Israël serait-il devenu un pays fasciste ?

Publié le 9 mai 2021 - par - 43 commentaires - 837 vues
Traduire la page en :

Hier soir, sur une des lignes de télévision israéliennes, un fameux chroniqueur israélien traitait Israël de « fasciste ».

Je ne fus guère surprise venant de la bouche de cet honorable chroniqueur mais par contre, je me suis posé la question : Israël serait-il fasciste ?

Poster Affiche The Great Dictator Charlie Chaplin Vintage Movie: Amazon.fr: Cuisine & Maison

Nous allons, vous et moi, essayer d’analyser cette accusation et faire une comparaison entre les pays fascistes (les vrais) et Israël.

Mais avant de plonger dans le genre de vie mené par les Juifs au sein des pays arabo-islamiques, passons à l’Europe. Avant la montée d’Hitler… comment vivaient les Juifs ?

Un extrait de mon étude : l’Origine du peuple juif hors du contexte biblique nous révèle :

« Historiquement, le déclenchement des premiers pogroms a lieu en Rhénanie en 1096, peu avant la première croisade. C’est le début d’une longue série de massacres qui émaillent l’Europe pendant tout le Moyen Âge, prenant ses racines dans l’antisémitisme et l’antijudaïsme chrétien.

Durant les XIIIe et XIVe siècles, Les Juifs bénéficient d’un statut plus favorable. En 1646, lors du soulèvement des cosaques zaporogues et de la population ruthène, près de 100 000 Juifs périssent dans des massacres. Ils subissent de nouvelles tueries perpétrées par les armées tsaristes, durant l’invasion de la Pologne-Lituanie entre 1654 et 1656, puis, après l’annexion d’une grande partie de la Pologne par la Russie. Des violences antisémites se perpétuent encore à Odessa en 1821, 1859 et 1871. Le 2 août 1819 débutent les émeutes Hep-Hep à Wurtzbourg en Bavière. Ces émeutes antijuives s’étant propagées en Allemagne durant l’été 1819, plafonnent en pillage des habitations et des magasins de Juifs.

En France, des pogroms antisémites se propagent jusqu’en février 1848, date des derniers pogroms de Durmenach et dans le Haut-Rhin. Entre 1903 et 1906 une vague de pogroms frappe les populations juives en Russie dont le plus mortel est celui de Kichinev le 6 avril 1903. Durant la révolution bolchévique, les historiens recensent 6 000 morts dans les pogroms anti-Juifs en Russie. En tout, la Russie s’est rendue coupable pendant cette période d’une vingtaine de pogroms majeurs et de 349 mineurs, totalisant 60 000 morts.

En Allemagne, le parti nazi d’Hitler institutionnalise les pogroms et autres actes antisémites. Les lois de Nuremberg promulguées le 15 septembre 1935 déclarent les Juifs déchus de la nationalité allemande. Cette politique antisémite est le prélude du pogrom de la Nuit de cristal le 9 novembre 1938 où près d’une centaine de Juifs sont assassinés, une centaine de synagogues brûlées et 7 500 magasins pillés.

L’Europe entière nous dévoile un fascisme récurrent depuis la dispersion des Juifs lors de la conquête romaine de l’État d’Israël à ce jour.

Hitler portait d’autres noms… L’histoire elle, demeure immuable.

Mais pas seulement l’Europe : les États arabo-musulmans ont suivi :

« Dans le monde arabe et musulman, les Juifs, portant le statut de dhimmis, sont les victimes de plusieurs pogroms. Celui de Gabès en Tunisie en 1941 fait 200 morts et 2 000 blessés, avec la destruction de 900 maisons juives, mais aussi celui de Constantine en Algérie, le 3 août 1934 (les Juifs étaient français depuis le décret Crémieux) où un esclandre avec un zouave d’origine juive, Eliaou Kalifa, fait 28 victimes juives.

Des femmes et des jeunes filles sont violées ou kidnappées à Chiraz en Iran, lors du déclenchement d’une fausse accusation de crime rituel qui fait 12 morts et 50 blessés, les 6 000 Juifs de la ville sont dépouillés de leurs biens. À Tripoli en 1945, plus de 140 Juifs sont tués.

Durant plus de deux mille ans, des Juifs vivent ancrés en Palestine. Ces derniers essuient des pogroms menés à Safed, débouchant au massacre d’une partie de la communauté juive de la ville, ainsi qu’à Hébron dont le plus cruel et le plus dévastateur eut lieu en 1929, accompagné de pillages, de viols et de destructions, sans omettre le grand nombre de morts et de blessés.

