Juifs se battent pour leurs vies et pour leurs demeures. Et que la mort qui moissonne la vie de tant de jeunes soldats se doit d’être impardonnable et décisive. Car cette vie ne reviendra plus, ne ressuscitera jamais. Tandis qu’une demeure démolie pourra renaître, pourra être rebâtie… C’est l’énorme différence entre une justice qui ne coûte jamais la vie du criminel, et celle de la victime qui, elle est perdue à jamais…

Menimazuz 2.jpg

Le juriste Meni Mazuz

Désolée ; mais votre humanisme ne vous mènera qu’à votre perte, surtout lorsque l’ennemi glorifie la mort et que le Juif sanctifie la vie…
Mais est-ce que le juge Mazuz nourrit une perspective analogue ? Apparemment non. C’est un gauchiste pour qui la patrie ne signifie rien.

THÉRÈSE ZRIHEN-DVIR

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
zéphyrin

Vous voyez thérèse, vous allez finir par vous habituer…nous avons les mêmes chez nous avec la main sur les médias. Mais Tout n’est pas perdu, attention au regroupement familial et au contrats de travail : que des contrats courts et non renouvelables…

Le Réveil

“…votre humanisme ne vous mènera qu’à votre perte, surtout lorsque l’ennemi glorifie la mort et que le Juif sanctifie la vie…”
J’aime bien cette analyse, quand on sait qui promet les 40 vierges au paradis. “Le juif sanctifie la vie”, oui c’est vrai dans le judaïsme,
mais dans la vie de tous les jours c’est surtout la sienne qu’il sanctifie ! D’ailleurs a-t-il vraiment le choix vu dans quel contexte ce pays évolue ? Mazel tov !

Gilbert BRAMI

Que dire sur la décision ubuesque d’un Juge qui confond Justice et gauchisme. Ce Juge n’a pas encore pris conscience, que si, il est encore vivant au lieu d’être égorgé avec sa famille, par de fanatiques islamistes, c’est grâce à l’action de surveillance de Tsahal. Les intégristes musulmans n’ont que faire de l’Etat nation Juif/Israël leur action est de créer une sorte de vendetta inter-religion.
De cette manière un chaos permanent s’installerait, dans les seuls pays qui n’ont pas été encore contaminé par intégrisme islamique, c’est-à-dire l’Egypte et la Jordanie.

Sylvestre Pin

Si Israël et ses juges tombent dans le piège de “l’humanisme” à l’occidental, ce sera pour ce pays le commencement de la fin. Avec les criminels seule la force intransigeante réussira à les maintenir à distance. Ce juge doit être démis de ses fonctions pour n’avoir pas respecté la loi qui oblige à détruire les maisons des criminels

patphil

bon, ils sont sur la mauvaise pente, celle que nous impose depuis des décennies ces juges laxistes qui trouvent plein d’excuses aux bourreaux

Myriam

Les gauchistes sont la gangrène partout où ils sévissent ils saccagent tout on le voit partout dans le monde que ce soit la Justice, l’éducation, les médias, les valeurs patriotiques etc en plus ils ne se remettent jamais en car estiment détenir la Vérité et veulent imposer leur vision à tout le monde Vivement que leur système s’effondre!

Jonathan Zaroff

Quelqu’un peut-il expliquer à Mme Thérèse Zrihen-Dvir qu’on n’en a rien à foutre des affaires intérieures d’Israël ?

Antoine

Le problème c’est que les juges rouges d’un syndicat dévoyé ont la même attitude en France….

Marnie

Hélas la gangrène gauchiste est installée partout.

Le prince

Quel scandale, en effet ! Un juge qui dit le droit, tout le droit et rien sur le droit, et qualifié en cela de « gauchiste » par Vous !!!! La blague.,,

patphil

détrompez vous, ce juge a pris en compte la détresse de l’épouse qui ne saurait pas où aller; ce n’est donc pas du droit mais de l’humanitaire! nuance.

Lire Aussi