1

Israël : plus ils nous vaccinent, plus la pandémie progresse

Avez-vous noté que, depuis qu’Israël a entamé la vaccination de sa population, le nombre d’infectés ne fait qu’accroître en dépit du confinement imposé, et contrairement aux fois précédentes où l’on avait remarqué une baisse nette de la pandémie ?

J’ai donc conclu que l’injection du vaccin a un rapport direct avec l’expansion de la pandémie… Et puis, bien que je ne sois qu’une novice, une nulle dans ce domaine, j’ai simplement fait une remarque, qu’à mon avis, il faudrait transmettre à ces fameux virologues, médecins, chercheurs éminents :

  • Comment le système immunitaire humain peut-il créer des anticorps si le virus/microbe ne lui est pas inoculé ? Comment pourra-t-il l’identifier s’il est inexistant dans notre système ? Dans ces conditions, il faut que la première portion du vaccin contienne le virus ainsi que cette dite protéine supposée ordonner au système immunitaire d’engendrer des anticorps. Cela explique, à mon avis, l’accroissement actuel du nombre d’infectés et de morts. La preuve me fut donnée par mon frère qui venait de se faire vacciner – première portion- et, après un test pour détection du corona, il s’est d’abord trouvé positif et infligé un confinement total… Quelques jours plus tard, en répétant le test dans un autre laboratoire, il se découvrit négatif. Dans sa simplicité, il a cru que c’était une erreur du premier laboratoire… Mais, à mon avis, cela ne l’était pas, si, comme je le suppose, la première portion contenait le virus.
  • En conclusion… Il ne fait, à mes yeux de profane, aucun doute que le vaccin, s’il comporte le virus, est un moyen d’infecter le récepteur pendant la première injection et ensuite de le soigner avec la seconde. Il est, par contre, un danger pour les gens fragiles, vieux et malades dont le système immunitaire est faible…

J’aimerais bien entendre l’avis de tous ces spécialistes qui nous bourrent le crâne avec leur prétendue nécessité de se faire vacciner.

Des preuves SVP…

Thérèse Zrihen-Dvir