Qui donc a donné naissance au fascisme ? Les Juifs ? Israël ? Où sont les pogromes contre les non juifs ?

Ils n’existent pas.

Cet honorable (?) chroniqueur, aveugle et complètement déboussolé, ne connaît pas l’histoire. C’est le fascisme et l’antisémitisme contre les Juifs qui ont mené ces Juifs survivants et rescapés à créer un État refuge : ISRAËL.

Aujourd’hui, sous de fausses accusations émises par des énergumènes sans culture ni racines, sans scrupules ni compassion, sous le joug d’une démocratie suicidaire, ce refuge est en train de se disloquer et de partir à la dérive.

Les Arabes de Palestine l’ont compris et diguent leur chemin à travers la démocratie appliquée en Israël, sa justice, l’autoflagellation de la Gauche juive israélienne, et leurs contributeurs musulmans vivant au sein d’Israël, d’où les scénarios à Jérusalem et au sein de toutes les agglomérations musulmanes.

Si Israël appliquait le fascisme, aucun Arabo-Palestinien ne vivrait en son sein.

Le mal des Arabo-Israéliens trouve ses racines dans son islam radical et sa haine viscérale du Juif.

Et l’histoire ne fait que se répéter.

Thérèse Zrihen-Dvir

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Jérôme Barde

Bravo Therese Zrihen Dvir! Vous êtes formidable et vos articles sont passionnants! Je suis atterré de voir pulluler tant de commentaires antisémites sur ce site! C’est extrêmement perturbant et désespérant. L’islam est ontologiquement antisémite et anti-chrétien. Et vous, les antisémites, anti-sionistes grégaires, vous ne trouvez rien de mieux à faire, au lieu faire corps contre l’islamisation du monde, que d’injurier les juifs et les israéliens! Honte à vous, à votre bêtise et ignorance abominables! Israël devrait être notre ultime symbole de résistance, de génie humain, de courage, de fierté, de capacité à la survie et à la créativité, contre la barbarie. En réduisant ce peuple glorieux à une poignée de sinistres personnages, vous vous rabaissez au niveau des islamistes et autres nazis.

Fabiola FERRANTE

Ma Chère Thérèse,
Lors de ma réponse, je n’avais pas fait le lien avec les évènements sur l’esplanade… à Jérusalem : excusez-moi !
J’adore Bibi, j’adore Israël, je vous estime beaucoup et tant que vivra Bibi, on peut dire qu’Israël sera entre de bonnes mains !
Bibi a eu d’excellents maîtres et surtout il a su s’en montrer digne !
Contrairement aux autres, j’AIME LE FASCISME ITALIEN de base, j’admire MUSSOLINI, et s’il n’avait jamais rencontré Hitler, il aurait fini comme LE PLUS GRAND CHEF D’ETAT DU MONDE et aurait continué à être admiré de Gandhi, de Churchill, et de bien d’autres personnalités de son époque…
Malheureusement cette alliance avec le Diable en personne a tout foutu en l’air.

C’est LE FASCISME qui sauve ISRAEL, c’est dans la lignée de Bension Netanyahu et de Jabotinsky.

Cimala marc

Et surtout Adieu. !!!

Fabiola FERRANTE

Depuis ” QUAND ? ” est-ce que vous en droit de dire que tel ou tel auteur n’aurait pas sa place sur RL ??
Heureusement que je vous connais depuis le temps que paraissent vos commentaires biscornus et que je sais que vous n’avez pas la lumière à tous les étages…
Et si c’était vous qui nous disiez “ADIEU” ?
Ce serait trop beau.

Cimala marc

Bonjour Thérèse. Partez en vacances s il vous plaît. Loin, très très loin. Sur la planète Mars avec Musk par exemple. Et surtout longtemps, très très longtemps. Relisez bien les commentaires d Eva. C’est tellement vrai ce qu elle vous répond. Moi je ne le fais pas plus long car j ai vraiment compris, à travers vous, la différence entre temps consacré et temps perdu. Quand la mémoire devient harcèlement c’est juste de l indécence et un manque de respect pour toutes celles et ceux victimes de toutes les violences. Merci d avance Thérèse.

andre

Que c’est bien dit mon cher CHARLES ! marre des lamentations ! qu’ils regardent la responsabilité des juifs dans les massacres des russes orthodoxes à partir de 1905 !!! quant à l’immigration extra-européenne en France et en Europe ce sont les premiers responsables !

Heraklite

Qui d’autre ? Les américains et notamment les évangéliques qui constituent la majorité des sionistes. Trump n’était pas juif même si sa fille est convertie au judaïsme, si je ne m’abuse.

Eva

“Le mal des Arabo-Israéliens trouve ses racines dans son islam radical et sa haine viscérale du Juif.”

Ha bon ? Et les Palestiniens chrétiens, vous ne les avez pas vus passer, par hasard ?
Eux aussi sont victimes de leur islam radical ?
Vous feriez mieux de vous documenter sur la haine viscérale que les Juifs vouent aux chrétiens depuis 2.000 ans, d’autant plus qu’une grande partie des premiers chrétiens étaient des apostats juifs, persécutés et livrés au pouvoir romain par leurs coreligionnaires juifs.

andre

Voila une très bonne remarque ! en effet ce ne sont pas les adeptes de momo-le pédophile qui ont demandé la mise à mort de Jésus et de la manière la plus cruelle !!!!

Eva

Bonsoir André,

J’attire votre attention sur le fait que c’est le haut clergé juif de l’époque qui a oeuvré auprès du pouvoir romain afin que Jésus soit supplicié à mort.
Mais de nombreux juifs furent des disciples de Jésus, de son vivant, et encore après sa mort, où ils furent dénoncés par d’autres juifs auprès pouvoir romain, car l’apostasie dans le judaïsme est punie de mort, comme en islam.
Par chance, les Juifs ont abandonné cette sanction depuis longtemps.

Eva

(SUITE)

J’ai d’ailleurs remarqué que ce sont souvent des Juifs qui prétendent que les chrétiens leur en veulent pour la mort de Jésus sur la Croix.
C’est une manière de décrédibiliser les chrétiens, de les faire passer pour d’éternels rancuniers incapables de pardonner ce que Jésus lui-même a pardonné.
La vérité est que les Juifs n’ont jamais cessé, depuis 2.000 ans, d’en vouloir aux chrétiens, car de leur point de vue, les chrétiens ont suivi un faux Messie, un imposteur, ils devraient donc être maudits.
Or, les chrétiens ont fondé de belles civilisations, basées sur des écoles et universités où les Juifs ont été acceptés, alors que les Institutions éducatives juives en Europe n’instruisent que des Juifs.

stendek

Israël serait-il devenu un pays fasciste ? chere Madame , decouvrez vous l’eau chaude préparée depuis des années par BIBI ou c’est du 3eme degré ?

Heraklite

Etonnant. Je dirais même qu’il y a du relâchement. Ai-bien lu “Arabes de PALESTINE”, “arabo-PALESTINIEN”, “CREER un Etat refuge” ? Bientôt la solution à deux états peut-être alors ? Bon sinon nous resservir inlassablement (votre vision de ?) l’Histoire, ça fait un peu diversion. Il faut plutôt se concentrer sur le présent avec ces palestiniens si remuants en dépit du fait qu’ils n’ont jamais existé et pour lesquels l’Occident a versé tant de pognon via l’UNRWA. On peut dire qu’on a été bons avec la résolution 181, histoire peut-être pour les européens (car les américains c’est autre chose) de composer avec leur culpabilité vis-à-vis de la Shoah que vous entretenez avec tant de tact. Mais selon vous, on pourrait croire que les juifs se seraient débrouillés seuls. Magie du révisionnisme !

Eva

“Qui donc a donné naissance au fascisme ? Les Juifs ? Israël ? Où sont les pogromes contre les non juifs ? Ils n’existent pas.”
Ils existent, même s’ils sont commis parfois de manière sournoise, ou progressive, ou en collaboration avec d’autres envahisseurs.
Et même s’il est difficile de trouver un éditeur pour publier quoi que ce soit dont des Juifs soient responsables.
Donc ce ne sont pas des Juifs qui dénonçaient au pouvoir romain leurs coreligionnaires juifs qui avaient décidé de se convertir au message du Christ.
Et en 614, ce ne sont pas les Juifs de Perse qui, aidés par les Perses zoroastriens et les Juifs de Jérusalem, ont massacré les chrétiens qui peuplaient en majorité cette ville à cette époque, et ont détruit le Saint-Sépulcre ?

(A SUIVRE)

Immaculée

Chère Thérèse,
Je suis vos écrits régulièrement.
Je me permets de vous inviter à lire : “Qu’est ce que le fascisme ?” de Maurice Bardèche.

Bien à vous.

Marnie

Ne pas oublier que les premiers chrétiens étaient des juifs. Ceux qui les ont persécutés en premier étaient des romains. A méditer…

Eva

Ceux qui ont persécuté les Juifs devenus les premiers chrétiens étaient des Juifs, qui ne supportaient pas l’apostasie de leurs coreligionnaires, et qui les dénonçaient au pouvoir romain.
N’oublions pas que l’apostasie est punie de mort dans le judaïsme, comme en islam.
Les Romains ne parlaient ni araméen ni hébreu, donc ils ne pouvaient pas savoir qui célébrait des rites chrétiens dans sa cave.
Ce sont donc des Juifs qui étaient les informateurs du pouvoir romain, qui leur donnait l’autorisation de supplicier à mort, le plus souvent par lapidation, leurs coreligionnaires convertis au christianisme.
Quand ces convertis chrétiens dénoncés par des Juifs n’étaient pas des apostats Juifs, c’est le pouvoir romain qui se chargeait de les mettre à mort.

Gentil Goy

Les marchands du temple se complaisent dans leur rôle de victime éternelle en errance.
C’est symptomatique d’une nouvelle claque dans la gueule d’ici peu. Comme tous les 100 ans environ. La destruction économique sociale et culturelle guidée par l’appât du gain des lieux où ils évoluent amène ces pharisiens pour beaucoup hors sol à systématiquement vivre aux frontières des nations. Pays ils rêvent la destruction par notamment le métissage forcé comme Attali. Zemmour rêve d’une bataille d’Alger à Paris. Ce qui n’est pas être français que de rêver d’une guerre sur notre territoire.
Vous “cristallisez” votre vie et vos générations futures à vous plaindre systématiquement dans tous vos posts.
Votre haine éternelle me fait de la peine pour vous.
Dieu vous pardonne votre démagogie populiste.

Clémence

La pleurniche est rentable.

Cimala marc

🙄🙄🙄🙄🙄

Cimala marc

C’est vrai que c’est du lourd. Surtout pas du négationnisme….juste un ajustement. Impressionnant tout simplement.

Requiem

Le fascisme est une idéologie, comme le nazisme ou le bolshevisme.
Des juifs et des michlings ont collaborés ou étaient encartés chez les nazi, membres de l’armée.
Les pogroms contre des non-juifs n’existent pas ? Certes, c’est carrément des génocides que les juifs ont pratiqué, même si c’était souvent par hommes de paille interposés.
Voir l’holodomor en Ukraine, dont le principal auteur était Lazar Kaganovitch, un juif derrière la prise de pouvoir de Staline.
Des millions de morts pour quelques pogroms, c’est pas franchement équitable.
Le dernier génocide en date, c’est le covid et surtout vaccination qui va entrainer des millions de morts.
D’ailleurs les israéliens font partie des premiers sujets test.
Israel, état tout puissant, discriminations ethniques, pas faf du tout…

Fabiola FERRANTE

Ne pas oublier que Bibi est le fils de Bension Netanyahu qui était le secrétaire de Vladimir Jabotinsky.
“Le parti est lié à une organisation de jeunesse, le Betar encore plus radicale. Le Betar se réclame de l’idéologie révisionniste, mais n’a pas à l’époque de lien institutionnel avec le parti. Il en est indépendant, et ne reconnaît que Jabotinsky comme guide (le Roch Betar). Le Betar reprend certaines formes des mouvements fascistes : uniforme, culte du chef, entraînement paramilitaire, mais sans adhérer officiellement au fascisme.”
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vladimir_Jabotinsky
Jabotinsky qui avait connu les pogroms russes et le pogrom de Kichinev en 1903 !
C’est lui qui a monté “la Muraille d’Acier” pour imposer l’Etat d’Israël face aux Palestiniens.
Bibi a eu d’excellents maîtres.

Fabiola FERRANTE

Le mot FASCISME est trop souvent utilisé en lieu et place du mot NAZISME…
et cela fait l’affaire des communistes et autres gôchiasses qui haïssent les Fascistes bien plus que les Nazis !
Les Squadristi Fascistes leur ont trop mis de coups de bâton sur le crâne et ils ne l’ont jamais oublié.
Alors qu’avec les Nazis, les Rouges ont collaboré un maximum tout comme ils le font aujourd’hui avec les muzzs.

Comme “ils ont crucifié le Christ”, les Juifs portent pour l’éternité la marque indélébile de cette ultime faute, la seule qu’ils n’auraient jamais dû faire. Disons que c’est une excuse pour avoir toujours sous la main un peuple martyr. Même si les tortionnaires fous oublient qu’ils n’ont rien de chrétien en humiliant de toutes les manières d’autres êtres humains innocents de cette faute.

Eva

Bonjour Fabiola,

Pour ma part, je pense les Juifs de l’époque de Jésus ne sont pas responsables de manière collective de la mort de Jésus.
Et les Juifs d’aujourd’hui le sont encore moins, bien entendu.
L’Eglise Catholique a d’ailleurs pris une position nette à ce sujet, en disant que c’est le haut clergé juif de l’époque qui s’est senti (à raison) menacé par l’expansion du message de Jésus parmi la population juive dont Jésus était issu.
L’on pourra me dire qu’une foule de Juifs de l’époque a réclamé la crucifixion de Jésus, mais pour moi ce n’est pas un argument valable, car cette foule était peu instruite, et craignait son Clergé, qui pouvait accuser tout contradicteur d’apostasie, sachant que l’apostasie et punie de mort dans le Judaïsme.
(A SUIVRE)

Et une “foule” à l’époque, dans la relativement petite ville de Jérusalem, ça représentait pas forcément grand monde, et probablement pas la majorité de la population. Ce sont toujours les excité haineux qui manifestent en faveur d’une mise à mort, jamais la majorité pacifique.

Heraklite

En espérant que cela aidera à clore le dossier définitivement. De deux choses l’une, soit les juifs sont responsables de la crucifixion de Jésus, soit ils n’en sont pas responsables. Pour les chrétiens qui penchent pour la seconde hypothèse, ils devraient remercier deux fois les juifs : pour leur avoir donné un messie et pour avoir été l’instrument lui permettant d’accomplir son destin de sauveur du monde. Jésus n’était pas destiné à mourir de vieillesse.

Heraklite

Rectification : « pour la première hypothèse ».

Fabiola FERRANTE

Personne n’a remarqué que j’ai mis : “ils ont crucifié le Christ” entre guillemets, parce que c’est un folklore faux mais qui sert d’alibi pour accuser et garder un grief tordu contre les Juifs…
Et inévitablement, personne n’a eu l’idée de prendre donc cette phrase au deuxième degré !
EVA est bien gentille, mais elle n’est pas la SCIENCE DU MONDE.
Dès qu’on parle d’Israël, les gens deviennent hystériques…
Plus moyen de discuter, chacun balance sa sentence comme une vérité intouchable.
Mon Dieu ! Que c’est épuisant.

VIVE ISRAEL, VIVE BIBI !
Si nous avions un sou de jugeote, nous lui demanderions conseil pour savoir comment lutter en Europe contre l’Islam envahisseur…

Eva

Donc en résumé: les Juifs étant souvent en nombre inférieur par rapport aux chrétiens, et n’étant pas prêts à mourir à la bataille, leurs dirigeants ont pour coutume de se liguer avec les ennemis ou envahisseurs des chrétiens pour les faire décimer, tout en cachant soigneusement le rôle qu’ils jouent dans ces massacres.
Plusieurs faits historiques avérés illustrent le fait que des Juifs ont souvent trahi des chrétiens, et ne sont pas assez honnêtes pour l’admettre.
Les chrétiens admettent leurs méfaits, ce qui témoigne de leur honnêteté et de leur force morale.
Les Juifs devraient, eux aussi, admettre qu’ils ne sont pas la seule communauté religieuse qui n’a jamais versé le sang des innocents.

Eva

(SUITE)
Et ce ne sont pas des Juifs qui se sont ligués avec les envahisseurs musulmans qui ont envahi le Proche-Orient, l’ont arabisé et islamisé par le sabre, d’où l’expulsion des Juifs de Jérusalem par le roi de France Saint Louis ?
Et ce ne sont pas des Juifs qui ont aidé les musulmans maures à envahir l’Espagne catholique, à y détruire le royaume wisigoth, et à y dominer les chrétiens pendant presque 8 siècles, d’où la rage d’Isabelle la Catholique contre le Juifs lors de la Reconquista ?
Et ce ne sont pas des Juifs qui ont activement participé à la chasse aux chrétiens par les Bolchéviques, et au pillage des églises européennes ?
Et aujourd’hui, ce ne sont pas des Juifs puissants et médiatisés qui se sont ligués avec la Franc-Maçonnerie pour islamiser la France ?

Heraklite

Ah bon ? C’est ça l’explication de l’invasion de l’Espagne par les Maures ? Pourtant je lis dans l’introduction de Al-Andalus de Fanjul que la version officielle est la suivante : mort du roi Wittiza, guerre civile entre la faction de son fils Agila et celle de Roderic, demande d’aide aux musulmans par la faction d’Agila via l’évêque don Oppas, appui possible de Don Julian pour financer le transport des troupes et servir de guide aux musulmans. Je vais donc plutôt me fier à Arnaud Imatz, membre correspondant de l’Académie royale d’histoire d’Espagne. Pour la situation des juifs et leur expulsion, je préfère me fier à Fanjul himself. Si on n’a pas sa somme sous la main, on pourra consulter avec profit : https://www.causeur.fr/juifs-chretiens-musulmans-espagne-andalus-147671.

Eva

Merci Héraklite, mais ne vous fatiguez pas, j’ai arrêté de lire votre post quand j’ai vu que vous vous fiez à un…Fanjul.

Heraklite

Vous avez une meilleure source à lui opposer ? Je suis preneur.

Eva

Non, je trouve que le Fanjul vous va au teint.

Heraklite

C’est bien ce que me disais. Votre spécialité : maquiller la réalité.

Cimala marc

Je ne pe pense pas que la réalité soit maquillée par Eva. Mais je crois humblement que vous devriez prendre en compte l ambivalence et l’absence de visibilité de ceux qui sont derrière certains processus historiques. Et quand ça tourne mal ils arrivent avec un remède miracle…..dans une main le poison et dans l autre l antidote. C’est la stratégie qu ils emploient depuis des siècles. Et je vous dit cela sans animosité au une. Cordialement

andre

C’est grâce aux juifs que les musulmans ont pu conquérir l’Espagne en peu de temps ! c’est pour cela que Isabelle la Catholique a expulsé les juifs non convertis !!

Eva

Je crois savoir qu’Isabelle la Catholique a même expulsé des Juifs convertis, car elle n’avait plus confiance.
La religion juive permet à ses adeptes de faire semblant d’adhérer à une autre religion, tout en restant Juif au fond de soi-même.
Pour un chrétien, cela n’est pas permis, car Jésus a dit:
“Celui qui me reniera devant les hommes, je le renierai devant Dieu.”

Heraklite

Vous croyez savoir. C’est donc ça. Vous n’êtes donc plus si sûre. C’est bien. Vous vous référerez peut-être à quelques sources la prochaine fois plutôt que de balancer des affirmations péremptoires que vous qualifiez d’arguments. On peut toujours rêver.

Eva

“Qui donc a donné naissance au fascisme ? Les Juifs ? Israël ? Où sont les pogromes contre les non juifs ? Ils n’existent pas.”

Ils existent, même s’ils sont faits parfois de manière sournoise, ou progressive, ou en collaboration avec d’autres envahisseurs.
Et même s’il est difficile de trouver un éditeur pour publier quoi que ce soit dont des Juifs soient responsables.
Donc ce ne sont pas des Juifs qui dénonçaient au pouvoir romain leurs coreligionnaires juifs qui avaient décidé de se convertir au message du Christ.
Et en 614, ce ne sont pas les Juifs de Perse qui, aidés par les Perses zoroastriens et les Juifs de Jérusalem, ont massacré les chrétiens qui peuplaient en majorité cette ville à cette époque, et ont détruit le Saint-Sépulcre ?

(A SUIVRE)

Eva

“L’Europe entière nous dévoile un fascisme récurrent depuis la dispersion des Juifs lors de la conquête romaine de l’État d’Israël à ce jour.”

C’est cela, les Européens sont des fachos, et depuis toujours.
Et vous avez donc bien raison d’aller vous planquer en Israël, au milieu d’un océan d’islam, vous ne perdez rien pour attendre la découverte du fascisme mahométan.

Marnie

“Quand on sait ce qu’on sait, quand on voit ce qu’on voit, on a raison de penser ce qu’on pense.”

Lire Aussi